Biden affiche sa différence avec Trump et publie sa déclaration fiscale

Le président américain Joe Biden prononce une allocution sur la réponse des États-Unis à la COVID-19 et la vaccination dans la East Room de la Maison Blanche à Washington, le 17 mai 2021. (Photo, AFP)
Le président américain Joe Biden prononce une allocution sur la réponse des États-Unis à la COVID-19 et la vaccination dans la East Room de la Maison Blanche à Washington, le 17 mai 2021. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Mardi 18 mai 2021

Biden affiche sa différence avec Trump et publie sa déclaration fiscale

  • Depuis Richard Nixon, il y a un demi-siècle, les présidents américains publient ces documents fiscaux détaillant sources de revenus et impôts acquittés, mais Donald Trump a refusé de se plier à cet exercice
  • En 2020, Joe Biden et son épouse Jill, professeure à l'université publique, ont déclaré un revenu brut de 607 336 dollars. Ils ont payé 157 414 dollars d'impôts fédéraux, soit un taux d'imposition de 25,9%

WASHINGTON: Joe et Jill Biden ont gagné un peu plus de 600 000 dollars en 2020, selon la déclaration d'impôts qu'ils ont rendue publique lundi, renouant avec une tradition interrompue par Donald Trump.

Depuis Richard Nixon, il y a un demi-siècle, les présidents américains publient ces documents fiscaux détaillant sources de revenus et impôts acquittés, mais Donald Trump a refusé de se plier à cet exercice de transparence pendant son mandat.

En 2020, Joe Biden et son épouse Jill, professeure à l'université publique, ont déclaré un revenu brut de 607 336 dollars. Ils ont payé 157 414 dollars d'impôts fédéraux, soit un taux d'imposition de 25,9%. Ils ont aussi payé 28 794 dollars d'impôts à l'État du Delaware, où ils sont domiciliés.

La vice-présidente Kamala Harris et son conjoint Doug Emhoff, avocat, ont eux fait état de revenus plus conséquents: 1 695 225 dollars bruts, sur lesquels ils ont payé 621 893 dollars d'impôts fédéraux, soit 36,7%.

Ils ont aussi payé 125 004 dollars d'impôts à l'État de Californie et M. Emhoff s'est, seul, acquitté de 56 997 d'impôts à la capitale fédérale Washington.

Doug Emhoff, avocat en vue dans le milieu du divertissement, a pris un congé sans solde au sein de son cabinet lorsque Kamala Harris a été choisie par Joe Biden comme candidate à la vice-présidence.

Les deux familles de l'exécutif américain verraient leurs impôts augmenter si Joe Biden parvenait à faire passer son plan de dépenses massives d'aides à la famille et à l'éducation, qui doit être financé par une hausse des impôts sur les Américains les plus fortunés.

Selon une enquête du New York Times, qui est parvenu à obtenir des documents fiscaux de Donald Trump, l'ex-président républicain avait réussi à réduire sa facture fiscale à zéro sur 11 des 18 ans d'archives obtenues par le quotidien, et n'a payé que 750 dollars en 2016 et 2017.


Deux ans après la tuerie d'El Paso, Biden appelle à combattre le «terrorisme» lié au «suprémacisme blanc»

Le président américain Joe Biden (Photo, AFP).
Le président américain Joe Biden (Photo, AFP).
Short Url
  • La "menace terroriste la plus mortelle ces dernières années est le terrorisme intérieur, le terrorisme intérieur qui prend racine dans le suprémacisme blanc"
  • Le 3 août 2019, un homme de 21 ans avait abattu 23 personnes, dont huit Mexicains et une majorité de "latinos", à El Paso

WASHINGTON: Le président américain Joe Biden, en commémorant le carnage commis par un tireur d'extrême-droite il y a deux ans à El Paso au Texas, a appelé mardi à combattre "le terrorisme intérieur qui prend racine dans le suprémacisme blanc".

La "menace terroriste la plus mortelle ces dernières années est le terrorisme intérieur, le terrorisme intérieur qui prend racine dans le suprémacisme blanc", a-t-il dit lors d'une rencontre avec des responsables de la communauté hispanique aux Etats-Unis. 

