​​​​​​​Le Parlement libanais approuve les cartes de rationnement pour les nécessiteux

Jeudi, les Libanais ont fait leurs adieux, avec une profonde tristesse, à une famille tuée dans un horrible accident de voiture causé par les files d’attente pour l’essence il y a quelques jours à Saadiyat. (Photo fournie)
Jeudi, les Libanais ont fait leurs adieux, avec une profonde tristesse, à une famille tuée dans un horrible accident de voiture causé par les files d’attente pour l’essence il y a quelques jours à Saadiyat. (Photo fournie)
Jeudi, les Libanais ont fait leurs adieux, avec une profonde tristesse, à une famille tuée dans un horrible accident de voiture causé par les files d’attente pour l’essence il y a quelques jours à Saadiyat. (Photo fournie)
Jeudi, les Libanais ont fait leurs adieux, avec une profonde tristesse, à une famille tuée dans un horrible accident de voiture causé par les files d’attente pour l’essence il y a quelques jours à Saadiyat. (Photo fournie)
Short Url
Publié le Vendredi 25 juin 2021

​​​​​​​Le Parlement libanais approuve les cartes de rationnement pour les nécessiteux

  • Le financement du programme se fait toujours attendre et, selon la Banque mondiale, plus de la moitié de la population a basculé dans la pauvreté
  • Les citoyens en colère ont à nouveau manifesté cette semaine alors que le pays déplore la mort d’une famille du sud tuée dans un accident de voiture

BEYROUTH: Les comités parlementaires du Liban ont approuvé jeudi une carte de rationnement pour la population nécessiteuse, qui augmente à un rythme alarmant, alors que le pays est au bord de l’effondrement économique.

D’après la Banque mondiale, la devise nationale a perdu une grande partie de sa valeur depuis la fin de l’année 2019, ce qui a fait basculer plus de la moitié de la population dans la pauvreté.

Les cartes de rationnement aideraient les familles en difficulté à acheter des produits de première nécessité comme l’essence et la nourriture. Cependant, elles n’ont pas été soumises au Parlement et le financement d’un tel programme se fait toujours attendre.

Les députés du parti des Forces libanaises ont exprimé leur rejet du «caractère aléatoire et des comptes électoraux» dans l’étude de la carte de rationnement.

Dans ce même contexte, le leader du Parti socialiste progressiste, Walid Joumblatt, a déclaré que «la carte de rationnement n’aurait aucune valeur sans coordination avec la Banque mondiale et sans un gouvernement qui adopterait une politique de réforme».

Par ailleurs, le pays a déploré le décès d’une famille du sud tuée dans un accident de voiture, causé par les files d’attente pour l’essence, en début de semaine à Saadiyat.

Fatima Koubeissi et ses quatre filles, Zahraa, Aya, Lia et Tia, ont été tuées dans l’accident. Leur père veuf, Imad Hawile, se trouvait en Afrique au moment de l’accident pour y chercher du travail et est depuis rentré au Liban.

Les citoyens en colère sont à nouveau descendus dans la rue jeudi pour manifester contre les conditions déplorables dans le pays.

Les manifestants ont bloqué des routes à Akkar et ont empêché un camion transportant du lait et des couches de passer. Le camion a été pillé et les produits ont été distribués aux habitants de la région.

Mercredi, une scène similaire s’est déroulée lorsque les manifestants ont saisi un réservoir de carburant à Minieh, au nord du Liban, et ont distribué le carburant à la population.

Des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux pour «fermer les routes et manifester contre les pénuries d’essence, de diesel et de médicaments, ainsi que contre l’augmentation spectaculaire des prix des denrées alimentaires».

Les routes de la ville de Sidon, dans le sud du pays, et celles menant à Tyr ont été fermées, ainsi que la route de Jal el-Dib et la route principale menant à Tripoli. L’armée a rouvert les routes sans se heurter aux manifestants.

Mercredi soir, les routes ont été fermées dans d’autres régions et des manifestants auraient jeté des matières inflammables sur le bâtiment du ministère de l’Énergie à Beyrouth. De nombreux chauffeurs de camion ont également garé leur véhicule sur l’autoroute de Zouk menant à la capitale, alors qu’à Sidon, des manifestants sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère contre la classe dirigeante.

Afin de tenter de régler la pénurie de carburant, le président Michel Aoun a présidé une réunion à laquelle ont participé le ministre des Finances, Ghazi Wazni, le ministre de l’Énergie, Raymond Ghajar, et le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé.

