Saudi Aramco annonce un bénéfice net de 121,3 milliards de dollars en 2023, le deuxième plus élevé de son histoire

Ces résultats mettent en évidence la flexibilité opérationnelle, la fiabilité et la base de production rentable uniques d'Aramco, témoignant de l'engagement continu de la société à fournir de la valeur à ses actionnaires. (Shutterstock)
Ces résultats mettent en évidence la flexibilité opérationnelle, la fiabilité et la base de production rentable uniques d'Aramco, témoignant de l'engagement continu de la société à fournir de la valeur à ses actionnaires. (Shutterstock)
Short Url
Publié le Dimanche 10 mars 2024

Saudi Aramco annonce un bénéfice net de 121,3 milliards de dollars en 2023, le deuxième plus élevé de son histoire

  • Amin H. Nasser, président-directeur général d'Aramco, a déclaré : « En 2023, nous avons réalisé notre deuxième revenu net le plus élevé.»
  • La société a annoncé le versement d'un dividende total de 97,8 milliards de dollars en 2023, soit une hausse de 30 % par rapport à 2022

RIYAD : Saudi Arabian Oil Co. a annoncé un revenu net de 121,3 milliards de dollars (1 dollar américain = 0,91 euro) dans ses résultats financiers pour l'année 2023, le deuxième plus haut niveau de son histoire. 

Ces résultats mettent en évidence la flexibilité opérationnelle, la fiabilité et la base de production rentable uniques d'Aramco, et démontrent l'engagement continu de la société à fournir de la valeur à ses actionnaires, a-t-elle indiqué dans un communiqué de presse. 

Dans un communiqué de presse, Amin H. Nasser, président-directeur général d'Aramco, a déclaré : « En 2023, nous avons réalisé notre deuxième revenu net le plus élevé. Notre résilience et notre agilité ont contribué à des flux de trésorerie sains et à des niveaux élevés de rentabilité, malgré une toile de fond de vents économiques contraires. Nous avons également fait plaisir à nos actionnaires en augmentant de 30 % en glissement annuel le total des dividendes versés en 2023. » 

En 2023, Aramco a déclaré un revenu net de 121,3 milliards de dollars, en baisse par rapport aux 161,1 milliards de dollars de 2022, ce qui représente le deuxième revenu net le plus élevé de la société à ce jour. La baisse d'une année à l'autre est imputable à la diminution des prix du pétrole brut et des volumes vendus, ainsi qu'à la réduction des marges de raffinage et de produits chimiques. Cette baisse a été partiellement compensée par une réduction des redevances de production, ainsi que par une diminution des impôts sur le revenu et de la zakat au cours de l'année. 

D'autre part, le géant pétrolier public a déclaré un bénéfice net de 27,8 milliards de dollars au quatrième trimestre 2023, s'alignant sur le consensus des analystes, malgré certaines charges hors trésorerie d'environ 1,5 milliard de dollars. 

La société a annoncé le versement d'un dividende total de 97,8 milliards de dollars en 2023, soit une hausse de 30 % par rapport à 2022. 

Aramco a en outre déclaré un dividende de base de 20,3 milliards de dollars pour les trois derniers mois de 2023, qui devrait être versé au cours du dernier trimestre de cette année. En outre, le conseil d'administration de la société a approuvé un dividende lié à la performance de 10,8 milliards de dollars, le troisième de ce type. 

En 2023, les investissements d'Aramco ont atteint 49,7 milliards de dollars, soit une augmentation de 28 % par rapport à l'année précédente, 2022. La société a également prévu que les investissements en capital en 2024 pourraient être compris entre 48 et 58 milliards de dollars. 

 Nasser a ajouté : « Nos dépenses d'investissement ont augmenté conformément aux prévisions, car nous cherchons à créer et à capturer de la valeur supplémentaire à partir de nos opérations, en positionnant l'entreprise pour un avenir dans lequel nous croyons que le pétrole et le gaz seront un élément clé du mix énergétique mondial pour de nombreuses décennies à venir, parallèlement à de nouvelles solutions énergétiques. »  

Le communiqué de presse indique en outre que le flux de trésorerie disponible de l'entreprise pétrolière a atteint 101,2 milliards de dollars en 2023, contre 148,5 milliards de dollars en 2022. 

Le bilan de la société reste solide puisque son ratio d'endettement à la fin de 2023 était de -6,3 %, contre -7,9 % à la fin de 2022, a ajouté Aramco.  

 Nasser a également souligné que la récente directive du gouvernement saoudien visant à maintenir la capacité maximale durable d'Aramco à 12 millions de barils par jour offre à l'entreprise une plus grande flexibilité. La directive crée également une fenêtre d'opportunité pour se concentrer sur l'augmentation de la production de gaz et l'amélioration des activités de transformation des liquides en produits chimiques.  

