Algérie: Tebboune accorde la nationalité à l'archevêque français d'Alger

L'archevêque d'Alger, le Français Jean-Paul Vesco. (Photo, AFP)
L'archevêque d'Alger, le Français Jean-Paul Vesco. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Mardi 28 février 2023

Algérie: Tebboune accorde la nationalité à l'archevêque français d'Alger

  • Par décret présidentiel, «a acquis la nationalité algérienne (...) Vesco Jean Paul né le 10 mars 1962 à Lyon (France)», annonce un communiqué de la présidence algérienne diffusé par la presse
  • L'annonce de l'octroi de la nationalité algérienne à Mgr Vesco survient dans un contexte de tension entre la France et l'Algérie

ALGER: Le président Abdelmadjid Tebboune a accordé lundi la nationalité algérienne à l'archevêque d'Alger, le Français Jean-Paul Vesco, nommé à ce poste en décembre 2021.

Par décret présidentiel, "est naturalisé algérien (...) Vesco Jean Paul né le 10 mars 1962 à Lyon (France)", annonce un  communiqué de la présidence algérienne diffusé par la presse.

Mgr Vesco a exprimé sa "grande joie" et sa "gratitude" après la "décision" du président Tebboune de lui octroyer la nationalité algérienne.

"C'est un signe fort pour notre Eglise qui se vit pleinement citoyenne", a-t-il écrit sur facebook.

Mgr Vesco a été ordonné prêtre pour l'ordre des dominicains en juin 2001. En septembre 2002, il est nommé au diocèse d'Oran (ouest algérien) avant de devenir en 2005 vicaire général d'Oran jusqu'en 2010, date à laquelle il quitte l'Algérie pour retourner en France.

En décembre 2012, il revient de nouveau en Algérie en tant qu'évêque d'Oran avant d'être nommé archevêque d'Alger en décembre 2021 par le pape François.

L'annonce de l'octroi de la nationalité algérienne à Mgr Vesco survient dans un contexte de tension entre la France et l'Algérie.

Alger a rappelé début février son ambassadeur à Paris pour consultations après avoir accusé des personnels diplomatiques et sécuritaires français d'avoir "exfiltré illégalement" une militante franco-algérienne de Tunisie vers la France.

Après un grave coup de froid à l'automne 2021, Paris et Alger avaient pourtant scellé un réchauffement de leurs relations à l'occasion d'un déplacement du président français Emmanuel Macron à Alger en août dernier.


Le secrétaire d'État américain et le Premier ministre qatari discutent du cessez-le-feu, des otages et de l'aide à Gaza

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a rencontré vendredi le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim Al-Thani, à Washington D.C. (QNA)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a rencontré vendredi le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim Al-Thani, à Washington D.C. (QNA)
Short Url
  • Les deux responsables se sont engagés à continuer de travailler communément en vue de «faciliter le retour en toute sécurité de tous les otages restants, tout en maintenant l'aide humanitaire aux civils de Gaza.»
  • Cheikh Mohammed a affirmé que Doha et ses partenaires dans la médiation restaient déterminés à poursuivre leurs efforts visant à rétablir le calme à Gaza, conduisant à un cessez-le-feu définitif

LONDRES: Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'est entretenu vendredi avec le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed ben Abdulrahman Al-Thani, des derniers développements de la crise à Gaza.

«Le secrétaire d'État a salué les efforts déterminants du Qatar pour obtenir la libération des otages détenus par le Hamas, ainsi que pour la trêve humanitaire à Gaza», a déclaré le porte-parole du Département d'État, Matthew Miller.

Les deux responsables «ont réitéré l’importance d’empêcher la propagation du conflit, et se sont engagés à poursuivre l’étroite coordination des efforts en cours visant à faciliter le retour en toute sécurité de tous les otages restants, tout en maintenant l’aide humanitaire aux civils à Gaza», a-t-il ajouté.

Cheikh Mohammed a affirmé que Doha et ses partenaires dans la médiation restaient déterminés à poursuivre leurs efforts visant à rétablir le calme à Gaza, conduisant à un cessez-le-feu définitif. Il a toutefois ajouté que la reprise des bombardements israéliens sur Gaza après la fin de la récente trêve humanitaire compliquait les efforts de médiation et aggravait la catastrophe humanitaire dans l'enclave assiégée.

