Hend al-Otaiba: «Nous sommes impatients de faire découvrir l'art, l'histoire et la culture des EAU dans l’Hexagone»

Sur une note plus personnelle, l’ambassadrice partage ses découvertes coups de cœur et sa vie, en tant que femme et mère émiratie, en France, un pays où elle se sent «chez elle». Photo fournie.
Sur une note plus personnelle, l’ambassadrice partage ses découvertes coups de cœur et sa vie, en tant que femme et mère émiratie, en France, un pays où elle se sent «chez elle». Photo fournie.
Short Url
Publié le Mercredi 21 septembre 2022

Hend al-Otaiba: «Nous sommes impatients de faire découvrir l'art, l'histoire et la culture des EAU dans l’Hexagone»

  • Francophone et experte en communications stratégiques, Hend al-Otaiba évoque la récente visite d'État du président Mohammed ben Zayed en France
  • Elle organise par ailleurs à l’ambassade une série de discussions et de débats réunissant des experts français et émiratis, les Majlons, à la croisée des «Majlis» du Golfe et des «salons» de la France des Lumières

PARIS: Le jeudi 4 novembre 2021, Hend al-Otaiba, présentait ses lettres de créance au président français, Emmanuel Macron, à l’Élysée. Aujourd’hui, la première ambassadrice des Émirats arabes unis (EAU) jamais nommée dans l’Hexagone revient pour Arab News en français sur cette année «intense, pleine de belles rencontres, d’événements, de visites et de projets».

Francophone et experte en communications stratégiques, Hend al-Otaiba évoque la récente visite d'État du président Mohammed ben Zayed en France, mais aussi les liens qui unissent les deux pays, dans les domaines de l’énergie, de la culture, des affaires. Elle organise par ailleurs à l’ambassade une série de discussions et de débats réunissant des experts français et émiratis, les Majlons, à la croisée des «Majlis» du Golfe et des «salons» de la France des Lumières. Sur une note plus personnelle, l’ambassadrice partage ses découvertes coups de cœur et sa vie, en tant que femme et mère émiratie, en France, un pays où elle se sent «chez elle».

Le président Mohammed ben Zayed a effectué en juillet dernier une visite d’État en France, la première de ce niveau depuis 1991. Pourquoi cette visite est-elle si importante et comment évaluez-vous ses retombées?
La visite d'État du président Mohammed ben Zayed en France est une étape importante dans l’approfondissement des relations entre les Émirats arabes unis [EAU] et la France, dans la continuité de la première visite présidentielle de cheikh Zayed en France en 1975. La visite fut très productive, axée sur le renforcement des partenariats et des investissements conjoints, tant dans le secteur public que privé.

EAU
Le président Mohammed ben Zayed a effectué en juillet dernier une visite d’État en France. Photo fournie.


De nombreuses questions importantes ont été soulevées lors des discussions, douze protocoles d'accord ont été élaborés dans les domaines de l'éducation, de la sécurité, de la culture et du développement durable, et des engagements en faveur de l'innovation dans des domaines tels que l'exploration spatiale et la santé ont été discutés.
L'énergie et l'avenir de la sécurité énergétique ont été un sujet majeur tout au long de la visite, avec un certain nombre de discussions en vue d'objectifs à fixer avant la COP28 aux EAU l'année prochaine.
Le lancement du Conseil d'affaires EAU-France, qui réunit dix-huit chefs d'entreprise français et émiratis pour innover dans les domaines de l'énergie, des transports et des investissements, est une occasion de collaborer davantage.
Enfin, les EAU et la France accordent une importance particulière à leur partenariat culturel. En juillet, Noura al-Kaabi, ministre de la Culture et de la Jeunesse des EAU, et Rima Abdul Malak, ministre française de la Culture, se sont rencontrées pour discuter de la relation culturelle entre la France et les EAU, renforçant ainsi un partenariat fondé sur la confiance, l'ouverture et le dialogue.

