Le mucilage marin turc fait planer la menace du choléra

Le mucilage marin, connu sous le nom de «morve de mer», est une substance dont la texture rappelle le mucus, elle envahit les côtes près d'Istanbul après avoir recouvert d'immenses zones de la mer de Marmara. (Photo, Reuters/Archives)
Le mucilage marin, connu sous le nom de «morve de mer», est une substance dont la texture rappelle le mucus, elle envahit les côtes près d'Istanbul après avoir recouvert d'immenses zones de la mer de Marmara. (Photo, Reuters/Archives)
Short Url
Publié le Vendredi 04 juin 2021

Le mucilage marin turc fait planer la menace du choléra

  • Les boues brunes sont attribuées au phytoplancton, aux polluants chimiques et au mélange des eaux usées dans la mer
  • Istanbul a une longue histoire d'épidémies mortelles de choléra, dont une dans les années 1970 qui a tué 50 personnes

LONDRES : Connue sous le nom de «morve de mer», le mucilage marin est une substance dont la texture rappelle le mucus qui envahit les côtes près d'Istanbul après avoir recouvert d'immenses zones de la mer de Marmara, une menace à la vie marine qui a déclenché une vague de mises en garde contre les maladies mortelles qu’elle peut causer.

Le fléau, particulièrement grave dans le golfe d'Izmit dans le sud-est de la ville, laisse les pêcheurs incapables de travailler car ils ne peuvent pas démarrer les moteurs ou manier leurs filets dans les boues.

La substance brune et visqueuse est un mélange de graisses, de glucides et de protéines émis par un minuscule phytoplancton, qui se multiplie rapidement lorsque des polluants chimiques et des eaux usées sont pompés dans l'eau.

Cette substance tue la vie marine en bloquant la lumière solaire vitale et, lorsqu'elle coule, recouvre le fond marin et accélère la décomposition des organismes vivants.

Le phytoplancton responsable se développe de manière incontrôlable lorsque les nutriments tels que l'azote et le phosphore se retrouvent en grande quantité dans l'eau de mer. La hausse des températures marines aggrave également le problème.

Des plongeurs signalent la mort d'un grand nombre de poissons, et affirment que la faune marine est forcée de se réfugier dans de petits trous et autres formes d'abris aquatiques.

Les experts préviennent que la « «morve de mer»  constitue un terrain fertile pour les bactéries dangereuses, notamment le choléra.

Istanbul a souffert de fréquentes épidémies de choléra au cours de son histoire. La plus récente, en 1970, a fait 50 morts et des milliers d'autres infectés.

Le choléra affecte généralement les pays dont les infrastructures d'assainissement et d'hygiène de l'eau sont médiocres. Les victimes souffrent généralement de vomissements, de diarrhée et de fatigue musculaire.

Le ministre turc de l'Environnement, Murat Kurum, a indiqué qu'une équipe de 300 personnes a été dépêchée dans le but s'attaquer à la «morve de mer».

Cependant, le plancton s’est rapidement multiplié, et s'est rapidement remis des tentatives de le faire disparaitre.

Muharrem Balci, expert en biologie marine à l'Université d'Istanbul, explique qu’une «solution à court terme est très difficile, impossible même (…)».

«La première chose à faire est de réduire les écoulements et la pollution subséquente. Une coopération internationale est de plus nécessaire de manière à améliorer et à protéger la vie marine dans les écosystèmes de la Méditerranée et de la mer Noire, reliés à la mer de Marmara par les détroits turcs».

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


L'OMT adopte une résolution saoudienne visant à transformer le tourisme mondial

Le Royaume développe actuellement un certain nombre de projets touristiques attractifs sur plusieurs destinations. (AFP)
Le Royaume développe actuellement un certain nombre de projets touristiques attractifs sur plusieurs destinations. (AFP)
Short Url
  • L'adoption de la résolution est la première étape importante franchie par le Royaume dans sa nouvelle fonction de président du Conseil exécutif
  • Un groupe de travail saoudien, espagnol et de l'OMT supervisera les changements importants apportés au secteur du tourisme à la suite de la pandémie

MARRAKECH : Le 177e Conseil exécutif de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations unies a adopté une résolution saoudienne visant à « repenser le tourisme » à la suite de la pandémie de Covid-19.

En tant que président nouvellement élu du conseil, le Royaume a fait pression avec succès pour la création d'un groupe de travail saoudo-espagnol-OMC pour superviser et diriger les changements importants dans le secteur mondial du tourisme. 

Cette proposition était défendue par le Royaume depuis décembre 2021, une délégation saoudienne ayant réitéré son soutien à la création du groupe de travail lors de l'accueil par le Royaume du 116e Conseil exécutif à Djeddah plus tôt cette année.

Lors de l'événement de trois jours cette semaine à Marrakech, auquel Arab News a assisté, la résolution visant à faire avancer la création du groupe de travail, qui a été soutenue dès le départ par l’Espagne, a été adoptée.

