La blessure auto-infligée d'Israël

Des manifestants sont aspergés de canons à eau par la police anti-émeute israélienne lors d'une manifestation contre le plan de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 24 juillet 2023 (Photo, AFP).
Des manifestants sont aspergés de canons à eau par la police anti-émeute israélienne lors d'une manifestation contre le plan de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 24 juillet 2023 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Vendredi 28 juillet 2023

La blessure auto-infligée d'Israël

  • Lundi, l'American Anthropological Association a approuvé une résolution boycottant les institutions universitaires israéliennes
  • L'association a confirmé au Times qu'elle n'a pas de boycott similaire contre les institutions universitaires d'un autre pays, pas même la Russie

Lundi, l'American Anthropological Association a approuvé une résolution boycottant les institutions universitaires israéliennes. C'est le genre de geste illibéral et curieusement ciblé – l'association a confirmé au Times qu'elle n'a pas de boycott similaire contre les institutions universitaires d'un autre pays, pas même la Russie.

Mais pourquoi s'énerver sur les torts que certains anthropologues irresponsables essaient d'infliger à l'État juif alors que cet État se fait tellement plus mal ?

La résolution du groupe a coïncidé avec le vote de la Knesset israélienne pour approuver une législation controversée limitant le pouvoir du pouvoir judiciaire. C'est un véritable désastre pour Israël non pas parce que le projet de loi est « anti-démocratique », mais parce qu'il risque de priver le pays de son arme la plus puissante : la loyauté farouche de ses citoyens les plus productifs et les plus civiquement engagés.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Ukraine : Les messages contradictoires de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours à l'occasion de la Journée du Défenseur de la patrie au Kremlin de Moscou (Photo, AFP).
Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours à l'occasion de la Journée du Défenseur de la patrie au Kremlin de Moscou (Photo, AFP).
Short Url
  • Si la Russie l'emporte, c'est-à-dire si elle bat l'OTAN, elle se hissera au rang de leader sur la scène mondiale
  • La guerre en Ukraine entre dans sa troisième année sans perspective de fin

Deux ans déjà ! Et pour combien de temps encore ? C'est ce qui vient à l'esprit alors que la guerre en Ukraine entre dans sa troisième année sans perspective de fin.

La guerre étant une affaire d'aujourd'hui, il ne faut pas s'attendre à ce que ceux qui la mènent pensent à l'après-guerre. Les belligérants qui l'initient finissent souvent par perdre la guerre. Dans la guerre actuelle, les enjeux sont si importants qu'il est difficile d'imaginer une fin en termes de vainqueur et de vaincu.

Si la Russie l'emporte, c'est-à-dire si elle bat l'OTAN, elle se hissera au rang de leader, non seulement en Europe, mais aussi sur la scène mondiale.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


La poésie tunisienne d’expression française sous la loupe des académiciens

La poésie tunisienne de langue française n’accéda à une véritable originalité qu’avec les poèmes de Salah Garmedi, icononoclastes au niveau de la forme et du thème (Photo, La Presse).
La poésie tunisienne de langue française n’accéda à une véritable originalité qu’avec les poèmes de Salah Garmedi, icononoclastes au niveau de la forme et du thème (Photo, La Presse).
Short Url
  • Cette poésie date de 120 ans à peu près, et a été initiée à l’orée du XXe siècle sous le protectorat par Mustapha Kurda
  • Elle a été marquée soit par l’exotisme ou par le mimétisme avec les élèves de l’école française

A défaut d’un engagement précis, ou d’une évocation directe et brutale d’événement historique marquant, ce qui caractérise cette poésie est l’affirmation unanime d’une liberté sans frein, oublieuse des tabous et des interdictions ancestrales, toujours en quête de transgression et d’idole à bafouer.

Aborder le thème de la poésie tunisienne francophone est une tâche à la fois ardue et complexe. Le professeur, écrivain et poète Samir Marzouki part de ce constat avant de faire un petit panorama, une sorte de synthèse relative aux 50 dernières années, lors d’une conférence organisée la semaine dernière par le département des lettres de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, Beit al-Hikma sur le thème : considérations relatives à la nouvelle poésie tunisienne de langue française.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’élan populaire a barré la route au 5e mandat de Bouteflika: Il y a cinq ans, le hirak

Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat (Photo, El Watan).
Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat (Photo, El Watan).
Short Url
  • Ce soulèvement populaire a réussi, de par son ampleur inédite, à susciter l’admiration à travers le monde
  • Le hirak était un véritable moment de communion nationale ayant mobilisé les Algériens de tous bord polique

Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat. Depuis ce 22 février 2019, des millions de personnes défilaient chaque vendredi dans les rues pour exprimer leur aspiration à un Etat de droit et dénoncer vigoureusement la corruption qui avait atteint des seuils intenables.

Ce soulèvement populaire a réussi, de par son ampleur inédite, à susciter l’admiration à travers le monde, comme il a été une source d’inspiration à d’autres nations éprises de démocratie. Ce mouvement était un véritable moment de communion nationale ayant mobilisé les Algériens, quels que soient leurs bord politique et catégories sociales.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.