Le prince héritier de Bahreïn participe aux essais du vaccin contre la Covid-19

Le prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad, participe à titre de volontaire aux essais du vaccin contre le coronavirus.  (Photo fournie)
Le prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad, participe à titre de volontaire aux essais du vaccin contre le coronavirus. (Photo fournie)
Short Url
Publié le Jeudi 17 septembre 2020

Le prince héritier de Bahreïn participe aux essais du vaccin contre la Covid-19

  • Les essais sont réalisés dans le cadre d’une collaboration entre le G42 Healthcare des EAU et Sinopharm
  • Chacun des volontaires est déterminé à jouer un rôle pour protéger les autres, non seulement dans notre Royaume, mais aussi à travers le monde

MANAMA : Le prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad, s’est porté volontaire pour participer, mercredi, à la troisième phase des essais cliniques du vaccin contre la Covid-19, en cours dans le Royaume.

En collaboration avec la société G42 Healthcare basée à Abu Dhabi, les essais cliniques utilisent un vaccin développé par la compagnie pharmaceutique chinoise Sinopharm CNBG, le sixième producteur mondial de vaccins.

Les 6 000 participants aux essais, sélectionnés parmi des volontaires selon des critères médicaux très stricts, se verront administrer le vaccin. Il s’agira par la suite, pour les scientifiques, d’observer si les anticorps sont efficacement produits, et s’ils assurent une protection contre le virus.

Le prince héritier a déclaré : «Aujourd'hui, j'ai le privilège d'être aux côtés de nos volontaires qui participent aux tests du vaccin. Chacun d'entre eux est déterminé à jouer un rôle pour protéger les autres, non seulement dans notre Royaume, mais aussi à travers le monde. Cette crise mondiale exige une intervention de niveau mondial.»

«Au Bahreïn, nous sommes fiers de dire que nous avons fait un pas en avant et assumé nos responsabilités. Dans un premier temps nous avons participé au traitement et testé les meilleurs pratiques, et voilà que nous soutenons aujourd’hui les essais et le développement de vaccins sûrs», a ajouté le prince.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com


Le conseil de la Choura à la conférence du réseau parlementaire du Mouvement des pays non alignés

La participation du Royaume met en relief son partenariat constructif avec les autres pays. (SPA)
La participation du Royaume met en relief son partenariat constructif avec les autres pays. (SPA)
Short Url
  • Le président du Conseil saoudien de la Choura, le Dr cheikh Abdallah al-Cheikh, dirige la délégation du Royaume lors de la 1re conférence du réseau parlementaire du Mouvement des non-alignés 
  • Le réseau parlementaire du Mouvement des pays non alignés a été créé en marge de la 143e assemblée générale de l'Union interparlementaire, qui s'est tenue à Madrid

RIYAD: Le président du Conseil saoudien de la Choura, le Dr cheikh Abdallah al-Cheikh, dirige la délégation du Royaume lors de la 1re conférence du réseau parlementaire du Mouvement des non-alignés (MNA), qui a débuté jeudi à Bakou, en Azerbaïdjan, avec la participation de plusieurs présidents de parlement des États membres du MNA.
Al-Cheikh a déclaré dans un communiqué de presse que la participation du Conseil à la conférence souligne la volonté de l'Arabie saoudite de parvenir à la sécurité, à la paix et au développement durable dans le monde.

choura
Le président du Conseil saoudien de la Choura, le Dr cheikh Abdallah al-Cheikh, dirige la délégation du Royaume lors de la 1re conférence du Réseau parlementaire du Mouvement des non-alignés (MNA), qui a débuté jeudi à Bakou, en Azerbaïdjan. (Fourni)

La participation du Royaume met également en évidence son partenariat constructif avec d'autres pays, les solutions qu'il s'efforce d'apporter aux crises internationales et le travail humanitaire qu'il accomplit, a précisé M. Al-Cheikh.
Il a indiqué que les conférences parlementaires internationales étaient essentielles pour faire face aux défis mondiaux et parvenir à une coopération transfrontalière.
Le réseau parlementaire du Mouvement des pays non alignés a été créé en marge de la 143e assemblée générale de l'Union interparlementaire, qui s'est tenue à Madrid. Il vise à fournir un cadre de coopération entre les Parlements des États membres du MNA, avec la participation de plusieurs autres organisations internationales.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Droits TV: Le championnat d'Italie trouve un diffuseur au Moyen-Orient

Les supporters de l'AC Milan célèbrent leur victoire en Serie A (Photo, Reuters).
Les supporters de l'AC Milan célèbrent leur victoire en Serie A (Photo, Reuters).
Short Url
  • Pour les trois prochaines saisons, Abou Dhabi Media, organisme public émirati, s'est vu attribuer les droits
  • Faute d'offre satisfaisante à son appel d'offres l'an dernier, la Ligue italienne avait développé sa propre chaîne Youtube en arabe

ROME: La Serie A a retenu jeudi l'offre du conglomérat Abu Dhabi Media pour diffuser le championnat d'Italie au Moyen-Orient et en Afrique du Nord lors des trois prochaines saisons, après plus d'un an d'absence de diffuseur dans cette région.

