Les Emirats ouvrent la voie à la naturalisation d'étrangers

Le cabinet des EAU, les tribunaux locaux et les conseils exécutifs émiriens choisiront les personnes éligibles à la citoyenneté selon des critères clairs établis pour chaque catégorie. (Compte Twitter du Cheikh Mohammed bin Rashid Al-Maktoum)
Le cabinet des EAU, les tribunaux locaux et les conseils exécutifs émiriens choisiront les personnes éligibles à la citoyenneté selon des critères clairs établis pour chaque catégorie. (Compte Twitter du Cheikh Mohammed bin Rashid Al-Maktoum)
Short Url
Publié le Samedi 30 janvier 2021

Les Emirats ouvrent la voie à la naturalisation d'étrangers

  • L'annonce a été faite par le Premier ministre de la fédération de sept émirats et le souverain de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached Al-Maktoum
  • Il s'agit d'une opportunité rare dans la région du Golfe où l'accès à la nationalité des monarchies arabes reste extrêmement limité

DUBAÏ: Les Emirats arabes unis ont annoncé samedi avoir décidé d'ouvrir la voie à la naturalisation de certaines catégories d'étrangers pour qu'ils contribuent au "développement et à la prospérité du pays", une mesure rare dans le Golfe.

"Nous avons adopté un amendement à la loi pour accorder la citoyenneté des Emirats arabes unis aux investisseurs, aux personnes talentueuses parmi lesquelles les scientifiques, les docteurs, les ingénieurs, les artistes, les écrivains et leurs familles", a déclaré le Premier ministre de la fédération de sept émirats et souverain de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached Al-Maktoum, dans une série de tweets.

Cet amendement permet aux naturalisés de garder leur citoyenneté d'origine, a-t-il précisé.

L'initiative est destinée à assurer la contribution des citoyens naturalisés au "développement et à la prospérité du pays", a souligné le gouvernement émirati dans un tweet.

Il s'agit d'une opportunité rare dans la région du Golfe où l'accès à la nationalité des monarchies arabes reste extrêmement limité.

Les Emiratis sont très minoritaires dans leur pays. Les étrangers constituent en effet autour de 90% des quelque 10 millions d'habitants des Emirats arabes unis. 

Selon cheikh Mohammed, le choix des personnes éligibles à la citoyenneté émiratie sera confié aux services du gouvernement fédéral, aux cabinets des souverains des sept émirats qui composent la fédération et aux conseils exécutifs locaux.

La citoyenneté sera accordée selon des "critères bien définis" pour chaque catégorie professionnelle, a-t-il ajouté.

En vue d'attirer les investisseurs et les compétences, les Emirats arabes unis ont multiplié ces dernières années les mesures d'incitation, notamment l'octroi de permis de séjour de longue durée (jusqu'à 10 ans) pour les spécialistes et les personnes qui ont un grand savoir-faire.

Longtemps prospère, l'économie des Emirats arabes unis, la deuxième du Golfe après celle de l'Arabie saoudite, subit les conséquences de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de Covid-19 et du recul du prix de pétrole.

Avec son économie diversifiée, Dubaï est affecté par le ralentissement des secteurs des services, du tourisme et du transport aérien.


Damas responsable d'une attaque au chlore à Douma en Syrie en 2018

Cette photo montre des bâtiments détruits à Douma le 15 août 2018. (AFP)
Cette photo montre des bâtiments détruits à Douma le 15 août 2018. (AFP)
Short Url
  • Les enquêteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) pensent que la Syrie est responsable d'une attaque au chlore en 2018 à Douma
  • Cette attaque a tué 43 personnes

LA HAYE: Les enquêteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) pensent que la Syrie est responsable d'une attaque au chlore en 2018 à Douma qui a tué 43 personnes, selon un rapport très attendu publié vendredi.

"Il existe des motifs raisonnables de croire que les forces aériennes arabes syriennes sont les auteurs de l'attaque aux armes chimiques du 7 avril 2018 à Douma", a déclaré dans un communiqué l'OIAC, basée à La Haye.