L’Energie était l’un des thèmes les plus importants de cette visite, mais nous savons que la variété d’hydrocarbures fournis à la France n’inclut pas le diesel. La situation a-t-elle évolué à l’issue de la visite?
La durabilité de notre énergie est une priorité commune majeure. Au cours de la visite présidentielle de juillet, le Partenariat stratégique global pour l'énergie [CSEP] a été signé afin que les deux pays se concentrent sur l'amélioration de la sécurité énergétique et l'action climatique, tout en réduisant les émissions de carbone avant la COP28 aux EAU. Un protocole d'accord sur l'action climatique a été élaboré entre le bureau de l'envoyé spécial des EAU pour le changement climatique et le gouvernement français.
Au cours de la visite d'État, TotalEnergies et l’Abu Dhabi National Oil Company [Adnoc] ont aussi signé un accord majeur qui inclut l’approvisionnement de carburant diesel par les EAU. Cet accord est en cours de déploiement.
Nous continuons à travailler en étroite collaboration afin d’assurer la sécurité énergétique dans de nombreux domaines.

L’après-pétrole est une question prioritaire, autant pour la France que pour les EAU. Comment les Émirats peuvent-ils profiter du savoir français quand il s’agit de la transition énergétique?
Nous apprenons constamment les uns des autres, en nous associant pour construire des technologies et des systèmes qui profiteront à nos deux pays, ainsi qu’à d’autres nations dans le monde.
Les EAU et la France ont conclu de nombreux partenariats solides axés sur la transition énergétique. Le partenariat Emerge entre Masdar (EAU) et EDF (France) porte sur l'avenir de la technologie solaire, et les deux entreprises se sont conjointement lancées dans de grands projets.

dassault
Les EAU et la France ont conclu de nombreux partenariats solides axés sur la transition énergétique. Photo fournie.


Le partenariat stratégique entre Adnoc et TotalEnergies nous permettra d'explorer de nouvelles opportunités d'innovation et de croissance sur l'ensemble de la chaîne d’approvisionnement en énergie. Cette relation et bien d'autres soulignent notre engagement en faveur des partenariats gouvernementaux et de la collaboration avec le secteur privé pour relever les défis énergétiques mondiaux.
Dans le cadre de l'Expo 2020, les EAU ont collaboré avec Siemens Energy pour lancer le projet Green Hydrogen afin d'explorer les possibilités de production durable d'hydrogène. La France s'est engagée à collaborer avec les EAU pour développer cette technologie. L'Emirates Nuclear Energy Corporation (Enec) et l'entreprise française EDF ont signé un protocole d'accord en 2021 afin de poursuivre la recherche et le développement dans ce domaine.

La France est le troisième plus grand investisseur aux Émirats, comment cela se traduit-il concrètement dans les différents secteurs?
La France et les EAU ont des relations d'investissement fructueuses dans de nombreux domaines. La France est très présente aux EAU, notamment dans les secteurs de l'énergie, de l'eau et de l'hôtellerie. Parmi les pays du Moyen-Orient, ce sont les EAU qui accueillent le plus grand nombre d'entreprises françaises; elles emploient collectivement plus de trente mille personnes.
Le transport maritime est un autre exemple de partenariat entre nos deux pays. La société française CMA CGM a investi dans Abu Dhabi Ports afin de créer un nouveau terminal de pointe au port de notre capitale, en pleine expansion.
Enfin, la France et les EAU collaborent de manière approfondie dans le domaine de la technologie et l'innovation, Dubaï étant désignée comme un «French Tech Hub» et certifiée depuis 2016, donnant lieu à des prix annuels décernés aux start-up les plus prometteuses. Cette année, les EAU ont lancé NextGenFDI pour attirer davantage d'entreprises et de talents en les accompagnant afin qu'ils se lancent et se développent aux EAU – nous pensons que cela constituera une excellente opportunité pour les entreprises en France et dans le monde entier.


Quels enseignements avez-vous tiré de l’expérience du projet Majlon, cette série d’événements à l’ambassade des EAU à Paris, et comment atteint-il l’objectif de renforcer les synergies entre les deux pays?
Les Majlons organisés par l’ambassade des EAU en France sont une série de discussions et de débats réunissant des experts français et émiratis. Ils s'inspirent des traditions des EAU et de la France: les majlis du Golfe, qui permettent le partage d'informations, et les salons de discussion de l'époque des Lumières en France. Par exemple, le Majlon «Dialogue interconfessionnel et coexistence pacifique» a mis l'accent sur l'importance du dialogue entre les religions, les multiples représentants religieux présents partageant leurs idées.

majlon
Les Majlons organisés par l’ambassade des EAU en France sont une série de discussions et de débats réunissant des experts français et émiratis. Photo fournie.


