Oscars 2024: «The mother of all lies» de Asmae El Moudir représentera le Maroc

«Mother of all lies» raconte l’histoire d’une quête de vérité d'une Marocaine se heurte à un réseau de mensonges dans son histoire familiale (Photo, Le Matin).
«Mother of all lies» raconte l’histoire d’une quête de vérité d'une Marocaine se heurte à un réseau de mensonges dans son histoire familiale (Photo, Le Matin).
Short Url
Publié le Lundi 18 septembre 2023

Oscars 2024: «The mother of all lies» de Asmae El Moudir représentera le Maroc

  • Parmi cinq films inscrits, trois répondent aux critères requis par l'Académie des arts et des sciences du cinéma
  • Le film a été sélectionné jeudi à l'unanimité par une commission marocaine

Le long métrage "The mother of all lies", réalisé par Asmae El Moudir, a été choisi pour représenter le Maroc aux Oscars 2024, dans la section "Meilleur Film International", annonce vendredi le Centre cinématographique marocain (CCM).

Parmi cinq films inscrits, trois répondent aux critères requis par l'Académie des arts et des sciences du cinéma. Il s'agit, outre le long métrage d'Asmae El Moudir, des films "Animalia" de Sofia Alaoui et "Queens" de Yasmine Benkiran, indique le CCM dans un communiqué. 

"The mother of all lies" a été sélectionné jeudi à l'unanimité par une commission présidée par la réalisatrice et directrice de la Cinémathèque marocaine, Narjiss Nejjar, et comptant parmi ses membres la comédienne, réalisatrice et directrice de l'Institut supérieur d'art dramatique et d'animation culturelle (ISADAC), Latefa Ahrrare, les réalisateurs et producteurs Mohamed Ahed Bensouda et Hakim Belabbes, le distributeur de films Mohamed Khouna, les critiques de cinéma Khalil Demmoun et Ali Hassan, et l’exploitant de salles de cinéma Hassan Belkady, selon la même source.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Qassam reprend ses attaques contre Israël depuis le sud du Liban

Une photo longue exposition prise depuis le nord d'Israël, près de la frontière avec le sud du Liban, montre une roquette tirée depuis Israël en direction du sud du Liban le 17 avril 2024, dans un contexte de tensions transfrontalières persistantes alors que les combats se poursuivent entre Israël et le Hamas à Gaza (Photo ,AFP).
Une photo longue exposition prise depuis le nord d'Israël, près de la frontière avec le sud du Liban, montre une roquette tirée depuis Israël en direction du sud du Liban le 17 avril 2024, dans un contexte de tensions transfrontalières persistantes alors que les combats se poursuivent entre Israël et le Hamas à Gaza (Photo ,AFP).
Short Url
  • Dans un communiqué, le groupe a déclaré que l’attaque était une « représailles aux massacres perpétrés par l’ennemi sioniste à Gaza »
  • Le groupe avait mené pour la dernière fois une opération contre Israël depuis le Sud en février

Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a souligné dimanche la détermination militaire à ramener les habitants du nord d'Israël dans leurs foyers et qu'elle se préparait à mener à bien cette tâche.

S'exprimant lors d'une tournée près de la frontière syrienne, il a déclaré que ses forces se préparaient à mener des missions offensives pour empêcher l'implantation iranienne dans la région.

Dans un message sur la plateforme X, il a ajouté qu’il s’était rendu dans la région du Golan pour « évaluer la situation » à la frontière et les opérations contre le Hezbollah libanais et l’Iran.

En outre, il a parlé de renforcer la préparation de l'armée pour mener une «éventuelle opération militaire qui permettrait aux habitants du nord de rentrer chez eux après un changement dans la situation sécuritaire».

Pendant ce temps, les Brigades Qassam, la branche armée du mouvement palestinien Hamas, sont de nouveau entrées dans la mêlée dimanche en tirant plus de 20 roquettes Grad depuis le sud du Liban contre la caserne israélienne de Shumira.

Dans un communiqué, le groupe a déclaré que l’attaque était une « représailles aux massacres perpétrés par l’ennemi sioniste à Gaza ».

