Mode, richesse, pouvoir et durabilité: Bienvenue au nouveau FII

Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, participe à la Future Investment Initiative à Riyad, mardi. (Photo, SPA)
Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, participe à la Future Investment Initiative à Riyad, mardi. (Photo, SPA)
Short Url
Publié le Mercredi 27 octobre 2021

Mode, richesse, pouvoir et durabilité: Bienvenue au nouveau FII

  • Les plus importants hommes d’affaires débattent et réfléchissent à la manière de résoudre les gros problèmes au niveau mondial
  • Le monde, et l'Arabie saoudite, ont survécu à la pandémie, avec toutes les décisions et les mesures difficiles prises

RIYAD: Le Future Investment Initiative Forum (FII) est revenu à Riyad mardi, deux ans après que la ville a accueilli pour la dernière fois l'événement, au cours duquel des personnes puissantes et riches du monde entier se réunissent traditionnellement à la recherche d’opportunités de contrats importants.

Mais cette année, la cinquième édition du forum est différente. On ne parlait pas de gros contrats; les puissants participants ont plutôt discuté de la manière dont nous pouvons rendre à l'humanité et résoudre les grands problèmes au niveau mondial. Il s’agit de durabilité et d'investissement dans l'humanité.

Le retour du FII après un report d'un dû à la pandémie, est un signe que le pire est derrière nous – du moins en Arabie saoudite, qui connait une profonde transformation.

Riyad ne parle plus une langue qui lui est propre. Elle adopte désormais une langue mondiale qui inclut des termes tels que «sauver la planète», «durabilité», «réduction des émissions de carbone» et «planifier pour un monde meilleur».

Les Saoudiens voulaient s'assurer que le lancement du forum de cette année enverrait un message fort, et le meilleur moyen d'y parvenir était d’inviter la célèbre chanteuse, Gloria Gaynor, à interpréter sa célèbre chanson, «I Will Survive» (Je survivrai), lors de l'ouverture.

Le monde, et l'Arabie saoudite, ont survécu à la pandémie, avec toutes les décisions et les mesures difficiles prises, du développement rapide de vaccins à l'interdiction aux musulmans de se rassembler dans les mosquées pour prier.

Il est peut-être difficile d'imaginer que de grandes entreprises de gestion d'actifs telles que BlackRock et Blackstone puissent exister pour autre chose que faire de grandes affaires, mais leurs patrons respectifs, Larry Fink et Stephen Schwarzman, abordent au forum des sujets tels que les inégalités et les générations futures.

Certaines choses restent cependant les mêmes au FII. Les couloirs sont remplis de personnes vêtues de costumes et de robes de luxe et l'événement est toujours un lieu de rassemblement pour les plus grands hommes d’affaires de la planète, qui gèrent collectivement des milliards de dollars d'actifs.

L'autonomisation des femmes est un autre sujet d’actualité, et entendre Schwarzman, cofondateur de Blackstone, parler franchement du mal qu’a eu son entreprise à recruter des femmes était surprenant.

«Comme beaucoup de personnes dans le domaine de la finance, nous avions beaucoup de mal à embaucher des femmes», a-t-il révélé lors de la table ronde d'ouverture mardi. «C'était une entreprise dominée par les hommes et nous avons pris la décision de changer cela en 2015.»

«Nous l'avons analysé la situation et ce que nous avons réalisé, c'est que les femmes ne postulaient pas chez Blackstone. Nous avons essayé de savoir pourquoi et nous avons découvert qu'elles avaient peur de nous. Je ne pense pas être très effrayant.»

Ana Botin, présidente de Banco Santander, était la seule femme du panel de huit personnes, bien que des oratrices aient pris la parole à l'ouverture du forum.

À la fin du premier jour de l'événement, Saudi Aramco a annoncé des accords qui l'aideront à devenir plus durable et plus écologique.

En effet, le monde a changé.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique

L'ancien Premier ministre Saad Hariri prononce un discours à Beyrouth, le 24 janvier 2022. (Reuters)
L'ancien Premier ministre Saad Hariri prononce un discours à Beyrouth, le 24 janvier 2022. (Reuters)
Short Url
  • L'ex-Premier ministre et principal leader sunnite libanais Saad Hariri a annoncé lundi son retrait de la vie politique et a appelé son parti à ne pas présenter de candidats aux élections législatives prévues au printemps
  • Le quinqagénaire, propulsé sur la scène politique après l'assassinat de son père Rafic Hariri en 2005, a annoncé sa décision lors d'un bref discours prononcé à Beyrouth

BEYROUTH: L'ex-Premier ministre et principal leader sunnite libanais Saad Hariri a annoncé lundi son retrait de la vie politique et a appelé son parti à ne pas présenter de candidats aux élections législatives prévues au printemps, après une série de revers financiers et politiques. 