« Parallèlement, l'annonce de notre premier investissement international dans le GNL (gaz naturel liquéfié), la croissance de nos activités internationales de vente au détail, l'avancement continu des grands projets de raffinage et de chimie à l'étranger et notre portefeuille émergent de nouvelles énergies mettent en évidence notre capacité à tirer parti des nouvelles opportunités du marché et à faire progresser nos objectifs stratégiques », a ajouté Nasser. 

Lors d'une conférence de presse organisée à la suite de la publication des résultats financiers, Nasser a déclaré : « Nous sommes fermement convaincus que le monde a besoin d'un mélange de sources d'énergie parmi lesquelles le pétrole et le gaz, les énergies renouvelables, l'hydrogène et d'autres sources d'énergie pour réaliser une transition pragmatique, stable et ordonnée ». 

Il a ajouté : « En tant que producteur à faible coût ayant l'une des intensités les plus réduites de carbone en amont parmi les principaux producteurs de notre secteur, nous avons un rôle essentiel à jouer pour répondre à la demande mondiale d'énergie fiable et abordable ». 

En outre, il a précisé à Arab News : « Nous sommes vraiment désireux de participer de plus en plus aux énergies renouvelables et à d'autres sources d'énergie.  Notre objectif est de produire 12 gigawatts d'énergie solaire et éolienne d'ici à 2030. Je pense que cet objectif augmentera à l'avenir, en fonction de l'accélération de l'objectif du Royaume. » 

« Au cours de l'année, nous avons également réalisé des progrès significatifs dans l'expansion de notre production de gaz, qui, selon nos prévisions, devrait augmenter de plus de 60 % d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2021 », a-t-il ajouté.  

 Il a poursuivi : « Nous avons créé un secteur administratif responsable des énergies renouvelables, et nous envisageons donc des investissements dans ce domaine, non seulement dans le Royaume, mais aussi dans le monde entier, en étudiant les possibilités offertes par les énergies solaire et  éolienne, l'hydrogène, la capture et le stockage du carbone. 

Nasser a également annoncé des plans visant à capturer 9 millions de tonnes de CO2 par an d'ici 2027 grâce à des efforts de collaboration entre Aramco et ses partenaires.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


Squatwolf se développe en Arabie Saoudite avec un nouvel entrepôt et des événements fitness

Squatwolf, la marque de vêtements de sport cofondée par Anam Khalid et Wajdan Gul, se développe en Arabie saoudite. (Fourni)
Squatwolf, la marque de vêtements de sport cofondée par Anam Khalid et Wajdan Gul, se développe en Arabie saoudite. (Fourni)
Short Url
  • La marque émiratie ouvre un entrepôt capable de traiter 30 000 commandes par jour
  • La société a été fondée en 2016 par Anam Khalid et Wajdan Gul

DUBAI : Après avoir débuté comme un projet passionnel, Squatwolf, la marque de vêtements de sport cofondée par Anam Khalid et Wajdan Gul, est en train de se développer en Arabie saoudite.

squatwolf
Les fondateurs ont ouvert un entrepôt dans le Royaume. (Fourni)


L'entrepôt d'Arabie saoudite peut traiter jusqu'à 30 000 commandes par jour et assure une livraison le jour même à Riyad et le lendemain dans les grandes villes, notamment Jeddah, Dammam, Alkhobar et La Mecque. (Fourni)
"Nous sommes fiers d'être la première marque de vêtements de sport du Royaume à soutenir la Vision 2030, en faisant de la salle de sport un terrain de jeu pour tous", a récemment déclaré Khalid à Arab News.

"Notre entrepôt saoudien est une démonstration de notre engagement en tant que marque émiratie à soutenir la région et à s'y investir pleinement."


L'entrepôt d'Arabie saoudite peut traiter jusqu'à 30 000 commandes par jour et assure une livraison le jour même à Riyad et le lendemain dans les grandes villes, notamment Jeddah, Dammam, Alkhobar et La Mecque, a précisé M. Gul.

La marque prévoit de collaborer avec des détaillants et des gymnases partenaires, des ambassadeurs locaux et d'organiser des événements communautaires pour soutenir ses objectifs d'expansion.

"Nous sommes là pour reconnaître tous les pratiquants de la gym, quel que soit leur niveau de forme physique", a déclaré Khalid.


M. Gul a confirmé que les Squatwolf Games, un événement de fitness de premier plan à Dubaï, allaient faire leurs débuts en Arabie saoudite.

"Oui, les Squatwolf Games arrivent en Arabie saoudite et en grand nombre. Nous faisons constamment évoluer les jeux vers quelque chose de plus grand et de meilleur".


La marque participera également au KSA Muscle Show, ce qui lui permettra de s'engager davantage auprès de la communauté locale du fitness.

La société a été fondée en 2016 par Khalid et Gul. "Tout a commencé lorsque Gul et moi avons réalisé qu'il n'y avait pas de marque de vêtements de sport dans la région qui correspondait à notre amour pour la salle de sport, sa communauté et l'impact qu'elle a sur tous les aspects de notre vie", a déclaré Khalid.

