Artisanat et vente en ligne : Un secteur en souffrance

Le problème principal réside dans le fait qu’en Tunisie, la culture de la consommation des produits typiquement tunisiens est pratiquement inexistante (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Mercredi 02 décembre 2020

Artisanat et vente en ligne : Un secteur en souffrance

  • Les artisans n’arrivent plus à vendre leurs produits et même si certains se sont orientés vers une autre alternative, à savoir la vente en ligne, le problème persiste toujour
  • Pour elle, le problème de la vente des produits tunisiens existe bien avant la pandémie de la Covid-19

Le secteur de l’artisanat connaît depuis longtemps des difficultés pour la promotion, la vente et l’export des produits typiquement tunisiens, pour plusieurs raisons, dont notamment le manque d’organisation et de formation dans le secteur… Les artisans n’arrivent plus à vendre leurs produits et, même si certains se sont orientés vers une autre alternative, à savoir la vente en ligne, le problème persiste toujours… Nous avons contacté deux femmes artisanes, spécialisées dans la création et la vente de produits artisanaux. Elles ont bien voulu témoigner, en mettant l’accent sur les problèmes qui entravent l’évolution du secteur et la promotion du produit tunisien à l’échelle nationale et même internationale.

Jihène Jouini, qui est à la base designer et artiste plasticienne dans le secteur semi-industriel (les pierres fines marbrées, les cristaux, les calcites…) fait également de l’art plastique et conceptuel (le verre soufflé)…

Pour elle, le problème de la vente des produits tunisiens existe bien avant la pandémie de la Covid-19. «Personnellement, j’ai dépassé tout cela, j’ai monté mon projet et j’ai trouvé mon chemin : le façonnage et le traitement de la pierre fine tunisienne dans la joaillerie et la décoration avec la brèche marbrée tunisienne. Cela fait, d’ailleurs, huit ans que je travaille sur ce projet, mais j’exerce depuis seulement une année dans le domaine de la production. Nous avons eu, d’ailleurs, une autorisation pour exploiter les mines tunisiennes fermées pour les pierres fines et celles semi-précieuses qu’on utilise pour la création de bijoux et la brèche marbrée en onyx pour les objets décoratifs (salle de bains…). Sauf que, pour moi, le problème principal réside dans le fait qu’en Tunisie, la culture de la consommation des produits typiquement tunisiens est pratiquement inexistante. Il y a aussi les problèmes de l’importation des matières premières et ceux d’imitation de certains pays, comme la Chine, qui font que le secteur de l’artisanat n’évolue pas vraiment : le marché tunisien est inondé par les produits made in China, et l’idée du consommateur actif n’est pas encore ancrée dans les mentalités», note la plasticienne.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


S'habituer à la flambée de prix et aux coupures d’électricité

En Chine le mois dernier, la demande croissante d’énergie en pleine chute de température a conduit à des pannes d'électricité dans les provinces du centre et de l'est (Photo, AFP).
Short Url
  • La vague de froid aurait également provoqué la gelure et la fissure de systèmes énergétiques
  • De rares chutes de neige à Madrid ont conduit à une flambée de prix du gaz espagnol

Au cours des dernières semaines, la vague de froid ayant frappé une grande partie de l'hémisphère nord ne s’est pas contentée de faire baisser les thermomètres. Elle aurait également provoqué la gelure et la fissure de systèmes énergétiques.

En Chine le mois dernier, la demande croissante d’énergie en pleine chute de température a conduit à des pannes d'électricité dans les provinces du centre et de l'est.

Les employés de bureau travaillant dans des tours ont été obligés de prendre les escaliers due à l'arrêt des ascenseurs. De plus, une école de la riche province du Zhejiang a été maintenue à des températures proches de zéro pour économiser le chauffage, a rapporté Australian Broadcasting Corp.

