Hidalgo espère "que ce seront les 4 dernières semaines de confinement"

La maire de Paris Anne Hidalgo devant l'Hôtel de Ville, à Paris, le 12 mars 2021.  (Stéphane de Sakutin / AFP)
La maire de Paris Anne Hidalgo devant l'Hôtel de Ville, à Paris, le 12 mars 2021. (Stéphane de Sakutin / AFP)
Short Url
Publié le Vendredi 19 mars 2021

Hidalgo espère "que ce seront les 4 dernières semaines de confinement"

  • "On espère tous que l'on sortira tous de ces 4 semaines, que ce seront les 4 dernières semaines de confinement, on va tout faire pour", a déclaré la maire de Paris
  • La Haute autorité de santé (HAS) française a donné son feu vert à la reprise "sans délai" de la vaccination avec AstraZeneca, mais recommande de le réserver aux personnes de 55 ans et plus

PARIS : La maire PS de Paris Anne Hidalgo a plaidé vendredi pour "tout faire" afin que ce soient "les quatre dernières semaines de confinement", demandant "d'accélérer le processus de vaccination" et se disant prête à être vaccinée "pour l'exemple" avec AstraZeneca.

"On espère tous que l'on sortira tous de ces 4 semaines, que ce seront les 4 dernières semaines de confinement, on va tout faire pour", a déclaré la maire de Paris au lendemain de l'annonce par le gouvernement de nouvelles mesures de confinement pour 16 départements, dont les 8 d'Ile-de-France.

"Il nous faut accélérer le processus de vaccination", a répété Mme Hidalgo, rappelant sa demande de "multiplier par 4" le nombre de personnes vaccinées dans la capitale.

"Il nous faut reprendre l'AstraZeneca et on ira convaincre les quelques inquiétudes et tergiversations" pour que les gens se fassent "vacciner massivement", a-t-elle encore dit, se disant prête à se faire vacciner "pour l'exemple", y compris, "bien sûr", avec le vaccin du laboratoire suédo-britannique.

"Je regrette ce moment de grande confusion mais la vérification est faite et tant mieux, les dernières barrières sont levées", a ajouté Mme Hidalgo à propos du vaccin d'AstraZeneca, dont l'utilisation avait été suspendue dans une quinzaine de pays après le signalement d'effets secondaires graves tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots.

La Haute autorité de santé (HAS) française a donné son feu vert à la reprise "sans délai" de la vaccination avec AstraZeneca, mais recommande de le réserver aux personnes de 55 ans et plus, dans un avis publié vendredi.

Le Premier ministre Jean Castex devait recevoir vendredi sa première dose d'AstraZeneca dans l'idée de rassurer les Français.

Interrogée sur les nouvelles mesures de "freinage massives" de la pandémie de Covid-19, Mme Hidalgo, potentielle candidate à la présidentielle, a "pris acte". "On a tiré quelques enseignements", s'est-elle réjouie à propos de la "liberté de déplacement plus grande" et des possibilités d'activité physique.


Législatives: début du vote par internet pour les Français de l'étranger

Le 4 juin se déroulera le premier tour de scrutin en Polynésie française et pour les Français de l'étranger qui votent dans les ambassades et les consulats du continent américain. Le 5 juin ce sera au tour des Français de l'étranger hors continent américain. (AFP).
Le 4 juin se déroulera le premier tour de scrutin en Polynésie française et pour les Français de l'étranger qui votent dans les ambassades et les consulats du continent américain. Le 5 juin ce sera au tour des Français de l'étranger hors continent américain. (AFP).
Short Url
  • Le vote par internet n'est autorisé que pour les Français établis hors de France, et uniquement pour les législatives et les élections consulaires
  • Près de 150 candidats au total sont en lice cette année sur ces 11 circonscriptions, mais tous n'ont pas déposé de profession de foi ou de bulletin

PARIS: Les Français vivant à l'étranger et inscrits sur les listes électorales consulaires peuvent voter par internet pour le premier tour des élections législatives dès vendredi 12H00 (heure de Paris) et jusqu'à mercredi prochain.

Donnant le coup d'envoi de ce scrutin clé, ces électeurs à l'étranger disposent au total de quatre modalités de vote: à l’urne, par procuration, par internet et par correspondance.

Le vote par internet n'est autorisé que pour les Français établis hors de France, et uniquement pour les législatives et les élections consulaires.

