Le couple Merkel/Macron se retrouve à Berlin pour parler Europe

Dans cette photo d'archive prise le 5 février 2021, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron saluent à la fin d'une conférence de presse après les entretiens vidéo du Conseil de sécurité franco-allemand à Berlin. (John Macdougall / Pool / AFP)
Dans cette photo d'archive prise le 5 février 2021, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron saluent à la fin d'une conférence de presse après les entretiens vidéo du Conseil de sécurité franco-allemand à Berlin. (John Macdougall / Pool / AFP)
Short Url
Publié le Vendredi 18 juin 2021

Le couple Merkel/Macron se retrouve à Berlin pour parler Europe

Dans cette photo d'archive prise le 5 février 2021, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron saluent à la fin d'une conférence de presse après les entretiens vidéo du Conseil de sécurité franco-allemand à Berlin. (John Macdougall / Pool / AFP)
  • Le chef de l'État français est le premier dirigeant étranger à être invité cette année dans la capitale allemande, crise sanitaire oblige
  • Selon la chancellerie et l'Élysée, il s'agit notamment de préparer la réunion du Conseil européen des 24 et 25 juin

BERLIN : A quelques mois de son départ, Angela Merkel reçoit vendredi Emmanuel Macron pour un dîner consacré à l'Europe, un de leurs derniers tête-à-tête sur des sujets qui les ont longtemps divisés, avant un rapprochement spectaculaire à la faveur de la pandémie.

Le chef de l'État français est le premier dirigeant étranger à être invité cette année dans la capitale allemande, crise sanitaire oblige.

Selon la chancellerie et l'Élysée, il s'agit notamment de préparer la réunion du Conseil européen des 24 et 25 juin.

Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE doivent à cette occasion discuter de la pandémie, de la relance économique, des migrations et des relations extérieures, y compris les tensions avec la Turquie et la Russie.

Ce sera une rencontre particulière, alors que la chancelière s'apprête à passer le relais après 16 ans aux commandes de la première économie européenne, à l'issue des élections législatives du 26 septembre.

"Emmanuel Macron voudra aussi saisir l'occasion de remercier personnellement la chancelière" avec laquelle il a développé "une véritable complicité", estime Frank Baasner, directeur de l'Institut franco-allemand de Ludwigsburg (dfi), auprès de l'AFP.

"La relation avec M. Macron, qui partage un certain pragmatisme avec Mme Merkel, a certainement été bien meilleure" qu'avec les trois autres présidents avec lesquels elle a travaillé, Jacques Chirac (2005-2007), Nicolas Sarkozy (2007-2012) et François Hollande (2012-2017), abonde Sabine von Oppeln, experte à la Freie Universität de Berlin.

Débuts difficiles

Les débuts furent pourtant difficiles. Quand Emmanuel Macron prononce en 2017 un discours enflammé à la Sorbonne en faveur d'une refondation de l'Europe et tend la main à l'Allemagne, la réponse de Berlin est quasi-inexistante, nourrissant des frustrations côté français.

"Le gouvernement d'Angela Merkel a bien laissé tomber le pauvre M. Macron à l'époque", se souvient Mme von Oppeln.

La chancelière est certes enlisée alors dans des négociations laborieuses pour former une coalition gouvernementale.

Mais sur le fond, elle restait très réticente à une plus grande intégration au niveau du budget de la zone euro et de la défense de l'UE.

Très attachée aux relations transatlantiques qui ont fondé l'Allemagne après la période nazie, elle goûtera également peu le diagnostic prononcé en 2019 par Emmanuel Macron sur l'OTAN, qu'il déclare "en état de mort cérébrale".

La crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19 va marquer un tournant.

Les deux pays lancent une initiative pour un plan de relance européen de 750 milliards d'euros, reposant sur une mutualisation des emprunts au niveau de l'UE et une redistribution vers les pays les plus fragilisés, qui brise un véritable tabou allemand en matière de solidarité financière.

Une première émission inédite de dette commune au niveau de l'UE, d'un montant de 20 milliards d'euros, a été réalisée mardi.

Unis dans les crises

 C'est une constante dans la relation entre les deux pays: "malgré les divergences, les couples franco-allemands se sont toujours retrouvés pendant les crises", qui furent nombreuses ces seize dernières années, pointe Jacob Ross, expert au DGAP, un think tank allemand.

Avec Nicolas Sarkozy, ce fut la crise de l'euro et de la dette, avec François Hollande, la crise migratoire et les attentats djihadistes, avec Emmanuel Macron la pandémie.

Les bouleversements géopolitiques, avec notamment le mandat d'un Donald Trump hostile vis-à-vis de l'UE, le Brexit, les tensions avec la Russie et la Chine, ont aussi renforcé la conviction que Paris et Berlin doivent "travailler étroitement pour que l'Europe puisse se faire entendre sur la scène mondiale", poursuit M. Ross.

A cet égard, les deux dirigeants auront particulièrement à coeur d'ici la fin du mois d'avancer sur plusieurs projets, notamment les futurs avions de combat et chars européens, juge l'expert du dfi, Frank Baasner.