Ailleurs dans le monde, le tableau est similaire. Au Japon, les services publics ont demandé aux utilisateurs de réduire leur consommation. Un générateur a utilisé du fioul pour alimenter une centrale au charbon hors service après que des pénuries aient conduit les prix de l'électricité et du GNL à des niveaux records. Au Royaume-Uni, l’électricité s’échangeait pour 1500 pounds par mégawattheure cette semaine, tandis que de rares chutes de neige à Madrid ont conduit à une flambée de prix du gaz espagnol.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


La Fondation Orange Maroc et la GIZ activent l’Orange Digital Center

En décembre 2019, Orange et la GIZ, commissionnée par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ), avaient signé un accord de partenariat avec une contribution financière conjointe d’un montant de plus de 30 millions d’euros (Photo, AFP).
Short Url
  • «Le partenariat contribuera à développer les compétences numériques d’au moins 20 000 jeunes et à créer 8 000 emplois dans ces pays»
  • L’objectif principal étant de faire du numérique une chance pour tous

Le partenariat acté jeudi dernier entre la Fondation Orange Maroc et GIZ Maroc constitue un point de départ pour le déploiement au Maroc d’un programme plus global qui vise à promouvoir l’employabilité des jeunes, l’entrepreneuriat et l’innovation numérique sur 14 pays de la région Afrique et Moyen-Orient.

En effet, en décembre 2019, Orange et la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), commissionnée par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ), avaient signé un accord de partenariat avec une contribution financière conjointe d’un montant de plus de 30 millions d’euros.

«Le partenariat de développement est mis en œuvre par la GIZ et Orange dans le cadre du programme de développement du BMZ et contribuera à développer les compétences numériques d’au moins 20 000 jeunes et à créer 8 000 emplois dans ces pays», indique un communiqué.

Ainsi, et pour la mise en œuvre au Maroc de ce programme, la Fondation Orange Maroc a signé un accord de partenariat avec la GIZ Maroc pour déployer un Orange Digital Center et renforcer ses activités. L’objectif principal de ce partenariat étant de faire du numérique une chance pour tous. «La GIZ et la Fondation Orange partagent une vision du développement dans le cadre des Objectifs de développement durable des Nations unies, œuvrent pour l’amélioration du cadre socio-économique et soutiennent les objectifs du gouvernement du Maroc de faire du numérique un puissant levier de développement», note la même source. Au Maroc, le projet est soutenu par l’Initiative spéciale Formation et emploi du BMZ.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.

Un réseau pour le "développement économique des femmes unies" lancé à Washington
Par Arab News en français/ Bureau de la porte-parole du département d’État des États-Unis -
L'ONU envisage un rôle plus important pour l'économie créative dans la promotion du développement durable
Par Ephrem Kossaifi -

A quand la sortie du tunnel ?

L'atmosphère générale qui s’est installée dans le pays depuis la publication des mesures s’est caractérisée par une frénésie générale au niveau de la consommation au point qu’on croirait le pays en pleine guerre (Photo, AFP).
Short Url
  • Nos médias se sont livrés à une course effrénée à la recherche du buzz en ouvrant leurs antennes semer le trouble et la confusion dans les esprits des Tunisiens
  • Nos infirmiers et nos cadres paramédicaux ont donné, il y a moins d’une année, une leçon historique de bravoure, de compétence et de courage

Avait-on besoin de cette polémique interminable sur l’interprétation des mesures prises par le gouvernement dans le cadre du confinement général décidé pour une période de quatre jours?

En effet, ces mesures ont fait l’objet d’un désaccord profond touchant même les membres de la commission médicale chargée de suivre l’évolution de la pandémie et de définir la stratégie à mettre en œuvre en vue d’en limiter les dégâts. On a assisté à une véritable compétition au cours de laquelle nos médias, plus particulièrement les radios et TV, se sont livrés à une course effrénée à la recherche du buzz en ouvrant leurs antennes non pas pour vulgariser les mesures arrêtées, mais plutôt pour les dénoncer, en dégager leur responsabilité et semer le trouble et la confusion dans les esprits des Tunisiens.

La question s’impose d’autant plus que l’atmosphère générale qui s’est installée dans le pays depuis la publication des mesures s’est caractérisée par une frénésie générale au niveau de la consommation au point qu’on croirait le pays en pleine guerre et qu’on avait le sentiment que «l’armée blanche » a perdu subitement la réputation qu’elle s’est forgée quand nos médecins, nos infirmiers et nos cadres paramédicaux ont donné, il y a moins d’une année, une leçon historique de bravoure, de compétence et de courage.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.