Football : Le Sénégal sacré champion d'Afrique pour la première fois de son histoire

Les joueurs sénégalais célèbrent avec le trophée après avoir remporté le match de football final de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Égypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)
Les joueurs sénégalais célèbrent avec le trophée après avoir remporté le match de football final de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Égypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Lundi 07 février 2022

Football : Le Sénégal sacré champion d'Afrique pour la première fois de son histoire

  • Après deux tentatives malheureuses en 2002 et 2019, les joueurs de la «Teranga», la bienvenue, en wolof, ont enfin eu les nerfs solides, après 330 minutes de finales au total sans marquer le moindre but
  • Sadio Mané a raté un penalty en début de match, mais pas son tir au but, après les échecs de Mohamed Abdelmonem et de Mohamed Ahmed, et celui de Bouna Sarr

YAOUNDÉ : Les "Lions" du Sénégal règnent enfin sur l'Afrique, ils ont remporté leur toute première CAN contre l'Égypte (0-0 a.p., 4 t.a.b. à 2) au bout d'une finale très fermée, où Sadio Mané a transformé le tir au but décisif.

Le Sénégal l'attendait depuis si longtemps ! Après deux tentatives malheureuses en 2002 et 2019, les joueurs de la "Teranga", la bienvenue, en wolof, ont enfin eu les nerfs solides, après 330 minutes de finales au total sans marquer le moindre but.

img 4
Sadio Mané en train de tirer le penalty gagnant du Sénégal. (Photo, AFP)

Sadio Mané a raté un penalty en début de match, mais pas son tir au but, après les échecs de Mohamed Abdelmonem et de Mohamed Ahmed, et celui de Bouna Sarr. Le Sénégal prend sa revanche de la séance perdue contre le Cameroun 20 ans plus tôt (0-0, 3 t.a.b. à 2).

Mané a remporté son duel dans le match avec Mohamed Salah, son coéquipier de Liverpool, qui perd sa deuxième finale après celle de 2017 (2-1 contre le Cameroun), et n'a même pas pu tirer son "péno", lui qui était placé en cinquième position.

img 4
L'attaquant égyptien Mohamed Salah passe devant le trophée après avoir perdu la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Égypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)

Cette victoire porte le sceau d'Aliou Cissé, coach "local" qui avait pleuré sur le terrain les deux échecs précédents.

Joueur, il avait manqué le dernier tir au but de la finale 2002 contre le Cameroun. Entraîneur, il avait vécu la frustration d'un but gag en tout début de match contre l'Algérie que son équipe n'a jamais remonté (1-0).

Le palmarès de la Coupe d'Afrique des nations

Palmarès de la Coupe d'Afrique des nations de football, après la victoire du Sénégal devant l'Egypte en finale de la 33e édition dimanche à Yaoundé.

1957: Egypte

1959: Egypte

1962: Ethiopie

1963: Ghana

1965: Ghana

1968: Congo Kinshasa (RD Congo)

1970: Soudan

1972: Congo Brazzaville

1974: Zaïre (RD Congo)

1976: Maroc

1978: Ghana

1980: Nigeria

1982: Ghana

1984: Cameroun

1986: Egypte

1988: Cameroun

1990: Algérie

1992: Côte d'Ivoire

1994: Nigeria

1996: Afrique du Sud

1998: Egypte

2000: Cameroun

2002: Cameroun

2004: Tunisie

2006: Egypte

2008: Egypte

2010: Egypte

2012: Zambie

2013: Nigeria

2015: Côte d'Ivoire

2017: Cameroun

2019: Algérie

2022: Sénégal

L’Égypte fatiguée

Ce premier triomphe est bien sûr aussi celui de Mané, même s'il n'a pas réussi un très grand match, semblant porter la peine de son penalty mal tiré.

"Ballonbuwa", le "sorcier du ballon", reste le héros de cette finale avec Édouard Mendy, qui a arrêté un tir (Abdelmonem a frappé le poteau), et le capitaine Kalidou Koulibaly, suspendu pour la finale 2019, qui a lui transformé le premier, et a muselé Salah.

img 4
Le gardien sénégalais Edouard Mendy célèbre avec ses coéquipiers après avoir remporté la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Egypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)

Les trois stars mettent fin à 57 ans de malheurs. Depuis leur première inscription en 1965, année aussi de leur première qualification (le Sénégal termine 4e), les Lions de la Teranga couraient après ce titre.

L’Égypte, arrivée épuisée par trois prolongations et un jour de récupération en moins, n'a pas remporté de huitième CAN.

Les "Pharaons" ont défendu à l'arraché tout le match, pliant sans rompre sous la domination sénégalaise.

img 4
Les joueurs égyptiens effondrés après avoir perdu la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Égypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)

La finale de 2019 avait mal commencé pour le Sénégal, avec un but gag de l'Algérie dès la deuxième minute. Cette fois les Lions ont raté un penalty, par Sadio Mané, arrêté par Gabaski (7e), pour une faute de Mohamed Abdelmonem sur Saliou Ciss.