L'inconnu est aussi bien côté allemand avec la fin de l'ère Merkel que côté français avec les élections présidentielles l'an prochain, où l'extrême droite a une carte à jouer.

"Nous allons entrer bientôt dans une sorte de point mort", dit-il, où plus aucun nouveau projet ne sera mis sur les rails, au moins jusqu'à la mi-2022.

 


Blinken met en garde Netanyahou contre la création de nouvelles colonies en Cisjordanie

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le secrétaire d'État américain Antony Blinken (Photo, AFP).
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le secrétaire d'État américain Antony Blinken (Photo, AFP).
Short Url
  • Le bloc de droite et ses alliés ultra-orthodoxes et d'extrême droite est arrivé majoritaire aux législatives israéliennes
  • Plus de 475.000 Israéliens vivent actuellement dans des colonies en Cisjordanie, illégales au regard du droit international

WASHINGTON: Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a prévenu dimanche que les Etats-Unis s'opposeraient à l'établissement de nouvelles colonies par le prochain gouvernement israélien en Cisjordanie occupée, au moment où Benjamin Netanyahou s'apprête à retrouver le pouvoir grâce à une coalition avec l'extrême droite.

"Nous continuerons également à nous opposer sans équivoque à toute action qui mette la solution à deux États en danger, notamment l'extension des colonies, des mesures en vue de l'annexion de la Cisjordanie, le fait de perturber le statu quo historique des lieux saints, les démolitions et les expulsions, et l'incitation à la violence", a indiqué le secrétaire d'État lors d'une intervention auprès du groupe progressiste américain pro-Israël J Street.

Le bloc de droite et ses alliés ultra-orthodoxes et d'extrême droite est arrivé majoritaire aux législatives israéliennes du 1er novembre, avec 64 sièges sur 120, permettant à Benjamin Netanyahou d'entamer des négociations pour former un gouvernement.

Lors de son intervention dimanche, Antony Blinken a félicité M. Netanyahou, dont les relations avec les Etats-Unis ont parfois été orageuses.

"Nous jugerons le gouvernement (israélien) à l'aune de ses politiques et non à celle de ses personnalités individuelles", a toutefois noté le secrétaire d'État, ajoutant que l'administration Biden travaillerait "sans relâche" pour préserver un "horizon d'espoir" en vue de la création d'un État palestinien.

«Développer la colonisation»

Plus de 475.000 Israéliens vivent actuellement dans des colonies en Cisjordanie, illégales au regard du droit international, soit environ quatre fois plus qu'à la signature, dans les années 1990, des accords d'Oslo qui n'ont pas débouché à une paix durable entre Israéliens et Palestiniens.

Engagé dans les négociations gouvernementales, Benjamin Netanyahou a signé jeudi un accord de coalition avec une des trois formations d'extrême droite, qui a ainsi obtenu un posté clé dans l'essor de la colonisation en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël.

En vertu de cet accord, le parti "Sionisme religieux" obtient notamment le portefeuille -- en rotation -- des Finances, celui de l'Immigration, ainsi que des "fonctions" dans la branche du ministère de la Défense chargée des colonies israéliennes en Cisjordanie.

Le chef de cette formation, Bezalel Smotrich, a dit son intention de "développer la colonisation", dans un communiqué conjoint avec M. Netanyahou.

En vertu des lois israéliennes, il a jusqu'au 11 décembre pour former un gouvernement, mais peut aussi demander une extension de 14 jours.


Mondial: l'Angleterre écarte le Sénégal et se tourne vers la France

D'abord chahuté par le champion d'Afrique, le vice-champion d'Europe a laissé passer l'orage puis sanctionné la naïveté défensive des Sénégalais par Henderson (38e) et Kane donc (45+3) avant le repos, puis par Saka (57e) après. (Photo, AFP)
D'abord chahuté par le champion d'Afrique, le vice-champion d'Europe a laissé passer l'orage puis sanctionné la naïveté défensive des Sénégalais par Henderson (38e) et Kane donc (45+3) avant le repos, puis par Saka (57e) après. (Photo, AFP)
Short Url
  • L’Angleterre a lourdement (3-0) coupé le Sénégal dans son élan dimanche
  • Il s'agissait de la première opposition de l'histoire entre les deux nations de football

AL KHOR: L'Angleterre a sèchement écarté le Sénégal (3-0) avec un premier but de Harry Kane dimanche en huitième de finale du Mondial, un succès qui lui ouvre les portes des quarts de finale contre le tenant du titre Français samedi dans ce même stade Al-Bayt.

Il s'agissait de la première opposition de l'histoire entre les deux nations de football.

Les premières vingt minutes ont été calmes et équilibrées, sans véritable occasion de but si l'on excepte une percée de Boulaye Dia (4e) ou une tête du défenseur central John Stones au-dessus sur un corner de Phil Foden (21e).

Mais à la 23e minute, les Lions sénégalais ont causé une première frayeur aux Anglais lorsque, sur un centre de Krépin Diatta repris par Boulaye Dia et contré par Stones (avec l'aide involontaire de son bras), Ismaila Sarr a hérité du ballon tout près de la ligne de but, mais a tiré au-dessus.

