Une enquête de l'US Navy pointe des problèmes majeurs dans la formation de son unité d'élite

Les candidats de l'US Navy SEAL participent à une formation de base à la démolition sous-marine à Coronado, en Californie, le 4 mai 2020 (US Navy via AP).
Les candidats de l'US Navy SEAL participent à une formation de base à la démolition sous-marine à Coronado, en Californie, le 4 mai 2020 (US Navy via AP).
Short Url
Publié le Vendredi 26 mai 2023

Une enquête de l'US Navy pointe des problèmes majeurs dans la formation de son unité d'élite

  • L'investigation, lancée après la mort en février 2022 de Kyle Mullen, un marin des forces spéciales en formation, a mis au jour de nombreuses «défaillances» ayant «fait courir à de nombreux candidats un risque élevé de blessures graves»
  • M. Mullen avait reçu des soins pour des problèmes respiratoires au cours de cette semaine intensive

WASHINGTON: Une enquête de l'US Navy publiée jeudi a identifié des problèmes majeurs dans la formation particulièrement dure de son unité d'élite, les "Navy Seals".

L'investigation, lancée après la mort en février 2022 de Kyle Mullen, un marin des forces spéciales en formation, a mis au jour de nombreuses "défaillances" ayant "fait courir à de nombreux candidats un risque élevé de blessures graves".

Elle a notamment mis en évidence une supervision insuffisante de la part des responsables, un manque d'évaluation des risques, un système médical n'étant ni "formé, organisé, intégré ou entraîné pour garantir un suivi médical et des soins efficaces et continus" ainsi que l'utilisation de substances dopantes par les recrues.

Kyle Mullen est décédé des suites d'une pneumonie après avoir complété une semaine de bizutage dite "Hell Week" ("semaine de l'enfer") où les candidats sont poussés dans les limites de leurs capacités physiques tout en étant privés de sommeil. D'autres membres de son groupe ont été hospitalisés à l'issue de la formation, selon l'enquête.

M. Mullen avait reçu des soins pour des problèmes respiratoires au cours de cette semaine intensive mais cette information n'est pas parvenue jusqu'à la clinique qui a effectué son dernier bilan de santé, le laissant partir pour aller se reposer à la caserne.

Une fois dans ses quartiers, l'état de santé de la recrue s'est dégradé, conduisant de jeunes officiers de garde, sans formation médicale, à appeler un médecin militaire de veille.

Ce médecin lui a proposé d'aller à l'hôpital s'il le souhaitait ajoutant que tous les candidats seraient évalués le lendemain. Mais Kyle Mullen a refusé à plusieurs reprises d'être hospitalisé.

Les "Navy Seals" sont les forces spéciales de l'US Navy qui mènent certaines des opérations militaires américaines les plus dangereuses, comme le raid au cours duquel a été tué le chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, en 2011 au Pakistan.


Faim dans le monde: Haïti, le Sahel et le Soudan en alerte maximale, selon l'ONU

Des ouvriers d'usine manifestent pour réclamer de meilleurs salaires et conditions de travail à Port-au-Prince le 9 mai 2023. Des employés du secteur de la confection ont participé à une manifestation pour réclamer un minimum de 2 500 gourdes (16 $) par jour. (AFP).
Des ouvriers d'usine manifestent pour réclamer de meilleurs salaires et conditions de travail à Port-au-Prince le 9 mai 2023. Des employés du secteur de la confection ont participé à une manifestation pour réclamer un minimum de 2 500 gourdes (16 $) par jour. (AFP).
Short Url
  • "Haïti, le Sahel (Burkina Faso et Mali) et le Soudan ont été élevé aux plus hauts niveaux de préoccupation" en terme d'alimentation des populations, indiquent la FAO et le PAM
  • La guerre au Soudan, qui a éclaté en avril  entre le chef de l'armée et son rival, devrait probablement "avoir des ramifications significatives pour ses pays voisins", met en garde le rapport

PARIS: Haïti, le Sahel et le Soudan font désormais partie des zones en alerte maximale, où le risque d'insécurité alimentaire pour ses populations est le plus préoccupant, et qui nécessitent une attention "urgente" de la communauté internationale, a mis en garde l'ONU lundi.

"Haïti, le Sahel (Burkina Faso et Mali) et le Soudan ont été élevé aux plus hauts niveaux de préoccupation" en terme d'alimentation des populations, indiquent l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) dans un rapport commun.

"Cela est dû aux graves restrictions de mouvement des personnes et des biens en Haïti, ainsi qu'au Burkina Faso et au Mali, ainsi qu'à l'éruption récente du conflit au Soudan", expliquent-ils.

La guerre au Soudan, qui a éclaté en avril  entre le chef de l'armée et son rival, devrait probablement "avoir des ramifications significatives pour ses pays voisins", met en garde le rapport.

Afghanistan, Nigeria, Somalie, Soudan du Sud et Yémen

Ces quatre pays rejoignent ainsi la liste de ceux (Afghanistan, Nigeria, Somalie, Soudan du Sud et Yémen) qui étaient déjà placés en alerte maximale et requièrent "l'attention la plus urgente".

