À Casablanca, l’humoriste D’jal joue son spectacle À cœur ouvert à la sauce marocaine

D'jal sur scène. (Photo fournie).
D'jal sur scène. (Photo fournie).
Short Url
Publié le Samedi 14 janvier 2023

À Casablanca, l’humoriste D’jal joue son spectacle À cœur ouvert à la sauce marocaine

  • L’humoriste franco-marocain jouait pour la première fois son spectacle À cœur ouvert, dans son pays d’origine
  • Dans la grande salle du Mégarama de Casablanca, pendant une quinzaine de minutes, le rire a laissé place à l’émotion

CASABLANCA: Pour D’jal, l’année 2023 aura débuté sous la chaleur hivernale de Casablanca. Après Rabat, deux jours plus tôt, l’humoriste franco-marocain jouait pour la première fois À cœur ouvert, dans son pays d’origine. Cette fois, le spectacle a été presque entièrement adapté pour l’occasion.

Dès son arrivée sur scène, D’jal rend hommage aux Lions de L’Atlas, pour leur exploit en Coupe du monde, avant d’alterner pendant plus de deux heures ses «vannes» en français et en darija. Un plaisir que l’artiste ne peut pas se permettre dans l’Hexagone. «C’est un spectacle que je joue en France, donc j’ai essayé d’être généreux, d’essayer des choses en dehors de mon spectacle, de tenter de faire rire en darija et en français. J’ai joué deux ou trois sketchs d’À cœur ouvert. L’idée, c’était d’adapter et de traiter de sujets qui parlent du Maroc et qui touchent le public.»

djal
L'affiche de L'Houloucouptère. (Fournie).

Ce public, Djalel Biad le connaît bien. Le Francilien, originaire de Bouznika, non loin de la capitale économique, est souvent venu en vacances dans la région. Il y a créé des liens, des habitudes et des souvenirs. Des anecdotes concernant sa famille, les taxis rouges, les pigeons ou encore les moustiques, qu’il raconte aux spectateurs.

L’Houloucouptère

Si D’jal connaît un franc succès auprès du public, c’est notamment grâce à L’Houloucouptère. Devenu viral sur la Toile, le célèbre sketch dans lequel il met en scène un personnage portugais, à l’accent prononcé, qui évoque un «hélicoptère», a également été plébiscité par le public casablancais.

«C’est un sketch qui m’a dépassé, on m’en a parlé au Brésil, aux États-Unis, au Liban… C’est fou! J’essaie de m’en détacher, mais les gens m’y ramènent toujours. C’est la vie, c’est comme ça, j’ai fait un tube, j’ai fait un hit et ça me suivra toute ma vie. Tant mieux pour moi!», confie-t-il à Arab News en français.

«Cela ne fait que quelques semaines que je joue le nouveau sketch sur le Portugais, et en entendant les rires, je sens que ce sera plus fort que L’Houloucouptère

De retour dans le nouveau one-man-show de l’humoriste, encore en rodage, ce personnage phare va vivre de nouvelles aventures. Ainsi, pendant le show, les spectateurs ont pu découvrir, en exclusivité, un extrait inédit de ses péripéties. «Cela ne fait que quelques semaines que je joue le nouveau sketch sur le Portugais, et en entendant les rires, je sens que ce sera plus fort que L’Houloucouptère

Un bel hommage

Dans la grande salle du Mégarama de Casablanca, pendant une quinzaine de minutes, le rire a laissé place à l’émotion. Lorsqu’il évoque le décès de son père ou encore la maladie contre laquelle sa mère s’est courageusement battue, D’jal est submergé par les larmes. Mais, rapidement, le comédien reprend du poil de la bête pour parler, avec humour et fierté, de ses proches.

dja
L'affiche d'A coeur ouvert. (Fournie).

«C’est un grand hommage à mes parents qui sont Marocains et qui ont quitté leur patrie, leur famille; c’était un déchirement, il ne faut pas l’oublier. Moi, je suis Français et Marocain et c’est indissociable. Mon cœur est marocain, mais je suis aussi français. Nous, les binationaux, on n’est pas des enfants “bâtards” d’une nation ou d’une autre. On est ce qu’on est grâce à nos parents – en tout cas, on a été en demi-finale de la Coupe du monde (rires) et ça, on ne peut pas nous le retirer!»

