Comment l'Arabie saoudite devient une destination touristique de choix pour une escapade hivernale

La ville historique d'AlUla, dans le nord-ouest de l'Arabie saoudite, est devenue un lieu populaire pour les concerts et les expositions, notamment le festival Azimuth. (Photo, MDLBEAST)
La ville historique d'AlUla, dans le nord-ouest de l'Arabie saoudite, est devenue un lieu populaire pour les concerts et les expositions, notamment le festival Azimuth. (Photo, MDLBEAST)
Un ensemble musical international se produit lors du Festival international des arts de la montagne de Qeman à Abha. (Photo, Huda Bashatah/Arab News)
Un ensemble musical international se produit lors du Festival international des arts de la montagne de Qeman à Abha. (Photo, Huda Bashatah/Arab News)
L'E-Prix Ad Diriyah 2023 a vu 11 équipes et 22 pilotes s'élancer sur la grille de course pour la cinquième fois dans le Royaume depuis que le prince héritier Mohammed ben Salmane a inauguré l'événement en décembre 2018. (Photo, AN/ Abderrahmane Shalhoub)
L'E-Prix Ad Diriyah 2023 a vu 11 équipes et 22 pilotes s'élancer sur la grille de course pour la cinquième fois dans le Royaume depuis que le prince héritier Mohammed ben Salmane a inauguré l'événement en décembre 2018. (Photo, AN/ Abderrahmane Shalhoub)
Short Url
Publié le Samedi 06 janvier 2024

Comment l'Arabie saoudite devient une destination touristique de choix pour une escapade hivernale

  • Avec un programme chargé d'événements cette saison, l’Arabie saoudite de plus en plus un centre majeur de loisirs et de divertissement
  • De l'E-Prix d’Ad Diriyah à la Coupe Saoudienne en passant par les concerts d'AlUla et les nouvelles stations balnéaires de la mer Rouge, l'Arabie saoudite est l'endroit idéal pour passer l'hiver

RIYAD: Lorsque l'on pense aux destinations de vacances d'hiver, le Royaume d'Arabie saoudite est rarement le premier endroit qui vient à l'esprit. Mais avec un programme chargé d'événements prévus dans le calendrier du tourisme et du divertissement cette saison, il semble que cela soit en train de changer.

L'Autorité saoudienne du tourisme organise 17 000 événements inédits, faisant du Royaume l'une des destinations hivernales les plus animées au monde. De «L'hiver à Tantora» à AlUla aux festivals folkloriques, l'Arabie saoudite s'impose rapidement comme une destination favorite improbable.

Il y a quelques années encore, les pique-niques sur la corniche ou les rassemblements dans le désert constituaient le summum des divertissements hivernaux en Arabie saoudite. Cet hiver, cependant, les voyageurs arrivent des quatre coins du monde, attirés par l'étendue des activités proposées.

1
Il y a quelques années encore, les rassemblements dans le désert constituaient le summum des divertissements hivernaux en Arabie saoudite. (Photo, SPA)

«Le tourisme en Arabie saoudite ne cesse de se renforcer, jouant un rôle essentiel dans la diversification de notre économie grâce à la création de nombreuses opportunités d'emploi et au soutien du secteur privé», a déclaré à Arab News, Abdellah al-Dakhil, porte-parole et directeur de la communication de l'Autorité saoudienne du tourisme.

«Nous progressons rapidement vers nos objectifs de la Vision 2030, avec le soutien de l'écosystème du tourisme, et visons désormais 150 millions de visites d'ici 2030», a-t-il signalé.

L'année passée a été marquée par plusieurs réalisations notables. La Banque centrale saoudienne a récemment indiqué que les dépenses des visiteurs ont dépassé les 100 milliards de riyals (1 riyal saoudien = 0,24 euro) au cours des trois premiers trimestres de 2023.

1
Pour sa troisième édition, qui s'est déroulée jusqu'au 16 décembre 2023, Noor Riyadh − le plus grand festival d'art lumineux au monde − a encore attiré les foules. (Photo, RCRC)

En outre, l'Organisation mondiale du tourisme des Nations unies a reconnu l’Arabie saoudite comme la deuxième destination touristique à la croissance la plus rapide au monde pour le premier trimestre de l'année dernière.

Le nombre de touristes en Arabie saoudite a augmenté de 142% au cours du premier semestre 2023, avec 14,2 millions de visiteurs se rendant dans le Royaume et une augmentation de 132% des dépenses des voyageurs entrants au cours de la même période, enregistrées à 86,9 milliards de riyals. 

