haut karabakh

Washington dit que l'Arménie a accepté une trêve, mais "pas encore" l'Azerbaïdjan
  • "L'Arménie a accepté un cessez-le-feu. L'Azerbaïdjan pas encore. Nous tentons de les convaincre de le faire", a-t-il ajouté, sans en dire davantage
  • "Ce sont des gens incroyables, ils se battent comme des diables"
Par AFP ·
Pompeo appelle Arménie et Azerbaïdjan à mettre fin aux violences au Karabakh
  • M. Pompeo a rencontré séparément ses homologues azerbaïdjanais Djeyhoun Baïramov puis arménien Zohrab Mnatsakanian au département d'Etat à Washington
  • L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'accusent mutuellement d'avoir visé la population civile depuis le début des hostilités
Par AFP ·
La France face à la guerre du Haut-Karabakh: jusqu’où ira l’affrontement Macron-Erdogan?
  • Alors que les litiges en Méditerranée orientale entre la Turquie et ses voisins battent leur plein et que la crise du Liban continue à mobiliser Paris, une guerre s’est déclarée dans le sud du Caucase dans le Haut-Karabakh
  • Macron, qui déplore le recul des relations transatlantiques et «la mort cérébrale de l’OTAN» sous Trump, constate combien une action européenne commune face aux grandes crises internationales est difficile
Par Khattar Abou Diab ·
Au Karabakh, Ankara se sert du terrorisme islamiste comme moyen d’action
  • C’est surtout l’envoi depuis Gaziantep (sud de la Turquie) de combattants syriens en appui aux forces azéries qui a mis de l’huile sur le feu
  • La politique étrangère turque vise l’Orient et le Moyen-Orient depuis qu’elle s’est émancipée de l’Occident
Par Antonio Munioz ·
Nagorny Karabakh: les bombardements sapent les espoirs de trêve
  • La trêve entre les forces arméniennes séparatistes du Nagorny Karabakh et armée azerbaïdjanaise s'annonce fragile alors que les deux ennemis s'accusent de ne pas respecter l'accord de trêve
  • «Les forces armées arméniennes ne respectent pas la trêve humanitaire et poursuivent les tirs de roquettes et d'artillerie sur les villes et villages d'Azerbaïdjan»
Par AFP ·
Karabakh: Encore une nuit de bombardements à Stepanakert
  • Toute la nuit, de 21 h jusqu'à 5 h locales du matin, les sirènes d'alertes ont résonné à intervalles réguliers dans la ville, suivies de lourdes explosions
  • Le type d'armes utilisées par les forces azéries n'est pas connu avec certitude, mais les autorités locales dénoncent des bombardements indiscriminés sur les zones urbaines
Par AFP ·