Kristalina Georgieva

La cheffe du FMI mise en cause pour avoir fait pression en faveur de la Chine
  • Lorsqu'elle était directrice générale de la Banque Mondiale, Kristalina Georgieva aurait demandé à ses services de modifier la méthodologie pour maintenir le classement mondial de Pékin
  • Ces modifications dans l'établissement du classement avaient poussé à la démission l'ancien chef économiste de la Banque Mondiale, Paul Romer, nobélisé quelques mois plus tard
Par AFP ·