L'idée syrienne, de l'unité à la liberté

Des combattants affiliés au groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Sham (HTS) rompent leur jeûne dans la campagne montagneuse du nord de la province de Lattaquié, au nord-ouest de la Syrie, le 23 avril 2022 (Photo, AFP).
Des combattants affiliés au groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Sham (HTS) rompent leur jeûne dans la campagne montagneuse du nord de la province de Lattaquié, au nord-ouest de la Syrie, le 23 avril 2022 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mercredi 27 avril 2022

L'idée syrienne, de l'unité à la liberté

  • À la fin de cette décennie, la Syrie s'est dissoute dans un État uni plus grand qui l'a réunie avec l'Égypte
  • La centralité de l'unité a rendu ce pays terrifiant pour ses voisins

La Syrie a été historiquement associée à l'idée d'unité, tout comme l'Algérie a été associée à l'idée de révolution, la Palestine à la résistance et le Liban à la liberté. Le défunt président algérien, Ahmed Ben Bella, aurait affirmé, lorsque les Syriens l'accueillant à Damas scandaient : « Unité, unité » lors de sa visite là-bas, que le pays était intoxiqué par l'unité.

La Syrie, dans sa forme nominale actuelle, est le résultat de l'unité des États établie par le mandat français. La conscience politique des nombreux intellectuels nationalistes que la Syrie a produits au cours du siècle dernier tournait autour de l'unité. Certains de leurs détracteurs voyaient cela comme un agrandissement de la Syrie par la « réclamation » du Liban, de la Jordanie et de la Palestine. L'unité avec l'Irak était un sujet brûlant dans la Syrie des années 1950. À la fin de cette décennie, la Syrie s'est dissoute dans un État uni plus grand qui l'a réunie avec l'Égypte.

La centralité de l'unité a rendu ce pays terrifiant pour ses voisins, qui sont horrifiés par cette perspective, ainsi que pour les grandes puissances, qui avaient supposé que le monde, dans sa configuration actuelle d'États, était stable. Cette centralité a également contraint les adeptes de l'isolement à surnommer Damas « le cœur battant de l'arabisme ». Le fléau de la domination baathiste qui a émergé en 1963 a été justifié comme une réponse à la sécession de 1961 de l'Égypte qui était nécessaire pour rétablir l'unité. L'objectif de rétablir l'unité ne s'est évidemment jamais matérialisé, mais les implications prévisibles des armées et des forces de sécurité prônant le nationalisme l'ont fait. Au bout d'un moment, l’établissement militaro-sécuritaire né de cette obsession de l'unité a avalé son père, prenant une trajectoire indépendante qui n'a besoin ni d'idéologies ni d'idéologues.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Pour freiner l'inflation… il faut éviter les erreurs du passé

La pandémie de COVID-19 a perturbé les chaînes d'approvisionnement et a engendré une inflation généralisée (Photo, Shutterstock).
La pandémie de COVID-19 a perturbé les chaînes d'approvisionnement et a engendré une inflation généralisée (Photo, Shutterstock).
Short Url
  • À mon avis, le problème économique le plus important de l'heure est l'inflation
  • L'un des domaines les plus essentiels régis par des faits et des chiffres est l'économie

Il y a des choses dans la vie qui sont vouées à être gouvernées par les faits et les chiffres, le sentiment ne prenant aucune part à la prise de décision. Certaines de ces réalités économiques sont douloureuses, essayer de les travestir, ce serait fabriquer une réalité dans laquelle personne ne trouverait son compte y compris l'intéressé ayant voulu se soustraire aux lois économiques.

L'un des domaines les plus essentiels régis par des faits et des chiffres est l'économie, dans laquelle les espoirs et les rêves n'ont aucune place.

À mon avis, le problème économique le plus important de l'heure est l'inflation. L'inflation ravage le monde alors que les hausses de prix frappent de plein fouet le pouvoir d'achat des individus. Les gens ont par conséquent raison de s'en plaindre. Aucun de nous n'est heureux de payer plus que par le passé, quelles qu'en soient les raisons

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Les maux qui rongent la presse

La presse subit des pressions politiques et des difficultés économiques en Algérie (Photo, El Watan).
La presse subit des pressions politiques et des difficultés économiques en Algérie (Photo, El Watan).
Short Url
  • Soixante ans après l’indépendance, la presse algérienne continue de faire du surplace
  • De par sa nature rentière, l’entreprise médiatique reste dépendante sur le plan économique

Malgré l’avènement du pluralisme, les maux dont souffrent les médias, publics et privés, sont les mêmes. «En dépit des transformations de la politique médiatique en Algérie, la presse n’a pas réussi à changer le paradigme professionnel qui demeure, de 1962 à nos jours, intimement lié à la vision propagandiste du discours médiatique. De par sa nature rentière, l’entreprise médiatique reste dépendante sur le plan économique.

La presse est également prisonnière du système législatif, dont beaucoup de dispositions ne sont pas appliquées en raison de la gestion administrative et politique du système médiatique», résume Redouane Boudjema, professeur à l’Université Alger 3.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Transtu : 50% du parc en panne

Les rames de métro et les bus se trouvent dans un état de vétusté en Tunisie (Photo, La Presse).
Les rames de métro et les bus se trouvent dans un état de vétusté en Tunisie (Photo, La Presse).
Short Url
  • Les rames et les bus deviennent vétustes après 30 ans d’exploitation, selon le directeur central de la Transtu
  • En ce qui concerne la restructuration du parc da la ligne Tunis Marine, la société projette la signature d’un contrat de financement

Les rames de métro et les bus se trouvent dans un état de vétusté avancé.

Près de la moitié du parc de la Société des transports de Tunis(Transtu) est en panne et inutilisable, puisque les rames et les bus deviennent vétustes après 30 ans d’exploitation, selon le directeur central de la Transtu, Chokri Ben Ghanem. Le responsable a fait savoir que la société est en train de mettre en œuvre des projets de renouvellement et de réparation des rames de métro, notamment celles de la ligne Tunis Marine (Tunis-La Goulette-La Marsa).

Ces projets devraient être concrétisés dans le cadre de partenariat avec l’Allemagne, afin de tirer profit de ses expériences dans le domaine du transport ferroviaire.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.