Le gouverneur de la Banque de France défend le maintien du taux du Livret A à 3%

La Banque de France à Paris (AFP).
La Banque de France à Paris (AFP).
Short Url
Publié le Mercredi 19 juillet 2023

Le gouverneur de la Banque de France défend le maintien du taux du Livret A à 3%

  • Dans sa proposition faite jeudi au ministre de l'Économie, le gouverneur avait opté pour un maintien du taux du livret préféré des Français
  • Ce coup de rabot, qui est le deuxième cette année après l'arrondi à 3% du calcul à 3,3% de janvier, représente un manque à gagner important pour les épargnants français

PARIS: "Une promesse en faveur de l'épargnant": le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau persiste et signe mardi sur l'avantage pour les titulaires d'un Livret A du maintien du taux à 3% sur les 18 prochains mois, acté jeudi dernier.

"Le 3% actuel est un peu inférieur à la formule, c'est vrai", a-t-il commenté en marge de la présentation du rapport annuel de l'épargne réglementée, mais il devrait permettre une rémunération "sensiblement supérieure à l'inflation au cours de l'année 2024".

Dans sa proposition faite jeudi au ministre de l'Économie, le gouverneur avait opté pour un maintien du taux du livret préféré des Français — il y en a 56,6 millions, dont l'immense majorité détenus par des personnes physiques — au taux actuel plutôt que l'application stricte de la formule de calcul, qui le portait à 4,1%.

Ce coup de rabot, qui est le deuxième cette année après l'arrondi à 3% du calcul à 3,3% de janvier, représente un manque à gagner important pour les épargnants français.

Sur les six prochains mois, fixer le taux à 3% plutôt qu’à 4,1%, prive les épargnants de 2,8 milliards d'euros d'intérêts — pour quelque 510 milliards d'euros d'encours des Livrets A et des Livrets de développement durable et solidaire (LDDS) à fin 2022, qui ont par ailleurs gonflé de près de 32 milliards d'euros depuis janvier.

Un geste délicat à justifier en période de forte inflation, et pas forcément avantageux même à moyen terme pour les épargnants.

Car si l'inflation devrait repasser sous la barre des 3%, l'autre composante de la formule de calcul du Livret A, un taux interbancaire, l'a dépassé et tire désormais la moyenne vers le haut.

Logement social, banquiers et assureurs

La décision "vise à pleinement intégrer les deux fonctions de l'épargne réglementée: protéger l'épargne populaire et financer de façon très importante l'économie française", a argué M. Villeroy de Galhau.

Les organismes de logement social, dont les remboursements de prêts suivent le taux du Livret A, sont en première ligne: "un pour cent de taux du Livret A en plus aurait représenté 32 000 logements sociaux en moins, un tiers de la production annuelle", a poursuivi le gouverneur.

Le maintien du taux arrange aussi les banques qui conservent et rémunèrent 40,5% des Livrets A et des LDDS.

Il pourra également limiter la casse des fonds euros de l'assurance vie, en perte de vitesse depuis plusieurs années: depuis décembre 2019, ils n'ont enregistré qu'un seul mois de collecte nette, selon la fédération professionnelle France assureurs.

Mais même maintenu à 3%, le rendement du Livret A reste près de deux fois plus intéressant que la moyenne des fonds euros l'an dernier, prélèvements sociaux pris en compte, selon les calculs du fondateur du cabinet Facts & Figures Cyrille Chartier-Kastler.

Ambitions sur le LEP

Le gouverneur est également revenu mardi sur la forte progression l'an dernier des Livret d'épargne populaire (LEP), réservé aux ménages les plus modestes: 9,7 millions de personnes en possèdent un, contre moins de 7 millions fin 2021.

"Le LEP est un instrument de très grande qualité et efficacité pour la protection de l'épargne populaire", a insisté M. Villeroy de Galhau.

Son taux, fruit cette fois-ci d'un arrondi de la formule "par le haut", passera de 6,1% à 6% au 1er août, une rémunération cependant pas garantie au-delà du 31 janvier 2024.

"Rendez-vous dans six mois" pour le nouveau taux, a déclaré le gouverneur, expliquant que ce livret "restera évidemment avantageux".