Déjà reparti sur les routes de France avec son dernier spectacle, D’jal poursuit sa tournée sur les planches. Il faudra attendre quelques mois avant de le revoir sur scène, au Maroc, à l’occasion du Marrakech du rire. Côté cinéma, l’artiste devrait également bientôt donner de ses nouvelles avec la préparation et la sortie du deuxième volet du film Opération Portugal.


De l’ardah au samri: les festivités à Diriyah donnent vie à la culture saoudienne

L’Autorité de développement de Diriyah Gate a dévoilé un programme passionnant d’événements et d’activités pour les résidents et les visiteurs à l’occasion de l’Aïd al-Fitr. (SPA)
L’Autorité de développement de Diriyah Gate a dévoilé un programme passionnant d’événements et d’activités pour les résidents et les visiteurs à l’occasion de l’Aïd al-Fitr. (SPA)
Short Url
  • Les festivités se dérouleront dans différents lieux, notamment le site historique d’At-Turaif, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, la destination culinaire haut de gamme Bujairi Terrace, et les mosquées de Diriyah
  • Les festivités comprendront une série d’événements, notamment des performances captivantes de la danse traditionnelle de célébration saoudienne, l’ardah, et de la danse folklorique Samri

RIYAD: La ville historique de Diriyah a été transformée en une véritable ville de fête, l’Autorité de développement de Diriyah Gate (DGDA) ayant dévoilé un programme passionnant d’événements et d’activités pour les résidents et les visiteurs à l’occasion de l’Aïd al-Fitr. 

Selon l’Agence de presse saoudienne (SPA), les festivités se dérouleront dans différents lieux, notamment le site historique d’At-Turaif, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, la destination culinaire haut de gamme Bujairi Terrace, et les mosquées de Diriyah. 

Les célébrations de l’Aïd à At-Turaif incarneront l’hospitalité saoudienne traditionnelle. Les visiteurs seront accueillis par le riche arôme de café et le parfum du dokhon saoudiens, ce qui promet une expérience inoubliable. 

Les festivités comprendront une série d’événements, notamment des performances captivantes de la danse traditionnelle de célébration saoudienne, l’ardah, et de la danse folklorique samri, rapporte SPA. 

Outre l’expérience Nuzul, les visiteurs seront transportés dans le temps, s’immergeant dans la vie quotidienne d’At-Turaif à l’époque du premier État saoudien. 

Grâce à une série de représentations théâtrales, les visiteurs découvrent la vie telle qu’elle était il y a trois cents ans. Chaque maison en briques de terre crue de la rue Nuzul représente un aspect différent de cette époque, invitant les visiteurs à vivre l’histoire comme jamais auparavant. 

Qu’il s’agisse de faire des achats dans le souk, d’aller à l’école ou de rendre visite au médecin, l'expérience Nuzul offre une occasion unique de se plonger dans le passé de manière vraiment immersive. 

Les visiteurs peuvent participer à des activités telles que le défilé de chevaux arabes de race pure, l’atelier de café de Diriyah et les stands de calligraphie proposant des noms arabes joliment écrits. 

La DGDA a décoré cinq mosquées de la ville afin que les célébrations de l’Aïd al-Fitr se déroulent dans un esprit festif. Ces mosquées ont organisé des petits déjeuners spéciaux le premier jour de l’Aïd, créant ainsi un environnement chaleureux et accueillant pour tous. 

L’événement «Huwamah» a quant à lui proposé des tournées en bus dans les quartiers de Diriyah dans la soirée, permettant aux familles et aux visiteurs de prendre part aux activités de l’Aïd. 

Près de 25 000 cadeaux, dont des boîtes de chocolat, ont été distribués sur différents sites dans le cadre des festivités, précise SPA. 

De même, Souq al-Mawsim a accueilli des visiteurs pour la première fois pendant l’Aïd al-Fitr, proposant une série d’activités passionnantes. 