Le groupe de travail, qui sera composé de huit membres de l'organisation selon la résolution, devrait être lancé au printemps de l'année prochaine, mais devra encore recevoir l'approbation officielle du chef de l'OMT.

Les huit membres travailleront aux côtés des trois coprésidents du groupe de travail - l'Arabie saoudite, le Maroc et l'OMT - pour faire avancer la transformation du tourisme mondial.

Sur les 36 pays membres du Conseil présents à l'événement, 31 ont approuvé la résolution. Le groupe de travail vise à représenter chaque région du monde et comprendra deux États membres pour l'Afrique et l'Amérique, ainsi que des États uniques pour promouvoir les aspirations touristiques de l'Europe, du Moyen-Orient, de l'Extrême-Orient et du Pacifique, et de l'Asie du Sud.

Une fois établi, le groupe de travail se réunira au moins deux fois par an et fonctionnera avec un budget affecté volontairement par les États membres du Conseil exécutif.

Cette décision devrait entraîner un remaniement important au sein du principal organisme de tourisme mondial, le Royaume appelant à « revitaliser » l'OMT et à « améliorer ses méthodes de fonctionnement ».

Cette initiative, qui s'inscrit dans le cadre du renforcement des liens entre l'Arabie saoudite et l'Espagne dans les domaines de l'investissement et du tourisme, est le fruit de plusieurs mois d'efforts déployés par les deux pays pour obtenir le soutien des membres du Conseil à cette proposition.

Le groupe de travail vise à rendre l'OMT « plus inclusive, plus résiliente et plus durable que jamais », a déclaré le ministre saoudien du Tourisme, Ahmed Al-Khateeb.

L'adoption de la résolution est la première mesure importante prise par le Royaume en sa qualité de président du Conseil.

Al-Khateeb a supervisé le transfert de la présidence précédente, celle de la Côte d'Ivoire, à Marrakech vendredi dernier.

Les échanges commerciaux entre l'Arabie saoudite et l'Espagne s'élèvent à 3,5 milliards de dollars par an. Les deux pays ont pris des mesures importantes pour renforcer leurs liens économiques tout au long de l'année. Le Forum saoudo-espagnol sur l'investissement, qui s'est tenu en juin avant l'événement de l'OMT à Djeddah, a débouché sur un certain nombre d'accords importants.

La réunion de Marrakech a également abouti à l’admission de plusieurs membres affiliés saoudiens et espagnols, notamment la Jeddah Central Development Co. et les sociétés espagnoles Innovaris SL et Eturia CLM.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com


L'Arabie saoudite et le Maroc signent un accord pour renforcer leur coopération dans le domaine du tourisme

Le ministre saoudien du Tourisme, Ahmed Al-Khateeb, assiste à la 117e session de la réunion du conseil exécutif de l'OMT. (Twitter/@Saudi_MT)
Le ministre saoudien du Tourisme, Ahmed Al-Khateeb, assiste à la 117e session de la réunion du conseil exécutif de l'OMT. (Twitter/@Saudi_MT)
Short Url
  • Le protocole a été signé en présence du ministre saoudien du Tourisme, Ahmed Al-Khateeb, et de Fatima-Zahra Ammor, ministre marocain du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Économie sociale et solidaire
  • Al-Khateeb a déclaré que « l'Arabie saoudite et le Maroc ont un engagement commun à protéger les riches sites du patrimoine et les zones naturelles marines, montagneuses et désertiques des deux pays

RIYAD : L'Arabie saoudite et le Maroc ont signé vendredi un protocole d'entente visant à encourager et à développer la coopération dans le domaine du tourisme, ainsi qu’à coordonner les efforts pour parvenir au développement durable de cette industrie dans les deux pays, a rapporté l'Agence de presse saoudienne.

Le protocole a été signé en présence du ministre saoudien du Tourisme, Ahmed Al-Khateeb, et de Fatima-Zahra Ammor, ministre marocain du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Économie sociale et solidaire, en marge de la 117e session du conseil exécutif de l'Organisation mondiale du tourisme.

Al-Khateeb a déclaré que « l'Arabie saoudite et le Maroc ont un engagement commun à protéger les riches sites du patrimoine et les zones naturelles marines, montagneuses et désertiques des deux pays, en plus de leur volonté d'accorder la priorité à la jeunesse dans leurs plans de développement ».

« La question de la durabilité occupe une place importante dans les ambitions touristiques saoudiennes, aussi la coopération avec des partenaires qui ont une vision similaire, comme le Maroc, permet de renforcer le secteur dans notre région et dans le monde entier, et contribue à consolider la durabilité, la flexibilité et l'inclusivité du secteur touristique au profit des particuliers et des sociétés. »

Le ministre marocain du Tourisme a précisé que « le protocole reflète les relations solides entre les deux pays et la vision commune vers le renforcement du partenariat et l'augmentation des perspectives de coopération dans le secteur du tourisme ».

« Il conduira à davantage d'initiatives conjointes et à l'échange d'expériences et de bonnes pratiques, permettant aux deux pays de développer leurs capacités dans le domaine du tourisme. »

L'accord contribuera également à augmenter les possibilités de formation et de partage des connaissances, et offrira de nouvelles ouvertures pour les investissements.

