L'Iran… encadrer l'élection présidentielle

Un Iranien déposant sa candidature pour l'élection présidentielle dans un bureau du ministère de l'Intérieur à Téhéran. Sur les 12 membres du Conseil des Gardiens iranien, qui décide quels candidats sont qualifiés pour continuer la course présidentielle, sont des clercs choisis par le guide suprême Ali Khamenei. (Photo, AFP)
Un Iranien déposant sa candidature pour l'élection présidentielle dans un bureau du ministère de l'Intérieur à Téhéran. Sur les 12 membres du Conseil des Gardiens iranien, qui décide quels candidats sont qualifiés pour continuer la course présidentielle, sont des clercs choisis par le guide suprême Ali Khamenei. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Samedi 22 mai 2021

L'Iran… encadrer l'élection présidentielle

  • Les «normes» du Conseil des Gardiens de la révolution réduiront très probablement le nombre de candidats de 592 à une poignée
  • La compétition est limitée aux candidats représentant les centres de pouvoir d’un seul camp, les autres candidats sont là juste pour l’apparence

Tous les yeux sont rivés sur le Conseil des Gardiens iranien, qui décide quels candidats sont qualifiés pour continuer la course présidentielle. Ses 12 membres dessineront les contours du prochain président iranien, laissant l'électorat avec un droit de vote pseudo-superficiel seulement après que le Conseil eut déterminé leurs choix et transformé la course en une compétition entre deux candidats partageant les mêmes idées qui diffèrent par la forme mais sont les mêmes en substance.

Il convient de noter que six des 12 membres du Conseil sont des clercs choisis par le guide suprême, et les six autres sont des juristes choisis par le parlement sur recommandation du chef du pouvoir judiciaire, qui est également nommé par le guide suprême.

Les «normes» du Conseil réduiront très probablement le nombre de candidats de 592 à une poignée, comme il l’avait fait lors des élections présidentielles de 2017, en réduisant le nombre de candidats de 1630 à 6. Ce processus a commencé rapidement après la fermeture de la fenêtre de soumission des candidatures.

Dimanche dernier, le porte-parole du Conseil des Gardiens, Abbas Ali Kadkhdaei, a annoncé qu '«un maximum de 40 candidats peuvent être approuvés pour les élections présidentielles parce que les autres n'ont pas les conditions requises, les papiers et les exigences pour se présenter». Cela signifie que le cours que prendront les élections est clair, la compétition est limitée aux candidats représentant les centres de pouvoir d’un seul camp, quelques autres candidats seront également autorisés à participer juste pour l’apparence.

Lire la suite

 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.

 

 

 


Comment réussir le ravalement des façades historiques

Ravalement des façades à Casablanca (Photo, Le Matin).
Ravalement des façades à Casablanca (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Des centaines de bâtiments historiques bénéficieront d’une opération de ravalement de façades pour un montant de 60 millions de DH
  • Pour les spécialistes il s’agit surtout d'améliorer les performances acoustiques et énergétiques et de valoriser le patrimoine

Casablanca met en valeur son patrimoine «méconnu et mal entretenu». Des centaines de bâtiments historiques bénéficieront d’une opération de ravalement de façades pour un montant de 60 millions de DH. C’est ce qu’a annoncé, le 5 juillet, Nabila Rmili, maire de Casablanca, lors de la septième Rencontre du patrimoine à Casablanca. Pour elle, cette opération de restructuration permettra de préserver le patrimoine de la ville et le valoriser sur le plan architectural et touristique.

À cette occasion, la Société de développement locale (SDL) Casa-Patrimoine a réuni des architectes, des ingénieurs et des spécialistes pour échanger les expériences. Selon Reda Jaafri, professeur-assistant, génie civil à l’École Hassania des travaux publics (EHTP), «le ravalement d’une façade ne se résume pas à une simple mise en état.

Il s’agit surtout de traiter les pathologies sources en profondeur, améliorer les performances acoustiques et énergétiques et valoriser le patrimoine».

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Des mesures d’apaisement en faveur de détenus du hirak

Le président algérien décrète une grâce présidentielle (Photo, El Watan).
Le président algérien décrète une grâce présidentielle (Photo, El Watan).
Short Url
  • Abdelmadjid Tebboune décrète une Grâce présidentielle en faveur de détenus du hirak
  • Aucun détail n’a été donné concernant les détenus, notamment pour ce qui est du nombre de leur nombre

Avocats, défenseurs des libertés et des droits de l’homme, militants, activistes et proches des détenus du hirak étaient, dans la matinée d’hier, dans l’attente d’informations supplémentaires.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décrété, lundi soir, une grâce au profit de milliers de détenus, dont ceux jugés pour «attroupement», autrement dit les détenus du hirak. Aucun détail n’a été donné concernant ces derniers, notamment pour ce qui est du nombre. «Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a également recommandé des mesures d’apaisement au profit des jeunes poursuivis pénalement et placés en détention pour avoir commis des actes d’attroupement et des faits connexes», a indiqué le communiqué de la Présidence. Le ministère de la Justice n’a pas apporté plus de clarifications.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’urgence de sauver les écoles publiques

Dégradation ces dernières années d’une école qui ne fait plus rêver en Tunisie (Photo, La Presse).
Dégradation ces dernières années d’une école qui ne fait plus rêver en Tunisie (Photo, La Presse).
Short Url
  • L’histoire poignante de la bachelière qui traverse chaque jour 14 km pour se rendre à l’école a fait le tour des réseaux sociaux.
  • Les derniers résultats du baccalauréat ont présenté des lauréats et de brillants bacheliers répartis sur toute la République

Quand on apprend que de valeureux bacheliers continuent d’émerger de l’école publique, on ne peut que vouloir lui redonner ses lettres de noblesse. Tant qu’il est encore temps. «Rendre à César ce qui est à César».

Les derniers résultats du baccalauréat ont présenté des lauréats et de brillants bacheliers répartis sur toute la République et dans de nombreuses structures publiques ou privées. L’exploit est dans ce qui se passe dans les établissements publics qui manquent de beaucoup d’éléments nécessaires à un enseignement de qualité et une formation pédagogique complète.

Surtout au vu de la forte dégradation ces dernières années d’une école qui ne fait plus rêver, si bien que c’est le système privé qui a pris l’ascendant et dont on ne peut se réjouir.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.