Les visiteurs de Bujairi Terrace ont pu profiter de toute une série d’activités, notamment des concerts, des séances de contes, des ateliers pour enfants, ainsi que des jeux et des activités traditionnels. 

La DGDA s’engage à entretenir des liens étroits avec la communauté locale de Diriyah, accueillant chaleureusement les résidents et les visiteurs en toute occasion, tout au long de l’année. 

 

 

 Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com  


Festival de Cannes 2024 : Sélection du film saoudien Norah, une première pour le Royaume

La première sélection du Royaume s'intitule "Norah", entièrement tournée à AlUla, réalisée par Tawfik Alzaidi (à gauche) et se déroulant dans l'Arabie saoudite des années 1990, à une époque où le conservatisme régnait et où l'art, y compris la peinture, était interdit. (Fournie)
La première sélection du Royaume s'intitule "Norah", entièrement tournée à AlUla, réalisée par Tawfik Alzaidi (à gauche) et se déroulant dans l'Arabie saoudite des années 1990, à une époque où le conservatisme régnait et où l'art, y compris la peinture, était interdit. (Fournie)
Short Url
  • Le film a été présenté pour la première fois en Arabie saoudite en décembre au Red Sea Film Festival de Djeddah
  • Il sera présenté à Cannes dans la prestigieuse catégorie "Un certain regard"

LONDRES: Un film saoudien figure pour la première fois dans la sélection officielle du Festival de Cannes, a-t-on appris jeudi.

Norah est le premier long-métrage du cinéaste saoudien Tawfik Alzaidi, membre influent de la nouvelle vague cinématographique du Royaume. Le film est également le premier long-métrage local à être entièrement tourné à AlUla.
Le film se déroule dans les années 1990 en Arabie saoudite, lorsque le conservatisme était à son apogée et que toutes les formes d’art et de peinture étaient interdites.

Norah, jouée par Maria Bahrawi, est une jeune femme qui habite dans un village. Elle découvre que Nader, interprété par Yaqoub Alfarhan, un homme du quartier, est artiste. Elle lui demande alors de lui faire son portrait, favorisant ainsi une relation de découverte artistique. L’inspiration artistique de Nader s’éveille et il fait découvrir à Norah tout un monde de possibilités en dehors du village.

photo
Maria Bahrawi on the set of ‘Norah,’ in AlUla. (Supplied)

Le film a été projeté en avant-première en Arabie saoudite en décembre au Red Sea Film Festival de Djeddah et sera inclus dans la prestigieuse section "Un certain regard" du festival du film français, qui récompense les nouveaux talents et les récits non conventionnels et qui se déroule en même temps que la "Palme d'or".

"Norah" sera en compétition avec dix-neuf autres films du monde entier.
S'adressant à Arab News en novembre dernier avant la première, Alzaidi a dit espérer que le film inspirerait les générations futures à ne jamais laisser un rêve s'éteindre.
"Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un film qui essaie d'avoir un message - l'art est subjectif, après tout", a-t-il déclaré. "Mais lorsque les spectateurs de la prochaine génération verront ce film, je veux qu'ils se souviennent d'une leçon : croire en soi. Et si vous avez une voix, n'arrêtez jamais de vous battre pour elle".

photo
"Norah", le premier film magistral du cinéaste saoudien Tawfik Alzaidi, est le premier film saoudien entièrement tourné dans la région historique d'AlUla, dans le Royaume. (Fournie)

Bahrawi a fait écho aux sentiments d'Alzaidi, ajoutant que le fait d'incarner Norah dans le film l'a incitée à ne rien laisser la dissuader de réaliser son potentiel.
"Norah m'a appris à être moi-même, à être fidèle à mon propre esprit et à me défendre malgré tous les défis", a-t-elle déclaré lors d'une interview accordée à Arab News. "À partir de maintenant et pour le reste de ma vie, grâce à Norah, si je ne trouve pas de soutien, je me soutiendrai moi-même. Je veux réussir et je le ferai contre vents et marées".

L'Arabie saoudite a levé son interdiction de 35 ans sur le cinéma en 2017 et a depuis vu sa scène cinématographique florissante aller de force en force, notamment en construisant une relation solide avec le festival de Cannes depuis la première fois qu'une délégation s'y est rendue en 2018.