La série Majlon permet une véritable ouverture et un échange entre des personnes d’horizons différents. C'est l’occasion pour les citoyens des EAU et de la France d'en apprendre plus sur la richesse de leurs patrimoines et cultures respectifs.

Comment voyez-vous l’avenir de Majlon et quels prochains événements pouvez-vous annoncer?
La série Majlon a pour objectif d’approfondir les relations entre nos pays. Cette série d’événements est une plate-forme pour le développement d'initiatives de partenaires français et émiratis, une occasion de construire et de sceller de futurs partenariats, et de développer des projets dans divers domaines.
L'avenir de la série Majlon est prometteur. Les prochains événements aborderont des thèmes tels que la culture, les médias, la jeunesse, l'éducation et les opportunités d'investissement entre la France et les EAU. Ils sont en cours de préparation, et nous partagerons plus d'informations sur les prochains thèmes en temps voulu.


Quels sont les principaux monuments/événements que vous avez eu l’opportunité de visiter en France. Lesquels vous ont le plus marquée et pourquoi?
C’est un plaisir pour moi de vivre en France depuis un an et d'avoir eu la chance d’apprendre à mieux connaître le pays et sa culture. J’étais honorée d’assister aux célébrations du 14-Juillet, une cérémonie fraternelle et un moment politique historique et symbolique puissant en France.
J'ai eu le privilège d’assister à de nombreux événements, de visiter de nombreux sites et monuments magnifiques qui font partie du patrimoine français. J’ai pu constater un engagement fort en faveur des arts, de la culture et de l'histoire à la fondation Louis Vuitton, créée par Gehry Partners, que je classerais parmi mes expériences les plus marquantes récemment. Elle est ouverte au public depuis 2014, et c’est un lieu remarquable de dialogue et de réflexion. Les visiteurs peuvent y découvrir des expositions passionnantes.

EAU
C’est un plaisir pour moi de vivre en France depuis un an et d'avoir eu la chance d’apprendre à mieux connaître le pays et sa culture. Photo fournie.


Un autre moment fort depuis le début de mon affectation a été la visite du château de Chantilly, qui abrite des siècles d'histoire et constitue un centre du patrimoine culturel français. Du château au jardin, en passant par les grandes écuries, nous avons pu découvrir de nombreux éléments de l'histoire française.
J'ai également apprécié ma visite dans le sud de la France, en particulier la beauté du paysage naturel et l'architecture, sans oublier la cuisine. J’ai aimé visiter Fontainebleau, pour découvrir sa forêt et son château royal. Visiter le théâtre Cheikh Khalifa Bin Zayed, soigneusement restauré pour retrouver sa gloire d'antan, était une expérience unique.

Nous avons vu, avec Le Louvre et la Sorbonne, le rayonnement culturel français s’installer aux Émirats. Qu’en est-il de la culture émiratie en France? Y a-t-il des projets en vue?
Il existe des liens culturels forts entre la France et les EAU et plusieurs projets renforcent ce lien, ce qui s'est avéré inestimable tant pour les Émiratis que pour les Français.
Nous pouvons constater une sensibilisation croissante aux subtilités de la langue arabe en France, comme l'illustre le récent accord entre l'Institut du monde arabe [IMA] et le Centre de langue arabe d'Abu Dhabi pour coopérer sur un certificat linguistique. Cela fait suite à l'introduction du français comme troisième langue obligatoire dans les écoles publiques et l'inauguration d'un réseau de radio en langue française aux EAU pour soutenir l’enseignement du français.
Le Centre Cheikh Zayed du musée du Louvre rend hommage au père fondateur des EAU et place la relation culturelle entre les deux pays au cœur de Paris. D'autres espaces, dont le théâtre Cheikh Khalifa, témoignent de la volonté des EAU à participer à la restauration de monuments français et à la protection du patrimoine. La représentation des EAU par six artistes émiratis à la Biennale internationale Révélations à Paris est un autre exemple de cet engagement.
Nous attendons avec impatience les futures occasions de faire découvrir l'art, l'histoire et la culture des EAU dans l'Hexagone.