Le groupe avait mené pour la dernière fois une opération contre Israël depuis le Sud en février.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Le président Abdelmadjid Tebboune sera demain à Tunis : Une tripartite maghrébine à Carthage

Ce nouveau cadre de concertation a été initié par l’Algérie dans le but de combler le vide laissé par la paralysie de l’Union du Maghreb arabe (Photo, Le Matin).
Ce nouveau cadre de concertation a été initié par l’Algérie dans le but de combler le vide laissé par la paralysie de l’Union du Maghreb arabe (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Cette rencontre tripartite, qui aura lieu au palais de la République à Carthage, s’inscrit dans le nouveau cadre de concertation et de coordination entre les trois dirigeants
  • Les trois Présidents se sont alors mis d’accord sur la nécessité d’«intensifier» et d’«unifier» leurs efforts pour faire face aux défis économiques et sécuritaires auxquels sont confrontés ces trois pays

A l’invitation de son homologue tunisien Kaïs Saïed, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, se rendra demain, lundi, à Tunis, pour participer à la première réunion consultative entre l’Algérie, la Tunisie et la Libye. 

C’est ce qu’a annoncé hier la Présidence tunisienne sur sa page Facebook officielle. La même invitation a été adressée au président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younes El Menfi. 

Cette rencontre tripartite, qui aura lieu au palais de la République à Carthage, s’inscrit dans le nouveau cadre de concertation et de coordination entre les trois dirigeants, décidé début mars à Alger. En effet, le président Abdelmadjid Tebboune a réuni, le 2 mars dernier, ses homologues tunisien et libyen à la fin des travaux du 7e sommet du GECF pour passer en revue les résultats de ce forum mais aussi pour discuter des conditions prévalant dans la région du Maghreb. 

Les trois Présidents se sont alors mis d’accord sur la nécessité d’«intensifier» et d’«unifier» leurs efforts pour faire face aux défis économiques et sécuritaires auxquels sont confrontés ces trois pays de l’Afrique du Nord. Pour assurer une meilleure concertation trilatérale, les trois dirigeants ont décidé de tenir une réunion tripartite maghrébine, tous les trois mois, dont la première a été fixée pour l’après-Ramadhan en Tunisie. 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Focus à Washington sur la dynamique de développement économique au Maroc

Dans son allocution, l’ambassadeur du Maroc aux États-Unis, Youssef Amrani, a mis en avant les avancées économiques enregistrées par le Royaume, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, faisant du Maroc aujourd’hui un modèle de résilience et de gestion post-crises (Photo, Le Matin).
Dans son allocution, l’ambassadeur du Maroc aux États-Unis, Youssef Amrani, a mis en avant les avancées économiques enregistrées par le Royaume, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, faisant du Maroc aujourd’hui un modèle de résilience et de gestion post-crises (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Cette rencontre a vu la participation notamment du sous-secrétaire adjoint américain au Commerce pour le Moyen-Orient et l'Afrique, Thomas Bruns
  • Le diplomate a, par ailleurs, évoqué le partenariat stratégique solide et multiforme liant le Maroc aux États-Unis dans la promotion des ambitions communes, tant au niveau bilatéral que multilatéral

L'ambassade du Maroc à Washington a organisé vendredi son deuxième dîner-débat annuel sous le thème «Économie marocaine, défis et perspectives», en présence de la ministre de l'Économie et des finances, Nadia Fettah, et ce en marge des Réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), qui se sont tenus du 15 au 20 avril dans la capitale fédérale américaine.

Cette rencontre a vu la participation notamment du sous-secrétaire adjoint américain au Commerce pour le Moyen-Orient et l'Afrique, Thomas Bruns, du sous-secrétaire d'État adjoint, Joshua Harris, de responsables d'influents think tanks US, de compétences marocaines de la Banque mondiale et du FMI, outre des acteurs du secteur privé et représentants des agences de financement du développement basées aux États-Unis.

Ont également pris part à cet événement le président du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies et représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, des membres de la délégation marocaine participant aux réunions des deux institutions financières internationales, ainsi que des parlementaires et plusieurs autres acteurs de la société civile.

 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.