La stratégie nationale du tourisme saoudien avait initialement fixé un objectif de 100 millions de touristes par an d'ici 2030. Cependant, Ahmed al-Khateeb, le ministre saoudien du Tourisme, a annoncé en octobre que cette ambition avait été revue à la hausse pour atteindre 150 millions.

Au cours des sept premiers mois de 2023, l'Arabie saoudite a accueilli 17 millions de visiteurs internationaux, l'objectif étant d'en accueillir 30 millions d'ici la fin de l'année.

Il s'agit d'un bond en avant considérable, étant donné qu'il n'y a eu que 4,14 millions de touristes entrants en 2020, d'après le ministère du Tourisme. À titre de comparaison, la France, pays le plus visité au monde, a reçu environ 117 millions de visiteurs entrants en 2020.

1
Le quartier d’At Turaif à Ad Diriyah, Riyad, est l'un des sept sites du Royaume inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. (Photo, DGDA)

«L'Autorité saoudienne du tourisme s'est engagée à favoriser la croissance en collaboration avec ses partenaires, en mettant en valeur les attractions uniques et variées de l'Arabie saoudite, notamment notre saison hivernale dynamique avec un éventail d'activités pour les familles, et nos sept sites du patrimoine mondial de l'UNESCO, comme le site archéologique de Hegra à AlUla, le Jeddah historique et le quartier d’At Turaif à Ad Diriyah», a déclaré Al-Dakhil.

«À l'horizon 2024, l'Arabie saoudite deviendra plus accessible grâce à de nouvelles liaisons aériennes, des hôtels supplémentaires et un système de visa électronique amélioré. Nous sommes ravis d'accueillir de nouveaux visiteurs du monde entier», a-t-il précisé.

1
Une vue générale du peloton lors du 3e Tour saoudien 2023 − Étape 5, une étape de 142,9 km entre la vieille ville d'AlUla et Maraya, le 3 février 2023. (Photo, Getty Images)

Des célébrités, telles que Will Smith, Johnny Depp, Sofia Vergara, Alicia Keys et Andrew Garfield, ont déjà visité l’Arabie saoudite.

Le quartier d’Al-Balad, à Djeddah, a toujours été une destination historique attrayante. Aujourd'hui, un nouveau calendrier d'événements culturels a relancé l'intérêt. Dans les prochains mois, il accueillera l'initiative Balad Al-Fann et les Voix d'Al-Balad.

À Riyad, le Diriyah E-Prix aura lieu à la fin du mois de janvier, suivi de la Coupe Saoudienne – l'événement équestre le plus prisé du Royaume – le 04 février.  

Riyad accueille également le premier château Disney du Moyen-Orient, avec cinq zones et des spectacles musicaux en direct, un plateau de Monopoly immersif grandeur nature, des jeux de réalité virtuelle à Metaworld, une expérience unique pour les fans de football au CR7 Signature Museum, et une fusion d'art et de cuisine à Layali Diriyah.

1
La Coupe saoudienne 2023 a attiré plus de 1 400 inscriptions, avec des chevaux de 22 pays participant à l'hippodrome King Abdulaziz à Riyadh les 24 et 25 février. (Photo fournie)

Sur la côte de la mer Rouge, l'ouverture du nouvel aéroport international du Royaume en septembre a entraîné une vague de réservations dans les nouveaux complexes hôteliers St. Regis Red Sea Resort, Nujuma Ritz Carlton Reserve et Six Senses Southern Dunes.

Dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite, les retraites relaxantes et les festivals de musique d'AlUla ont déjà consolidé son statut de destination incontournable tout au long de l'année, mais le festival des arts d'AlUla, en février, constituera un attrait particulier.

Les visiteurs peuvent également se détendre sous un ciel nocturne captivant jusqu'au 9 mars en observant les étoiles à Gharameel ou rechercher des sensations fortes dans une montgolfière avec des vues inoubliables de la région lors du festival AlUla Skies, du 10 au 17 avril.

AlUla, qui figure sur la liste des «sept merveilles du monde pour 2023» établie par Conde Nast Traveler, possède certains des plus anciens monuments historiques du royaume, notamment Jabal AlFil, Hegra, ainsi que Dadan et Lihyan.

Les visiteurs peuvent également vivre une expérience musicale unique dans l'impressionnante salle de concert Maraya d'AlUla, un édifice recouvert de 9 740 miroirs, ce qui lui permet de se fondre parfaitement dans le paysage environnant, ou se promener dans la vieille ville d'AlUla, qui a été ravivée et qui contient encore des vestiges des bâtiments originaux en pierre et en brique crue.