Une partie de leur population est exposée à la famine ou risque de la subir, correspondant à la phase "catastrophe" (phase 5), la plus élevée de la classification sur la sécurité alimentaire (CIP), ou les habitants de ces pays risquent une détérioration vers des conditions catastrophiques car ils sont déjà en situation d'urgence (phase 4).

Le rapport s'intéresse à un total de 18 "points chauds" de la faim dans le monde, comprenant 22 pays, et tente de dresser  des perspectives à six mois.

Il s'inquiète également pour ces régions déjà fragiles du retour probable du phénomène climatique El Niño, qui aurait 82% de chances de revenir durant la période mai-juillet, selon une étude citée par le rapport.

El Niño est généralement associé à une augmentation des températures, une sécheresse accrue dans certaines parties du monde et de fortes pluies dans d'autres.

"Ce changement des régimes climatiques peut avoir des implications significatives pour différentes régions du monde" et notamment pour "plusieurs points chauds de la faim", craignent la FAO et le PAM.


Ukraine: Kiev de nouveau frappée par des drones et des missiles

Cette photo prise et diffusée par le service d'urgence de l'État ukrainien le 28 mai 2023 montre un sauveteur en train d'éteindre un incendie dans un bâtiment suite à la chute de débris après une attaque massive de drones visant principalement la capitale ukrainienne, à Kiev. (AFP).
Cette photo prise et diffusée par le service d'urgence de l'État ukrainien le 28 mai 2023 montre un sauveteur en train d'éteindre un incendie dans un bâtiment suite à la chute de débris après une attaque massive de drones visant principalement la capitale ukrainienne, à Kiev. (AFP).
Short Url
  • L'Ukraine a intercepté 37 missiles de croisière et 29 drones de combat russes pendant une nouvelle attaque nocturne de Moscou, a ainsi précisé le commandant en chef de l'armée ukrainienne Valery Zaloujny
  • Dans la nuit de samedi à dimanche, deux personnes avaient été tuées et trois autres blessées dans ce que les autorités ukrainiennes ont appelé "l'attaque de drones la plus importante" sur Kiev depuis le début de l'invasion russe en février 2022

KIEV: Kiev a été à nouveau frappée dans la nuit de dimanche à lundi par des drones explosifs et des missiles, selon les autorités militaires, moins de 24 heures après avoir subi sa plus importante attaque de drones depuis le début de la guerre.

"Plus de 40 cibles aériennes ont été détectées et détruites par notre défense aérienne. Les attaques sur Kiev ont été repoussées", a affirmé l'administration civile et militaire de Kiev sur sa chaîne Telegram.

L'Ukraine a intercepté 37 missiles de croisière et 29 drones de combat russes pendant une nouvelle attaque nocturne de Moscou, a ainsi précisé le commandant en chef de l'armée ukrainienne Valery Zaloujny.

"Cette nuit, les occupants ont attaqué des sites militaires et ceux d'infrastructures essentielles de l'Ukraine" en lançant "jusqu'à 40 missiles de croisière" depuis des avions au-dessus de la Caspienne et "environ 35 drones" depuis le Nord et le Sud, a-t-il indiqué sur Telegram.


Italie: quatre morts dans un naufrage sur le lac Majeur

Un homme monte sur son bateau avec un garçon et un chien le 10 septembre 2022 au Lido di Venezia à Venise, en Italie (Photo, AFP).
Un homme monte sur son bateau avec un garçon et un chien le 10 septembre 2022 au Lido di Venezia à Venise, en Italie (Photo, AFP).
Short Url
  • Le bateau de seize mètres de long s'est retourné dimanche soir au large de Lisanza, à l'extrémité Sud du lac, alors que le temps était soudainement devenu orageux
  • Le lac Majeur, qui se trouve dans le Sud des Alpes, est le deuxième plus grand lac d'Italie et une destination touristique prisée

ROME: Quatre personnes ont trouvé la mort dans le chavirement d'un bateau de tourisme sur le lac Majeur dans le Nord de l'Italie, survenu alors que le vent soufflait fortement, a-t-on appris lundi auprès des pompiers.

Le bateau de seize mètres de long s'est retourné dimanche soir au large de Lisanza, à l'extrémité Sud du lac, alors que le temps était soudainement devenu orageux.

"Les corps de quatre personnes ont été retrouvés", a déclaré à l'AFP un porte-parole des pompiers, Luca Cari.

Le président de la région Lombardie, Attilio Fontana, avait déploré dimanche soir un "incident très grave" provoqué par un "tourbillon".

Une vingtaine de survivants parmi les passagers ont été sortis de l'eau par d'autres bateaux ou ont pu nager vers le rivage, ont rapporté des médias italiens.

Le bateau transportait des touristes tant italiens qu'étrangers et a coulé rapidement, emportant l'une des victimes avec lui, selon ces informations de presse.

Une vidéo filmée par les pompiers a montré un hélicoptère de recherche survolant des eaux houleuses où flottaient des chaises et d'autres débris.

Le lac Majeur, qui se trouve dans le Sud des Alpes, est le deuxième plus grand lac d'Italie et une destination touristique prisée.