France/migrants: les bénévoles «pessimistes» avant la réunion européenne de crise

Après le pire drame migratoire survenu dans la Manche, l'émotion reste vive sur le nord du littoral français. (Photo, AFP)
Après le pire drame migratoire survenu dans la Manche, l'émotion reste vive sur le nord du littoral français. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Dimanche 28 novembre 2021

France/migrants: les bénévoles «pessimistes» avant la réunion européenne de crise

  • «Je suis très pessimiste» quant à cette réunion, a commenté François Guennoc, président de l'association «L'Auberge des migrants»
  • À Boulogne-sur-Mer, quelque 200 personnes ont observé une minute de silence

LILLE : Les associations françaises d'aide aux migrants ont appelé samedi à des mesures fortes pour négocier des voies légales et sûres d'immigration, sans cacher leur pessimisme, à la veille d'une réunion de crise à Calais (France) organisée après la mort en mer de 27 migrants.

Cette réunion, organisée par la France pour un renforcement de la coopération opérationnelle dans la lutte contre les passeurs envoyant des migrants vers le Royaume-Uni, doit réunir les ministres chargés de l'Immigration de Belgique, d'Allemagne, des Pays-Bas, et la Commission européenne, mais sans les Britanniques.

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a annulé une invitation à Londres, en riposte aux propos du Premier ministre britannique Boris Johnson demandant à la France de reprendre les migrants arrivés au Royaume-Uni.

"Je suis très pessimiste" quant à cette réunion, a commenté François Guennoc, président de l'association "L'Auberge des migrants". "Quand le gouvernement accuse les passeurs, c'est une façon de masquer ses propres responsabilités. Si la frontière n'était pas bloquée et s'il y avait des possibilités de passages légaux en Grande-Bretagne, il n'y aurait pas de passeurs".

"La politique ici à Calais (nord de la France) d'éviter les 'points de fixation', de garder la frontière pour les Britanniques et d'embêter au maximum les associations dans leur travail, elle, ne va pas changer", a-t-il pronostiqué.

Pour Marguerite Combes, coordinatrice de l'antenne locale d'"Utopia 56", "il faut absolument" que les politiques "se réveillent", sinon "on va revivre ce drame (des 27 migrants morts en mer) cet hiver".

"On attend de vrais actes qui vont permettre de protéger les personnes exilées", a plaidé Juliette Delaplace, responsable locale de la mission du Secours catholique auprès des exilés, énumérant le besoin à court terme d'en finir avec les expulsions et, à moyen terme, que les pays réunis dimanche "soient forts pour négocier avec le Royaume-Uni des voies sûres et légales de migration". 

"Ce que je crains, c'est que la réponse soit uniquement répressive et sécuritaire, que l'on continue de penser que le problème, ce sont les passeurs, alors que le problème, ce sont les politiques qui encouragent et favorisent les réseaux de passeurs", a-t-elle ajouté.

Après le pire drame migratoire survenu dans la Manche, l'émotion reste vive sur le nord du littoral français. 

À Boulogne-sur-Mer, quelque 200 personnes ont observé une minute de silence, avant un débat, et à Grande-Synthe, l'association Salam a reçu le renfort de personnes bouleversées par le drame, comme Yann Buridard, retraitée du Tréport, venue participer à une distribution de repas.

"On a une espèce de rage au fond de nous face à la situation", a confié Bérénice Delègue, assistante maternelle et bénévole de Salam depuis 2016.


A Poissy, le sport sur le temps de travail pour le bien-être des agents

L'activité physique a un bénéfice reconnu sur la prévention des maladies chroniques (diabète, maladies cardio-vasculaires...) et des pathologies liées au travail, de la lombalgie au burn-out. (AFP).
L'activité physique a un bénéfice reconnu sur la prévention des maladies chroniques (diabète, maladies cardio-vasculaires...) et des pathologies liées au travail, de la lombalgie au burn-out. (AFP).
Short Url
  • Depuis 2017, la mairie de Poissy (Yvelines) propose à ses agents de pratiquer une fois par semaine de l'activité physique sur leur temps de travail
  • Dans des recommandations publiées en mars, l'Académie nationale de médecine juge "important de prendre en considération le niveau d'activité physique et de sédentarité au travail comme déterminants de la santé"

PARIS: Depuis 2017, la mairie de Poissy (Yvelines) propose à ses agents de pratiquer une fois par semaine de l'activité physique sur leur temps de travail. Ce programme "Poissy Bien-être" a permis de "réduire l'absentéisme et de renforcer la convivialité", selon Boris Gros, directeur du service jeunesse et sports.

Q Pourquoi avez-vous proposé de l'activité physique à vos agents ?

R Fin 2016, nous étions à la fin d'un cycle de réorganisation interne difficile avec des diminutions d'effectifs dues à la baisse des dotations de l'Etat. Il y avait un sujet récurrent et important d’absentéisme de courte durée. Le maire (ndlr, l'ancien journaliste sportif Karl Olive) était convaincu que le sport pouvait être un levier important pour améliorer le bien-être des agents.

L'enjeu, c'était d'être sur le temps de travail.

Une fois par semaine, les agents disposent de deux heures (temps de trajet inclus, soit une heure réelle de sport) pour des activités douces et non traumatisantes: natation, aquagym, aqua-jogging, marche, marche nordique, gymnastique d'entretien... Pour éviter le risque d'accidents de travail, on ne pouvait pas proposer du foot ou du self-defense. Ces activités ont lieu dans nos équipements et sont encadrées par nos éducateurs sportifs, eux aussi sur leur temps de travail.

