Féminicides en Algérie : Le lourd bilan

Les violences faites aux femmes prennent de l’ampleur dans notre pays (Photo, El Watan).
Les violences faites aux femmes prennent de l’ampleur dans notre pays (Photo, El Watan).
Short Url
Publié le Lundi 27 novembre 2023

Féminicides en Algérie : Le lourd bilan

  • Au cours de la période allant de 2019 à 2022, un total de 228 féminicides a été dénombré
  • 51% des féminicides sont commis par le partenaire ou ex-partenaire et 37% sont commis par un ou des membres de la famille

Ces assassinats surviennent souvent après des années, voire des décennies de violences et de menaces et dans certains cas de tentatives de féminicide. 71% de ces meurtres ont lieu dans des espaces clos, dans la majorité des cas au domicile conjugal ou familial. Une arme (couteau, arme à feu pour les plus employées) a été utilisée dans 65% des cas et les victimes sont âgées de 5 ans à 85 ans. 

Ces données contenues dans un rapport sur les «meurtres de femmes et de filles» ont été révélées hier par Wiame Awres, autrice de ce document de plus de 70 pages. Une étude ayant pour objectif d’analyser les féminicides recensés dans le cadre du projet «Féminicides Algérie» et d’exposer la complexité de ce phénomène. Il s’agit, selon Wiame Awres, de rompre avec «une vision androcentrique qui n’interroge pas la spécificité de cet ‘‘homicide’’ dont les cibles sont les femmes et les filles».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


68e anniversaire des forces de sécurité intérieure – Kaïs Saïed : «La Tunisie fait face à des défis cruciaux, mais notre destin est entre nos mains

Kaïs Saïed a rappelé ce qu’il a toujours répété que la Tunisie ne sera jamais ni un pays de départ ni de destination ni de transit à la migration irrégulière
Kaïs Saïed a rappelé ce qu’il a toujours répété que la Tunisie ne sera jamais ni un pays de départ ni de destination ni de transit à la migration irrégulière
Short Url
  • Devant les différents corps sécuritaires réunis dans l’enceinte du palais présidentiel, Saïed a indiqué que le démantèlement des réseaux criminels liés au terrorisme, au trafic de stupéfiants et à la traite des humains figure en tête des priorités
  • Le Président de la République a appelé les forces de sécurité intérieure à redoubler d’effort et de vigilance pour battre en brèche les tentatives de déstabilisation qui viennent autant de l’intérieur que de l’extérieur

Devant les différents corps sécuritaires réunis dans l’enceinte du palais présidentiel, Saïed a indiqué que le démantèlement des réseaux criminels liés au terrorisme, au trafic de stupéfiants et à la traite des humains figure en tête des priorités nationales.

A l’occasion de la célébration  du 68e anniversaire des forces de sécurité intérieure, une cérémonie a été organisée, hier, au palais de Carthage au cours de laquelle le  Chef de l’Etat a donné une brève allocution.

A cet effet, Kaïs Saïed a rappelé ce qu’il a toujours répété, à savoir que la Tunisie ne sera jamais ni un pays de départ ni de destination ni de transit à la migration irrégulière.

Devant les différents corps sécuritaires réunis dans l’enceinte du palais présidentiel, Saïed a indiqué que le démantèlement des réseaux criminels liés au terrorisme, au trafic de stupéfiants et à la traite des humains figure en tête des priorités nationales. «Nous sommes les victimes d’une économie mondiale injuste et nous n’accepterons pas de faire subir à notre peuple ses effets désastreux», a-t-il martelé.

lire la suite


A l'écran et sur les planches : L'épopée de l'Emir Abdelkader immortalisée

La Fédération franco-algérienne Aquitaine organise aujourd'hui (samedi) 20 avril  à 14h30  au cinéma l'Utopia de Bordeaux une projection unique du film sur l'Emir Abdelkader, fondateur de l'Etat algérien moderne intitulé, Abd El-Kader, de Salem Brahimi
La Fédération franco-algérienne Aquitaine organise aujourd'hui (samedi) 20 avril à 14h30 au cinéma l'Utopia de Bordeaux une projection unique du film sur l'Emir Abdelkader, fondateur de l'Etat algérien moderne intitulé, Abd El-Kader, de Salem Brahimi
Short Url
  • La Fédération franco-algérienne Aquitaine organise aujourd'hui (samedi) 20 avril à 14h30 au cinéma l'Utopia de Bordeaux une projection unique du film sur l'Emir Abdelkader, fondateur de l'Etat algérien moderne intitulé, Abd El-Kader, de Salem Brahimi
  • Ce grand stratège militaire a mené la vie dure aux troupes coloniales françaises, nourri aux valeurs de tolérance que lui reconnaissaient ses adversaires

La Fédération franco-algérienne Aquitaine organise aujourd'hui (samedi) 20 avril  à 14h30  au cinéma l'Utopia de Bordeaux une projection unique du film sur l'Emir Abdelkader, fondateur de l'Etat algérien moderne intitulé, Abd El-Kader, de Salem Brahimi suivie d’une discussion avec Ahmed Bedjaoui, producteur et auteur, Ahmed Bouyerdene, historien, et Christian Delorme, prêtre de l’archidiocèse de Lyon. La billetterie est disponible au cinéma l'Utopia de Bordeaux. 

Le parcours militant de ce grand stratège militaire, qui a mené la vie dure aux troupes coloniales françaises, nourri aux valeurs de tolérance que lui reconnaissaient ses adversaires pour avoir sauvé de la mort de nombreuses vies chrétiennes, sera également à l'honneur le 21 avril à 14h30 au théâtre Femina de Bordeaux.

Lire la suite


Assemblées FMI-BM : À Washington, Nadia Fettah met en avant les réformes engagées au Maroc sous le leadership de S.M. le Roi

Nadia Fettah.
Nadia Fettah.
Short Url
  • La ministre a notamment évoqué les avancées significatives réalisées en matière de généralisation de la protection sociale,
  • Mme Fettah a, par ailleurs, évoqué la stratégie industrielle du Maroc, notamment dans le secteur de l’automobile

La ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, a mis en avant, jeudi à Washington, l’agenda des réformes engagées au Maroc sous le leadership de S.M. le Roi Mohammed VI. «Notre pays est engagé dans un programme de réformes solide grâce à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à la faveur d’un nouveau modèle de développement et une convergence des politiques publiques», a indiqué Mme Fettah lors d’une table ronde ministérielle organisée par le Groupe de la Banque mondiale, dans le cadre de ses réunions de printemps avec le Fonds monétaire international (FMI).

Lire la suite