Coupe du monde 2030: Le football célébré dans trois continents

En 2030, la Coupe du Monde réunira l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Sud à travers six pays (Photo, Le Matin).
En 2030, la Coupe du Monde réunira l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Sud à travers six pays (Photo, Le Matin).
Short Url
Publié le Jeudi 05 octobre 2023

Coupe du monde 2030: Le football célébré dans trois continents

  • Ainsi, la Coupe du Monde 2030 réunira trois continents et six pays, invitant le monde entier à se joindre à la célébration du beau jeu
  • Elle réunira l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Sud à travers six pays : le Maroc, l'Espagne, le Portugal, l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay

En 2030, la Coupe du Monde réunira l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Sud à travers six pays : le Maroc, l'Espagne, le Portugal, l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay.

Après de vastes consultations avec toutes les confédérations et compte tenu de l'importance de marquer le centenaire de la Coupe du Monde, le Conseil de la FIFA a pris des décisions clés concernant la candidature et l'organisation de l'édition du centenaire de la Coupe du Monde de la FIFA en 2030.

Ainsi, la Coupe du Monde 2030 réunira trois continents et six pays, invitant le monde entier à se joindre à la célébration du beau jeu, du Centenaire et de la Coupe du Monde. Le Conseil de la FIFA a convenu à l'unanimité que la seule candidature serait celle du Maroc, du Portugal et de l'Espagne, qui accueilleront l'événement en 2030 et se qualifieront automatiquement parmi les créneaux existants, sous réserve de l'achèvement d'un processus de candidature réussi mené par la FIFA et une décision du Congrès de la FIFA en 2024. De plus, après avoir pris en compte le contexte historique de la toute première Coupe du Monde, le Conseil a convenu d'organiser une cérémonie de célébration du centenaire.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Les feuilletons de Ramadan 2024 : Du nouveau et des suites

Le mois de Ramadan approche à grands pas (Photo, La Presse).
Le mois de Ramadan approche à grands pas (Photo, La Presse).
Short Url
  • Les chaînes de télévision mettent les bouchées doubles pour proposer à leurs publics une programmation spéciale avec une production locale nouvelle
  • Rares au niveau de la quantité avec des préparations, tournage et montage très tardifs, on espère que la qualité sera au rendez-vous

Faute de moyens financiers sûrement, les feuilletons et séries sont rares. Trois feuilletons sont attendus au cours de Ramadan 2024 qui traitent essentiellement de questions sociales, à l’instar de «Bab Errizk », premier feuilleton réalisé par Heifel Ben Youssef d’après un scénario écrit par Mohamed Ali Dammak, et qui sera diffusé sur la chaîne Wataniya 1 avec comme tête d’affiche Kamel Touati, Mouna Noureddine, Khaled Houissa, Ali Khemiri, Slah M’sadek, Latifa Gafsi, Sadk Halwess, Yahia Faydi, Lotfi Najeh, Oussama Allem, Atef Bouzidi, Mourad Ben Nafla et Ramzi Abdeljawed.

Le feuilleton de 20 épisodes de 30 minutes chacune est du genre social. Les événements se déroulent entre la ville et la campagne et racontent l’histoire d’un groupe d’ouvriers d’une usine, leurs conditions de travail et les conflits auxquels ils sont confrontés dans leur vie quotidienne. Corruption, exploitation de la main-d’œuvre et autres sujets sociaux seront abordés dans cet opus. Pour ce faire, la chaîne nationale a parié sur un jeune réalisateur qui a, à son actif, le scénario de la sitcom « El Icha Fen » (2012) et la série comique « Hajjer Land » (2014). C’est donc la première fois que Heifel Ben Youssef réalise un feuilleton d’envergure.