Il a également souligné la nécessité d'ouvrir des couloirs humanitaires durables pour aider à acheminer l'aide aux Palestiniens à Gaza et à fournir la protection nécessaire aux convois de secours.

Le Premier ministre a réitéré la condamnation par son pays de toutes formes de violence impliquant le ciblage de civils, et a affirmé que le meurtre de civils innocents, en particulier des femmes et des enfants, ainsi que la pratique de punitions collectives, n’étaient en aucun cas acceptables.

Les deux responsables ont également réaffirmé la force et l'importance des relations entre les États-Unis et le Qatar, a ajouté Miller.

La réunion a eu lieu à Washington, avant que Blinken ne rencontre une délégation d'un groupe de contact conjoint Ligue arabe-Organisation de coopération islamique, qui effectuait une mission particulière aux États-Unis dans le but de persuader l'administration Biden d'abandonner son opposition à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à un cessez-le-feu à Gaza.

Les États-Unis ont ensuite opposé leur veto à la résolution lors d'un vote à l'ONU vendredi à New York. Le Comité ministériel arabo-islamique comprend des ministres d'Arabie saoudite, d'Égypte, du Qatar, de Jordanie, de l'Autorité palestinienne et de Turquie.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


L'Arabie saoudite prête à accueillir la Coupe du monde 2034, affirme le ministre des Sports

Le ministre saoudien des Sports, le prince Abdelaziz ben Turki Al-Faiçal, a évoqué les opportunités sportives et économiques du Royaume pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA 2034, affirmant que son pays était prêt à abriter le plus grand événement sportif du monde. (SAFF/Fichier)
Le ministre saoudien des Sports, le prince Abdelaziz ben Turki Al-Faiçal, a évoqué les opportunités sportives et économiques du Royaume pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA 2034, affirmant que son pays était prêt à abriter le plus grand événement sportif du monde. (SAFF/Fichier)
Short Url
  • Le prince Abdelaziz ben Turki Al-Faiçal déclare à la BBC que le Royaume a prouvé sa capacité à accueillir des événements majeurs
  • Le gouvernement a investi plus de 6,26 milliards de dollars dans le sport depuis 2021, dans le cadre de la Vision 2030

LONDRES: Le ministre saoudien des Sports, le prince Abdelaziz ben Turki Al-Faiçal, a évoqué les opportunités sportives et économiques du Royaume pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA 2034, affirmant que son pays était prêt à accueillir le plus grand événement sportif du monde.

Dans une interview accordée à la BBC, il a évoqué la possibilité que le Royaume organise la compétition en été plutôt qu'en hiver. Il a mis en avant l'importance du sport dans un pays où la majorité des citoyens avait moins de trente ans, et a évoqué les progrès réalisés par la Saudi Pro League.

Le gouvernement a investi plus de 5 milliards de livres sterling (6,26 milliards de dollars) dans le sport depuis 2021, dans le cadre de la stratégie de la Vision 2030, visant à diversifier l'économie et à la rendre moins dépendante des combustibles fossiles.

Alors que la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA devrait débuter dans le Royaume le mois prochain, le prince Abdelaziz a indiqué que l'Arabie saoudite était plus que prête à abriter la plus grande compétition de football.

«Nous l’avons démontré: nous avons accueilli plus de 85 événements mondiaux et nous avons atteint les plus hauts niveaux d’organisation», a-t-il affirmé.

«Nous voulons attirer le monde à travers le sport, dans l’espoir qu’en 2034, les gens auront une Coupe du Monde extraordinaire.»

Depuis 2021, l’Arabie saoudite a organisé d’importants matchs de boxe, des tournois de tennis ATP et des courses de Formule 1.

Le Fonds public d'investissement a fait des vagues en prenant le contrôle de l'équipe de Newcastle United de Premier League, ainsi qu’avec la mise en place du LIV Golf.

Vingt millions de Saoudiens ont moins de trente ans, et nous voulons ainsi qu’ils se sentent concernés – nous agissons à notre niveau pour développer le sport dans le monde et faire partie de la communauté internationale du sport», a affirmé le prince Abdelaziz.

Il a ajouté que des leçons seraient tirées de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 dans le Qatar voisin, qui a dû se dérouler en hiver pour éviter les températures élevées.

