blesses

Burundi: 38 morts et 69 blessés dans l'incendie d'une prison de la capitale
  • Un violent incendie a ravagé mardi matin la prison centrale de la capitale burundaise Gitega, tuant 38 personnes et en blessant 69 autres
  • Plusieurs témoins ont indiqué que le feu avait totalement calciné certaines parties de cette prison surpeuplée
Par AFP ·
Nouveau bilan à Beyrouth: au moins 137 morts et 5.000 blessés
  • Le bilan est de plus de 137 morts et plus de 5.000 blessés
  • Des dizaines de personnes restent portées disparues
Par AFP ·
Emmanuel Macron a décollé pour le Liban
  • Le président français Emmanuel Macron a décollé jeudi matin pour le Liban pour témoigner son soutien au pays au surlendemain des violentes explosions
  • "Ce voyage est aussi l'occasion de poser les bases claires d'un contrat pour la restauration du Liban", selon l'Elysée
Par AFP ·
Beyrouth: La France envoie plusieurs tonnes de matériel sanitaire
  • Emmanuel Macron avait déjà assuré mardi soir son homologue libanais Michel Aoun du soutien de la France
  • La France va envoyer un détachement de la sécurité civile et "plusieurs tonnes de matériel sanitaire" à Beyrouth
Par AFP ·
Des centaines de personnes disparues, Beyrouth sous le choc
  • Les gens cherchent leurs proches partout. Dans le chaos le plus total. En un instant, c’est un Beyrouth méconnaissable que les Libanais foulent du pied
  • Hébétés, les habitants de la capitale cherchent leurs proches. D’hôpital en hôpital, ils demandent aux passants, aux badauds s’ils ont aperçu leur fils, leur mère, leur cousin
Par Lélia Mezher & Patricia Khoder ·
A Beyrouth, « il y a encore des morts et des blessés dans les immeubles »
  • « Une femme cherche toujours son fils dans les décombres, elle est dans la rue avec sa fille de 12 ans. Elle ne sait pas dans quel hôpital son fils a été transféré »
  •  Les hôpitaux de Beyrouth sont bondés, déjà saturés par les malades infectés du coronavirus. Ils ont désormais du mal à accueillir les blessés, seuls les blessés très graves sont désormais acceptés
Par Patricia Khoder ·
Beyrouth: « Même les soldats sont en train de tomber par terre sous le coup du choc »
  • La nuit est tombée et s’est refermée sur une vision d’horreur que les Libanais n’arrivent toujours pas à intégrer.
  • « Il n’y a pas assez de brancards, il n’y a pas assez de brancards pour les victimes... ils sont en train de porter les victimes à bout de bras"
Par Patricia Khoder ·
Beyrouth: " Il n'y a plus rien"
  • « Il n’y a plus rien…il n’y a plus personne pour raconter »
  • "Il n'y a pas assez de brancards"
Par Arab News en Français ·