Classement des buteurs de la Coupe d'Afrique des nations

Classement des buteurs de la Coupe d'Afrique des nations de football, remportée dimanche par le Sénégal: 

8 buts: Aboubakar (Cameroun)

5 buts: Toko Ekambi (Cameroun)

3 buts: Boufal (Maroc), Koné (Mali), Mané (Sénégal), Mhango (Malawi)

2 buts: Allevinah (Gabon), Barrow (Gambie), Dieng (Sénégal), Hakimi (Maroc), Jallow (Gambie), Khazri (Tunisie), Mogni (Comores), Pepe (Côte d'Ivoire), Salah (Egypte)

1 but: Abdelmoneim (Egypte), Aboukhlal (Maroc), Amallah (Maroc), Awoniyi (Nigeria), A. Ayew (Ghana), Bahoken (Cameroun), Bayala (Burkina Faso), Bendebka (Algérie), Boakye (Ghana), Boupendza (Gabon), Buyla Sam (Guinée équatoriale), Chukwueze (Nigeria), Diallo (Sénégal), Diedhiou (Sénégal), Djiku (Ghana), En-Nesyri (Maroc), Ganet (Guinée équatoriale), Gradel (Côte d'Ivoire), Haïdara (Mali), Haller (Côte d'Ivoire), Hassan (Egypte), Hassane Bandé (Burkina Faso), Hotessa (Ethiopie), Iheanacho (Nigeria), Jaziri (Tunisie), Kamara (Sierra Leone), Kamara (Sierra Leone), Kebede (Ethiopie), Keita (Guinée), Kessie (Côte d'Ivoire), Khidir (Soudan), Kouyate (Sénégal), Mahachi (Zimbabwe), Mathlouthi (Tunisie), M'Changama (Comores), Msakni (Tunisie), Musona (Zimbabwe), Nabouhane (Comores), Obiang (Guinée équatoriale), Ouattara (Burkina Faso), Ouattara (Burkina Faso), Rodriguez (Cap-Vert), Sangaré (Burkina), Sangaré (Côte d'Ivoire), Sarr (Sénégal), Simon (Nigeria), Sylla (Guinée), Tavares (Cap-Vert), Toure (Burkina Faso), B. Traoré (Burkina Faso), Troost-Ekong (Nigeria), Umar (Nigeria), Wadi (Zimbabwe), Yago (Burkina Faso)

Encore Gabaski

Le gardien numéro deux de l’Égypte, titulaire depuis la blessure de Mohamed El Shenawy, brille décidément dans l'exercice, il avait déjà fait la décision dans les deux séances de tirs au but gagnées par son équipe.

img 4
Le gardien égyptien Mohamed Abogabal après avoir perdu la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Égypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)

La victoire est méritée pour les Sénégalais, vainqueurs aux points. Ils ont dominé le match et se sont procuré quelques occasions, mais elles n'étaient pas assez tranchantes, à l'image de ces centres d'Ismaïla Sarr devant la ligne (19e, 23e), et Gabaski a tout sorti.

Le Marseillais Bamba Dieng a trouvé trois fois sur sa route dans la prolongation les gants du gardien du Zamalek (92e, 100e, 115e).

Fatigué, isolé, Salah n'a pas souvent trompé la vigilance de ses défenseurs. Quand il l'a réussi et a visé la lucarne, Édouard Mendy a paré (42e).

img 4
L'entraîneur du Sénégal Aliou Cissé agite un drapeau sénégalais alors qu'il célèbre après avoir remporté a finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Sénégal et l'Égypte au Stade d'Olembe à Yaoundé le 6 février 2022. (Photo, AFP)

L’Égypte a pourtant eu une balle de hold-up, une frappe d'Ahmed Mostafa "Zizo" boxée par Mendy sous sa transversale (117e).

Mais la revanche va arriver très vite: Sénégal et Égypte se retrouvent en mars pour l'affiche des barrages africains de la Coupe du monde. Le duel africain Mané-Salah ne fait que commencer.

CAN: Un choc Salah-Mané pour la finale Égypte-Sénégal
Par AFP -
Spécial
Football : Une CAN 2021 surréaliste
Par Arab News en Français -

Ukraine: Trois morts dans des bombardements russes à Kramatorsk et Zaporijjia

Une Ukrainienne est assise dans son appartement partiellement détruit par un missile Smerch non explosé après une frappe nocturne à la périphérie de Kramatorsk (Photo, AFP).
Une Ukrainienne est assise dans son appartement partiellement détruit par un missile Smerch non explosé après une frappe nocturne à la périphérie de Kramatorsk (Photo, AFP).
Short Url
  • «Les bombardements ont endommagé au moins 20 bâtiments et un incendie s'est déclaré»
  • Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont repris après une suspension de huit jours

KIEV: Au moins trois personnes ont été tuées et 15 autres blessées vendredi dans des bombardements russes sur les villes ukrainiennes de Kramatorsk, dans l'Est, et de Zaporijjia, dans le Sud, ont annoncé les autorités locales.

"Une nouvelle attaque sur Kramatorsk - selon de premières informations, nous avons deux civils morts et 13 blessés avec certitude", a dit sur Facebook Pavlo Kyrylenko, le gouverneur de la région de Donetsk.

