Bataille déchirante en Tunisie

Des employés de la compagnie aérienne nationale tunisienne Tunisair agitent des drapeaux nationaux et crient des slogans anti-gouvernementaux alors qu'ils se rassemblent devant le siège de la compagnie dans la capitale Tunis, le 19 février 2021. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Samedi 20 février 2021

Bataille déchirante en Tunisie

  • La stabilité et le développement de la Tunisie sont la première et la dernière victime de la bataille déchirante qui dure depuis plusieurs semaines
  • Pourquoi recourir à la fracture des os alors que tout, aux niveaux national et international, exige de résoudre les problèmes qui peuvent être résolus ?

La stabilité et le développement de la Tunisie sont la première et la dernière victime de la bataille déchirante qui dure depuis plusieurs semaines dans le pays. Se battre pour savoir qui dirige le navire alors que des tempêtes meurtrières l'entourent n'est ni raisonnable de manière générale ni, en supposant que la politique est l'art d'administrer la réalité et le possible, politiquement.

Pourquoi recourir à la fracture des os alors que tout, aux niveaux national et international, exige de résoudre les problèmes qui peuvent être résolus ? Nous partirons de la cause immédiate : le remaniement ministériel du Premier ministre Hichem Mechichi, qui n’entrera en vigueur que lorsque les nouveaux ministres auront prêté serment devant le président. Cependant, le chef de l’État tunisien, Kais Saied, a refusé d’autoriser certains ministres à prêter serment, justifiant cette démarche par des soupçons non résolus de leur implication dans la corruption et l’absence de femmes dans la nouvelle formation.

Le problème est que le refus du président est sévère et non négociable, et d’un autre côté, le Premier ministre insiste sur son remaniement et refuse de changer les ministres proposés. Ce dernier a écrit au tribunal administratif, dans l'espoir de trouver une solution constitutionnelle à la crise, et le tribunal a répondu que la question était hors de sa compétence.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Le prix du cacao baisse encore, les petits agriculteurs payent les frais

Plusieurs raisons expliquent les prix bas du cacao sur les marchés mondiaux, selon les experts. (Photo, AFP)
Short Url
  • Une douzaine de multinationales domine le marché
  • Les grands pays producteurs de cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana, ont raté leur pari d’imposer une hausse des prix du cacao aux multinationales chocolatières

Les deux pays d’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire et le Ghana, qui produisent les deux tiers des fèves de cacao vendues dans le monde, avaient annoncé en fanfare un prix de 1 000 francs CFA (1,5 euro) par kilo en octobre 2020, en hausse de 20%. Grâce à une concertation inédite, ils avaient aussi réussi à imposer aux multinationales du cacao et du chocolat une prime de 400 dollars par tonne pour mieux rémunérer les planteurs tropicaux, qui ne touchent que 6% des 100 milliards de dollars annuels de ce marché mondial. Mais devant la difficulté à écouler la production, la Côte d’Ivoire, leader mondial avec plus de 40% du marché, a baissé la semaine dernière d’un quart son prix de référence à 750 FCFA (1,1 euro) pour la campagne dite «intermédiaire» (d’avril à septembre), qui représente 25% de la récolte annuelle. «Ce prix de 750 FCFA par kilo est un retour à la réalité, il correspond au prix réellement payé aux planteurs», avait commenté un expert. Plusieurs raisons expliquent les prix bas du cacao sur les marchés mondiaux, selon les experts. D’abord la «surproduction structurelle» de fèves depuis plusieurs années : pour la campagne 2020-21, elle est évaluée à 100 000 tonnes, qui favorise les acheteurs, dans un marché régi par la loi de l’offre et de la demande.

Lire la suite 

 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


La Syrie et les tribunaux: une perspective juridique sur l'application de la justice!

Des enfants syriens regardent un spectacle de marionnettes interprété par un groupe de théâtre local au milieu des ruines de bâtiments détruits pendant la guerre civile en Syrie, à al-Fua, dans la province d'Idlib, au nord-ouest du pays. (Photo, AFP)
Short Url
  • A l'occasion du dixième anniversaire de la crise syrienne, nous avons assisté à de sérieuses initiatives internationales visant à demander des comptes au régime syrien
  • C’est une tribune commune de 18 ministres européens des Affaires étrangères publiée il y a une semaine qui requiert notre attention en raison de l’importance de ses déclarations

La justice pourrait disparaître de la vue, mais elle ne disparaît pas et ne meurt pas, réapparaissant rapidement et remontant à la surface. Ainsi, à l'occasion du dixième anniversaire de la crise syrienne, nous avons assisté à de sérieuses initiatives internationales visant à demander des comptes au régime syrien, comme l'ont démontré les États qui ont sanctionné des personnes étroitement associées au président syrien Bachar al-Assad.

Cependant, c’est une tribune commune de 18 ministres européens des Affaires étrangères publiée il y a une semaine qui requiert notre attention en raison de l’importance de ses déclarations.

«Nos pays sont déterminés à faire en sorte que les criminels de guerre et les tortionnaires ne restent pas impunis.» Elle ajoute: «Au cours des 10 dernières années, près de 400 000 personnes ont été tuées et plus de six millions ont été forcées de fuir le pays pour échapper à« d'innombrables violations des droits humains ».

Les ministres ont également déclaré que «toute la lumière doit être faite sur cette décennie d'atrocités», et qu'ils vont: «continuer à demander que la Cour pénale internationale soit autorisée à enquêter sur les crimes présumés avoir été commis en Syrie et à poursuivre les auteurs».

Lire la suite

 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Personnel de la santé : Le ministre répond favorablement aux revendications

Le ministre algérien de la Santé Abderrahmane Benbouzid. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a considéré jeudi que les revendications du personnel de la santé sont légitimes et que des solutions vont être trouvées
  • «Il y a certaines demandes qui réclament des réponses rapides, notamment celles liées à la prime Covid, où il y a eu effectivement du retard mais le problème est réglé, et celles-ci vont être attribuées dans les meilleurs délais»

Pour le reste, du temps est nécessaire, car les revendications exigent d’être abordées dans un cadre de travail et de dialogue. «Ce sont, explique-t-il, des revendications liées au système de santé, à la réforme du système de santé et aux conditions socioprofessionnelles qui sont des demandes récurrentes, qui sont des demandes justifiées et celles-ci feront l’objet de plusieurs réunions que nous allons engager avec eux.»

Au bloc pédagogique de l’EHU, une rencontre avait par ailleurs été programmée et, plutôt que de discourir, il a préféré écouter les avis des participants. «Mes collègues peuvent être rassurés, nous allons aborder un temps de discussion pour trouver des solutions à toutes les préoccupations», avait-il déclaré juste avant. Pour lui, c’est la focalisation sur la pandémie durant toute une année qui a perturbé la bonne marche du secteur au même titre que les autres. «Il y avait un péril, un véritable danger pour la nation, auquel il fallait faire face. A ce propos, je réitère ma considération pour l’ensemble du corps de la santé, mais aussi la population, pour tous les efforts et les sacrifices consentis.

Car c’est grâce à eux que l’Algérie s’est hissée à un niveau enviable dans la mesure où les chiffres, comparativement à la flambée qu’on voit un peu partout dans le monde, nous mettent quand même dans une position assez confortable», estime-t-il tout en appelant à préserver cet acquis, car ce serait un grand dommage de s’éloigner des mesures de protection et des gestes barrières.

Lire la suite

 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.