Le gouvernement britannique fait pression sur l'Irak pour la libération d'un archéologue

Jim Fitton (à gauche) a été condamné à quinze ans de prison en juin pour avoir tenté de faire sortir clandestinement des objets anciens du pays (Photo, Reuters).
Jim Fitton (à gauche) a été condamné à quinze ans de prison en juin pour avoir tenté de faire sortir clandestinement des objets anciens du pays (Photo, Reuters).
Short Url
Publié le Samedi 02 juillet 2022

Le gouvernement britannique fait pression sur l'Irak pour la libération d'un archéologue

  • La famille de Fitton a critiqué le gouvernement britannique pour ce qu'elle qualifie de mauvaise réaction à cette affaire
  • Fitton a fait appel dans le but de réduire sa peine ou de faire annuler complètement sa condamnation

LONDRES: Le gouvernement britannique fait pression pour la libération d'un archéologue britannique emprisonné en Irak, a-t-on appris jeudi.

Jim Fitton a été condamné à quinze ans de prison en juin pour avoir tenté de faire sortir clandestinement des objets historiques du pays, un crime qui peut également entraîner la peine de mort.

La famille de Fitton a critiqué le gouvernement britannique pour ce qu'elle qualifie de mauvaise réaction à cette affaire. La secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Liz Truss, a toutefois déclaré à ITV News que des tractations étaient en cours pour convaincre le gouvernement irakien de libérer l'archéologue.

«Je sais que notre ambassadeur travaille sur ce dossier, tout comme notre équipe ministérielle, a-t-elle déclaré. En fin de compte, c'est une décision des autorités irakiennes, mais nous faisons tout notre possible pour obtenir cette libération.»

Fitton a été retrouvé par des responsables irakiens avec une dizaine de petites pierres et de morceaux de poterie provenant du désert le 20 mars, et a été arrêté alors qu'il tentait de quitter le pays.

Il a affirmé pour sa défense qu'il pensait que ces objets n'avaient aucune valeur et qu'il les prenait simplement en souvenir de son voyage en Irak.

Jim Fitton a été inculpé et condamné par le tribunal, alors qu’un autre homme qui a été également jugé avec lui, en l’occurrence le ressortissant allemand Volker Waldmann, a été déclaré non coupable.

Fitton a fait appel dans le but de réduire sa peine ou de faire annuler complètement sa condamnation.

La députée de la circonscription de Fitton, Wera Hobhouse, a affirmé que le ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth aurait dû adopter une position plus ferme envers l'Irak pour assurer sa libération.

«Il semble que les responsables allemands aient adopté une position beaucoup plus ferme, qu’ils soient intervenus beaucoup plus tôt, et qu’ils aient été beaucoup plus présents au niveau de leur opposition à cette affaire, comparativement au ministère des Affaires étrangères qui a adopté une approche en douceur», a-t-elle précisé à ITV.

«Nous avons deux résultats: un prisonnier est maintenant libre et Jim Fitton, notre citoyen britannique, ne l'est pas.

«Il y a donc un contraste assez clair, ce qui fait qu'on se demande si l'approche du ministère des Affaires étrangères a été la bonne», a-t-elle ajouté.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré: «Nous fournissons une assistance consulaire à un ressortissant britannique en Irak et continuons à soutenir sa famille. Nous sommes en contact avec les autorités locales.»

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Uber nomme un nouveau directeur général régional pour le Moyen-Orient et l’Afrique

Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne. (Photo fournie)
Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne. (Photo fournie)
Short Url
  • Basé à Dubaï, M. Hiemstra sera chargé de diriger la prochaine phase de croissance de la société de covoiturage Uber dans la région, qui couvre 15 pays
  • Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne

RIYAD: Uber a nommé Frans Hiemstra comme nouveau directeur général régional pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

Basé à Dubaï, M. Hiemstra sera chargé de diriger la prochaine phase de croissance de la société de covoiturage Uber dans la région, qui couvre 15 pays, selon un communiqué. Il contribuera à identifier les domaines de croissance, à définir les priorités régionales et à favoriser l’excellence opérationnelle pour stimuler l’activité d’Uber, ajoute-t-il.

Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne.

