Nulle part où aller, disent les habitants de Gaza dans le sud sous le bombardement israélien

Cette photo prise depuis le sud d'Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 2 décembre 2023, montre une explosion et de la fumée s'échappant du territoire palestinien lors d'une frappe israélienne alors que les combats reprennent entre Israël et les militants du Hamas (Photo, AFP).
Cette photo prise depuis le sud d'Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 2 décembre 2023, montre une explosion et de la fumée s'échappant du territoire palestinien lors d'une frappe israélienne alors que les combats reprennent entre Israël et les militants du Hamas (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Dimanche 03 décembre 2023

Nulle part où aller, disent les habitants de Gaza dans le sud sous le bombardement israélien

  • La ville de Khan Younis est au centre des frappes aériennes et des tirs d'artillerie israéliens après la reprise des combats vendredi après l'échec d'une trêve d'une semaine
  • Sa population a augmenté ces dernières semaines alors que plusieurs centaines de milliers de personnes du nord de la bande de Gaza ont fui vers le sud

Sous les bombardements aériens d'Israël, les personnes qui s'étaient réfugiées dans le sud de la bande de Gaza après avoir fui leurs maisons au début de la guerre ont déclaré samedi qu'elles n'avaient désormais aucun endroit sûr où aller.

La ville de Khan Younis est au centre des frappes aériennes et des tirs d'artillerie israéliens après la reprise des combats vendredi après l'échec d'une trêve d'une semaine. Sa population a augmenté ces dernières semaines alors que plusieurs centaines de milliers de personnes du nord de la bande de Gaza ont fui vers le sud.

Certains campent sous des tentes, d’autres dans des écoles. Certains dorment dans les cages d’escalier ou à l’extérieur des rares hôpitaux en activité dans la ville. Un responsable de l'Organisation mondiale de la santé a déclaré vendredi que l'un des hôpitaux ressemblait à "un film d'horreur" alors que des centaines d'enfants et d'adultes blessés attendaient d'être soignés.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


La poésie tunisienne d’expression française sous la loupe des académiciens

La poésie tunisienne de langue française n’accéda à une véritable originalité qu’avec les poèmes de Salah Garmedi, icononoclastes au niveau de la forme et du thème (Photo, La Presse).
La poésie tunisienne de langue française n’accéda à une véritable originalité qu’avec les poèmes de Salah Garmedi, icononoclastes au niveau de la forme et du thème (Photo, La Presse).
Short Url
  • Cette poésie date de 120 ans à peu près, et a été initiée à l’orée du XXe siècle sous le protectorat par Mustapha Kurda
  • Elle a été marquée soit par l’exotisme ou par le mimétisme avec les élèves de l’école française

A défaut d’un engagement précis, ou d’une évocation directe et brutale d’événement historique marquant, ce qui caractérise cette poésie est l’affirmation unanime d’une liberté sans frein, oublieuse des tabous et des interdictions ancestrales, toujours en quête de transgression et d’idole à bafouer.

Aborder le thème de la poésie tunisienne francophone est une tâche à la fois ardue et complexe. Le professeur, écrivain et poète Samir Marzouki part de ce constat avant de faire un petit panorama, une sorte de synthèse relative aux 50 dernières années, lors d’une conférence organisée la semaine dernière par le département des lettres de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, Beit al-Hikma sur le thème : considérations relatives à la nouvelle poésie tunisienne de langue française.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’élan populaire a barré la route au 5e mandat de Bouteflika: Il y a cinq ans, le hirak

Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat (Photo, El Watan).
Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat (Photo, El Watan).
Short Url
  • Ce soulèvement populaire a réussi, de par son ampleur inédite, à susciter l’admiration à travers le monde
  • Le hirak était un véritable moment de communion nationale ayant mobilisé les Algériens de tous bord polique

Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat. Depuis ce 22 février 2019, des millions de personnes défilaient chaque vendredi dans les rues pour exprimer leur aspiration à un Etat de droit et dénoncer vigoureusement la corruption qui avait atteint des seuils intenables.

Ce soulèvement populaire a réussi, de par son ampleur inédite, à susciter l’admiration à travers le monde, comme il a été une source d’inspiration à d’autres nations éprises de démocratie. Ce mouvement était un véritable moment de communion nationale ayant mobilisé les Algériens, quels que soient leurs bord politique et catégories sociales.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


«Réécrire le monde»: Exposition du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou à Casablanca

L’exposition «Réécrire le monde» du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou se tient du 27 février au 30 mars à la galerie d’art L’Atelier 21 (Photo, Le Matin).
L’exposition «Réécrire le monde» du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou se tient du 27 février au 30 mars à la galerie d’art L’Atelier 21 (Photo, Le Matin).
Short Url
  • L’exposition se tient du 27 février au 30 mars à la galerie d’art L’Atelier 21
  • De tous les genres picturaux, c’est le portrait qui l’intéresse au premier chef

L’artiste camerounais Moustapha Baidi Oumarou investit pour la toute première fois la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca, du 27 février au 30 mars 2024, pour une exposition individuelle intitulée «Réécrire le monde».

Artiste autodidacte, Moustapha Baidi Oumarou se passionne très tôt pour la peinture où il a réussi à imposer un langage personnel qui célèbre la vie. Son regard idéaliste, résolument optimiste et empreint d’humanisme, se reflète sur ses toiles qui répandent une joie de vivre.

De tous les genres picturaux, c’est le portrait qui l’intéresse au premier chef. On reconnaît dans les œuvres de l’artiste une certaine filiation aux portraits photographiques en pied des grands maîtres du genre, comme Malick Sidibé, Seydou Keïta ou Michel Kameni, ainsi qu’une forme de célébration décomplexée du dandysme, cristallisée par le phénomène de la SAPE (Société des ambianceurs et des personnes élégantes). À ce sujet, l’écrivain Olivier Rachet note dans le texte du catalogue d’exposition que «les couleurs chatoyantes, parfois flashy, auxquelles recourt Moustapha Baidi Oumarou ne dépareraient pas dans un manuel de sapologie».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.