1
Les anciennes civilisations d'AlUla, placées au carrefour des échanges commerciaux, communiquaient avec diverses cultures, dont beaucoup étaient fortement influencées par l'astronomie. (Photo, Instagram/experiencealula)

L’Arabie saoudite n'a pas toujours regorgé d'autant d'options de divertissement. Depuis la création de l'Autorité saoudienne du tourisme en 2020, le Royaume a connu une formidable transformation, contribuant à la reprise du tourisme dans la région après la pandémie.

Les arrivées de touristes en Arabie saoudite ont presque atteint les niveaux d'avant la pandémie au premier trimestre 2023, selon un rapport de HSBC Global Research.

Auparavant, le tourisme étranger en Arabie saoudite était limité aux voyages organisés et aux pèlerins. C'était jusqu'à ce que le Royaume ouvre ses portes au tourisme de loisirs en 2019 avec l'introduction d'un nouveau visa électronique. Depuis, l'industrie est devenue l'un de ses principaux moteurs économiques.

1
Une vue générale de l'oasis d'AlUla. (Photo, RCA)

«Dans les années 1920, le monde venait en Arabie saoudite pour le pétrole, mais dans les années 2020, nous nous attendons à ce que les gens du monde entier viennent pour le tourisme. C'est pourquoi nous disons que le tourisme est le nouveau pétrole», a déclaré Fahd Hamidaddin, PDG de l'Autorité saoudienne du tourisme, dans une récente interview accordée à The National.

Ses progrès ne sont pas passés inaperçus. L'Arabie saoudite a été considérée comme un pays qui change la donne dans l'annuaire World Travel Market 2023.

L'année dernière, l'Arabie saoudite a été l'hôte officiel de la Journée mondiale du tourisme, une journée internationale instituée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour célébrer le pouvoir du secteur dans le rapprochement des cultures.

1
Des artistes de différentes nations ont contribué à animer le Festival international des arts de la montagne de Qeman, l'année dernière à Abha. (Photo, SPA)

Et il reste encore plusieurs projets à réaliser qui continueront à révolutionner le secteur de l'événementiel, du divertissement et du tourisme.

Sindalah, l'île de rêve saoudienne, deviendra une destination mondiale pour les yachts, tandis que le mégaprojet NEOM a dévoilé Norlana, une communauté ultra-moderne de style de vie actif dans le nord-ouest du Royaume.

La première station de ski du Royaume à Trojena, qui accueillera le premier événement sportif hivernal organisé dans un pays arabe, est également à l'ordre du jour.

L'Arabie saoudite a également remporté l'organisation de la Coupe d'Asie de l'AFC en 2027 et celle de l'Exposition universelle de 2030. Tous les regards se tournent désormais vers le Royaume pour savoir s'il réussira le tour de force de remporter l'organisation de la Coupe du monde de football de 2034.

1
La Saison 2023 de Djeddah, qui s'est déroulée pendant 60 jours à partir du mois de mai, a établi un nouveau record de fréquentation avec plus de 6 millions de personnes - le chiffre le plus élevé de sa courte histoire. (Photo, SPA)

«En quelques années seulement, l'Arabie saoudite est rapidement devenue la nouvelle destination la plus excitante au monde, offrant les plus grandes opportunités touristiques actuelles», a indiqué Hamidaddin lors d'une récente interview accordée à WTM.

Ce développement rapide est le fruit d’innombrables efforts déployés par le gouvernement saoudien pour développer les secteurs des loisirs, du divertissement et du tourisme et pour transformer le Royaume en une plaque tournante mondiale pour les visiteurs.

S'appuyant sur le visa électronique de 2019, qui a permis à 63 nationalités de visiter la région, le visa pour les résidents du Conseil de coopération du Golfe a été annoncé en 2022, suivi par le visa d'escale en 2023, qui accorde un séjour gratuit d'une nuit à l'hôtel lorsque la réservation est effectuée auprès du transporteur national, la SAUDIA.

En 2024, un visa pour l'ensemble du CCG pourrait être mis en place, permettant aux touristes de se rendre à Bahreïn, au Koweït, à Oman, au Qatar, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis avec le même visa.

1
Lionel Messi, légende du football argentin, lors d'une visite avec sa famille à Riyad en mai 2023. (Photo / Archives)

L'année dernière a également vu le lancement de la campagne «Rethink Summer» et le retour de l'ambassadeur saoudien du tourisme, Lionel Messi, accompagné de sa famille.