Le monde arabe, l’Islam et les communautés arabes sont aujourd’hui au cœur du débat sociopolitique en France. En tant qu’ambassadrice d’un pays arabe, comptez-vous prendre des initiatives dont l’impact serait positif sur les relations entre le monde arabe et la France?
Étant originaire des EAU, j'ai la chance de pouvoir faire partager des éléments de notre patrimoine et de participer à des rencontres interculturelles, ce qui permet aux Français d'entrevoir l'ouverture d'esprit et les progrès constants de notre pays.
Il existe encore des idées fausses sur la vie aux EAU, notamment sur le rôle des femmes. L'un de mes objectifs est de montrer combien de femmes brillantes et inspirantes occupent des postes de direction aux EAU, tant dans le secteur public que privé. Dans notre gouvernement, la participation des femmes est déjà très élevée: les femmes représentent 66% du secteur public des EAU et 50% des sièges au Conseil national fédéral. Il est important que les Français sachent que, pour ces raisons et bien d'autres, les EAU sont classés au 1er rang dans le monde arabe et au 18e rang mondial dans l'indice d'égalité des sexes 2020 du Programme des nations unies pour le développement.
Nous continuerons à établir des partenariats culturels pour permettre aux résidents des deux pays de visiter et d'explorer l'histoire, l'art et l'architecture de l’autre. La série Majlon a été une excellente plate-forme de partage d’idées pour l'avenir, tandis que nos partenariats commerciaux nouvellement établis ont permis à différents secteurs d'apprendre les uns des autres et de créer des liens durables.

En tant que femme émiratie et mère, quelle différence pour vous entre votre vie aux EAU et la vie en France?
Être en France est une opportunité pour ma famille de découvrir une nouvelle culture et un nouveau mode de vie, cela nous donne à tous la chance d'explorer et d'apprendre. Comme aux EAU, il y a en France de remarquables grandes villes, et une grande diversité de magnifiques paysages.
Au-delà des différences linguistiques, historiques et climatiques, il existe de nombreuses similitudes, notamment en matière d’attachement au patrimoine culturel, d'ouverture à la discussion et de volonté d'apprendre des autres. Je suis chanceuse de pouvoir me sentir chez moi dans ces deux pays.

(Yara Sarkis a contribué à la réalisation de cette interview)


Tunisie: Un an de prison pour un journaliste ayant refusé de dévoiler ses sources

Le journaliste tunisien Khalifa Guesmi (Photo, Instagram: @khalifagasmi).
Le journaliste tunisien Khalifa Guesmi (Photo, Instagram: @khalifagasmi).
Short Url
  • Khalifa Guesmi avait été arrêté pendant une semaine en mars puis libéré au nom d'une loi antiterroriste
  • Le journaliste, qui travaille comme reporter restera en liberté provisoire en attendant l'audience en appel

TUNIS: La justice tunisienne a condamné mardi à un an de prison un journaliste d'une radio privée pour avoir refusé de dévoiler ses sources, a annoncé son employeur, Mosaïque FM.

Le journaliste, qui travaille comme reporter pour cette radio à Kairouan (centre), restera en liberté provisoire en attendant l'audience en appel.

Khalifa Guesmi avait été arrêté pendant une semaine en mars puis libéré au nom d'une loi antiterroriste, après la publication sur le site de la station d'une information portant sur le démantèlement d'une "cellule terroriste" et l'arrestation de ses membres. Il a refusé de divulguer ses sources aux forces de sécurité.

La justice a également prononcé une autre peine de trois ans de prison contre un agent de sécurité dans la même affaire, selon la même source.

Dans un communiqué diffusé avant l'annonce du verdict, le Syndicat des journalistes tunisiens (SNJT) a réclamé "l'arrêt des poursuites" contre ce journaliste et "l'abandon de toutes les charges liées à l'exercice professionnel de son métier".

Le syndicat a aussi appelé au "respect de la liberté du travail journalistique et de ses garanties, notamment la protection des sources, la liberté de publication et la liberté d'expression".


