Larbi Cherkaoui dévoile son «Spirit of the letter»

Artiste-peintre et calligraphe, Larbi Cherkaoui se distingue par sa capacité à utiliser des supports traditionnels qu’il exploite, mêlant parfois calligraphie arabe et gestuelles abstraites (Photo, Instagram).
Artiste-peintre et calligraphe, Larbi Cherkaoui se distingue par sa capacité à utiliser des supports traditionnels qu’il exploite, mêlant parfois calligraphie arabe et gestuelles abstraites (Photo, Instagram).
Short Url
Publié le Dimanche 24 janvier 2021

Larbi Cherkaoui dévoile son «Spirit of the letter»

  • Le travail de cet artiste marrakchi a été, également, salué par plusieurs critiques d’art, dont Jean-François Clément
  • «Larbi Cherkaoui est passé maître dans l’art de mélanger les genres. Il y a une nécessité intérieure qui le pousse à évoluer, à ne jamais utiliser les mêmes concepts»

C’est une première pour l’artiste Larbi Cherkaoui, car l’événement sera dédié uniquement à ses œuvres, qu’il avait l’habitude de montrer aux côtés d’autres plasticiens. La particularité de l’exposition réside aussi dans le sujet que l’artiste a abordé concernant la lettre et ses mystères.

Pour le critique d’art Abderrahman Benhamza, «le lettrage de Larbi Cherkaoui se veut sobre, allusif, parfois effacé, rarement citationnel, encore moins décoratif. Vouloir reconnaître chez lui de la matière écrite, cela est possible à travers la tournure alphabétique, certains mots, se prêtant à la lisibilité, produisent même un simulacre de sens… Pourtant, ce n’est pas le but pour Cherkaoui qui n’“écrit” pas ses lettres, son langage est d’abord plastique, il est à valoriser dans sa belle et ample gestualité».
Le travail de cet artiste marrakchi a été, également, salué par plusieurs critiques d’art, dont Jean-François Clément qui trouve que «Larbi Cherkaoui est passé maître dans l’art de mélanger les genres. Il accumule les expériences et augmente sans cesse sa maîtrise des techniques. Il y a une nécessité intérieure qui le pousse à évoluer, à ne jamais utiliser les mêmes concepts». Et d’ajouter que «le calligraphe ne peut jamais être écrasé par les mots qu’il écrit. Il garde toujours une liberté qui s’exprime par le geste lorsque celui-ci commence à se distancier par rapport à sa seule mémoire mécanique pour se muer en mémoire créatrice».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.

Un peintre israélien crée 120 nuances de Trump
Par AFP -
L'univers imagé d’Aziza Guermazy, peintre tunisienne
Par Rami Abou Diab -

Rabat et Moscou «profondément étonnés» suite aux informations propagées par certains médias sur un prétendu refroidissement de leurs relations

Le ministre russe des affaires étrangères Serguei Lavrov et son homologue marocain Nasser Bourita (d). (Photo, Le Matin)
Le ministre russe des affaires étrangères Serguei Lavrov et son homologue marocain Nasser Bourita (d). (Photo, Le Matin)
Short Url
  • Le ministre marocain des Affaires étrangères a évoqué «les questions d’actualité liées au développement des relations russo-marocaines traditionnellement amicales ont été examinées de manière approfondie» avec son homologue russe
  • Les deux parties ont également évoqué les préparatifs de la sixième session ministérielle du Forum de coopération russo-arabe à Marrakech

La tenue prochaine à Moscou de la huitième réunion de la Commission mixte maroco-russe de coopération économique, scientifique et technique et d’autres échéances bilatérales importantes ont été au centre d’une rencontre, jeudi, entre le représentant spécial du Président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d’Afrique et vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, et l’ambassadeur du Maroc à Moscou, Lotfi Bouchaara.

Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, «au cours de cet entretien, les questions d’actualité liées au développement des relations russo-marocaines traditionnellement amicales ont été examinées de manière approfondie, y compris l’organisation, dans les meilleurs délais, à Moscou, de la huitième réunion de la Commission mixte intergouvernementale de coopération économique, scientifique et technique».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Détournement de l’argent public et d’un Etat

L'ancien ministre tunisien de la Société civile et des Droits de l'Homme Mehdi Ben Gharbia  le 31 août 2016 au Palais de Carthage près de Tunis. (Photo, AFP via Getty Images)
L'ancien ministre tunisien de la Société civile et des Droits de l'Homme Mehdi Ben Gharbia le 31 août 2016 au Palais de Carthage près de Tunis. (Photo, AFP via Getty Images)
Short Url
  • «En Tunisie, depuis le règne finissant de Bourguiba, des clans rapaces se déchirant pour sa succession, la politique et les affaires ont juré union et fidélité ad vitam aeternam»
  • «L’époque de Ben Ali a été une leçon en la matière. Les familles régnantes se servaient impunément dans les caisses publiques, avec une justice à la solde et des médias muselés, sans avoir été inquiétées le temps de deux décennies»

Il est riche, puissant et intouchable. Du moins c’est ce qu’il croyait. Constituant et député, ancien ministre et ancien président de club de foot, Mehdi Ben Gharbia vient d’être mis en examen. Véritable ovni politique, il est social et démocrate, adepte du libéralisme économique, fervent islamiste à ses débuts. Il a même fait de la prison, alors membre actif du mouvement Ennahdha.

Esprit vif, langue aiguisée, rusé, aimant le goût du risque, le tout assorti d’une morale accommodante, Mehdi Ben Gharbia ne fait pas les choses à moitié. Des qualités nécessaires autant en politique que dans le business.

 Il a percé dans les deux. Outre la gestion d’affaires florissantes, il était, avant le gel du Parlement, un député influent du parti Tahya Tounès. Ses apparitions à l’hémicycle étaient rares. En témoignent les taux de participation aux votes (pas même 10%) et de présence (tout juste 19%). Sa force est ailleurs, dans l’antichambre du pouvoir, où cet homme d’argent et de réseau est devenu vraisemblablement incontournable. 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Quel contrat pour quelle performance ?

(Photo, AP)
(Photo, AP)
Short Url
  • «Parmi les leviers qui meublent l’actuelle tentative de réforme de la gestion du secteur public marchand, figure un projet de généraliser les contrats de performance»
  • «La démarche d’évaluer réellement une performance dans le secteur public marchand est souvent délicate et soulève des interrogations de fond»

Que faire du secteur public marchand qui compte plus d’un millier d’entreprises publiques défaillantes qui emploient près d’un demi-million d’Algériennes et d’Algériens, qui se retrouvent en situation d’extrême vulnérabilité ? Voici une question qui n’est posée qu’en temps de crise.

Même si les prix du pétrole remontent aléatoirement ces derniers temps, il n’en demeure pas moins que le Trésor public est dans l’incapacité de maintenir durablement sous perfusion des entreprises publiques en difficulté.

Parmi les leviers qui meublent l’actuelle tentative de réforme de la gestion du secteur public marchand, figure un projet de généraliser les contrats de performance.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.