Vivre à l'étranger peut transformer votre vie

Photo prise le 29 mai 2007 du port de plaisance de la ville de Villefranche-sur-Mer. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Jeudi 15 octobre 2020

Vivre à l'étranger peut transformer votre vie

  • Vivre à l'étranger pour chercher l'inspiration ou la renouveler n'est pas un nouveau concept. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, de nombreux jeunes aristocrates passaient plusieurs années à visiter des villes européennes dans le cadre de leur éducati
  • Les célébrités d’hier et d’aujourd’hui ont percé des secrets pour trouver l'inspiration. Ils sont réceptifs à la beauté du monde et permettent au flux d'idées de façonner les chefs-d’œuvre intemporels latents en nous

Je suis arrivée sur la pittoresque Côte d'Azur au printemps. Conduisant le long des routes côtières sinueuses, je n'ai pu m'empêcher d'être fascinée par le bleu profond de la mer Méditerranée. Chacune des jolies villes avait une telle ambiance artistique que j'ai eu l'impression d'errer dans une peinture vivante, avec des scènes pittoresques, des jardins parfumés et une société animée. Il n'est pas étonnant que des artistes et des auteurs tels que Pablo Picasso, Henri Matisse, Francis Bacon, Edith Wharton et Pierre-Auguste Renoir se soient rassemblés dans cette région pour y trouver l’inspiration.

En 1924, le romancier américain Francis Scott Fitzgerald s'est installé sur la Côte d'Azur avec sa famille pour se concentrer sur son travail d’écrivain. Il avait eu du mal à le faire à Long Island, à New York, avec tant de distractions et un train de vie fastueux. Son séjour dans le sud de la France s'est avéré fructueux, car c'est là qu'il a écrit The Great Gatsby, un livre reconnu comme l'un des meilleurs romans américains du xxe siècle.

Pendant ce temps, le journaliste et romancier américain Ernest Hemingway comptait parmi les nombreux étrangers qui vivaient à Paris dans les années 1920. Hemingway a été présenté aux illustres milieux littéraires et artistiques de la capitale française par son mentor, Sherwood Anderson. Il a rapidement tissé de solides liens d’amitié avec Gertrude Stein, Sylvia Beach et James Joyce, et a même fait la connaissance des peintres Joan Miro et Picasso. Ces amitiés ont contribué à la renommée de Hemingway en tant qu’écrivain et l’ont aidé à publier ses deux œuvres phares, In Our Time et The Sun also Rises. En 1964, il publie son magnifique récit autobiographique ayant pour cadre Paris, A Moveable Feast.

Vivre à l'étranger pour chercher l'inspiration ou la renouveler n'est pas un nouveau concept. Au cours des xviie et xviiie siècles, de nombreux jeunes aristocrates passaient plusieurs années à visiter des villes européennes dans le cadre de leur éducation artistique. Plusieurs écrivains et artistes célèbres ont reconnu avoir vécu à l'étranger pour aider leur flux créatif, affirmant que cela leur avait permis d’acquérir une expérience unique.

Dans le monde globalisé d’aujourd’hui, il est important d’être préparés à devenir des citoyens du monde capables de se connecter aux autres de manière intelligente, cultivée et sensible. Vivre à l'étranger offre l’opportunité de connaître un certain nombre d'expériences uniques et inoubliables.

Vivre à l'étranger offre l’opportunité de connaître un certain nombre d'expériences inoubliables. La somme de ces expériences suffit à améliorer son bien-être et à se délecter de beaux souvenirs.

Les voyageurs peuvent s'inscrire dans des écoles de langue pour saisir les nuances de la langue locale. De nombreux pays disposent d’une grande richesse culturelle, avec des musées et des galeries d’art qui captivent les esprits curieux.

En outre, on peut mieux comprendre les interactions entre différents pays à travers leur histoire et le rôle de la diplomatie dans le maintien de la paix et de la prospérité. Les librairies et les bibliothèques renferment les meilleures pensées, un véritable fonds d’histoires et de connaissances pour «éclairer» l’intelligence.

La nature aussi peut offrir des expériences inoubliables – une randonnée en Suisse, un bain dans le lac de Côme ou une promenade dans un champ de lavande en Provence. Mais le plus important, c’est peut-être de pouvoir rencontrer des personnes fascinantes issues de toutes les classes sociales, et de nouer des amitiés à vie. La somme de toutes ces expériences suffit à améliorer son bien-être et à se délecter de beaux souvenirs.

L'une des récompenses immédiates quand on vit à l'étranger est de savourer la cuisine locale. Je ne résiste pas au plaisir de vous raconter à ce sujet l’histoire de Julia Child, chef américaine et personnalité de la télévision. Ayant vécu avec son mari diplomate à Paris, à Marseille et en Provence, Child tomba sans aucun doute amoureuse de la cuisine française. Elle se rappelle avec émotion son premier repas français, dans le restaurant La Couronne de la ville de Rouen. Elle décrit le menu – des huîtres et des filets de sole – comme «une ouverture de l'âme et de l'esprit». Passionnée par la culture culinaire parisienne, elle s'inscrit à la célèbre école de cuisine Le Cordon Bleu, pour y suivre une formation d’un an sous la tutelle du chef de cuisine Max Bugnard.

Peu de temps après avoir obtenu son diplôme, elle fait équipe avec Simone Beck et Louisette Bertholle pour réunir une collection de recettes françaises classiques destinées au marché américain. Les deux volumes de Maîtriser l'art de la cuisine française ont été publiés en 1961 et 1970, rencontrant un grand succès. Child a décroché sa propre émission de télévision intitulée Le Chef français. On lui reconnaît le fait de maîtriser l'art de la cuisine française et sa critique de la cuisine dans les foyers américains.

Les célébrités d’hier et d’aujourd’hui ont percé des secrets pour trouver l'inspiration. Ils sont réceptifs à la beauté du monde et permettent au flux d'idées de façonner les chefs-d’œuvre intemporels qui sommeillent en nous. Nous devrions tenir compte des paroles de l'érudit et explorateur Ibn Battuta, qui a dit un jour : «Voyager vous laisse d'abord sans voix, avant de vous transformer en conteur.»

 

Sara Al-Mulla est une fonctionnaire émiratie qui s’intéresse aux politiques de développement humain et à la littérature enfantine.

NDLR: L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com