Une nouvelle occasion encore plus nette neuf minutes plus tard pour les joueurs d'Aliou Cissé, une frappe du gauche de Dia, légèrement excentré côté gauche de la surface de réparation, a contraint Pickford à effectuer un arrêt réflexe (32e).

Piqués au vif, les Anglais -privés de Raheem Sterling, forfait en raison de problèmes familiaux- sont alors sortis de leur torpeur et la rencontre a totalement changé de physionomie.

Et sur un contre rondement mené, Jude Bellingham, idéalement lancé par Harry Kane, a centré en retrait pour Jordan Henderson dont la reprise imparable au point de penalty a trompé Edouard Mendy, le gardien de Chelsea (38e).

Kane ouvre son compteur

Deux minutes plus tard nouvelle opportunité pour l'Angleterre: un centre de Bukayo Saka a trouvé Kane dont la reprise en déséquilibre du pied droit est passée au-dessus (41e).

Ce n'était que partie remise pour le capitaine des Trois Lions qui a assommé ceux de la Téranga dans le temps additionnel de la première période, d'une belle frappe à la conclusion d'un contre-attaque initiée par Bellingham et relayée par Foden (45+3).

Le canonnier de Tottenham a ainsi ouvert son compteur buts dans cette Coupe du monde, lui qui avait terminé meilleur buteur de la précédente, avec six réalisations.

La domination anglaise a ensuite tourné à la démonstration à la 57e minute: un centre de Foden côté gauche a trouvé Saka qui a devancé Ismail Jakobs et marqué d'une reprise piquée du pied gauche. De quoi mettre une sourdine aux chants et percussions des nombreux Sénégalais en tribunes.

L'Angleterre, vice-championne d'Europe chez elle en 2021 et demi-finaliste du Mondial-2018 en Russie, poursuit donc son chemin vers peut-être un second sacre mondial après celui de 1966 à domicile.

De son côté le Sénégal, champion d'Afrique, n'a pas pu réitérer son exploit de 2002, lorsqu'il avait atteint les quarts de finale du Mondial en Corée du Sud et au Japon.


L'Irakien qui a sauvé sa nièce en entrant illégalement sur le territoire britannique obtient le droit d'y rester

En 2017, il a été poursuivi pour aide à l'entrée illégale au Royaume-Uni (Photo, Pexels/Juan Pablo Serrano Arenas).
En 2017, il a été poursuivi pour aide à l'entrée illégale au Royaume-Uni (Photo, Pexels/Juan Pablo Serrano Arenas).
Short Url
  • Najat Ibrahim Ismail, 35 ans, a sorti de France Rwen Tahsin Ibrahim, 7 mois, après un incendie
  • Ses parents avaient fui l'Irak suite à l'expansion de Daesh et s'étaient rendus en France en 2016

LONDRES : Un Irakien qui a sauvé sa petite nièce en l'introduisant illégalement au Royaume-Uni a obtenu l'autorisation d’y séjourner après des années de tentatives juridiques du ministère de l'Intérieur pour l'expulser, a rapporté The Guardian.

Najat Ibrahim Ismail, qui est arrivé en Grande-Bretagne en 2004, a sauvé sa nièce, Rwen Tahsin Ibrahim, alors âgée de sept mois seulement, après qu'elle eut subi d'importantes brûlures dans un camp français de réfugiés.

Ses parents avaient fui l'Irak suite à l'expansion de Daesh et s'étaient rendus en France en 2016.

Ismail, 35 ans, a appris que sa nièce avait été blessée et s'est rendu à Dunkerque puis l’a ramenée en Grande-Bretagne en toute illégalité, dans le but de lui donner accès à des soins médicaux urgents.

En 2017, il a été poursuivi pour aide à l'entrée illégale au Royaume-Uni.

En conséquence, le ministère de l'Intérieur britannique a tenté de l’expulser à trois reprises, mais en vain.

Aujourd'hui, l'homme de 35 ans, qui est marié à une Britannique et a trois enfants, a obtenu le droit de séjour après des années de campagne juridique menée par son avocat.

Sa nièce - dont la famille a également obtenu l'autorisation de séjour - s'est complètement rétablie après l'incident de 2016 et est maintenant scolarisée.

Ismail a déclaré : « Pour la première fois, je peux bien dormir. Je suis la personne la plus heureuse du monde et je ne peux pas m'arrêter de sourire. »

« Je ne remercierai jamais assez mon avocate. Elle m'a sauvé la vie ».

Bien que le juge ait condamné les actions d'Ismail, il a déclaré : « Je reconnais que vous n'étiez pas une personne qui trafiquait pour le gain. Il s'agissait de membres de la famille que vous avez décidé d'aider. »

Hannah Baynes, l'avocate d'Ismail, a déclaré : « Nous sommes très heureux que Najat soit autorisé à rester au Royaume-Uni après tant d'années d'incertitude ».

« Le juge a reconnu qu'il y avait un risque que la santé mentale de Najat se détériore s'il était contraint de vivre séparé de sa famille en Irak, où sa crainte d’être persécuté est fondée. »
Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com