M. Gul est convaincu que le marché du fitness et des vêtements de sport est en plein essor dans le Royaume. "Avec la mise en œuvre de la Vision 2030 en Arabie saoudite, de nouvelles salles de sport ouvrent chaque jour, le fitness devient un mode de vie et rester en bonne santé est une priorité pour tout le monde", explique-t-il.

"Le fait d'être la première marque de vêtements de sport dans la région MENA, y compris en Arabie saoudite, nous donne un avantage concurrentiel qui nous permet de garder une longueur d'avance sur les performances des produits, les communautés locales et les demandes des adeptes de la gym", a ajouté M. Khalid.


Le sommet mondial de l'IA à Riyad veut se pencher sur l'impact de l'IA

GAIN 2024 se concentrera davantage sur l'IA que ses éditions précédentes de 2020 et 2022, avec des sujets tels que l'innovation dans le secteur.
GAIN 2024 se concentrera davantage sur l'IA que ses éditions précédentes de 2020 et 2022, avec des sujets tels que l'innovation dans le secteur.
Short Url
  • L'événement, organisé par l'Autorité saoudienne des données et de l'IA, se concentrera sur l'une des questions mondiales les plus pressantes d'aujourd'hui - la technologie de l'IA
  • La troisième édition de l'événement se tiendra au Centre de conférences du Roi Abdel Aziz du 10 au 12 septembre

RIYAD : L'Arabie saoudite accueillera à Riyad, en septembre prochain, des décideurs économiques, de grandes entreprises de technologie et d'intelligence artificielle, des leaders d'opinion internationaux et des dirigeants d'organisations internationales, à l'occasion de la troisième édition du Sommet mondial sur l'intelligence artificielle (GAIN).

L'événement, organisé par l'Autorité saoudienne des données et de l'IA (SDAIA), se concentrera sur l'un des problèmes mondiaux les plus pressants d'aujourd'hui - la technologie de l'IA - et tentera de trouver des solutions qui "maximisent le potentiel de ces technologies transformatrices au profit de l'humanité", selon un communiqué publié dimanche.

La troisième édition de l'événement se tiendra au Centre de conférences du Roi Abdel Aziz du 10 au 12 septembre sous le patronage du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en sa qualité de président du conseil d'administration de la SDAIA, ajoute le communiqué.

Le sommet GAIN se déroulera dans un contexte de préoccupations croissantes concernant l'impact des technologies d'IA et réaffirmera l'engagement du Royaume à soutenir les efforts internationaux visant à améliorer le bien-être humain face aux défis associés au développement de la technologie.

GAIN 2024 se concentrera davantage sur l'IA que ses éditions précédentes de 2020 et 2022, avec des sujets tels que l'innovation dans le secteur, les développements clés qui façonnent un meilleur avenir pour l'IA, et la promotion d'un environnement favorable aux ressources humaines dans ce domaine.

Parmi les autres sujets abordés figurent l'IA aux niveaux local et mondial, la relation complémentaire entre les humains et l'IA, les chefs d'entreprise dans le domaine de l'IA, la relation entre les données et les applications, l'intelligence artificielle générative (GenAI), l'éthique de l'IA, les processeurs et l'infrastructure de l'IA, ainsi que l'IA et les villes intelligentes.


Les systèmes des marchés financiers saoudiens ont résisté à la panne technologique mondiale

Selon l'AMC, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet. (Fournie)
Selon l'AMC, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet. (Fournie)
Short Url
  • L'Autorité saoudienne du marché des capitaux a déclaré qu'elle s'était rapidement coordonnée avec les acteurs du marché pour atténuer les effets de l'interruption et veiller à ce que les opérations ne soient pas affectées.  
  • Selon la CMA, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet.

RIYADH : Les systèmes du marché des capitaux de l'Arabie saoudite ont bien résisté à la panne technique mondiale du 19 juillet, qui a perturbé les vols, les services de radiodiffusion et les services essentiels dans le monde entier. 

L'Autorité saoudienne du marché des capitaux a déclaré qu'elle s'était rapidement coordonnée avec les acteurs du marché pour atténuer les effets de l'interruption et veiller à ce que les opérations ne soient pas affectées.  

Selon la CMA, ses systèmes étaient pleinement opérationnels et prêts à soutenir les investisseurs pendant les séances de négociation du 21 juillet.

La panne, déclenchée par une mise à jour logicielle de la société de cybersécurité CrowdStrike, a provoqué des perturbations généralisées dans divers secteurs. 

En réponse, la CMA a demandé aux sociétés cotées sur le marché financier saoudien de divulguer tout développement significatif lié à l'incident. L'autorité de régulation du marché a souligné que ses équipes techniques surveillaient les systèmes 24 heures sur 24 afin d'assurer la stabilité et la continuité des activités. 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com