Ils ont décidé de permettre à la BDL de prendre les dispositions nécessaires pour endiguer la crise jusqu’à ce qu’une nouvelle législation en cours d’étude par le Parlement soit adoptée.

À l’issue de la réunion, la BDL a annoncé qu’elle accorderait des prêts à l’État «en raison des circonstances exceptionnelles et dangereuses que traverse le Liban et de l’incapacité de l’État à rembourser ses dettes».

Cette décision nécessite la signature du Premier ministre sortant, Hassan Diab, qui, semble-t-il, refuserait de signer parce qu’il représente un gouvernement démissionnaire qui n’a pas le pouvoir de prendre de telles décisions.

Si elle est signée, la proposition de la BDL permettra de financer l’importation d’essence en fonction du taux de change du dollar fixé à 3 900 livres libanaises, ce qui signifie qu’un réservoir d’essence coûtera entre 65 000 et 70 000 livres libanaises.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 

 


Incendie à Djebel Ali à Dubaï, rapidement maîtrisé

Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali. (Twitter: @DXBMediaOffice)
Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali. (Twitter: @DXBMediaOffice)
Short Url
  • Aucune victime n’a été signalée
  • Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali

DUBAÏ: Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination de déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali, située loin des usines de la zone, a indiqué le bureau des médias de Dubaï.

Sur le site, une forte fumée due à la combustion de déchets pétroliers a été observée dans une partie déserte de la zone industrielle.

Aucune victime n’a été signalée.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le pavillon saoudien à l’Expo 2020 de Dubaï accueille 23 000 visiteurs en une journée

Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. (AN, Farah Heiba)
Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. (AN, Farah Heiba)
Short Url
  • Le nombre total de visites du pavillon saoudien est à plus de 200 000
  • Le Dr Khaled ben Hussein al-Biyari, ministre adjoint de la Défense pour les affaires exécutives, a visité les pavillons saoudien et émirati

DUBAÏ: Le pavillon saoudien à l’Expo 2020 de Dubaï a accueilli 23 000 visiteurs en une journée, ce qui porte le nombre total de visites à plus de 200 000, a rapporté l’agence de presse saoudienne officielle SPA.

Le commissaire général du pavillon saoudien, l’ingénieur Hussein Hanbaza, a remarqué que le pavillon a attiré l’attention des visiteurs grâce à ses sections et activités qui reflètent la richesse humanitaire ainsi que les composantes civiles et de développement du Royaume. 

Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. Des spectacles de folklore populaire ont également eu lieu dans le deuxième plus grand pavillon du site de l’exposition.

Par ailleurs, le Dr Khaled ben Hussein al-Biyari, ministre adjoint de la Défense pour les affaires exécutives, a visité les pavillons saoudien et émirati. Il a été reçu par l’ambassadeur saoudien aux Émirats arabes unis, Turki ben Abdallah al-Dakhil, et le chef du pavillon saoudien, M. Hanbaza.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com   


La Force aérienne saoudienne participe à un exercice militaire aux EAU

Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis. (SPA)
Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Short Url
  • Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis
  • La participation des forces aériennes de plusieurs pays à l’exercice a permis de préparer des scénarios simulant ce qui pourrait se passer sur le terrain

ABU DHABI: La Force aérienne royale saoudienne a participé dimanche à l’exercice Missile Air War Center 2021 dans la base aérienne d’Al-Dhafra aux Émirats arabes unis (EAU). Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis.

Le commandant de l’exercice, le colonel pilote Ayedh ben Saïd al-Qahtani, a déclaré que les exercices ont démarré avec les plus hauts niveaux de professionnalisme et de mesures de sécurité.

Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires, a-t-il indiqué, ajoutant que l’exercice se déroulait en plusieurs étapes et avait était précédé par la formation de groupes de travail et de réunions préparatoires.

Le colonel Al-Qahtani a expliqué que cet exercice avait pour but d’augmenter le niveau de préparation au combat de la Force aérienne royale saoudienne, et de renforcer les liens opérationnels entre elle et ses homologues participants.

Il a précisé que l’exercice consistait en des activités allant du ciblage des défenses aériennes ennemies aux opérations aériennes tactiques, en passant par la frappe de cibles hostiles, la détection et la destruction de stations radar ennemies, l’interception d’avions ennemis et l’exécution d’opérations d’attaque stratégique et d’opérations d’appui aérien pour les forces terrestres.

Il a noté que la participation des forces aériennes de plusieurs pays à l’exercice a permis de préparer des scénarios simulant ce qui pourrait se passer sur le terrain, car cela donne aux participants la possibilité de communiquer et d’améliorer leurs expériences pratiques.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com