Avec un encours près de dix fois inférieur à ceux du Livret A et du LDDS réunis - 55,8 milliards d'euros à fin mai - le poids pour les banques et la Caisse des dépôts du LEP est autrement moins douloureux pour leurs finances.

Autre décision prise jeudi dernier à propos du LEP: son plafond sera relevé à 10 000 euros.

La Banque de France vise désormais 12,5 millions de titulaires d'ici un an, soit environ les deux tiers des quelque 18,7 millions de français éligibles.


Le sommet mondial de l'IA à Riyad veut se pencher sur l'impact de l'IA

GAIN 2024 se concentrera davantage sur l'IA que ses éditions précédentes de 2020 et 2022, avec des sujets tels que l'innovation dans le secteur.
GAIN 2024 se concentrera davantage sur l'IA que ses éditions précédentes de 2020 et 2022, avec des sujets tels que l'innovation dans le secteur.
Short Url
  • L'événement, organisé par l'Autorité saoudienne des données et de l'IA, se concentrera sur l'une des questions mondiales les plus pressantes d'aujourd'hui - la technologie de l'IA
  • La troisième édition de l'événement se tiendra au Centre de conférences du Roi Abdel Aziz du 10 au 12 septembre

RIYAD : L'Arabie saoudite accueillera à Riyad, en septembre prochain, des décideurs économiques, de grandes entreprises de technologie et d'intelligence artificielle, des leaders d'opinion internationaux et des dirigeants d'organisations internationales, à l'occasion de la troisième édition du Sommet mondial sur l'intelligence artificielle (GAIN).

L'événement, organisé par l'Autorité saoudienne des données et de l'IA (SDAIA), se concentrera sur l'un des problèmes mondiaux les plus pressants d'aujourd'hui - la technologie de l'IA - et tentera de trouver des solutions qui "maximisent le potentiel de ces technologies transformatrices au profit de l'humanité", selon un communiqué publié dimanche.

La troisième édition de l'événement se tiendra au Centre de conférences du Roi Abdel Aziz du 10 au 12 septembre sous le patronage du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en sa qualité de président du conseil d'administration de la SDAIA, ajoute le communiqué.

Le sommet GAIN se déroulera dans un contexte de préoccupations croissantes concernant l'impact des technologies d'IA et réaffirmera l'engagement du Royaume à soutenir les efforts internationaux visant à améliorer le bien-être humain face aux défis associés au développement de la technologie.

GAIN 2024 se concentrera davantage sur l'IA que ses éditions précédentes de 2020 et 2022, avec des sujets tels que l'innovation dans le secteur, les développements clés qui façonnent un meilleur avenir pour l'IA, et la promotion d'un environnement favorable aux ressources humaines dans ce domaine.

Parmi les autres sujets abordés figurent l'IA aux niveaux local et mondial, la relation complémentaire entre les humains et l'IA, les chefs d'entreprise dans le domaine de l'IA, la relation entre les données et les applications, l'intelligence artificielle générative (GenAI), l'éthique de l'IA, les processeurs et l'infrastructure de l'IA, ainsi que l'IA et les villes intelligentes.


Les systèmes des marchés financiers saoudiens ont résisté à la panne technologique mondiale

Selon l'AMC, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet. (Fournie)
Selon l'AMC, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet. (Fournie)
Short Url
  • L'Autorité saoudienne du marché des capitaux a déclaré qu'elle s'était rapidement coordonnée avec les acteurs du marché pour atténuer les effets de l'interruption et veiller à ce que les opérations ne soient pas affectées.  
  • Selon la CMA, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet.

RIYADH : Les systèmes du marché des capitaux de l'Arabie saoudite ont bien résisté à la panne technique mondiale du 19 juillet, qui a perturbé les vols, les services de radiodiffusion et les services essentiels dans le monde entier. 

L'Autorité saoudienne du marché des capitaux a déclaré qu'elle s'était rapidement coordonnée avec les acteurs du marché pour atténuer les effets de l'interruption et veiller à ce que les opérations ne soient pas affectées.  

Selon la CMA, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet.

La panne, déclenchée par une mise à jour logicielle de la société de cybersécurité CrowdStrike, a provoqué des perturbations généralisées dans divers secteurs. 

