Le roi Salman annonce de nouvelles mesures liées à la lutte contre la corruption 

Le décret royal portant le numéro A / 7 est daté du 12/01/1442 AH (31 août 2020) (Photo SPA)
Le décret royal portant le numéro A / 7 est daté du 12/01/1442 AH (31 août 2020) (Photo SPA)
Short Url
Publié le Mardi 01 septembre 2020

Le roi Salman annonce de nouvelles mesures liées à la lutte contre la corruption 

  • Nombre de fonctionnaires au sein du ministère de la Défense mis sous enquête
  • le Prince Abdelaziz Ben Fahd Ben Turki Ben Abdelaziz Al Saoud, Vice-Gouverneur de la région d'Al-Jouf, est démis de ses fonctions

Le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud a émis un décret royal dans la nuit de lundi à mardi dans lequel plusieurs mesures liées a la lutte contre la corruption ont été annoncées, notamment au sein du ministère de la Défense où le commandant des forces conjointes saoudiennes a été démis de ses fonctions et nombre de fonctionnaires places sous enquête judiciaire. 
Le décret royal portant le numéro A / 7 et daté du 12/01/1442 AH (31 août 2020) stipule ce qui suit :
« Après avoir examiné la Loi fondamentale de la gouvernance publiée par le décret royal n ° (A / 90) du 27/8/1412 AH. Et après avoir examiné le système des régions publié par le décret royal n ° (A / 92) du 27/8/1412 AH. Et après avoir examiné le système des ministres, des sous-ministres et des employés de haut rang qualité, publié par le décret royal n ° (M / 10) du 18/03/1391 AH. Et après avoir examiné le système de service des officiers publié par le décret royal n ° (M / 43) du 28/08/1393 AH, et ses amendements. Et après avoir examiné les deux Ordonnances royales n ° (A / 137) du 6/10/1439 AH, et n ° (A / 267) du 26/09/1438 AH.
Et sur la base de ce qui a été renvoyé par Son Altesse le Prince héritier, Vice-Premier Ministre et Ministre de la Défense à la Commission de Contrôle et de Lutte contre la Corruption concernant les transactions financières suspectes qui ont été détectées au ministère de la Défense et la demande d'enquête qui en résulte. Et suivant ce que la commission a soulevé au sujet de l'existence de corruption financière au sein du ministère et l’implication du lieutenant-général Fahd Ben Turki Ben Abdelaziz Al Saoud et le prince Abdelaziz Ben Fahd Ben Turki Ben Abdelaziz Al Saoud, et un certain nombre d'officiers et de fonctionnaires.
Nous avons ordonné ce qui suit:
Premièrement: le service du lieutenant général / Fahd Ben Turki Ben Abdelaziz Al Saoud, commandant des forces conjointes, prend fin immédiatement et il sera envoyé à la retraite et mis sous enquête judiciaire.
Deuxièmement: L’approbation de ce que Son Altesse le Prince héritier, Vice-Premier ministre et ministre de la Défense nous a présenté, pour confier au lieutenant-général Mutlaq Ben Salem Ben Mutlaq Al-Azimaa, chef adjoint de l'état-major général, les taches du commandant des forces conjointes. 
Troisièmement: Son Altesse Royale le Prince / Abdelaziz Ben Fahd Ben Turki Ben Abdelaziz Al Saoud, Vice-Gouverneur de la région d'Al-Jouf, est démis de ses fonctions et mis sous enquête.
Quatrièmement: Le renvoi pour enquête de: 1 - Yusuf Ben Rakan Ben Hindi Al-Otaibi, 2 - Muhammad Ben Abdul Karim Ben Muhammad Al-Hassan, 3 - Faisal Ben Abdulrahman Ben Muhammad Al-Ajlan, et 4 Muhammad Ben Ali Ben Muhammad Al-Khalifa.
Cinquièmement: La Commission de Contrôle et de Lutte contre la Corruption doit mener à bien les procédures d’enquête avec tous les militaires et civils concernés, prendre les mesures juridiques nécessaires à leur encontre et relever les résultats obtenus.
Sixièmement: notre décret sera communiqué aux autorités compétentes pour approbation et mise en œuvre ».
 


La coalition arabe affirme que 60 Houthis ont été tués lors de frappes à Marib

La coalition a annoncé vendredi qu'elle avait détruit des sites houthis utilisés pour stocker des drones et des armes à Dhahban et Sanaa.
La coalition a annoncé vendredi qu'elle avait détruit des sites houthis utilisés pour stocker des drones et des armes à Dhahban et Sanaa.
Short Url
  • La coalition a déclaré que sept véhicules militaires avaient également été détruits lors des frappes au cours des dernières 24 heures
  • Le nombre de personnes déplacées dans les camps de la province a presque décuplé depuis septembre

RIYAD : La coalition arabe a déclaré samedi que 60 Houthis avaient été tués lors de frappes dans la province de Marib au Yémen.
La coalition a ajouté que sept véhicules militaires ont également été détruits lors des frappes au cours des dernières 24 heures.
Le nombre de personnes déplacées dans les camps de la province a presque décuplé depuis septembre, avec plus de 45 000 personnes fuyant leurs foyers alors que les milices lancent une offensive, a annoncé mercredi l'agence des Nations Unies pour les migrations, l'OIM.
La coalition a annoncé vendredi qu'elle avait détruit des sites houthis utilisés pour stocker des drones et des armes à Dhahban et Sanaa, et a exhorté les civils à rester à l'écart d'eux.


Le Maroc suspend le trafic maritime de passagers avec la France

Vue du port Tanger Med dans la ville nord de Tanger sur le détroit de Gibraltar le 13 mars 2020. (Photo, AFP)
Vue du port Tanger Med dans la ville nord de Tanger sur le détroit de Gibraltar le 13 mars 2020. (Photo, AFP)
Short Url
  • Les vols réguliers vers et en provenance de la France seront également interrompus jusqu'à nouvel ordre
  • La France est de loin le premier partenaire économique du Maroc

RABAT : Le Maroc a décidé de suspendre le transport maritime de passagers avec la France à partir de dimanche soir, en raison de la recrudescence de l'épidémie de Covid-19, a indiqué samedi un responsable au ministère du Transport.

A la même date, les vols réguliers vers et en provenance de la France seront également interrompus jusqu'à nouvel ordre, avaient annoncé jeudi les autorités marocaines en expliquant chercher à "faire face à la dégradation de la situation sanitaire dans certains pays du voisinage européen". 

"Dans le cadre des mesures prises par le Maroc pour contenir la pandémie et consolider les acquis en termes de lutte contre la propagation de la Covid-19, le transport maritime de passagers en provenance et à destination de la France est suspendu à partir du dimanche 28 novembre 2021 à 23h59", a déclaré le responsable à l'AFP.

"Cette suspension ne s'applique pas aux véhicules utilitaires destinés au transport de marchandises et de messagerie", a-t-il ajouté.

La France est de loin le premier partenaire économique du Maroc. Les liens culturels et humains sont également étroits: plus de 1,3 million de Marocains vivent en France et près de 80 000 Français résident au Maroc.

Au Maroc, la situation épidémiologique s'est améliorée et a permis la levée début novembre d'un couvre-feu nocturne national en vigueur depuis des mois.

 


Une première femme irako-kurde victime de la tragédie de la Manche identifiée

Maryam Nuri Mohamed Amin, 24 ans, envoyait un message à son fiancé au Royaume-Uni lorsque le canot dans lequel elle se trouvait a commencé à couler mercredi. (Photo, Reuters)
Maryam Nuri Mohamed Amin, 24 ans, envoyait un message à son fiancé au Royaume-Uni lorsque le canot dans lequel elle se trouvait a commencé à couler mercredi. (Photo, Reuters)
Short Url
  • Maryam Nuri Mohamed Amin envoyait un message à son fiancé au Royaume-Uni lorsque le canot a commencé à couler
  • 27 personnes sont mortes en tentant un voyage périlleux de la côte française au Royaume-Uni

LONDRES : Une femme kurde du nord de l'Irak est la première victime identifiée de la noyade massive de cette semaine dans la Manche.

Maryam Nuri Mohamed Amin, 24 ans, envoyait un message à son fiancé au Royaume-Uni lorsque le canot dans lequel elle se trouvait a commencé à couler mercredi.

Elle est l'une des 27 victimes du périlleux voyage de la côte française vers la Grande-Bretagne, qui a fait des dizaines de morts cette année.

Son fiancé a déclaré à la BBC qu'elle avait essayé de le rassurer sur le fait qu'ils seraient secourus pendant qu'ils coulaient, mais elle a péri avec 26 autres personnes. Seuls deux passagers ont survécu.

17 hommes, six femmes - dont une enceinte - et trois enfants ont péri.

Les deux survivants, un Somalien et un Irakien, sont sortis d'un hôpital français et devraient être interrogés sur l'incident.

Amin avait tenté le voyage avec une proche, en espérant rejoindre une famille en Grande-Bretagne.

Elle envoyait un message à son fiancé sur l'application de médias sociaux Snapchat quelques instants avant que le canot ne commence à chavirer.

Elle était originaire de Souran, une ville du nord-est du Kurdistan irakien. Sa famille attend le retour de son corps pour des funérailles.

Un proche dit : « Son histoire est la même que celle de tout le monde : elle cherchait une vie meilleure. L'un de ses oncles était l'une des personnes les plus proches de moi. Il s'est occupé de nous quand mon père était prisonnier politique. Mais la famille a eu une vie tellement tragique. »

 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com