L'Arabie saoudite est actuellement l'un des plus grands partenaires commerciaux du Maroc dans le monde arabe. En 2020, le Royaume a investi 26,6 millions de dollars dans les secteurs immobilier, touristique et agricole.

 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com


Mondial: la Pologne et Lewandowski se réveillent face à l'Arabie saoudite

Les joueurs saoudiens saluent les fans après avoir été battus 2-0 par la Pologne lors du match de football du groupe C de la Coupe du monde Qatar 2022 entre La Pologne et l'Arabie saoudite au Education City Stadium d'Al-Rayyan, à l'ouest de Doha, le 26 novembre 2022. (Photo, AFP)
Les joueurs saoudiens saluent les fans après avoir été battus 2-0 par la Pologne lors du match de football du groupe C de la Coupe du monde Qatar 2022 entre La Pologne et l'Arabie saoudite au Education City Stadium d'Al-Rayyan, à l'ouest de Doha, le 26 novembre 2022. (Photo, AFP)
Short Url
  • La Pologne peut remercier son gardien Wojciech Szczesny, décisif à plusieurs reprises
  • Juste avant la mi-temps, l'équipe d'Hervé Renard a obtenu un penalty, mais le capitaine saoudien Salem Al-Dawsari s'est heurté à Szczesny

DOHA: La Pologne de Robert Lewandowski, enfin buteur dans une Coupe du monde, a fait un pas vers la qualification en battant 2-0 l'Arabie saoudite, qui n'est pas parvenue à rééditer son exploit contre l'Argentine, samedi au stade Education City à Doha lors du Mondial-2022 au Qatar.

Tenus en échec par les Mexicains en ouverture (0-0), les Polonais se sont imposés grâce à Piotr Zielinski (39e) et au premier but à ce niveau de leur star Robert Lewandowski (82e). Muet en quatre matches de Coupe du monde (trois en 2018 et un en 2022), l'attaquant du FC Barcelone s'est enfin libéré.

La Pologne peut aussi remercier son gardien Wojciech Szczesny, décisif à plusieurs reprises. Elle compte désormais quatre points dans le groupe C et reprend espoir dans la course aux huitièmes de finale.

Victorieux des Argentins à la surprise générale lors du premier match (2-1), les Saoudiens peuvent avoir quelques regrets après avoir raté l'égalisation sur penalty juste avant la pause.

Les Saoudiens ont été les premiers à se montrer dangereux quand Mohamed Kanno a vu sa frappe être déviée sur la transversale par Wojciech Szczesny (13e). Puis c'est l'attaquant saoudien Saleh Al-Shehri, buteur face à l'Argentine, qui a sauvé les siens en repoussant une tête puissante de Krystian Bielik (26e).

Une relance rapide de Szczesny a permis aux Polonais de se projeter vers le but saoudien. Le joueur de Lens Przemysław Frankowski, lancé côté droit, a centré pour Robert Lewandowski qui a servi Piotr Zielinski, dont la frappe en force n'a laissé aucune chance au gardien saoudien (39e).

Double parade de Szczesny

Juste avant la mi-temps, l'équipe d'Hervé Renard a obtenu un penalty, après recours à la VAR, pour un léger contact de Bielik sur le mollet d'Al-Shehri. Mais le capitaine saoudien Salem Al-Dawsari, auteur d'un but splendide face à l'Argentine, s'est heurté à Szczesny. Le gardien de la Juventus, impérial, a repoussé dans la foulée la tentative de Mohammed Al-Bureik qui avait suivi (45+1).

Sûrement remotivés par Hervé Renard à la pause, comme lors du match contre l'Argentine, les Saoudiens ont à nouveau semé la panique dans la surface polonaise, mais Al-Dawsari n'est pas parvenu à frapper (55e).

A l'issue d'une nouvelle action dans un petit périmètre, le joueur d'Al Hilal a expédié une frappe au dessus de la cage (60e).

Dans ce match très animé, les Polonais ont tenté de doubler la mise mais la transversale a repoussé une tête d'Arkadiusz Milik (63e), puis une frappe involontaire du genou de Lewandowski (66e).

En fin de match, les Saoudiens ont poussé pour arracher l'égalisation, en vain, à l'image de la tentative lointaine de Sahud Abdulhamid, passée à côté de la cage (78e).

Mais Robert Lewandowski est venu enterrer les espoirs saoudiens en profitant d'une erreur défensive d'Abdulelah Al-Malki pour ouvrir enfin son compteur (82e). L'ancien avant-centre du Bayern Munich a même eu l'occasion de s'offrir un doublé, mais sa balle piquée n'a pas trompé le gardien Mohammed Al-Owais.

La Pologne jouera mercredi sa qualification face à l'Argentine, dos au mur après sa défaite inaugurale et qui affronte le Mexique en soirée.

Les Saoudiens, qui rêvent de se qualifier en huitièmes comme lors de l'épopée du Mondial-1994, devront réagir face à ces mêmes Mexicains.