Tombes égyptiennes anciennes et objets découverts près des pyramides de Gizeh

Les autorités estiment que les tombes découvertes remontent aux cinquième et sixième dynasties de l'Ancien Empire. (AFP)
Les autorités estiment que les tombes découvertes remontent aux cinquième et sixième dynasties de l'Ancien Empire. (AFP)
Short Url
  • Le cercueil n’aurait pas été touché depuis quatre mille trois cents ans, selon l'archéologue principal, Zahi Hawass
  • «Les travaux de fouille de la mission réalisée avec le Conseil suprême des antiquités égyptiennes ont permis de trouver des tombes qui datent de l'époque de l'Ancien Empire»

LE CAIRE: L'archéologue le plus renommé d'Égypte a annoncé la découverte de dizaines de vestiges, parmi lesquels deux tombes anciennes, dans une nécropole pharaonique située à proximité du Caire.
Zahi Hawass, ancien ministre du gouvernement et directeur des fouilles, a déclaré que les découvertes faites à Saqqarah, près des pyramides de Gizeh, remontaient aux cinquième et sixième dynasties de l'Ancien Empire. Ces dernières ont régné de 2500 à 2100 avant Jésus-Christ.

egypte
«Les travaux de fouille de la mission réalisée avec le Conseil suprême des antiquités égyptiennes ont permis de trouver des tombes qui datent de l'époque de l'Ancien Empire, ce qui indique la présence d'un immense cimetière avec de nombreuses tombes importantes», a-t-il précisé.
«La première d'entre elles est la tombe de Khnoumdjedef, prêtre et responsable des nobles dans le complexe pyramidal d'Ounas, le dernier roi de la cinquième dynastie. La tombe est colorée et présente des scènes de la vie quotidienne.

egypte
«La seconde est destinée à Messi, connu comme le gardien des secrets et le commandant adjoint du grand palais», a indiqué M. Hawass.
L'équipe a également découvert un certain nombre de statues en calcaire coloré. Elles représenteraient des serviteurs de Messi.
Elle a en outre découvert un cercueil en calcaire qui serait celui d’un homme appelé Haka Shabis dans une pièce cachée au fond d'un puits de 15 mètres, a fait savoir M. Hawass.

egypte
«Il est apparu que ce cercueil n'avait pas été touché depuis environ quatre mille trois cents ans. Lorsque nous avons ouvert son couvercle, nous avons trouvé la momie d'un homme recouverte de feuilles d'or. Cette momie est considérée comme la plus complète et la plus ancienne momie non royale trouvée à ce jour.»
Il y avait également plusieurs statues du juge et écrivain Fatak, situées à côté d'une table d'offrandes et d'un cercueil qui contenait ses restes momifiés.
Le Dr Moustafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, a déclaré que si de nombreuses statues avaient été déterrées dans la région de Saqqarah au cours du siècle dernier, très peu avaient la taille des dernières découvertes.

egypte
«De nombreuses amulettes, des outils cosmétiques, des statues de l'idole Ptah Sokar, d’autres qui représentent des divinités, des poteries et des récipients votifs ont également été trouvés», a-t-il révélé.
Selon M. Hawass, la région archéologique de Saqqarah recèle encore de nombreux secrets qui attendent d'être découverts.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Attaque contre l'ambassade d'Azerbaïdjan en Iran: un mort

Une enquête est en cours, ajoute le communiqué, sans plus de précisions. (Arab News)
Une enquête est en cours, ajoute le communiqué, sans plus de précisions. (Arab News)
Short Url
  • Un homme armé d'une Kalachnikov a tué le chef de la garde de la mission diplomatique
  • Deux autres gardiens de l'ambassade ont été blessés et se trouvent dans un «état satisfaisant», selon le communiqué

BAKOU: L'ambassade d'Azerbaïdjan en Iran a été attaquée vendredi matin par des inconnus armés et  l'incident a fait un mort et deux blessés, a déclaré le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Le 27 janvier (...), une attaque armée s'est produite contre l'ambassade d'Azerbaïdjan en Iran. Un homme armé d'une Kalachnikov a tué le chef de la garde de la mission diplomatique", indique le communiqué.

Deux autres gardiens de l'ambassade ont été blessés et se trouvent dans un "état satisfaisant", selon la même source.

Une enquête est en cours, ajoute le communiqué, sans plus de précisions.

L'Iran, où résident des millions d'Azéris, a longtemps accusé son voisin de fomenter un sentiment séparatiste sur son territoire.

Les relations entre Bakou et Téhéran sont traditionnellement délicates, l'Azerbaïdjan turcophone étant un proche allié de la Turquie, une rivale historique de l'Iran.

Téhéran redoute également que le territoire azerbaïdjanais ne soit utilisé pour une éventuelle offensive contre l'Iran par Israël, le principal fournisseur d'armes à Bakou.