Art Dubaï: les galeries françaises fidèles au rendez-vous

Le thème choisi pour cette édition est celui de «la découverte». (Art Dubai)
Le thème choisi pour cette édition est celui de «la découverte». (Art Dubai)
Short Url
Publié le Mardi 30 mars 2021

Art Dubaï: les galeries françaises fidèles au rendez-vous

  • «Art Dubai est une foire locale qui a conservé un ancrage local en termes de marché et d’artistes», affirme la fondatrice de la galerie Nathalie Obadia
  • Cinq galeries parisiennes et une galerie française installée à Dubaï exposent lors de la 14ᵉ édition de l’événement

PARIS : Le coup d'envoi de la 14ᵉ édition d’Art Dubai a été donné ce lundi. Une foire de renommée internationale dédiée à l’art moderne et contemporain. Dans un contexte où la majorité des foires internationales continue à annoncer des reports ou des ouvertures uniquement en ligne, Art Dubai organise donc son édition 2021 en présentiel jusqu'au 3 Avril, tout en respectant les mesures sanitaires contre la Covid-19. L’ambassade de France et l’institut français aux Émirats arabes (EAU) ont d’ailleurs félicité les organisateurs de l’événement pour leurs efforts. 
Grâce à une application spécialement conçue pour l’événement, les visiteurs peuvent réserver leur place à l’avance permettant ainsi de respecter les jauges imposées.

L’art français aux Émirats

Le thème choisi pour cette édition est celui de «la découverte». Les exposants venus d’horizons artistiques divers ont redoublé de créativité pour offrir aux visiteurs une expérience hors du commun. Sculpteurs, designers, écrivains, et experts en art cinétique y présentent des photographies et d’autres œuvres au croisement de la sculpture et de l’audiovisuel.

Parmi les 31 pays participants, la France a une présence importante. Cinq galeries parisiennes (les galeries Templon, Perrotin, Nathalie Obadia, Marc Hatem et la galleria Continua) et une galerie française installée à Dubaï (la galerie Custot), exposeront lors de l’événement.

Galerie Templon Paris-Bruxelles

(Galerie Templon logo)

  • Fondée en 1966 par Daniel Templon à Paris
  • Présente à Art Dubai depuis treize ans.
  • Artistes qu’elle représente: Omar Ba (Sénégal, né en 1977), Kehinde Wiley (États-Unis, né en 1977), Chiharu Shiota (Japon, né en 1972), Jim Dine (États-Unis, né en 1935), Anju Dodiya (Inde, né en 1964), Jitish Kallat (Inde, né en 1974), Ivan Navarro (États-Unis/Chili, né en 1972)    

« Ce sera notre première foire avec une présence physique depuis un an! Nous sommes très attachés aux Émirats arabes unis et à Art Dubai à laquelle nous participons depuis 2013», se réjouit Daniel Templon (fondateur et directeur de la galerie Templon). 

g
Abdelkader Benchamma, Engramme-Zeitun, 2021. Encre et fusain sur papier, encadré, 111 x 162 x 5 cm
(Templon)

 

Galerie Perrotin Paris- Hong Kong-New York-Séoul-Tokyo-Shanghai

(Galerie Perrotin logo)

  • Fondée en 1990 par Emmanuel Perrotin à Paris
  • Présente pour la deuxième fois à Art Dubai. 
  • Artistes qu’elle représente : Johan Creten, Jean Philippe Delhomme, Laurent Grasso, JR, Hans Hartung, Xavier Veilhan , Michel Othoniel, Daniel Arsham, Lee Bae, Thilo Heinzmann, Bharti Kher, Jean-Michel Othoniel, Takashi Murakami
f
Thilo Heinzmann, O.T./O.T, 2019, Huile et pigment sur toile, couverture en plexiglas, 148 x 138 x 8,5 cm
(Perrotin)

Galleria Continua San Gimignano-Pékin-La Havane-Les Moulins-Rome-Sao Paulo-Paris

G

  • Fondée par Mario Cristiani, Lorenzo Fiaschi et Maurizio Rigillo en 1990 à San Gimignano (Italie)
  • Présente à Art Dubai depuis dix ans.
  • Artistes qu’elle représente : Loris Cecchini, Nikhil Chopra, Carlos Garaicoa, Shilpa Gupta, Anish Kapoor, Ahmed Mater, Moataz Nasr, Ornaghi e Prestinari, José Antonio Suárez Londoño et José Yaque 

«C’est une année difficile mais nous voulons montrer notre soutien pour qu’Art Dubai continue à rayonner », déclare Lorenzo Fiaschi (cofondateur et codirecteur de la galleria Continua). 