Le quinqagénaire, propulsé sur la scène politique après l'assassinat de son père Rafic Hariri en 2005, a annoncé sa décision lors d'un bref discours prononcé à Beyrouth. 


L’Arabie saoudite condamne les attaques par missiles menées par la milice houthie contre Abu Dhabi et Jazan

Le ministère émirati de la Défense a déclaré aujourd’hui avoir abattu deux missiles houthis visant le pays. (AFP)
Le ministère émirati de la Défense a déclaré aujourd’hui avoir abattu deux missiles houthis visant le pays. (AFP)
Short Url
  • Le ministère saoudien des Affaires étrangères déclare aujourd’hui dans un communiqué que la milice sème la corruption au Yémen et tue des civils
  • De même, le Koweït a condamné l’offensive, insistant sur la nécessité d’une prise de position internationale contre la milice

DUBAÏ: Le ministre saoudien des Affaires étrangères a condamné les attaques «répétées» de la milice houthie contre des civils et des infrastructures vitales au sud du Royaume et à Abu Dhabi.

Le ministère émirati de la Défense a déclaré aujourd’hui avoir abattu deux missiles houthis lancés contre le pays, mais qui n’ont cependant pas fait de victimes, rapporte l’agence de presse officielle WAM.

Un F-16 a détruit un lanceur de missiles balistiques dans la province d’Al-Jawf, au Yémen, immédiatement après l'attaque.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères déclare aujourd’hui dans un communiqué que la milice sème la corruption au Yémen et tue des civils.

Il souligne également la nécessité pour la communauté internationale d’agir immédiatement pour contrer les attaques répétées des Houthis.

Par ailleurs, le Royaume appelle le Conseil de sécurité des nations unies à mettre fin au comportement agressif de la milice.

En Arabie saoudite, deux habitants ont été légèrement blessés après que les Houthis ont tiré un missile balistique dimanche sur la zone industrielle d’Ahad al-Masarihah, à Jazan, peu de temps avant l’attaque contre Abu Dhabi.

Le royaume de Bahreïn a dénoncé ces attaques menées par les Houthis contre des civils.

De même, le Koweït a condamné l’offensive, insistant sur la nécessité d’une prise de position internationale contre la milice.

Le ministère turc des Affaires étrangères a, quant à lui, déclaré que les attaques contre les deux pays constituent une violation flagrante du droit international.

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) a en outre indiqué que la poursuite des attaques des Houthis reflète le rejet par la milice de tous les efforts de paix au Yémen.

 

 Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Zubala, point de rencontre des caravanes commerciales et des pèlerins du Hajj

Vue de Zubala (SPA)
Vue de Zubala (SPA)
Short Url
  • Le village de Zubala a été mentionné par plusieurs explorateurs occidentaux tels que Charles Huber, Alois Musil et Leachman, alors que de nombreux poètes en ont également fait l’éloge
  • L’Autorité du patrimoine continue de fouiller plusieurs sites majeurs du village, après la découverte de vestiges historiques

L’Histoire du village de Zubala date d’avant l’ère abbasside. Il a été largement mentionné dans les sources historiques comme point de rencontre pour les caravanes commerciales et les pèlerins. Zubala a également été décrit comme l’une des étapes les plus importantes sur le chemin du Hajj et le village a conservé son nom jusqu’à ce jour.

Situé à 25 kilomètres au sud du gouvernorat de Rafha, dans la région de la frontière nord, Zubala est riche en monuments antiques. Il abrite le puits le plus profond du chemin du Hajj, de forme carrée et d’une profondeur de 250 mètres. Le village de Zubala a été mentionné par plusieurs explorateurs occidentaux tels que Charles Huber, Alois Musil et Leachman. De nombreux poètes en ont également fait l’éloge.

Vue de Zubala (SPA)
Vue de Zubala (SPA)

Le président du club littéraire de la région de la frontière nord, Majid al-Mutlaq, souligne que Zubala abrite de nombreux vestiges, notamment son puits carré sculpté de manière unique. On y trouve encore un palais historique et une cité résidentielle voisine. Zubala est également célèbre pour ses trois étangs: Al-Shahouf, Umm al-Assafir et Al-Shihiyat.

Vue de Zubala (SPA)
Vue de Zubala (SPA)

Le chercheur en Histoire Matar ben Ayed al-Anzi indique que le village porte le nom de Zubala ben al-Harith.

Zubala a fait l’objet de plusieurs fouilles archéologiques depuis 2015. L’Autorité du patrimoine continue d’explorer plusieurs sites majeurs du village, selon une nouvelle méthodologie en conformité avec les objectifs du programme Darb Zubaida. Ce programme a été initié après la découverte de vestiges historiques au nord-ouest du village.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com