La 77e édition du festival de Cannes se tiendra du 14 au 25 mai 2024.

 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com


Ronaldo et Benzema présentent leurs vœux pour l’Aïd el-Fitr à leurs abonnés

Cristiano Ronaldo, vedette portugaise d’Al-Nassr, et Karim Benzema, légende française d’Al-Ittihad, ont souhaité à leurs abonnés un joyeux Aïd el-Fitr, mercredi, sur X.
Cristiano Ronaldo, vedette portugaise d’Al-Nassr, et Karim Benzema, légende française d’Al-Ittihad, ont souhaité à leurs abonnés un joyeux Aïd el-Fitr, mercredi, sur X.
Cristiano Ronaldo, vedette portugaise d’Al-Nassr, et Karim Benzema, légende française d’Al-Ittihad, ont souhaité à leurs abonnés un joyeux Aïd el-Fitr, mercredi, sur X.
Cristiano Ronaldo, vedette portugaise d’Al-Nassr, et Karim Benzema, légende française d’Al-Ittihad, ont souhaité à leurs abonnés un joyeux Aïd el-Fitr, mercredi, sur X.
Short Url
  • «Aïd Moubarak! Je vous souhaite à tous joie et paix en ce jour spécial», écrit Ronaldo sur X
  • «Salam alaykoum, Aïd Moubarak à vous tous et qu’Allah accepte toutes nos prières», déclare Benzema dans une vidéo

RIYAD: Cristiano Ronaldo, vedette portugaise d’Al-Nassr, et Karim Benzema, légende française d’Al-Ittihad, ont souhaité à leurs abonnés un joyeux Aïd el-Fitr, mercredi, sur X.

Les géants de la Saudi Pro League ont adressé leurs meilleurs vœux à leurs abonnés en Arabie saoudite et dans le monde entier le soir du premier jour de l’Aïd el-Fitr, une célébration qui a débuté mercredi et se termine vendredi.

«Aïd Moubarak! Je vous souhaite à tous joie et paix en ce jour spécial», a écrit Ronaldo sur X en publiant une photo de lui dans un haut blanc.

Le Français a, quant à lui, publié une petite vidéo de lui. «Salam alaykoum, Aïd Moubarak à vous tous et qu’Allah accepte toutes nos prières», s’est-il exprimé dans un mélange de français et d’arabe.

Jusqu’à la mise en ligne de cet article, le message du joueur portugais avait recueilli plus de 425 000 likes, 36 000 retweets et 9 700 réponses.

Un abonné du nom de «Nungua» a écrit: «Aïd Moubarak, mon Goat (Greatest Of All Time). Je t'aime.»

Yasin a, quant à lui, écrit: «Je t'aime.»

Sadaf, une fan, a écrit: «Je te souhaite un très joyeux Aïd.»

L’un des abonnés, qui s’appelle Hsnain, a écrit: «Oui, une journée très spéciale en effet. Venant de l’homme aux millions d’abonnés, cela fait chaud au cœur!»

«Que Dieu te bénisse. Merci beaucoup pour tes aimables paroles», commente une abonnée du nom de Raïssa, qui a également ajouté une image où l’on peut lire «Aïd Moubarak».

Le message de l’attaquant d’Al-Ittihad a généré plus de 80 000 likes, 7 800 retweets et plus de 1 600 réponses.

«Aïd Moubarak, Karim. Prépare-toi pour le match contre Al-Hilal», a répondu un abonné en réponse à la vidéo de Benzema.

Et un autre fan d’écrire: «Aïd Moubarak, mon frère.»

Abdel Mohsen écrit en arabe: «Que Dieu exauce tes prières et les nôtres!»

Un utilisateur, appelé Ali, écrit: «La meilleure personne à nous avoir souhaité un Aïd Moubarak», ajoutant quatre émojis «cœur blanc».

Un fan de Benzema, appelé Abou Zaïd, a répondu au message en français: «Aïd Moubarak, puisses-tu être aussi créatif contre tes adversaires chaque année.»

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews