Tunisie: le président Saied rejette des «ingérences» étrangères

Une photo fournie par la page Facebook officielle de la présidence tunisienne le 14 octobre 2021 montre Kais Saied présidant la première réunion d'un nouveau cabinet à Tunis. (Photo, AFP)
Une photo fournie par la page Facebook officielle de la présidence tunisienne le 14 octobre 2021 montre Kais Saied présidant la première réunion d'un nouveau cabinet à Tunis. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Jeudi 14 octobre 2021

Tunisie: le président Saied rejette des «ingérences» étrangères

  • «La Tunisie est un Etat libre et indépendant et il n'est pas question de s'ingérer dans ses affaires (...). Notre souveraineté passe avant tout, notre dignité passe avant tout», a martelé le président Saied
  • Saied a par ailleurs fait part de «son mécontentement de voir la situation en Tunisie inscrite à l'ordre du jour du Congrès américain»

TUNIS: Le président tunisien Kais Saied s'en est pris jeudi à l'un de ses prédécesseurs sans le nommer, l'accusant de "comploter" contre la sûreté de l'Etat en faisant appel au soutien de pays étrangers.

"La Tunisie est un Etat libre et indépendant et il n'est pas question de s'ingérer dans ses affaires (...). Notre souveraineté passe avant tout, notre dignité passe avant tout", a martelé le président Saied à l'ouverture du premier conseil des ministres depuis la formation lundi d'un nouveau gouvernement.

"Pas question de comploter contre la sûreté de la Tunisie (...), nous n'acceptons pas que notre souveraineté soit mise sur la table des négociations avec l'étranger", a-t-il ajouté, en faisant allusion à l'ancien président Moncef Marzouki, sans le citer nommément.

M. Marzouki, président entre 2011 et 2014, s'oppose farouchement au coup de force de M. Saied du 25 juillet, le qualifiant de "coup d'Etat" et appelant à sa destitution. 

Lors d'une manifestation samedi à Paris, où il réside, M. Marzouki avait appelé "le gouvernement français" à "rejeter tout soutien à ce régime et à cet homme (Kais Saied) qui a comploté contre la révolution et aboli la constitution".

"La France démocratique ne doit pas être à côté du régime dictatorial", avait-il ajouté devant plusieurs dizaines de personnes, selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

M. Saied a appelé la nouvelle ministre de la Justice à ouvrir une enquête sur "cette affaire", évoquant son intention de retirer à M. Marzouki son passeport diplomatique.

"Il (Moncef Marzouki) figure parmi les ennemis de la Tunisie et il n'est pas question qu'il continue à bénéficier de cet avantage et de faire le tour des capitales (...) pour porter atteinte aux intérêts de la Tunisie", a dit M. Saied.

M. Saied a par ailleurs fait part de "son mécontentement de voir la situation en Tunisie inscrite à l'ordre du jour du Congrès américain" en recevant jeudi l'ambassadeur américain à Tunis, Donald Blome, selon la présidence.

Un débat était organisé jeudi à Washington au sein du sous-comité des Affaires étrangères sous l'intitulé, "Tunisie: examiner l'état de la démocratie et les prochaines étapes pour la politique américaine".

M. Saied a affirmé à son interlocuteur américain que "les relations entre les deux pays resteront fortes même si un certain nombre de Tunisiens essayent de déformer ce qu'il se passe en Tunisie et trouvent des gens qui les écoutent à l'étranger".

Fin juillet, après des mois de blocage politique et une crise socio-économique aggravée par la Covid-19, le président Saied a invoqué un "péril imminent" pour s'arroger les pleins pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire).

Le 22 septembre, il a promulgué un décret qui officialise la suspension de plusieurs chapitres de la Constitution et instaure des "mesures exceptionnelles" censées être provisoires, le temps de mener des "réformes politiques", dont des amendements à la Constitution de 2014.


Incendie à Djebel Ali à Dubaï, rapidement maîtrisé

Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali. (Twitter: @DXBMediaOffice)
Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali. (Twitter: @DXBMediaOffice)
Short Url
  • Aucune victime n’a été signalée
  • Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali

DUBAÏ: Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination de déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali, située loin des usines de la zone, a indiqué le bureau des médias de Dubaï.

Sur le site, une forte fumée due à la combustion de déchets pétroliers a été observée dans une partie déserte de la zone industrielle.

Aucune victime n’a été signalée.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le pavillon saoudien à l’Expo 2020 de Dubaï accueille 23 000 visiteurs en une journée

Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. (AN, Farah Heiba)
Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. (AN, Farah Heiba)
Short Url
  • Le nombre total de visites du pavillon saoudien est à plus de 200 000
  • Le Dr Khaled ben Hussein al-Biyari, ministre adjoint de la Défense pour les affaires exécutives, a visité les pavillons saoudien et émirati

DUBAÏ: Le pavillon saoudien à l’Expo 2020 de Dubaï a accueilli 23 000 visiteurs en une journée, ce qui porte le nombre total de visites à plus de 200 000, a rapporté l’agence de presse saoudienne officielle SPA.

Le commissaire général du pavillon saoudien, l’ingénieur Hussein Hanbaza, a remarqué que le pavillon a attiré l’attention des visiteurs grâce à ses sections et activités qui reflètent la richesse humanitaire ainsi que les composantes civiles et de développement du Royaume. 

Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. Des spectacles de folklore populaire ont également eu lieu dans le deuxième plus grand pavillon du site de l’exposition.

Par ailleurs, le Dr Khaled ben Hussein al-Biyari, ministre adjoint de la Défense pour les affaires exécutives, a visité les pavillons saoudien et émirati. Il a été reçu par l’ambassadeur saoudien aux Émirats arabes unis, Turki ben Abdallah al-Dakhil, et le chef du pavillon saoudien, M. Hanbaza.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com   


La Force aérienne saoudienne participe à un exercice militaire aux EAU

Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis. (SPA)
Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Short Url
  • Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis
  • La participation des forces aériennes de plusieurs pays à l’exercice a permis de préparer des scénarios simulant ce qui pourrait se passer sur le terrain

ABU DHABI: La Force aérienne royale saoudienne a participé dimanche à l’exercice Missile Air War Center 2021 dans la base aérienne d’Al-Dhafra aux Émirats arabes unis (EAU). Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis.

Le commandant de l’exercice, le colonel pilote Ayedh ben Saïd al-Qahtani, a déclaré que les exercices ont démarré avec les plus hauts niveaux de professionnalisme et de mesures de sécurité.

Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires, a-t-il indiqué, ajoutant que l’exercice se déroulait en plusieurs étapes et avait était précédé par la formation de groupes de travail et de réunions préparatoires.

Le colonel Al-Qahtani a expliqué que cet exercice avait pour but d’augmenter le niveau de préparation au combat de la Force aérienne royale saoudienne, et de renforcer les liens opérationnels entre elle et ses homologues participants.

Il a précisé que l’exercice consistait en des activités allant du ciblage des défenses aériennes ennemies aux opérations aériennes tactiques, en passant par la frappe de cibles hostiles, la détection et la destruction de stations radar ennemies, l’interception d’avions ennemis et l’exécution d’opérations d’attaque stratégique et d’opérations d’appui aérien pour les forces terrestres.

Il a noté que la participation des forces aériennes de plusieurs pays à l’exercice a permis de préparer des scénarios simulant ce qui pourrait se passer sur le terrain, car cela donne aux participants la possibilité de communiquer et d’améliorer leurs expériences pratiques.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com