Elle a également vu se développer des collaborations avec des entités internationales, une exposition itinérante de l'Autorité saoudienne du tourisme en Inde, la signature d'un protocole d'accord avec le groupe Trip.com et l'organisation d'une exposition culturelle saoudienne de deux semaines à Paris.

L'Arabie saoudite est actuellement le premier investisseur mondial dans le secteur du tourisme, avec des investissements qui devraient atteindre 800 milliards de dollars américains (1 dollar américain = 0,91 euro) d'ici à 2030. Un montant supplémentaire de 550 milliards de dollars sera consacré au développement des destinations touristiques.

Alors que les voyageurs étudient les options qui s'offrent à eux pour une escapade hivernale de dernière minute, ils seront sans doute nombreux à choisir l'Arabie saoudite.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le ministre saoudien de la Défense reçoit Ludovic Pouille à Riyad

Le ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman, a rencontré l'ambassadeur de France au Royaume, Ludovic Pouille, lundi à Riyad. (SPA)
Le ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman, a rencontré l'ambassadeur de France au Royaume, Ludovic Pouille, lundi à Riyad. (SPA)
Short Url
  • Les relations entre le Royaume d'Arabie saoudite et la France ont été passées en revue et un certain nombre de questions et de sujets d'intérêt commun ont été abordés.
  • Du côté français, l'attaché militaire auprès du Royaume, Jean-Christophe Guerdet, et le conseiller de l'ambassadeur, Wassim Zammat, étaient présents.

RIYADH : Le ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman, a rencontré lundi à Riyad l'ambassadeur de France au Royaume, Ludovic Pouille.

Au cours de la réunion, ils ont passé en revue les relations entre l'Arabie saoudite et la France et ont examiné un certain nombre de questions et de sujets d'intérêt commun, a rapporté l'agence de presse saoudienne.

Le prince Abdulrahman bin Mohammed bin Ayyaf, vice-ministre de la défense, et le chef d'état-major général, le lieutenant-général Fayyad bin Hamed Al-Ruwaili, ont également assisté à la réunion.

Le ministre adjoint de la défense pour les affaires exécutives, Khalid bin Hussein Al-Bayari, et le directeur général du cabinet du ministre de la défense, Hisham bin Abdulaziz bin Saif, étaient également présents.

Du côté français, l'attaché militaire auprès du Royaume, Jean-Christophe Guerdet, et le conseiller de l'ambassadeur, Wassim Zammat, étaient présents.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


Gaza: 70 Palestiniens tués à Khan Younès selon le Hamas, des milliers fuient

Au moins 70 Palestiniens ont été tués et plus de 200 blessés dans des "attaques de l'occupation israélienne dans le gouvernorat de Khan Younès depuis ce matin et jusqu'à maintenant", a indiqué le ministère de la Santé du gouvernement dirigé par le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007. (AFP)
Au moins 70 Palestiniens ont été tués et plus de 200 blessés dans des "attaques de l'occupation israélienne dans le gouvernorat de Khan Younès depuis ce matin et jusqu'à maintenant", a indiqué le ministère de la Santé du gouvernement dirigé par le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007. (AFP)
Short Url
  • Au moins 70 Palestiniens ont été tués et plus de 200 blessés dans des "attaques de l'occupation israélienne dans le gouvernorat de Khan Younès depuis ce matin et jusqu'à maintenant"
  • Devant l'hôpital Nasser de Khan Younès où morts et blessés ont été transportés, des scènes déchirantes ont lieu sous le regard impuissant des soignants

TERRITOIRES PALESTINIENS: Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé lundi que 70 Palestiniens avaient été tués dans des opérations israéliennes à Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, d'où des milliers de personnes ont fui dans la panique après un ordre d'évacuation militaire.

Alors que la guerre entre Israël et le Hamas palestinien ne connaît pas de répit, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est arrivé lundi à Washington où il doit prononcer mercredi un discours devant le Congrès.

Il doit également rencontrer Joe Biden jeudi, a indiqué lundi à l'AFP un haut responsable américain.

Le président des Etats-Unis s'est engagé lundi à "continuer à travailler pour mettre fin à la guerre à Gaza". Sa vice-présidente Kamala Harris, pressentie pour obtenir l'investiture du Parti démocrate à la présidentielle de novembre, rencontrera elle aussi Benjamin Netanyahu "cette semaine" à Washington, selon ses services.

