COP 28 de Dubaï: Les engagements de la Tunisie d’ici 2030

Des personnes passent devant un panneau COP28 à Expo City lors du sommet des Nations Unies sur le climat à Dubaï, le 5 décembre 2023 (Photo, AFP).
Des personnes passent devant un panneau COP28 à Expo City lors du sommet des Nations Unies sur le climat à Dubaï, le 5 décembre 2023 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Jeudi 07 décembre 2023

COP 28 de Dubaï: Les engagements de la Tunisie d’ici 2030

  • D’ici 2030, la Tunisie a pris des engagements significatifs, avec une attention particulière portée sur la résilience alimentaire, une priorité essentielle pour faire face aux défis climatiques
  • L’agriculture, pilier fondamental de l’économie tunisienne, est au cœur de ces engagements

La Conférence de Dubaï sur les changements climatiques de 2023, également connue sous le nom de COP 28, bat son plein aux Émirats arabes unis. Cet événement international, organisé par l’Organisation des Nations unies, se déroule du 30 novembre au 12 décembre 2023, réunissant des délégations du monde entier pour discuter et élaborer des stratégies cruciales visant à atténuer les effets dévastateurs du changement climatique.

D’ici 2030, la Tunisie a pris des engagements significatifs, avec une attention particulière portée sur la résilience alimentaire, une priorité essentielle pour faire face aux défis climatiques.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Le Hamas est devenu les Hamas

On parle maintenant du remaniement ministériel palestinien comme faisant partie des efforts visant à préparer sa gouvernance de Gaza après la guerre (Photo, AFP).
On parle maintenant du remaniement ministériel palestinien comme faisant partie des efforts visant à préparer sa gouvernance de Gaza après la guerre (Photo, AFP).
Short Url
  • Le président Biden a déclaré que la guerre touchait à sa fin alors que les négociations pour un cessez-le-feu s’intensifient
  • Je ne crois honnêtement pas que le Hamas sera prêt à abandonner le contrôle de Gaza si facilement

On parle maintenant du remaniement ministériel palestinien comme faisant partie des efforts visant à préparer sa gouvernance de Gaza après la guerre, dont le président Biden a déclaré qu’elle touchait à sa fin alors que les négociations pour un cessez-le-feu s’intensifient.

Malgré tout ce qui a été rapporté dans les médias concernant les personnalités associées au mouvement des Frères musulmans, je ne crois honnêtement pas que le Hamas sera prêt à abandonner le contrôle de Gaza si facilement, surtout compte tenu des déclarations contradictoires que ses différents responsables ont faites tout au long de la guerre.

Hier, notre journal a rapporté, sur la base de conversations avec deux sources à Ramallah et à Gaza, que le remaniement du gouvernement palestinien est intervenu après la conclusion d'un accord préliminaire avec le Hamas. Les sources suggèrent que le Hamas ne veut pas continuer à gouverner la bande de Gaza après la guerre et qu'il est prêt à accepter un gouvernement de technocrates.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Consommation d’énergie en Algérie : Le gaz naturel se taille la part du lion

Le niveau de consommation des ménages est encouragé par la livraison des différents programmes de logements (Photo, El Watan).
Le niveau de consommation des ménages est encouragé par la livraison des différents programmes de logements (Photo, El Watan).
Short Url
  • La mise en œuvre de la réglementation technique du bâtiment, notamment en matière d’isolation thermique, est nécessaire
  • Ceci pour assurer le confort à la fois en été et en hiver sans provoquer des consommations excessives d’énergie»

La part de la consommation de gaz naturel en Algérie représente 40% de la consommation globale d’énergie, contre 30% pour l’électricité, 22% pour les produits pétroliers et 5% pour le GPL.

La consommation nationale de gaz est tirée à hauteur de 66%, soit plus de 12,7 millions de tep (tonne équivalent pétrole), par les ménages, le secteur tertiaire (bâtiments administratifs, hôpitaux, hôtels et écoles) et par le secteur agricole.

«Cette quantité de gaz est utilisée pour le chauffage, la cuisson et le chauffage de l’eau sanitaire (chaudière et chauffe-bains)», a déclaré hier Mourad Issiakhem, directeur de l’efficacité énergétique au niveau du Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (Cerefe), en se référant à un bilan du ministère de l’Energie sur l’année 2022. Le secteur industriel représente pour sa part 33% de la consommation finale de gaz naturel, avec un volume estimé à «un peu plus de 6,4 millions de tep».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Sortie de «Mouvema», documentaire d’Inès Ben Othman: Les «Ultras», des graines d’artistes

Avec « Mouvema », Inès Ben Othman est de retour sur un terrain qu’elle connaît bien: le monde des « Ultras » (Photo, La Presse).
Avec « Mouvema », Inès Ben Othman est de retour sur un terrain qu’elle connaît bien: le monde des « Ultras » (Photo, La Presse).
Short Url
  • Avec « Mouvema », Inès Ben Othman est de retour sur un terrain qu’elle connaît bien: le monde des « Ultras » (Photo, La Presse). En 2016, elle réalise Attitude, documentaire de 52 minutes qui raconte la relation conflictuelle entre les Ultras et l
  • Mouvema, le nouveau long métrage documentaire de 70 minutes, s’intéresse plutôt aux autres formes de chants toujours contestataires qui dénoncent l’injustice sociale

Les intentions de la réalisatrice sont louables. Porter un regard loin des virages et des «Ultras » qu’on qualifie souvent d’adeptes de la violence et de la contestation, prêts à semer la pagaille dans les stades, est une bonne initiative de la part d’Inès Ben Othman qui a décelé le côté artistique de quelques « Ultras », auteurs de chansons, qu’elle surnomme des « poètes » et leur a donné la possibilité de s’exprimer en les suivant dans leur processus de création.

Dans ce long métrage documentaire « Mouvema », la réalisatrice essaie d’éviter les clichés et d’aborder la question de la création des « Ultras » en faisant appel à des protagonistes de différents clubs de football des régions de Tunis, Bizerte, Sousse et Sfax et en les filmant dans leur fief. Loin, donc, de l’ambiance explosive des stades et des gradins, il n’est jamais question de foot, le film regarde du côté musical et des relations qui peuvent lier les « Ultras ».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.