Il a indiqué que l’Arabie Saoudite étudiait «concrètement» la possibilité que les compétitions aient lieu en été.

«Pourquoi ne pas voir quelles sont les possibilités de les organiser en été? Que ce soit l’été ou l’hiver, cela n’a pas d’importance pour nous, du moment que nous veillons à créer l’atmosphère appropriée pour accueillir un tel événement», a-t-il ajouté.

Au sujet de la durabilité environnementale de la Coupe du monde, le prince Abdelaziz a affirmé: «Il nous incombe, au Royaume, de nous assurer que nous respectons les réglementations internationales… pour être sûrs que nous jouons notre rôle, pour être sûrs que c'est dans le respect de l'environnement. »

Il a évoqué les progrès du football dans le Royaume, qui a pris de l’importance au niveau mondial depuis l'afflux de 750 millions de livres sterling de grands noms dans la Pro League saoudienne au courant cette année, dont Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Neymar.

Au niveau local également, le football gagne en popularité, sachant que plus de 70 000 femmes et filles pratiquent régulièrement ce sport dans le Royaume.

«Jusqu’à présent, tous nos grands matches ont attiré des nombres records… Nous diffusons les matches dans 147 pays à travers le monde», a indiqué le prince Abdelaziz.

«Lorsque nous avons prévu de développer la ligue, nous n'aurions jamais pensé que nous le ferions à un tel rythme, mais le constater est en fait encourageant et montre son importance. Notre objectif est de développer notre ligue pour attirer les meilleurs au monde.»

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le Comité ministériel arabo-islamique fait objection au veto américain lors de sa réunion avec Anthony Blinken

Le Comité ministériel arabo-islamique a réitéré ses appels aux États-Unis pour qu'ils assument leurs responsabilités et prennent les mesures nécessaires pour pousser Israël vers un cessez-le-feu à Gaza. (SPA)
Le Comité ministériel arabo-islamique a réitéré ses appels aux États-Unis pour qu'ils assument leurs responsabilités et prennent les mesures nécessaires pour pousser Israël vers un cessez-le-feu à Gaza. (SPA)
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, lors de la réunion des ministres avec le secrétaire d'État américain Anthony Blinken, à Washington. (SPA)
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, lors de la réunion des ministres avec le secrétaire d'État américain Anthony Blinken, à Washington. (SPA)
Short Url
  • Les ministres arabes et islamiques des Affaires étrangères ont renouvelé leur rejet commun de l'agression israélienne contre les Palestiniens à Gaza, lors de leur rencontre avec leur homologue américain Anthony Blinken
  • Ils ont exprimé leur rejet des tentatives visant à déplacer les Palestiniens de Gaza, mettant l’accent sur «la création d’un véritable climat politique conduisant à une solution à deux États»

RIYAD: Les ministres des Affaires étrangères des pays arabes et islamiques ont exprimé leur objection au veto américain, qui bloque les appels internationaux au Conseil de sécurité de l'ONU, pour exiger un cessez-le-feu à Gaza, a rapporté la Saudi press agency (SPA).

Lors d'une réunion avec le secrétaire d'État américain Anthony Blinken, le Comité ministériel arabo-islamique a réitéré ses appels aux États-Unis pour qu'ils assument leurs responsabilités et prennent les mesures nécessaires pour pousser Israël vers un cessez-le-feu immédiat.

Les ministres des Affaires étrangères ont également renouvelé leur rejet commun de l'agression israélienne contre les Palestiniens à Gaza, réitérant la nécessité de mettre fin aux hostilités, de protéger les civils et de lever le siège qui empêche l'accès de l'aide humanitaire à l'enclave frappée par la guerre.

Ils ont exprimé leur rejet des tentatives visant à déplacer les Palestiniens de Gaza, mettant l’accent sur «la création d’un véritable climat politique conduisant à une solution à deux États», selon le communiqué de la SPA.

Plusieurs ministres ont participé à cette réunion, dont le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed ben Abdulrahman Al Thani, le vice-Premier ministre et ministre jordanien des Affaires étrangères et des expatriés, Ayman Al-Safadi, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, le ministre palestinien des Affaires étrangères et des expatriés, Riyad Al-Maliki, et le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com