En quittant Israël lundi, le Premier ministre israélien a estimé que sa visite était "très importante" à un moment de "grande incertitude politique", après la décision de Joe Biden de ne pas se représenter à l'élection de novembre.

Principal allié et soutien militaire d'Israël, l'administration Biden s'était agacée ces derniers mois des conséquences de la riposte israélienne à l'attaque menée le 7 octobre en Israël par le Hamas palestinien, qui a déclenché la guerre à Gaza, insistant sur la protection des civils et l'entrée de l'aide humanitaire.

Dans la bande de Gaza, dévastée et assiégée par Israël depuis plus de neuf mois, l'offensive israélienne se poursuit contre le mouvement islamiste Hamas et d'autres groupes palestiniens, notamment dans des régions dont l'armée avait annoncé auparavant avoir repris le contrôle.

Au moins 70 Palestiniens ont été tués et plus de 200 blessés dans des "attaques de l'occupation israélienne dans le gouvernorat de Khan Younès depuis ce matin et jusqu'à maintenant", a indiqué le ministère de la Santé du gouvernement dirigé par le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007.

Contactée par l'AFP, l'armée n'a pas réagi dans l'immédiat. Mais dans un communiqué, elle a affirmé que son aviation et ses chars "avaient bombardé et éliminé des terroristes dans la région".

Devant l'hôpital Nasser de Khan Younès où morts et blessés ont été transportés, des scènes déchirantes ont lieu sous le regard impuissant des soignants: un homme brandit le cadavre d'un bébé en hurlant, une femme effondrée sous le chagrin se frappe la tête, des gens couverts de sang au regard hagard.


Cisjordanie: une offensive de l'armée israélienne fait cinq morts

Plusieurs responsables palestiniens ont indiqué à l'AFP que cinq Palestiniens parmi lesquels une mère et sa fille avaient été tués mardi lors d'un raid de l'armée israélienne sur un camp de réfugiés de Tulkarem, en Cisjordanie occupée. (AFP)
Plusieurs responsables palestiniens ont indiqué à l'AFP que cinq Palestiniens parmi lesquels une mère et sa fille avaient été tués mardi lors d'un raid de l'armée israélienne sur un camp de réfugiés de Tulkarem, en Cisjordanie occupée. (AFP)
Short Url
  • Parmi les victimes figurent une femme et sa fille qui travaillaient bénévolement pour des services de secours locaux
  • Le Croissant-Rouge palestinien avait fait savoir dès 02H00 mardi que ses équipes avaient pris en charge un homme blessé par balle. Il a ensuite indiqué avoir pris en charge puis transporté à l'hôpital trois femmes

TULKAREM: Plusieurs responsables palestiniens ont indiqué à l'AFP que cinq Palestiniens parmi lesquels une mère et sa fille avaient été tués mardi lors d'un raid de l'armée israélienne sur un camp de réfugiés de Tulkarem, en Cisjordanie occupée.

Les forces israéliennes ont investi ce camp au petit matin et tué cinq personnes, ont affirmé plusieurs sources au sein du camp de Tulkarem, ville située à l'extrémité ouest de la Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis 1967.

Parmi les victimes figurent une femme et sa fille qui travaillaient bénévolement pour des services de secours locaux, a affirmé à l'AFP Faisal Salamah, un responsable de ce camp de réfugiés.

Selon cette source, l'armée israélienne, qui est entrée dans le camp "à la première heure" mardi, a aussi tué "trois jeunes".

L'armée israélienne n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de l'AFP.

Le Croissant-Rouge palestinien avait fait savoir dès 02H00 mardi que ses équipes avaient pris en charge un homme blessé par balle. Il a ensuite indiqué avoir pris en charge puis transporté à l'hôpital trois femmes dont une "blessée à l'oeil par un éclat d'obus" dans le camp de Tulkarem.

L'agence officielle palestinienne Wafa a quant à elle évoqué une "attaque au drone" israélienne accompagnée d'une incursion de 25 véhicules militaires et de nombreux bulldozers, qui ont "pris d'assaut" le camp avant de commencer à le "détruire" et à le "vandaliser".

La guerre dans la bande de Gaza a entraîné une intensification des violences en Cisjordanie occupée.

Depuis le 7 octobre, au moins 579 Palestiniens y ont été tués par des soldats ou colons israéliens, selon les autorités palestiniennes. Au moins 16 Israéliens sont morts dans des attaques ou attentats palestiniens, d'après des données officielles israéliennes.