 

Galerie Nathalie Obadia Paris-Bruxelles

G

  • Fondée en 1993 par Nathalie Obadia à Paris
  • Présente à Art Dubai de 2011 à 2016. De retour en 2021.
  • Artistes qu’elle représente: Brook Andrew (Australie, née en 1970), Rina Banerjee (Inde, née en 1963), Nú Barreto (Guinée-Bissau, née en 1966), Seydou Keïta (Mali, née en 1921 et décédée en 2001 à Paris),Youssef Nabil (Égypte, né en 1972), Wang Keping (Chine, né en 1949)

 «Art Dubai est une foire locale qui a conservé un ancrage local en termes de marché et d’artistes», affirme Nathalie Obadia (fondatrice et directrice de la galerie Nathalie Obadia). 

Laure Prouvost, On y va, suivons la lumière, 2020 Tapisserie, fil, 153 x 250,5 cm (Galerie Nathalie Obadia)
Laure Prouvost, On y va, suivons la lumière, 2020
Tapisserie, fil, 153 x 250,5 cm
(Nathalie Obadia)

 

Galerie Marc Hachem New York-Paris-Beyrouth

G

  • Fondée en 1996 par Marc Hachem à Paris
  • Présente à Art Dubai depuis 2018.
  • Artistes qu’elle représente: Hussein Madi et Dario Perez Flores
Dario Perez-Flores, DYNAMIQUE CHROMATIQUE 571, 2016, Peinture sur toile montée sur bois, 140 x 140 cm (Mark Hachem)
Dario Perez-Flores, DYNAMIQUE CHROMATIQUE 571, 2016, Peinture sur toile montée sur bois, 140 x 140 cm
(Mark Hachem)

 

Galerie Custot Londres-Dubaï

g

  • Fondée par Stéphane Custot
  • Présente à Art Dubai depuis 2016
  • Artistes qu’elle représente : Bernar Venet, Pablo Reinoso, Fabienne Verdier et Alice Anderson 

 «Le moment est passionnant pour les Émirats arabes unis, car d’autres galeries vont venir s’y installer. Avec le Louvre et prochainement le Guggenheim, nous allons enfin pouvoir parler d’art. Cela va aussi permettre de valoriser la scène locale, qui doit être confrontée à l’international», avait déclaré Stéphane Custot en 2016 pour le magazine Connaissance des arts. 

Grâce à l’audace et la persévérance d’Art Dubai 2021, ces galeries de grande envergure reflètent la diversité de la scène artistique française et internationale, tout en faisant écho à la scène locale. En effet, Dubaï, mosaïque culturelle à ciel ouvert, est plus que jamais, devenu un hub artistique. Cette foire revêt un double symbole, celui du dynamisme de l’art mais surtout celui de la résistance en période de crise.

«Disons-le franchement, dans le monde entier, le secteur culturel est passé sous les rouleaux compresseurs d’un bulldozer. Ce que je vois, c’est que malgré tout, les galeries françaises génèrent la même énergie, le même regard, continuent d’avoir des projets pour l’avenir», explique Xavier Châtel, l’ambassadeur de France aux EAU. «Je suis ravi que cette voix se fasse entendre, de pouvoir en profiter en personne, et en même temps reconnaissant envers tous ceux qui font que, dans l'univers des masques et du gel, il existe toujours une place pour le bonheur et l'évasion.» ajoute-t-il.

