Une délégation du groupe sénatorial d’amitié France-Pays du Golfe en visite à Riyad

La délégation du Sénat français accueillie par le secrétariat du Conseil de Coopération du Golfe (Twitter @ludovic_pouille)
La délégation du Sénat français accueillie par le secrétariat du Conseil de Coopération du Golfe (Twitter @ludovic_pouille)
Short Url
Publié le Lundi 28 février 2022

Une délégation du groupe sénatorial d’amitié France-Pays du Golfe en visite à Riyad

  • Grand connaisseur des sites culturels saoudiens, l’ambassadeur de France à Riyad, M. Ludovic Pouille accompagne la délégation sénatoriale à travers les principaux monuments du pays
  • La délégation doit aborder avec les officiels saoudiens les sujets d’intérêt commun entre la France et l’Arabie saoudite

RIYAD : Une délégation du Sénat français, composée de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication ainsi que du groupe d’amitié France-Pays du Golfe est en visite officielle à Riyad depuis vendredi, 25 février, et jusqu’au mardi 1er mars.

Cette délégation comprend MM. Laurent Lafon (Val de Marne, président de la commission culture, éducation et communication), Pierre Ouzoulias (Hauts-de-Seine), Jacques Grosperrin (Doubs), Lucien Stanzione (Vaucluse), Olivier Cadic (Français établis hors de France, président du groupe d’amitié France-Pays du Golfe), et Mmes Sonia de La Provôté (Calvados), Céline Boulay-Espéronnier (Paris), Nathalie Delattre (Gironde) et Joëlle Garriaud Maylam (Français établis hors de France).

À l’occasion de ce déplacement, la délégation aura des entretiens politiques avec le ministre d’État des Affaires étrangères, le vice-Président de l’Assemblée consultative (Majlis al-Shoura) ainsi qu’avec le Secrétaire général du Conseil de Coopération des États arabes du Golfe. Elle visitera également les projets emblématiques saoudiens dans le domaine du patrimoine et du tourisme tels que Qiddiyah, Diriyah et AlUla ainsi que plusieurs sites culturels et historiques de Riyad.

Lors de ces entretiens, la délégation abordera les sujets d’intérêt commun entre la France et l’Arabie saoudite, notamment les questions régionales et internationales ainsi que les développements culturels et sociétaux en Arabie saoudite.

La délégation sénatoriale rencontrera également plusieurs membres et représentants de la communauté française d’Arabie saoudite, notamment dans les domaines économique, éducatif et culturel.

Grand connaisseur des sites culturels saoudiens, l’ambassadeur de France à Riyad, M. Ludovic Pouille accompagne la délégation sénatoriale à travers les principaux monuments du pays dont notamment, samedi, le fort d’Al-Masmak. Un moment privilégié que le diplomate a commenté sur son compte Twitter comme « une découverte fascinante de ce haut lieu de l'histoire du Royaume d'Arabie Saoudite et joyau de l'architecture traditionnelle de la région du Najd », tout en remerciant par ailleurs le directeur du musée pour son accueil chaleureux.

L’ambassadeur Ludovic Pouille avait annoncé cette visite la veille, sur Twitter en ces termes : « Une importante délégation du Sénat composée du groupe d’amitié France-pays du Golfe et de la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication, se rend en Arabie saoudite en visite officielle du 25 février au 1er mars. Bienvenue en Arabie! ». M. Pouille a également précisé qu’ « à l’occasion de cette visite, la délégation sénatoriale aura des entretiens avec le Ministère des Affaires étrangères, le Majlis Al Shoura & le Conseil de Coopération des États arabes du Golfe. Elle visitera Diriya, AlUla et  d'autres sites culturels et historiques saoudiens ».

Plus tard dans la journée, M. Ludovic Pouille et la délégation sénatoriale ont visité le Musée National de Riyad, se plongeant dans une "Découverte fascinante des trésors archéologiques et historiques de l'Arabie Saoudite" selon les termes de l’ambassadeur de France à Riyad. 

Suivant toujours ce circuit qui relate l'histoire et met en lumière les trésors archéologiques de l'Arabie Saoudite M. Pouille et la délégation sénatoriale se sont plongés dans l'histoire de l'Arabie saoudite au 20ème siècle en visitant la fondation du Roi Abdulaziz et du Palais Murabaa à Riyadh.

 

Après avoir passé la soirée du samedi 26 février au Boulevard de Riyad à la découverte des événements de Riyadh Season, la délégation s'est retrouvée autour d'un dîner traditionnel du Najd à Najd Village. «La cuisine est un trait d'union entre la France et l'Arabie saoudite» a commenté Ludovic Pouille. 

M. Pouille a également qualifié de "fructueuse" la réunion de travail de la délégation sénatoriale française avec le groupe d’amitié France-Arabie Saoudite du Majliss Al Shura à Riyad. "Discussion riche sur le renforcement de la coopération interparlementaire dans tous les domaines", a-t-il commenté.

L'ambassadeur de France a par ailleurs ajouté:  "Discussion riche entre SE Dr Nayef al Hajraf @GCCSG, et la délégation du @Senat sur les questions internationales & le renforcement de la stabilité dans la région. Le Conseil de Coopération du Golfe est un partenaire important de la France sur les plans économique et politique".