Faute d'offre satisfaisante à son appel d'offres l'an dernier, la Ligue italienne avait développé sa propre chaîne Youtube en arabe pour proposer gratuitement les matches la saison dernière : cinq par journée lors de la première partie de la saison puis l'ensemble des dix matches à partir de février.

Pour les trois prochaines saisons, Abou Dhabi Media, organisme public émirati, s'est vu attribuer les droits pour un montant global minimum de 79 millions de dollars (75 millions d'euros), a annoncé la Ligue italienne.

À ce revenu minimum garanti pourront s'ajouter d'éventuelles recettes supplémentaires liées au nombre d'abonnés que générera le football italien sur la plateforme, a précisé à l'AFP un porte-parole de la Ligue.

L'appel d'offres pour le nouveau cycle de trois ans dans cette région avait été jugé infructueux l'an dernier, pénalisé notamment par l'absence de nouvelle offre de beIN sport, détenteur des droits jusqu'alors.

beIN reprochait à la Serie A d'avoir conclu des partenariats avec l'Arabie saoudite, notamment pour l'organisation de la Supercoupe d'Italie. Or le groupe qatari était en conflit avec l'État saoudien, qu'il accusait d'être derrière BeoutQ, un système de piratage des images sportives. En juin 2020, beIN avait ainsi suspendu un temps la diffusion du championnat d'Italie en raison de ce conflit.

Selon le site spécialisé Calcio e Finanza, beIN Sports versait quelque 112 millions d'euros par saison pour ces droits, soit près de 4,5 fois plus que ce que paiera le nouveau diffuseur.


Le Qatar octroie une aide de 60 millions de dollars à l'armée libanaise

Le Qatar soutient financièrement l'armée libanaise (Photo, Reuters).
Le Qatar soutient financièrement l'armée libanaise (Photo, Reuters).
Short Url
  • A Beyrouth, le Premier ministre libanais Najib Mikati et le chef de l'armée Joseph Aoun ont remercié le Qatar pour son geste
  • Le salaire moyen d'un soldat représente aujourd'hui moins de 100 dollars, contre 800 dollars avant 2019

DOHA: Le Qatar a annoncé jeudi l'octroi d'une aide de 60 millions de dollars à l'armée libanaise, dans le cadre de son soutien au pays dévasté par la pire crise économique de son histoire.

Le riche émirat du Golfe va accorder "un montant de 60 millions de dollars en soutien à l'armée libanaise", a annoncé le ministère qatari des Affaires étrangères dans un communiqué, alors que le chef de la diplomatie qatari, cheikh Mohammad ben Abdel Rahman Al-Thani, se trouve à Beyrouth pour participer à une réunion de la Ligue arabe.

"Nous espérons que ce soutien montrera notre engagement envers le peuple et les institutions étatiques du Liban", a déclaré à l'AFP le conseiller du ministre, Majid Al-Ansari.

"Nous voulons qu'il montre au peuple libanais que le monde arabe ne l'a pas oublié", a-t-il ajouté. "En tant que nation amie, le Qatar montre la voie pour soutenir le Liban."

A Beyrouth, le Premier ministre libanais Najib Mikati et le chef de l'armée Joseph Aoun ont remercié le Qatar pour son geste.

"Cette nouvelle aide qatarie à l'armée libanaise (...) aidera le Liban à traverser cette période difficile et à préserver sa stabilité", a estimé M. Mikati.

Une source militaire libanaise a indiqué à l'AFP que c'est la première fois qu'un pays étranger octroie une aide financière à l'armée libanaise pour l'aider à payer les salaires de ses soldats, laminés par la dépréciation de la monnaie nationale qui a perdu plus de 90% de sa valeur depuis le début de la crise en 2019.

Le salaire moyen d'un soldat représente aujourd'hui moins de 100 dollars, contre 800 dollars avant 2019.

En juillet, le Qatar avait annoncé une aide en nature de 70 tonnes de produits alimentaires à l'institution militaire, frappée de plein fouet par l'effondrement économique.

La crise que traverse le Liban, l'une des pires au monde depuis 1850 selon la Banque mondiale, a fait fondre le budget de l'Etat et des forces armées et a plongé la majorité de la population dans la pauvreté.

Les relations entre Beyrouth et les pays arabes du Golfe se sont tendues ces dernières années en raison de l'influence croissante du Hezbollah pro-iranien, poids lourd de la politique libanaise, accusé de soutenir les rebelles Houthis que la coalition militaire dirigée par l'Arabie combat au Yémen depuis 2014.