 


Cigare au Miel, de Kamir Aïnouz: l’émancipation des femmes face au patriarcat

Pour son premier long métrage, Kamir Aïnouz aborde la biculturalité, le poids des traditions et les voix de l’émancipation. Photo fournie.
Pour son premier long métrage, Kamir Aïnouz aborde la biculturalité, le poids des traditions et les voix de l’émancipation. Photo fournie.
Short Url
  • Pour son premier long métrage, Kamir Aïnouz aborde la biculturalité, le poids des traditions et les voix de l’émancipation
  • Kamir Aïnouz: «Le patriarcat est un système de domination masculine qui se transmet paradoxalement beaucoup par les femmes, de génération en génération»

PARIS: «Le cinéma, c’est ma passion, ma vocation.» Kamir Aïnouz s’est intéressée très jeune au septième art. Avec sa mère, elle assistait à la projection de films dans son quartier. Plus tard, le cinéma est devenu sa grande passion. «Ce film représente une part autobiographique, il est inspiré de mon parcours. Comme Selma, l’héroïne, je suis une Franco-Algérienne passée par la phase école de commerce», nous raconte-t-elle lors de notre rencontre.

Après une courte expérience professionnelle dans la finance internationale (Bloomberg, Londres et New York), elle s’oriente vers l’écriture et la réalisation cinématographique en suivant des formations à l’USC (School of Cinematic Arts) et à l’Ucla (University of California à Los Angeles). Kamir Aïnouz a eu deux expériences dans le domaine du cinéma en devenant stagiaire pour Laura Ziskin, productrice de Spider-Man ainsi qu’avec Wam Film, la filiale américaine fondée par Alain Chabat.

Après une expérience aux métiers de scénariste et réalisatrice de près d’une décennie, Kamir Aïnouz revient à Paris. L’envie de se consacrer au cinéma devient plus concrète, plus forte. Se nourrissant en partie de sa propre histoire, son projet de réalisation prend forme. «Née à Paris d’une famille algérienne, j’ai toujours ressenti de cette alliance entre les deux cultures. Très attachés à l’Algérie, mes parents m’y emmenaient souvent», nous raconte la réalisatrice.

«Les histoires de ma famille, transmises par ma mère, ne ressemblaient pas à ce que j’apprenais au collège et au lycée. L’histoire de l’Algérie n’était pas la même. L’idée m’est venue de raconter ce que je sais de l’histoire de ma famille. Mon envie de cinéma s’est cristallisée autour de mon envie d’écrire mes propres récits, nourris par cette dichotomie entre tout ce que j’entendais à la maison sur la colonisation et ce que je lisais, j’apprenais et voyais à la télévision.»

Confrontation des cultures

Sorti en salle le 6 octobre 2021, Cigare au Miel, le premier film de l’auteure, scénariste et réalisatrice, dont les personnages sont interprétés, entre autres, par Zoé Adjani, Amira Casar, Lyes Salem, Louis Peres et Idir Chender, traite des sujets sociaux liés au patriarcat, à l’émancipation de la femme dans un monde de confrontation des cultures et de questionnement sur les identités nationales. Cette double culture ou biculturalité, débat récurrent en France, représente-t-elle, aujourd’hui, un atout ou un obstacle pour l’émancipation épanouie et assumée des femmes?

cigare au miel
Cigare au miel raconte les effets du patriarcat sur la vie des femmes. Photo fournie.

Pour son premier long métrage, Kamir Aïnouz aborde la biculturalité, le poids des traditions et les voix de l’émancipation. La quête de liberté, l’évocation subtile du désir, la violence à l’égard du corps des femmes, la conciliation de la double culture, l’importance de la sauvegarde des traditions des origines, de ses racines sans renoncer à celles qui sont adoptées et/ou en maturation, telles sont les principales thématiques dans lesquelles Kamir Aïnouz nous plonge dans son premier long métrage.

cigare au miel
Cigare au miel. Photo fournie.

En un mot, Cigare au miel raconte les effets du patriarcat sur la vie des femmes. L’emprise de la masculinité, qui peut être subtile, suggérée ou assumée, explique que la domination du mâle dans la société sévit encore aujourd’hui et détermine et/ou entrave encore le destin des femmes.