"Nous devons être unis face à cette violence parce qu'elle se répand", a aussi estimé le président.

Le 3 août 2019, un homme de 21 ans avait abattu 23 personnes, dont huit Mexicains et une majorité de "latinos", à El Paso.

Le tueur avait roulé plus de dix heures pour gagner cette ville située à la frontière avec le Mexique, dont la population est à 81% hispanique. Il avait aussi mis en ligne un "manifeste" dénonçant une "invasion hispanique du Texas".


Un policier tué dans une attaque à quelques mètres du Pentagone

«L'incident est terminé, la zone est sécurisée, et le plus important, c'est que notre communauté n'est plus menacée», a commenté à la presse le chef de la force de protection du Pentagone. (Photo, AFP)
«L'incident est terminé, la zone est sécurisée, et le plus important, c'est que notre communauté n'est plus menacée», a commenté à la presse le chef de la force de protection du Pentagone. (Photo, AFP)
Short Url
  • Des chaînes de télévision locales montraient dans l'après-midi des dizaines de policiers rassemblés devant l'hôpital de Washington où le policier avait été transféré, pour lui rendre hommage
  • Austin et le chef d'état-major, le général Mark Milley, se trouvaient à la Maison Blanche pour une réunion hebdomadaire avec le président Joe Biden

WASHINGTON : Un policier a été tué mardi dans une attaque à quelques mètres du Pentagone, qui a brièvement été placé en état d'alerte, selon un sénateur et plusieurs médias américains.

Les employés du ministère américain de la Défense ont été appelés par haut-parleur à rester à l'intérieur du bâtiment vers 10h40 (14H40 GMT) après que plusieurs coups de feu ont été entendus à la station de bus près du célèbre bâtiment au sud de la capitale Washington, en Virginie.

L'état d'alerte a été levé vers 12H10 mais les issues de la station de métro et de la station d'autobus, qui se trouvent toutes les deux à quelques mètres d'une des entrées du Pentagone mais sont accessibles au public, restaient fermées jusqu'à nouvel ordre.

"L'incident est terminé, la zone est sécurisée, et le plus important, c'est que notre communauté n'est plus menacée", a commenté à la presse le chef de la force de protection du Pentagone, Woodrow Kusse.

Il a indiqué qu'il y avait "plusieurs blessés" mais a refusé de confirmer les informations selon lesquelles un de ses policiers est décédé des suites de blessures à l'arme blanche, tandis que l'assaillant a été tué par balle.

Le sénateur démocrate de Virginie Mark Warner a pourtant présenté ses condoléances aux amis et à la famille du policier.

"Je suis terriblement attristé par le décès d'un policier du Pentagone, qui a été tué ce matin lors d'un acte de violence insensé", a-t-il tweeté.

Des chaînes de télévision locales montraient dans l'après-midi des dizaines de policiers rassemblés devant l'hôpital de Washington où le policier avait été transféré, pour lui rendre hommage.

Les services d'urgence d'Arlington, la commune où se trouve le Pentagone, siège du ministère de la Défense et du commandement de l'armée américaine, ont indiqué que "plusieurs patients" avaient été pris en charge sur place.

Le ministre de la Défense Lloyd Austin "ne se trouvait pas dans le bâtiment au moment de l'incident", a indiqué son porte-parole John Kirby. "Le ministre a été informé de l'incident au Pentagone et il est régulièrement informé de tous les nouveaux développements", a-t-il ajouté.

M. Austin et le chef d'état-major, le général Mark Milley, se trouvaient à la Maison Blanche pour une réunion hebdomadaire avec le président Joe Biden.


Incendies en Grèce: le mont Parnès en proie aux flammes près d'Athènes

Après le mont Penteli la semaine dernière, c'est le mont Parnès, la deuxième des trois collines qui encadrent Athènes, qui était en feu mardi (Photo, AFP)
Après le mont Penteli la semaine dernière, c'est le mont Parnès, la deuxième des trois collines qui encadrent Athènes, qui était en feu mardi (Photo, AFP)
Short Url
  • L'autoroute reliant le nord au sud du pays a été coupée par précaution et des dizaines d'enfants ont été évacués d'une colonie de vacances, selon des médias grecs
  • La Grèce a été confrontée à près de 80 feux mardi, dont 40 encore actifs, selon le ministre adjoint à la protection civile, Nikos Hardalias

ATHENES: La Grèce était mardi en proie à de nouveaux feux de forêt, en particulier au Nord d'Athènes, où quelque 300 personnes ont été évacuées, selon les pompiers.

