Le programme GIL: un soutien de l’Unicef à la jeunesse au Liban

Logo du programme GIL. (Photo: Hoda Rizk)
Logo du programme GIL. (Photo: Hoda Rizk)
Short Url
Publié le Mardi 29 mars 2022

Le programme GIL: un soutien de l’Unicef à la jeunesse au Liban

  • Le programme GIL entend donner aux jeunes et aux femmes les moyens de se prendre en charge grâce à des ateliers et des séminaires consacrés à l'entrepreneuriat
  • Jusqu'ici, plus de 18 271 jeunes ont été formés par cette initiative de l’Unicef, dont 57% de femmes

BEYROUTH: Au moment où le Liban traverse la crise la plus profonde de son histoire moderne, Beyrouth demeure un centre où les entrepreneurs et les jeunes esprits novateurs tombent sur des opportunités qui les poussent à mettre leur ingéniosité en action. Parmi ces initiatives se trouve le projet GIL – Generation of Innovation Leaders. Mis en place par l’Unicef, ce programme est spécialement conçu pour autonomiser les jeunes au Liban.

« Dans cette situation turbulente et compte tenu de l'augmentation des défis quotidiens, donner aux jeunes les moyens de passer du statut de victimes à celui de résolveurs de problèmes est essentiel pour préserver l'avenir du pays », confie à Arab News en français Jessica Hanna, coordinatrice du projet GIL.

L’initiative GIL a débuté en mai 2016 et a été pleinement mise en œuvre à l'échelle nationale en 2017. Financé par le royaume des Pays-Bas, GIL est un programme en trois volets visant à aider les jeunes à acquérir les compétences numériques et commerciales nécessaires au XXIe siècle. Des projets réalisés par des entrepreneurs soutenus par GIL ont été présentés lors du salon Horeca Connects au public.

Cette exposition, qui s’est tenue cette année du 22 au 24 mars au pavillon du bord de mer de Beyrouth, est un point de rencontre stratégique pour les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration de toute la région.  Son objectif principal est d'offrir aux jeunes esprits la possibilité de rencontrer des mentors et d’assister à des discussions ouvertes menées par des entrepreneurs, des experts et des figures clés de la restauration et de l'hôtellerie.

Parmi les nombreux problèmes auxquels est confrontée la jeunesse au Liban, il convient de mentionner le taux de chômage élevé. La numérisation en hausse peut considérablement améliorer les possibilités professionnelles des jeunes. Des compétences comme la capacité d'analyse, l'innovation, l'apprentissage actif, la créativité, ainsi que diverses formes de savoir-faire technologiques sont de plus en plus demandées. Actuellement, les jeunes marginalisés du pays ne sont pas qualifiés dans ces secteurs.

Le programme GIL entend ainsi donner à ces acteurs les moyens de se prendre en charge grâce à des ateliers et des séminaires consacrés à l'entrepreneuriat technologique, à la cybersécurité et au marketing des médias sociaux. Les participants sont invités à assister à une série d'activités, de séminaires, de formations et de programmes afin de combler leurs lacunes professionnelles. En effet, GIL leur fournit les outils nécessaires pour devenir des innovateurs créatifs et visionnaires dans le secteur de leur choix.

BIOWayste: transformer les déchets en ressources

BIOWayste, une start-up soutenue par GIL, a vu le jour grâce aux efforts constants du Dr Yasmine Jabali et de l’ingénieure Reine Metlej. Ce projet consiste à transformer les déchets organiques en gaz de cuisine durable et écologique.

Photo
L'ingénieure Reine Metlej et Carine Kanbar au stand de GIL, à Horeca Connects à Beyrouth. (Photo: Hoda Rizk)

La jeune ingénieure de 25 ans explique à Arab News en français qu'elle a d'abord essayé de travailler avec des organismes publics comme les municipalités. Elle leur a soumis plusieurs rapports et études, mais ceux-ci ont été rejetés pour cause de fonds insuffisants. Au Liban, certaines régions paient d’énormes sommes mensuelles pour des entreprises de collecte de déchets détenues par le secteur privé et soutenues par la classe politique du pays, accusée de corruption. Avec ce projet, la jeune ingénieure veut mettre ses idées innovantes au service de la transformation de la réalité du pays.

« Je suis sûr que nous y arriverons, mais nous ne savons pas quand»

Aujourd'hui, des milliers de jeunes au Liban sont autonomisés grâce à ce projet de l’Unicef. Selon les données fournies à Arab News en français, plus de 18 271 jeunes ont été formés par GIL jusqu’à présent, dont 57% de femmes. Certains acquièrent une formation grâce à des séminaires; d'autres lancent leur entreprise après avoir reçu un capital de départ. Enfin, certains gagnent de l'argent grâce à un approvisionnement par impact.

Photo
Nicolas Oberlin, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial (PAM) au Liban (à droite), lors d'une conférence durant Horeca Connects. (Photo: Hoda Rizk).

Nicolas Oberlin, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial (PAM) au Liban, est optimiste quant à la destinée du pays. « L’avenir du Liban est très prometteur. Il y a un potentiel incroyable, je suis sûr que nous y arriverons mais nous ne savons pas quand », a-t-il affirmé lors d’une conférence à Horeca Connects sur les femmes, les jeunes et l'innovation dans des contextes difficiles.