Selma, l’héroïne, une jeune femme tourmentée

Le film relate l’histoire de Selma, une adolescente au seuil de l’âge adulte. Interprétée par la talentueuse Zoé Adjani qui crève l’écran, Selma, issue d’une famille aisée de Neuilly-sur-Seine, de père avocat et de mère médecin spécialiste, est une élève brillante qui intègre, en 1993, une grande école de commerce. Une période durant laquelle Selma fait face à de nombreux bouleversements d’ordres personnel, intime, familial et social.

cigare au miel
Cigare au miel. Photo fournie.

Forte et délicate, déterminée et respectueuse des valeurs, l’héroïne tente, avec pudeur et délicatesse, de remettre en cause l’ordre établi, en se réappropriant son rapport à son corps, à sa féminité, à sa sensualité, lesquelles se révèlent et s’épanouissent auprès des siens, de ses racines, en Kabylie.


 


Un rayonnement cosmique fait la lumière sur le passage des Vikings en Amérique

A ce jour, le seul site connu de l'occupation viking reste l'Anse aux Meadows, une baie à l'extrême nord de l'île de Terre-Neuve, où subsistent les fondations de huit constructions avec des charpentes de bois. (Photo, AFP) 
A ce jour, le seul site connu de l'occupation viking reste l'Anse aux Meadows, une baie à l'extrême nord de l'île de Terre-Neuve, où subsistent les fondations de huit constructions avec des charpentes de bois. (Photo, AFP) 
Short Url
  • Des scientifiques ont pu dater précisément, à l'an 1021, la présence de Vikings sur le continent nord-américain
  • L'équipe de chercheurs ont pu savoir grâce à un rayonnement cosmique daté, et dont ils ont détecté la trace dans des morceaux de bois

PARIS : Des scientifiques ont pu dater précisément, à l'an 1021, la présence de Vikings sur le continent nord-américain après leur traversée de l'Atlantique, grâce à un rayonnement cosmique daté, et dont ils ont détecté la trace dans des morceaux de bois sur le site.


On sait depuis longtemps que les marins scandinaves ont été les premiers Européens à débarquer là, autour de l'an 1.000, bien avant Christophe Colomb, qui touchera terre plus au sud et presque cinq siècles plus tard.  


A ce jour, le seul site connu de leur occupation reste l'Anse aux Meadows, une baie à l'extrême nord de l'île de Terre-Neuve, où subsistent les fondations de huit constructions avec des charpentes de bois. 


Mais comme le remarque l'étude parue dans Nature mercredi, les datations traditionnelles au carbone-14 réalisées le siècle dernier sont plus qu'imprécises, s'étendant sur plus de 250 ans. Or tout indique une occupation brève et sporadique de l'endroit, selon les vestiges archéologiques et les "Sagas", ces textes semi-légendaires narrant les épopées des Vikings.


L'équipe menée par Michael Dee et Margot Kuitems, respectivement professeur de chronologie isotopique et archéologue au Centre de recherche isotopique de l'Université néerlandaise de Groningue, a contourné l'obstacle avec une méthode originale. 


La Terre est soumise en permanence à des rayonnements cosmiques, "qui produisent continuellement du carbone-14 (une forme plus lourde et beaucoup plus rare que l'atome de carbone) dans la haute atmosphère", explique Margot Kuitems à l'AFP. Cette forme de carbone va "entrer dans le cycle du carbone, qui est absorbé par les plantes avec la photosynthèse".


Parfois, le rayonnement est beaucoup plus puissant: ces "événements" de rayonnement cosmique élèvent brusquement le taux de carbone-14 dans l'atmosphère.

Tempête solaire

Une étude japonaise a isolé deux tels "événements", en 775 et en 993, dont la trace subsiste dans des arbres dont l'âge était bien connu. La brusque élévation du carbone-14 se retrouvait aux dates en question dans leurs cernes de croissance, ces cercles que l'on observe sur un tronc coupé et qui aident à déterminer l'âge de l'arbre.