Après le mont Penteli la semaine dernière, c'est le mont Parnès, la deuxième des trois collines qui encadrent Athènes, qui était en feu mardi, répandant d'épaisses fumées sur la capitale grecque.

Les feux s'approchant des habitations, trois villages ont été évacués au pied du mont Parnès, à une trentaine km au nord-ouest d'Athènes, selon les pompiers.

"Notre priorité est de sauver des vies, d'où la décision d'évacuer des villages", a précisé mardi soir, lors d'une conférence de presse, le ministre de la Protection du citoyen, Michalis Chryssohoidis, évoquant des conditions difficiles. 

"C'est une tragédie", a confié sur la chaîne de télévision Skai Spyros Vrettos, le maire du chef-lieu, Acharnon. "Mais heureusement, la vie d'aucune personne n'est en danger". 

L'autoroute reliant le nord au sud du pays a été coupée par précaution et des dizaines d'enfants ont été évacués d'une colonie de vacances, selon des médias grecs. 

Près de 200 chevaux qui se trouvaient dans des centres d'équitation ont également été déplacés sains et saufs, selon la confédération grecque d'équitation.

La police a indiqué avoir aidé près de 70 personnes qui étaient coincées chez elles, dans des localités entourées par les flammes.

La protection civile a dit avoir envoyé des messages aux résidents de Varympompi, située sur le mont Parnès, afin qu'ils restent en état d'alerte. 

Varympompi se trouve proche de l'ancien palais royal de Tatoï, d'où des oeuvres précieuses ont été mises à l'abri par précaution. 

Au total, plus de 500 pompiers, 70 camions, cinq hélicoptères et sept bombardiers d'eau sont mobilisés à Varympompi, selon les services d'incendie.

Un habitant, sur la chaîne Open TV, s'interroge en colère : "Il n'y avait pas de vent. Comment est-ce que les pompiers n'ont pas pu éteindre rapidement ce feu ?". 

D'après l'agence de presse grecque ANA, seize mineurs non accompagnés du centre de rétention d'Amygdaleza situé à proximité du feu ont été transférés dans un camp de l'Attique par précaution. Si nécessaire, les autres migrants pourraient aussi être déplacés vers d'autres structures selon l'ANA.

Giannis Antetokounmpo, le joueur de basket gréco-nigérian et champion de la NBA, qui devait aller à la rencontre de ses fans dans son quartier natal de Sepolia, a annulé l'événement à cause de l'incendie.

"Nous espérons qu'il n'y aura pas de victimes dans l'incendie. Nous reportons bien évidemment la fête à Sepolia", a-t-il précisé sur Twitter.

La Grèce a été confrontée à près de 80 feux mardi, dont 40 encore actifs, selon le ministre adjoint à la protection civile, Nikos Hardalias.

"Nous faisons face à des conditions extrêmes avec des températures autour de 45°C en Attique", a ajouté le ministre, lors de la même conférence de presse. 

"Les heures qui viennent sont décisives. La canicule va encore durer, nous demandons aux citoyens d'être vigilants", a-t-il conclu.

Dans le sud de la péninsule du Péloponnèse, à 300 km d'Athènes, trois villages ont été évacués après un incendie qui s'est déclaré mardi après-midi.

Sur l'île de Kos, dans l'archipel du Dodécanèse en mer Egée, les pompiers ont fini mardi soir par maîtriser un feu de forêt. 

Les pompiers peinaient à circonscrire un autre sinistre important, en cours depuis dimanche sur l'île touristique de Rhodes, qui continuait mardi à consumer une forêt.

Depuis la semaine dernière, la Grèce est touchée par "la pire canicule" en plus de trente ans, selon le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.