Après le succès de « Fallujah », feuilleton signé Saoussen Jomni, la chaîne privée El Hiwar Ettounsi propose une suite avec presque le même casting : Marouen Nordo, Nessim Zyaidiya, Mohamed Sayari, Fares Abdeldayem, Rym Riahi, Ahlem Fekih, Kaouther Bardi et Chakra Rameh. Ce drame social de revient en force pour une deuxième saison. La thématique abordée est la même : la jeunesse et ses dérives, l’abandon scolaire, les conflits avec les parents, la quête de soi, autant de matières à réflexion seront soulevées dans cette suite.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Bande dessinée: Khaliya, une résidence artistique pour les bédéistes marocains d’ici et d’ailleurs

Onze jeunes auteur(e)s et illustrateurs/trices de bandes dessinées Marocains sont en résidence artistique du 4 au 10 mars au studio Hiba à Casablanca (Photo, Le Matin).
Onze jeunes auteur(e)s et illustrateurs/trices de bandes dessinées Marocains sont en résidence artistique du 4 au 10 mars au studio Hiba à Casablanca (Photo, Le Matin).
Short Url
  • «Khaliya d’ici et d’ailleurs» encadre et met en lumière le talent de 11 jeunes auteur(e)s et illustrateurs/trices de bandes dessinées marocains qu’ils soient établis au pays ou résidant à l’étranger
  • L’édition 2024 de ce projet de la Fondation Hiba est organisée en collaboration avec le CCME et la Fondation Al Mada

Onze jeunes auteur(e)s et illustrateurs/trices de bandes dessinées Marocains sont en résidence artistique du 4 au 10 mars au studio Hiba à Casablanca. Ils participent à la troisième édition de la résidence artistique de bande dessinée (BD) «Khaliya» initiée par la Fondation Hiba. La particularité de l’édition 2024 est qu’elle s’ouvre à l’échelle internationale. Elle accueille pour la première fois de jeunes talents marocains établis au pays et ceux de la diaspora. Cette nouvelle version du projet «Khaliya» est organisée sous l’impulsion du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et en collaboration avec la Fondation Al Mada. Et c’est sur le thème «Khaliya d’ici et d’ailleurs» que l’artiste casablancaise Zineb Benjelloun et l’illustrateur franco-marocain Rachid Sguini, alias Rakidd, encadreront les jeunes bédéistes afin de stimuler la création, de mettre en valeur les talents et de promouvoir le neuvième art. «Étant donné que la bande dessinée reste encore relativement peu explorée au Maroc, malgré une communauté artistique dévouée, des programmes de formation adaptés et un intérêt croissant du public, la Fondation Hiba marque le démarrage de ces résidences artistiques en 2019, afin de dynamiser le secteur, de favoriser la production nationale et de soutenir les artistes.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Présidentielle de décembre 2024: Ça commence à s’animer !

Le débat autour de la prochaine présidentielle s’animera, sans doute, davantage après le mois de Ramadhan (Photo, El Watan).
Le débat autour de la prochaine présidentielle s’animera, sans doute, davantage après le mois de Ramadhan (Photo, El Watan).
Short Url
  • La fièvre électorale ne monte pas encore, ou très peu
  • Il aura fallu, en effet, attendre le début de l’année 2024 pour voir les premières déclarations de chefs de parti concernant la prochaine présidentielle

Le rendez-vous présidentiel de décembre 2024 s’approche à grands pas. Il ne reste que moins de dix mois avant que les électeurs ne soient appelés aux urnes et seulement sept mois avant le lancement officiel du processus : convocation du corps électoral et révision exceptionnelle du fichier des électeurs ainsi que la constitution, le dépôt et la validation des dossiers de candidature.

Le délai est très court. Mais la fièvre électorale ne monte pas encore, ou très peu. Après quatre longues années d’un silence politique, pour le moins inhabituel dans une Algérie qui a toujours été animée par un riche et contradictoire débat, on assiste, enfin, à de premiers frémissements.

Il aura fallu, en effet, attendre le début de l’année 2024 pour voir les premières déclarations de chefs de parti concernant la prochaine présidentielle. Mais jusqu’à présent, seule une personnalité s’est jetée dans le bain.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.