L'équipe de Margot Kuitems a cherché, à l'aide d'un spectromètre de masse, la trace de l'évènement de 993 dans trois échantillons de morceaux de bois prélevés sur le site de l'Anse aux Meadows. Des experts canadiens avaient déterminé que ces morceaux y avaient été travaillés par les occupants avec des outils de fer.


"Quand nous avons mesuré la concentration en carbone-14 dans une série de cernes, nous avons trouvé une brusque élévation sur l'un d'eux, et nous étions certains alors qu'elle correspondait à l'année 993", raconte la scientifique. Il a suffit alors de compter le nombre de cernes entre le cerne de "l'évènement cosmique" et le dernier situé avant l'écorce, pour déterminer la date à laquelle l'arbre a été abattu. Réponse: l'an 1021.


La mesure a fonctionné pour deux morceaux de bois, dont les scientifiques ont même pu préciser que l'un appartenait à un arbre abattu au printemps, et l'autre à l'été-automne. 


Le Centre de recherche isotopique est en pointe sur cette méthode originale de datation archéologique. Il a signé une première étude sur le sujet en 2020, en datant précisément une structure archéologique dans le sud de la Sibérie, à l'aide de l'évènement cosmique de 775.


Selon Mme Kuitems, il y a aujourd'hui un "consensus" pour expliquer ces pics de rayonnement cosmique par un "évènement solaire, comme une tempête solaire". 


Un autre pic survenu en l'an 660 a été récemment confirmé, et pourrait à son tour servir de "marqueur" temporel, grâce à l'amélioration permanente de la précision des spectromètres de masse. 


41 pays participeront au concours 2022 de l'Eurovision en Italie

L'italie a remporté la finale de la 65e édition du Concours Eurovision de la chanson 2021, au centre des congrès Ahoy de Rotterdam, le 22 mai 2021. (Photo, AFP)
L'italie a remporté la finale de la 65e édition du Concours Eurovision de la chanson 2021, au centre des congrès Ahoy de Rotterdam, le 22 mai 2021. (Photo, AFP)
Short Url
  • Les 39 organismes qui avaient pris part au concours cette année seront de nouveau présents, aux côtés cette fois du Monténégro et de l'Arménie
  • Vingt candidats seulement seront sélectionnés et rejoindront en finale les cinq principaux financeurs: l'Allemagne, l'Espagne, la France, le Royaume-Uni et l'Italie, appelés les «Cinq grands»

GENEVE : Le concours musical de la chanson Eurovision, qui se déroulera en mai prochain à Turin dans le nord de l'Italie, réunira 41 pays, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Les 39 organismes qui avaient pris part au concours cette année seront de nouveau présents, aux côtés cette fois du Monténégro et de l'Arménie, dont la dernière participation remonte à l'édition 2019, a indiqué l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER), qui organise l'événement.

Dans un communiqué, l'UER, basée à Genève, indique que sur les 41 pays, 36 s'affronteront lors des deux demi-finales.

Vingt candidats seulement seront sélectionnés et rejoindront en finale les cinq principaux financeurs: l'Allemagne, l'Espagne, la France, le Royaume-Uni et l'Italie, appelés les "Cinq grands" par l'organisation ou "Big 5" en anglais.

"Nous avons hâte de voir plus de 40 radiodiffuseurs s'affronter à Turin, en mai prochain, pour remporter le mythique trophée de l'Eurovision", a déclaré le superviseur exécutif du Concours Eurovision de la Chanson, dans le communiqué.

L'Italie accueillera la 66e édition de ce concours après la victoire des rockeurs italiens vêtus de cuir, Maneskin, cette année à Rotterdam. 

Ce sera la troisième édition italienne d'Eurovision, après Naples en 1965 et Rome en 1991.

La finale se déroulera le samedi 14 mai au PalaOlimpico, l'un des plus grands stades couverts d'Italie. Quant aux deux demi-finales, elles auront lieu les 10 et 12 mai.

En 2021, près de 190 millions de personnes ont suivi le concours à la télévision et sur internet.