Syrie: Washington veut dissuader Ankara de mener une offensive terrestre

Le président turc Recep Tayyip Erdogan (Photo, AFP).
Le président turc Recep Tayyip Erdogan (Photo, AFP).
Short Url
  • Les États-Unis maintiennent quelque 900 soldats dans le nord-est syrien, aux côtés des FDS
  • Les Forces démocratiques syriennes ont joué un rôle clé dans les combats de la coalition internationale antidjihadiste

WASHINGTON: Une opération terrestre de la Turquie en Syrie risquerait de "compromettre" les acquis de la guerre contre le groupe État islamique (EI) dans ce pays, a estimé mardi le porte-parole du Pentagone, appelant Ankara à la retenue.

La Turquie a lancé le 20 novembre une série de raids aériens dans le nord-est de la Syrie sur des positions de combattants kurdes membres de groupes qualifiés de "terroristes" par Ankara. Et son président Recep Tayyip Erdogan a réitéré la semaine dernière son intention d'ordonner, "le moment venu", une offensive terrestre.

"Une poursuite des combats, et plus particulièrement une offensive terrestre, compromettrait gravement les gains durement acquis dans la lutte contre l'EI et déstabiliserait la région", a déclaré à la presse le général Pat Ryder.

La possibilité d'une opération terrestre "continue de nous inquiéter (...) et nous appelons à la retenue", a ajouté le porte-parole du ministère américain de la Défense, tout en reconnaissant la légitimité des exigences de sécurité d'Ankara.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS, dominées par les Kurdes), qui contrôlent le nord-est de la Syrie, ont joué un rôle clé dans les combats de la coalition internationale antidjihadiste qui a délogé les combattants de l'EI de la région.

La Turquie a lancé ses raids après un attentat qui a fait six morts et des dizaines de blessés à Istanbul le 13 novembre, accusant les Kurdes de l'avoir commandité, ce qu'ils ont démenti.

Le général Ryder a précisé que les soldats américains encore déployés dans le nord-est de la Syrie avaient réduit leurs patrouilles communes avec leurs alliés des FDS. "Nous avons réduit le nombre de patrouilles parce que (...) nous les effectuons en partenariat avec les FDS et que celles-ci ont réduit leurs patrouilles", a-t-il expliqué.

Les États-Unis maintiennent quelque 900 soldats dans le nord-est syrien, aux côtés des FDS.


Algérie: Le journaliste Lazhari Labter remis en liberté

Le journaliste et éditeur algérien Lazhari Labter (Photo, Instagram: @lesmotsdekhawla).
Le journaliste et éditeur algérien Lazhari Labter (Photo, Instagram: @lesmotsdekhawla).
Short Url
  • Lazhari Labter a publié une quarantaine d'ouvrages de poésie, romans et chroniques
  • Il est également spécialiste de la bande dessinée algérienne à laquelle il a consacré deux ouvrages

ALGER: Le journaliste, poète et éditeur algérien Lazhari Labter, interpellé le 20 novembre, a annoncé mardi avoir été remis en liberté, sans préciser les motifs de son arrestation.

"Un grand, un très grand merci à vous toutes et vous tous, nombreux, très nombreux, de toutes les régions de notre pays et de l’étranger qui m’ont exprimé, sous une forme ou une autre, leur solidarité, leur soutien dans les moments difficiles que j’ai connus ces derniers jours", a écrit M. Labter, 70 ans, sur sa page Facebook.

"Vous comprendrez qu’il m’est difficile en cette journée où je retrouve les miens et où j’ai besoin de me reposer, de répondre à chacun individuellement", a-t-il ajouté, promettant de rester "fidèle à mes principes de justice et de liberté".

"Vive l'Algérie libre et démocratique ! Liberté pour tous les prisonniers injustement incarcérés !" a-t-il conclu, sans fournir d'explication sur les raisons de son arrestation.

Lazhari Labter a publié une quarantaine d'ouvrages de poésie, romans et chroniques. Il est également spécialiste de la bande dessinée algérienne à laquelle il a consacré deux ouvrages. Il a en outre édité plus d'une soixantaine de livres.

En tant qu'éditeur, M. Labter a été président du Syndicat professionnel du livre (SPL).

Lazhari Labter a été Coordinateur chargé des projets médias pour le Maghreb de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et est un membre fondateur du Syndicat national des journalistes (SNJ).

Plusieurs journalistes algériens sont en prison après des condamnations ou dans l'attente de leur jugement, selon la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH).

L'Algérie figure à la 134e place (sur 180) du classement mondial de la liberté de la presse 2022 établi par RSF.