L'agent s'engage sur un cycle de 10 semaines qui se conclut par la venue d'un spécialiste santé, nutrition, sommeil...

Q Les agents ont-ils adhéré ?

R On s'était organisé pour accueillir 200 agents par trimestre. Environ 70% de nos effectifs (850 agents) participent à ce programme "Poissy Bien être".

On a eu des gens complètement novices qui se sont mis au sport, des aquaphobes qui ont appris à nager, des non sportifs qui étaient un peu en surpoids... Des agents, notamment des femmes, n'avaient pas forcément le temps de faire du sport hors travail.

Cela a été aussi très bénéfique en terme de cohésion sociale et de connaissance des collègues: des agents de catégorie A, B et C font des activités ensemble, un directeur de service peut aller marcher avec un jardinier. La communication au travail est plus fluide quand on marche une heure ensemble en forêt que lorsqu'on échange des mails.

 


Législatives: début du vote par internet pour les Français de l'étranger

Le 4 juin se déroulera le premier tour de scrutin en Polynésie française et pour les Français de l'étranger qui votent dans les ambassades et les consulats du continent américain. Le 5 juin ce sera au tour des Français de l'étranger hors continent américain. (AFP).
Le 4 juin se déroulera le premier tour de scrutin en Polynésie française et pour les Français de l'étranger qui votent dans les ambassades et les consulats du continent américain. Le 5 juin ce sera au tour des Français de l'étranger hors continent américain. (AFP).
Short Url
  • Le vote par internet n'est autorisé que pour les Français établis hors de France, et uniquement pour les législatives et les élections consulaires
  • Près de 150 candidats au total sont en lice cette année sur ces 11 circonscriptions, mais tous n'ont pas déposé de profession de foi ou de bulletin

PARIS: Les Français vivant à l'étranger et inscrits sur les listes électorales consulaires peuvent voter par internet pour le premier tour des élections législatives dès vendredi 12H00 (heure de Paris) et jusqu'à mercredi prochain.

Donnant le coup d'envoi de ce scrutin clé, ces électeurs à l'étranger disposent au total de quatre modalités de vote: à l’urne, par procuration, par internet et par correspondance.

Le vote par internet n'est autorisé que pour les Français établis hors de France, et uniquement pour les législatives et les élections consulaires.

Il existe 11 circonscriptions couvrant le globe, et autant de députés des Français de l'étranger depuis 2012. Le vote par internet a été mis en oeuvre cette année-là, mais pas en 2017 pour les dernières législatives. Il s'agissait de parer à d'éventuelles cyberattaques, dans un contexte de soupçons sur l'élection américaine de 2016 qui avait vu la victoire de Donald Trump.

Près de 150 candidats au total sont en lice cette année sur ces 11 circonscriptions, mais tous n'ont pas déposé de profession de foi ou de bulletin. Ainsi le député ex-LREM M'jid El Guerrab, récemment condamné pour une agression, a renoncé à se présenter il y a une dizaine de jours et soutient l'ex-ministre Elisabeth Moreno, investie par la majorité dans la circonscription des Français du Maghreb et Afrique de l'Ouest.

Il était "trop tard" pour un retrait et "il n'y aura pas de bulletin à mon nom", a-t-il expliqué à l'AFP.

Le 4 juin se déroulera le premier tour de scrutin en Polynésie française et pour les Français de l'étranger qui votent dans les ambassades et les consulats du continent américain. Le 5 juin ce sera au tour des Français de l'étranger hors continent américain.

Le 11 juin aura lieu le premier tour en Guadeloupe, Guyane, Martinique, à Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon. Et le 12 juin le premier tour en métropole, ainsi qu'à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et à La Réunion, avant un second tour une semaine après.


Un mort et un blessé grave lors du crash d'un ULM dans la Creuse

Un anesthésiste surveille les fonctions vitales d'un patient lors d'une opération chirurgicale, le 25 juillet 2014, au CHU de Limoges (Photo, AFP).
Un anesthésiste surveille les fonctions vitales d'un patient lors d'une opération chirurgicale, le 25 juillet 2014, au CHU de Limoges (Photo, AFP).
Short Url
  • L'ULM s'est écrasé dans un champ à proximité de l'aérodrome de Saint-Laurent jeudi en fin d'après-midi
  • Le pilote, un homme âgé de 26 ans, était décédé à l'arrivée des pompiers

GUERET: Le pilote d'un avion bi-place a été tué et son passager grièvement blessé lors du crash de leur appareil jeudi près de Guéret, dans la Creuse, a-t-on appris auprès des pompiers.

L'ULM s'est écrasé dans un champ à proximité de l'aérodrome de Saint-Laurent jeudi en fin d'après-midi, à 6 km à l'est de Guéret, après une tentative de décollage manquée, a précisé le maire de Saint-Laurent Alain Clédière à un correspondant de l'AFP.

Selon M. Clédière, "l'avion appartenait à la famille du pilote".

Le pilote, un homme âgé de 26 ans, était décédé à l'arrivée des pompiers. Son passager, âgé de 20 ans a été transporté en état d’urgence absolue au CHU de Limoges.