«C’est un honneur pour moi d’être le directeur général pour la région Moyen-Orient et Afrique au moment où nous nous efforçons de développer notre activité de mobilité partagée, de nous engager à atteindre nos objectifs de développement durable et de créer davantage de perspectives de rendement pour les chauffeurs et les coursiers qui utilisent l’application Uber», a déclaré M. Hiemstra.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


La Commission saoudienne de l'éducation approuve le plan stratégique 2023-2027

La Commission d'évaluation de l'éducation et de la formation est l'autorité compétente en Arabie saoudite pour évaluer, mesurer et approuver les qualifications dans le domaine de l'éducation et de la formation. (etec.gov.sa)
La Commission d'évaluation de l'éducation et de la formation est l'autorité compétente en Arabie saoudite pour évaluer, mesurer et approuver les qualifications dans le domaine de l'éducation et de la formation. (etec.gov.sa)
Short Url
  • Ce plan qui s’étale sur quatre ans vise à développer le secteur de l'éducation et de la formation, afin de parvenir à un modèle saoudien de premier plan pour le secteur
  • Il a pour objectif d’améliorer les résultats d'apprentissage des étudiants grâce à des normes et des évaluations de programmes modernes

RIYAD: Le Conseil d'administration de la Commission d'évaluation de l'éducation et de la formation (Etec) a approuvé son plan stratégique pour les années 2023-2027.

L'Etec est l'autorité compétente du Royaume pour évaluer, mesurer et approuver les qualifications en matière d'éducation et de formation. Elle englobe les secteurs public et privé et améliore la qualité de l'enseignement, au service de l'économie et du développement national.

Ce plan qui s’étale sur quatre ans vise à développer le secteur de l'éducation et de la formation, afin de parvenir à un modèle saoudien de premier plan pour le secteur.

Le modèle saoudien est conçu pour parvenir au développement national et à la croissance économique, grâce au travail de la commission avec les autorités nationales compétentes. Il vise également à améliorer la qualité du rendement pour répondre aux besoins du marché du travail et du programme de développement des capacités humaines de la Vision 2030.

Le plan stratégique englobe les étudiants, les stagiaires, les acquis d'apprentissage, les spécialistes, les institutions, les programmes, le système d'éducation et de formation, ainsi que les capacités internes de l'Etec.

Il vise à améliorer les résultats d'apprentissage des étudiants grâce à des normes et des évaluations de programmes modernes, ainsi que l'excellence et la qualité des professionnels de l'éducation et de la formation, en établissant des normes plus élevées, en accordant des licences, et en accélérant le rythme de l'excellence dans le domaine.

Cet objectif est atteint en menant des processus d’examens, d'évaluation et d'accréditation efficaces, en sus du fait d'établir une culture d'amélioration continue du système d'éducation et de formation, en fournissant des conseils basés sur des données pour soutenir la prise de décision nationale, et en développant et renforçant les capacités internes de l’Etec.

Le plan comprend également un certain nombre d'initiatives, de projets, d'indicateurs de rendement et d'objectifs qui relèvent des programmes d'évaluation: l'évaluation nationale des progrès scolaires et le programme national d'évaluation des acquis universitaires.

Le Conseil d'administration de la commission a également approuvé des normes d'accréditation académiques mises à jour en vue d'améliorer les performances.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


Le Koweït nomme Nasser al-Hain comme son représentant à l'ONU

Nasser al-Hain est un diplomate de longue date, qui a représenté le Koweït lors de nombreux événements internationaux. (Photo, AN)
Nasser al-Hain est un diplomate de longue date, qui a représenté le Koweït lors de nombreux événements internationaux. (Photo, AN)
Short Url
  • La directrice générale du bureau des Nations unies loue les efforts humanitaires du Koweït
  • Al-Hain est un diplomate de longue date et a représenté son pays lors de plusieurs événements internationaux

GENÈVE: Le Koweït a nommé Nasser al-Hain comme son représentant permanent aux Nations unies.

L'ambassadeur a présenté lundi ses lettres de créance à la directrice du bureau des Nations unies à Genève, Tatiana Valovaya, a rapporté Kuwait News Agency.    

Al-Hain a salué les contributions majeures de l'ONU dans divers domaines, et en particulier ses efforts humanitaires.

Valovaya a loué les efforts humanitaires du Koweït et a souligné les liens étroits de ce pays avec l'ONU et d'autres organisations internationales.

Al-Hain est un diplomate de longue date et a représenté son pays lors de plusieurs événements internationaux.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com