En réponse, la CMA a demandé aux sociétés cotées sur le marché financier saoudien de divulguer tout développement significatif lié à l'incident. L'autorité de régulation du marché a souligné que ses équipes techniques surveillaient les systèmes 24 heures sur 24 afin d'assurer la stabilité et la continuité des activités. 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


Grâce à AlUla, les liens culturels entre l'Arabie saoudite et la Chine sortent renforcés

Cet événement souligne le rôle de premier plan joué par AlUla au sein de l'Alliance touristique internationale des villes de la route de la soie, un réseau reliant 63 destinations dans 28 pays, le long d'anciennes routes commerciales.  (Fournie)
Cet événement souligne le rôle de premier plan joué par AlUla au sein de l'Alliance touristique internationale des villes de la route de la soie, un réseau reliant 63 destinations dans 28 pays, le long d'anciennes routes commerciales. (Fournie)
Short Url
  • Ces événements ont souligné le rôle prépondérant d'Al-Ula au sein de l'Alliance touristique internationale des villes de la route de la soie.
  • Ce partenariat vise à renforcer les connaissances et les ressources partagées, en mettant l'accent sur l'archéologie, la préservation du patrimoine culturel, les musées.

RIYADH : L'Arabie saoudite et la Chine ont approfondi leurs liens culturels grâce à la participation de la Commission royale pour AlUla à des forums mondiaux importants à Istanbul et à Luoyang.  

La CRU a participé au Dialogue de la Route de la Soie et au Forum international des anciennes capitales afin de renforcer la collaboration et de présenter AlUla comme le « plus grand musée vivant » du monde. 

Ces événements, qui se sont déroulés du 27 au 30 juin, ont souligné le rôle prépondérant d'Al-Ula au sein de l'Alliance touristique internationale des villes de la route de la soie, un réseau reliant 63 destinations dans 28 pays le long des anciennes routes commerciales.  

Les forums ont permis de développer les partenariats culturels entre la Chine et l'Arabie saoudite et d'organiser des visites officielles à AlUla. 

La stratégie de l'Arabie saoudite en matière de tourisme, axée sur le riche patrimoine d'Al-Ula, est devenue la pierre angulaire du renforcement des liens culturels et économiques avec la Chine, illustrant l'engagement du Royaume à tirer parti de ses atouts historiques pour favoriser les partenariats internationaux. 

Lors du Forum international des anciennes capitales, des réunions de haut niveau ont été organisées avec des responsables de Luoyang sur le tourisme, l'agriculture, la conservation et le développement urbain, ce qui a permis d'explorer de nouveaux domaines de coopération entre les deux nations. 

« La Commission royale pour Al-Ula continue de s'appuyer sur les fondements profondément ancrés du partenariat culturel qui existe entre la Chine, le Royaume et l'Arabie du Nord-Ouest », a déclaré un porte-parole de la Commission royale pour Al-Ula dans un communiqué. 

Le porte-parole a ajouté : « Le dialogue sur la route de la soie et le forum international des anciennes capitales ont représenté des occasions passionnantes de développer de nouvelles voies de collaboration, en mettant l'accent sur le développement de l'échange de connaissances et la promotion du tourisme, avec diverses initiatives fondées sur notre statut commun de destinations anciennes et de points de repère en développement rapide pour le patrimoine humain ». 

Le forum a été lancé pour favoriser le dialogue et la collaboration entre des villes à l'histoire millénaire. Il facilite également un accord signé plus tôt cette année entre AlUla et ses partenaires chinois de l'administration provinciale du patrimoine culturel du Henan.  

Ce partenariat vise à renforcer les connaissances et les ressources partagées, en mettant l'accent sur l'archéologie, la préservation du patrimoine culturel, les musées et la collaboration en matière de recherche, ainsi que sur le développement des talents, le tourisme et d'autres échanges culturels. 

Il comprend également la création d'un laboratoire archéologique axé sur la technologie, la réalisation d'activités de fouilles, la recherche et la promotion des liens entre les sites patrimoniaux d'AlUla et du Henan. 

L'accord prévoit également la mise en œuvre de programmes d'échange collaboratifs, la participation à des expositions et à des événements, et l'utilisation de technologies muséales telles que la réalité virtuelle et la réalité augmentée. 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com