Comment l'Arabie saoudite, l'Égypte et la Ligue arabe ont affronté la guerre contre les Palestiniens

Un boulanger palestinien tient des sacs de pain devant les ruines d'un bâtiment détruit lors des récents bombardements israéliens, dans la ville de Gaza. (Photo, AFP)
Un boulanger palestinien tient des sacs de pain devant les ruines d'un bâtiment détruit lors des récents bombardements israéliens, dans la ville de Gaza. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Vendredi 28 mai 2021

Comment l'Arabie saoudite, l'Égypte et la Ligue arabe ont affronté la guerre contre les Palestiniens

  • Le monde se souviendra de la manière dont les Palestiniens se sont unis et ont exprimé leur solidarité
  • Le monde se souviendra également de l’insistance du représentant des États-Unis au Conseil de sécurité à empêcher le Conseil de décider d’un cessez-le-feu

Le monde et nous nous souviendrons de la révolte des jeunes d’Al Aqsa et de Cheikh Jarrah contre l’interdiction de prier à la mosquée al-Aqsa et contre les tentatives visant à forcer les Arabes à quitter Jérusalem et à s’emparer de leurs propriétés. Nous nous souviendrons également de la guerre menée contre les jeunes, les personnes âgées, les femmes, les pierres, les arbres et ses sous-sols de Gaza pour la quatrième fois en quelques années. Le monde se souviendra de la manière dont les Palestiniens se sont unis et ont exprimé leur solidarité, y compris les Palestiniens dont la seule nationalité est israélienne, prouvant l'authenticité de leur appartenance et leur détermination à faire valoir leurs droits, quel que soit le chemin parcouru par les sionistes pour les rejeter et les garder dans l'ignorance.

Le monde se souviendra également de l’insistance du représentant des États-Unis au Conseil de sécurité à empêcher le Conseil de décider d’un cessez-le-feu alors que dix jours de guerre destructrice se sont écoulés. Certains pays arabes ont également fait leur part en exprimant leur solidarité et en fournissant diverses formes d'assistance, en particulier la République arabe d'Égypte, le Royaume d'Arabie saoudite et le Royaume hachémite de Jordanie et la République tunisienne, membre arabe du Conseil de sécurité – qui ont tous travaillé sans relâche.

Il convient de mentionner ici la réunion des ministres arabes des affaires étrangères, celle des ministres des affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique, et enfin la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies après plusieurs vains pourparlers du Conseil de sécurité.

Lire la suite

 

 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’autre face de la réconciliation

Un manifestant qui porte le drapeau tunisien harangue la police lors d’un sit-in de protestation contre la prise du pouvoir par le président tunisien Kaïs Saïed, en Tunisie, le 10 octobre. (Photo, Reuters)
Un manifestant qui porte le drapeau tunisien harangue la police lors d’un sit-in de protestation contre la prise du pouvoir par le président tunisien Kaïs Saïed, en Tunisie, le 10 octobre. (Photo, Reuters)
Short Url
  • «Certains hommes d’affaires ont dû subir la pression, le chantage, voire l’escroquerie de certains politiques leur promettant de classer les dossiers dans lesquels ils étaient impliqués, mais moyennant une contrepartie financière»
  • «Plus de dix ans après la Révolution, la réconciliation espérée tarde encore, les dossiers sont encore ouverts et l’argent versé s’est évaporé»

De façon générale et sans faire de parallèle, le paysage politique qui a marqué la dernière décennie de l’histoire de la Tunisie est loin d’être moral.

Il a été, et il est encore, sujet à débat, notamment lorsqu’il s’agit de soupçons de corruption.

Et contrairement à ce que certains laissaient croire, les années qui ont suivi la Révolution n’étaient en aucun cas ni des perspectives nouvelles, ni des transformations bénéfiques pour le pays. 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Une histoire d’école

Des écoliers dans l’école de Smara en Algérie, le 25 février 2016. (Photo, AFP)
Des écoliers dans l’école de Smara en Algérie, le 25 février 2016. (Photo, AFP)
Short Url
  • «Globalement, leurs revendications, comme c’est souvent le cas, s’articulent autour de l’amélioration de leurs conditions de travail pédagogiques, mais également socioéconomiques»
  • «L’école, comme d’autres secteurs, ont bien plus besoin d’une réforme profonde, d’une vision stratégique et prospective fondée sur une volonté politique»

Dans une instabilité chronique depuis plusieurs années, le secteur de l’éducation risque de connaître de nouvelles perturbations durant les prochaines semaines.

Peu après le Cnapeste, les syndicats Unpef et Satef ont annoncé leur décision de recourir à la grève, ultime moyen, selon eux, de faire entendre leurs doléances dont certaines sont pendantes depuis des mois, voire des années.

Hormis le Cnapeste qui a déjà fixé la date du 2 novembre prochain pour une grève cyclique de deux jours, les autres syndicats, ceux regroupés notamment au sein de la Confédération des syndicats autonomes, ont retenu le principe de la contestation sans pour autant fixer de date précise, histoire, sans doute, de privilégier l’action unitaire. 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Traité de paix avec la Nature

Le logo de la COP 26. Image tirée du site de l'événement
Le logo de la COP 26. Image tirée du site de l'événement
Short Url
  • «Il s'agit d'établir un véritable équilibre entre développement et environnement, qui est l'essence du développement durable»
  • «L'importance de protéger l'équilibre de la nature ne se limite pas à fournir des sources de production durables pour la vie humaine, mais va également au-delà, c'est à dire la sauvegarde de la santé humaine»

Lorsque le Sommet sur le climat de Glasgow débutera dans une semaine, tous les regards seront tournés vers les nouveaux engagements que les dirigeants mondiaux prendront pour réduire les émissions de carbone et financer les programmes de lutte contre le changement climatique.

Cependant, toutes ces mesures restent cantonnées à une gestion circonstanciée des symptômes, et ne parviennent pas à une solution permanente à la cause du problème, qui est l'épuisement effréné des ressources naturelles.

Dès lors, toute solution radicale aux défis du climat, de la biodiversité et de la pollution reposerait sur une sorte de traité de paix entre l'homme et la nature.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.