Au pays du Cèdre, il est plus que jamais nécessaire de donner aux acteurs les plus actifs de la société libanaise, notamment les jeunes et les femmes, à partir de projets comme GIL, les bons outils afin de proposer leurs solutions et d’espérer construire un pays qui les ressemble.


Tunisie: Le président limoge deux ministres

Le président tunisien Kais Saied (Photo, AFP).
Le président tunisien Kais Saied (Photo, AFP).
Short Url
  • Début janvier, le président avait déjà limogé la ministre du Commerce
  • Les deux nouveaux limogeages interviennent dans un contexte de tensions politiques

TUNIS: La présidence tunisienne a annoncé lundi soir le limogeage des ministres de l'Agriculture et de l'Éducation, sans donner d'explications, dans un contexte de pénuries de produits de base, dont le lait, et de grèves sporadiques dans l'enseignement. 

Le président Kais Saied a décidé "un remaniement partiel en nommant Mohamed Ali Boughdiri comme ministre de l'Éducation" en remplacement de Fethi Sellaouti, a annoncé un communiqué de la présidence. Le ministre de l'Agriculture Elyes Hamza a été remplacé par Abdelmomen Belati, a ajouté la présidence.

Début janvier, le président avait déjà limogé la ministre du Commerce Fadhila Rebhi Ben Hamza et Fakher Fakhfakh, le gouverneur de Sfax, deuxième ville du pays, engluée depuis des mois dans une crise autour de la gestion de ses déchets.

La ministre du Commerce avait été le premier membre du gouvernement de Najla Bouden, formé en novembre 2021, à être limogé par le président Saied.

Les deux nouveaux limogeages interviennent dans un contexte de tensions politiques, le pays étant en proie à de profondes divisions depuis le coup de force du président Saied qui s'est arrogé tous les pouvoirs en juillet 2021.


Le ministre saoudien des Affaires étrangères s’entretient au téléphone avec son homologue chinois

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, et son homologue chinois, Qin Gang. (Photo, AFP)
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, et son homologue chinois, Qin Gang. (Photo, AFP)
Short Url
  • Au cours de cet appel téléphonique, le prince Faisal a félicité Qin Gang pour son nouveau poste de ministre des Affaires étrangères
  • Les deux responsables ont passé en revue les relations entre l’Arabie saoudite et la Chine

RIYAD: Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhane, s’est entretenu au téléphone lundi avec son homologue chinois.

Au cours de cet appel téléphonique, le prince Faisal a félicité Qin Gang pour son nouveau poste de ministre des Affaires étrangères, et les deux responsables ont passé en revue les relations entre l’Arabie saoudite et la Chine.

Ils ont également discuté de la coopération bilatérale, de l’évolution des événements régionaux et internationaux, des efforts déployés à l’égard de ces événements afin de renforcer la sécurité et la stabilité, ainsi que des principales questions d’intérêt commun.

La Chine a nommé Qin comme nouveau ministre des Affaires étrangères à la fin du mois de décembre 2022.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


L’Arabie saoudite lance un service de visa de transit pour les passagers faisant escale dans le Royaume

Des pèlerins du Hajj passent par le contrôle des passeports à leur arrivée à l’aéroport international du roi Abdelaziz de Djeddah, ville saoudienne située sur la côte de la mer Rouge. (Photo, AFP)
Des pèlerins du Hajj passent par le contrôle des passeports à leur arrivée à l’aéroport international du roi Abdelaziz de Djeddah, ville saoudienne située sur la côte de la mer Rouge. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le visa est gratuit. Il est délivré immédiatement avec le billet du voyageur, donne droit à un séjour de quatre jours dans le Royaume et est valide pour trois mois
  • Le visa de transit pour les escales autorise l’entrée en Arabie saoudite à des fins de tourisme et de pèlerinage

RIYAD: Lundi, le ministère saoudien des Affaires étrangères a lancé un service électronique qui permettra aux passagers faisant escale dans le Royaume d’obtenir un visa d’entrée.

Le visa de transit pour les escales autorise l’entrée en Arabie saoudite aux passagers en transit qui souhaitent accomplir l’Omra, visiter la mosquée du prophète à Médine et découvrir le Royaume.

Ce nouveau service entrera en vigueur à partir de lundi, et les passagers pourront demander un visa de transit via les plates-formes électroniques de Saudia Airlines et Flynas.

La demande sera automatiquement envoyée à la plate-forme nationale unifiée des visas du ministère des Affaires étrangères pour y être traitée. Un visa numérique sera délivré instantanément et renvoyé au bénéficiaire par courrier électronique.

Le ministère a affirmé que le visa e-Transit pour les escales contribuera à réaliser les objectifs de la Vision 2030 du Royaume en consolidant sa position et en tirant parti de son emplacement stratégique distingué en tant que lien entre les continents.

Le visa est gratuit. Il est délivré immédiatement avec le billet du voyageur, donne droit à un séjour de quatre jours dans le Royaume et est valide pour trois mois.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com