"Les bombardements ont endommagé au moins 20 bâtiments et un incendie s'est déclaré", a-t-il ajouté, appelant une nouvelle fois la population locale à évacuer.


L'OMS rebaptise les variants de la variole du singe

Un pharmacien administre une dose d'Imvanex, un vaccin pour se protéger du virus (Photo, AFP).
Un pharmacien administre une dose d'Imvanex, un vaccin pour se protéger du virus (Photo, AFP).
Short Url
  • Le nom de la maladie est l'héritage des conditions de découverte de la maladie
  • Une trentaine de scientifiques, pour beaucoup originaires d'Afrique, ont rédigé une tribune pour demander à changer ces noms

GENÈVE: L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi avoir rebaptisé les variants de la variole du singe, en remplaçant par des chiffres romains les noms de régions africaines, jugés stigmatisants.

Ces nouveaux noms de variants permettent de prendre acte de la réalité actuelle de la maladie. Alors que celle-ci s'est longtemps limitée à une dizaine de pays africains, la grande majorité des nouveaux cas ont été détectés cette année ailleurs dans le monde, en particulier aux États-Unis, en Europe et au Brésil.

Dans un communiqué, l'OMS indique par ailleurs mener un large processus consultatif en ligne pour changer le nom de la maladie, également jugé trompeur et discriminatoire, puisque le virus n'est pas lié uniquement aux singes, mais a été mis en évidence chez de nombreux animaux et en particulier chez les rongeurs.

Pour ce qui est des variants, aussi appelés clades, ils étaient nommés jusqu'à présent d'après des régions ou des pays d'Afrique, avec la souche d'Afrique de l'Ouest et de celle du Bassin du Congo (Afrique centrale), la seconde étant bien plus meurtrière que sa cousine.

Début juin, une trentaine de scientifiques, pour beaucoup originaires d'Afrique, ont ainsi rédigé une tribune pour demander à changer ces noms, jugeant urgent de mettre en place "une nomenclature qui ne soit ni discriminatoire ni stigmatisante".

Ils ont été entendus par l'OMS qui a réuni le 8 août des virologues et experts en santé publique afin de parvenir à un consensus sur une nouvelle terminologie.


Centrafrique: «De plus en plus de voix s’élèvent» pour modifier la Constitution, affirme Touadéra

Un partisan du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra se tient devant une pancarte en faveur d'un référendum constitutionnel (Photo, AFP).
Un partisan du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra se tient devant une pancarte en faveur d'un référendum constitutionnel (Photo, AFP).
Short Url
  • Début juillet, déjà, des centaines de manifestants avaient exigé une nouvelle Constitution
  • Le 6 août, plus d'un millier de manifestants s'étaient rassemblés à Bangui

LIBREVILLE, Gabon: Le chef de l'État centrafricain Faustin-Archange Touadéra a affirmé vendredi que "de plus en plus de voix s'élèvent" pour modifier la Constitution, ce qui lui permettrait de briguer un troisième mandat présidentiel.

"De plus en plus de voix s'élèvent pour exiger une modification de la Constitution", a écrit le président centrafricain sur sa page Facebook, la veille de la fête de l'Indépendance.

Il a évoqué notamment les "aspirations profondes du peuple manifestées à travers des pétitions et marches de soutien à la réforme constitutionnelle".

"Je vous ai écoutés. Je prends acte de vos sollicitations pressantes qui me sont parvenues de partout réclamant une nouvelle Constitution", a poursuivi M. Touadéra, élu en 2016 à la tête de la Centrafrique et réélu en 2020.

Le 6 août, plus d'un millier de manifestants s'étaient rassemblés à Bangui, la capitale centrafricaine, pour demander la tenue d'un référendum pour modifier la Constitution, adoptée en 2016 et qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels.

Début juillet, déjà, des centaines de manifestants avaient exigé une nouvelle Constitution.

Le Mouvement Cœurs Unis (MCU) de M. Touadéra avait tenté en mars, lors d'un "dialogue républicain" excluant la rébellion et boycotté par l'essentiel de l'opposition, d'introduire un amendement faisant sauter le verrou du plafond de deux mandats et permettant ainsi au président d'en briguer un troisième en 2025.

Le MCU y a finalement renoncé face au tollé provoqué dans la société civile et à la réprobation de la communauté internationale.

Les promoteurs de la réforme constitutionnelle pressent M. Touadéra de la faire adopter par référendum.

M. Touadéra avait été réélu fin décembre 2020 avec 53,16% des suffrages à l'issue d'un scrutin controversé, moins d'un électeur sur trois ayant eu la possibilité d'aller voter en raison de l'insécurité dans un pays en proie à une guerre civile meurtrière depuis 2013.

Lors du scrutin, des groupes armés qui contrôlaient alors deux tiers du pays avaient lancé une offensive pour le renverser, mais le chef de l'État a appelé Moscou à la rescousse. Des centaines de paramilitaires russes ont débarqué en renfort de centaines d'autres déjà présents depuis 2018, et aidé l'armée à repousser les rebelles.