Le ministre saoudien des Affaires étrangères s’entretient au téléphone avec son homologue chinois

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, et son homologue chinois, Qin Gang. (Photo, AFP)
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, et son homologue chinois, Qin Gang. (Photo, AFP)
Short Url
  • Au cours de cet appel téléphonique, le prince Faisal a félicité Qin Gang pour son nouveau poste de ministre des Affaires étrangères
  • Les deux responsables ont passé en revue les relations entre l’Arabie saoudite et la Chine

RIYAD: Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, s’est entretenu au téléphone lundi avec son homologue chinois.

Au cours de cet appel téléphonique, le prince Faisal a félicité Qin Gang pour son nouveau poste de ministre des Affaires étrangères, et les deux responsables ont passé en revue les relations entre l’Arabie saoudite et la Chine.

Ils ont également discuté de la coopération bilatérale, de l’évolution des événements régionaux et internationaux, des efforts déployés à l’égard de ces événements afin de renforcer la sécurité et la stabilité, ainsi que des principales questions d’intérêt commun.

La Chine a nommé Qin comme nouveau ministre des Affaires étrangères à la fin du mois de décembre 2022.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


L’Arabie saoudite lance un service de visa de transit pour les passagers faisant escale dans le Royaume

Des pèlerins du Hajj passent par le contrôle des passeports à leur arrivée à l’aéroport international du roi Abdelaziz de Djeddah, ville saoudienne située sur la côte de la mer Rouge. (Photo, AFP)
Des pèlerins du Hajj passent par le contrôle des passeports à leur arrivée à l’aéroport international du roi Abdelaziz de Djeddah, ville saoudienne située sur la côte de la mer Rouge. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le visa est gratuit. Il est délivré immédiatement avec le billet du voyageur, donne droit à un séjour de quatre jours dans le Royaume et est valide pour trois mois
  • Le visa de transit pour les escales autorise l’entrée en Arabie saoudite à des fins de tourisme et de pèlerinage

RIYAD: Lundi, le ministère saoudien des Affaires étrangères a lancé un service électronique qui permettra aux passagers faisant escale dans le Royaume d’obtenir un visa d’entrée.

Le visa de transit pour les escales autorise l’entrée en Arabie saoudite aux passagers en transit qui souhaitent accomplir l’Omra, visiter la mosquée du prophète à Médine et découvrir le Royaume.

Ce nouveau service entrera en vigueur à partir de lundi, et les passagers pourront demander un visa de transit via les plates-formes électroniques de Saudia Airlines et Flynas.

La demande sera automatiquement envoyée à la plate-forme nationale unifiée des visas du ministère des Affaires étrangères pour y être traitée. Un visa numérique sera délivré instantanément et renvoyé au bénéficiaire par courrier électronique.

Le ministère a affirmé que le visa e-Transit pour les escales contribuera à réaliser les objectifs de la Vision 2030 du Royaume en consolidant sa position et en tirant parti de son emplacement stratégique distingué en tant que lien entre les continents.

Le visa est gratuit. Il est délivré immédiatement avec le billet du voyageur, donne droit à un séjour de quatre jours dans le Royaume et est valide pour trois mois.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Syrie: Quinze policiers blessés par une explosion visant leur bus

Des voitures, dont un véhicule du Croissant-Rouge syrien, sont vues sur une route du district de Daraa al-Balad, dans la ville de Daraa, dans le sud de la Syrie, le 12 septembre 2021 (Photo, AFP).
Des voitures, dont un véhicule du Croissant-Rouge syrien, sont vues sur une route du district de Daraa al-Balad, dans la ville de Daraa, dans le sud de la Syrie, le 12 septembre 2021 (Photo, AFP).
Short Url
  • Le ministère a indiqué dans un communiqué que les forces de sécurité étaient en route pour Damas, revenant d'une mission dans la province de Deraa
  • La situation dans la province de Deraa, berceau de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en 2011, reste instable

DAMAS: Quinze membres des forces de sécurité intérieures syriennes ont été blessés dans l'explosion d'une bombe qui a visé le bus qui les transportait dans le sud du pays, selon le ministère de l'Intérieur.

Le ministère a indiqué dans un communiqué que les forces de sécurité étaient en route pour Damas, revenant d'une mission dans la province de Deraa, lorsque "des terroristes non identifiés ont visé avec un engin explosif le bus les transportant sur l'autoroute Damas-Deraa".

L'attaque a blessé 15 passagers, dont sept gravement.

La situation dans la province de Deraa, berceau de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en 2011, reste instable malgré le retour des forces du régime en juillet 2018.

Le groupe Etat islamique (EI), dont le troisième chef a été tué à Deraa en octobre dernier revendique parfois des attaques dans la région.

Plusieurs attentats, le plus souvent revendiqués par des jihadistes, ont visé par le passé des véhicules de l'armée syrienne.

La guerre complexe en Syrie, déclenchée en 2011 par la répression de manifestations prodémocraties, a fait environ 500.000 morts depuis 2011.