Il existe 11 circonscriptions couvrant le globe, et autant de députés des Français de l'étranger depuis 2012. Le vote par internet a été mis en oeuvre cette année-là, mais pas en 2017 pour les dernières législatives. Il s'agissait de parer à d'éventuelles cyberattaques, dans un contexte de soupçons sur l'élection américaine de 2016 qui avait vu la victoire de Donald Trump.

Près de 150 candidats au total sont en lice cette année sur ces 11 circonscriptions, mais tous n'ont pas déposé de profession de foi ou de bulletin. Ainsi le député ex-LREM M'jid El Guerrab, récemment condamné pour une agression, a renoncé à se présenter il y a une dizaine de jours et soutient l'ex-ministre Elisabeth Moreno, investie par la majorité dans la circonscription des Français du Maghreb et Afrique de l'Ouest.

Il était "trop tard" pour un retrait et "il n'y aura pas de bulletin à mon nom", a-t-il expliqué à l'AFP.

Le 4 juin se déroulera le premier tour de scrutin en Polynésie française et pour les Français de l'étranger qui votent dans les ambassades et les consulats du continent américain. Le 5 juin ce sera au tour des Français de l'étranger hors continent américain.

Le 11 juin aura lieu le premier tour en Guadeloupe, Guyane, Martinique, à Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon. Et le 12 juin le premier tour en métropole, ainsi qu'à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et à La Réunion, avant un second tour une semaine après.


Un mort et un blessé grave lors du crash d'un ULM dans la Creuse

Un anesthésiste surveille les fonctions vitales d'un patient lors d'une opération chirurgicale, le 25 juillet 2014, au CHU de Limoges (Photo, AFP).
Un anesthésiste surveille les fonctions vitales d'un patient lors d'une opération chirurgicale, le 25 juillet 2014, au CHU de Limoges (Photo, AFP).
Short Url
  • L'ULM s'est écrasé dans un champ à proximité de l'aérodrome de Saint-Laurent jeudi en fin d'après-midi
  • Le pilote, un homme âgé de 26 ans, était décédé à l'arrivée des pompiers

GUERET: Le pilote d'un avion bi-place a été tué et son passager grièvement blessé lors du crash de leur appareil jeudi près de Guéret, dans la Creuse, a-t-on appris auprès des pompiers.

L'ULM s'est écrasé dans un champ à proximité de l'aérodrome de Saint-Laurent jeudi en fin d'après-midi, à 6 km à l'est de Guéret, après une tentative de décollage manquée, a précisé le maire de Saint-Laurent Alain Clédière à un correspondant de l'AFP.

Selon M. Clédière, "l'avion appartenait à la famille du pilote".

Le pilote, un homme âgé de 26 ans, était décédé à l'arrivée des pompiers. Son passager, âgé de 20 ans a été transporté en état d’urgence absolue au CHU de Limoges.


Macron et le Premier ministre australien veulent «rebâtir une relation» de «confiance», selon l'Elysée

Le travailliste Anthony Albanese, 59 ans, a été investi lundi Premier ministre d'Australie, à l'issue de la victoire de son parti samedi aux législatives. (Photo, AFP)
Le travailliste Anthony Albanese, 59 ans, a été investi lundi Premier ministre d'Australie, à l'issue de la victoire de son parti samedi aux législatives. (Photo, AFP)
Short Url
  • «Une feuille de route sera préparée pour structurer ce nouvel agenda bilatéral, en identifiant des coopérations stratégiques entre nos deux pays avec pour objectif de renforcer notre résilience et de contribuer à la paix et la sécurité régionales»
  • La défaite de Scott Morrison aux législatives «me convient très bien», avait aussitôt déclaré le ministre français sortant des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian

PARIS: Le Président de la République Emmanuel Macron et le nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese veulent « rebâtir une relation » de « confiance », après la crise diplomatique liée à la rupture d'un mégacontrat de sous-marins français, a indiqué jeudi l'Elysée dans un communiqué.  

« Après avoir pris note de la profonde rupture de confiance qui a suivi la décision de l'ancien Premier ministre, Scott Morrison, de mettre fin au programme des futurs sous-marins », il y a 8 mois, Emmanuel Macron et Anthony Albanese, qui ont échangé jeudi au téléphone, « sont convenus de rebâtir une relation bilatérale fondée sur la confiance et le respect, pour surmonter ensemble les enjeux globaux, au premier rang desquels l'urgence climatique, et les défis stratégiques en Indopacifique », a précisé l'Elysée. 

« Une feuille de route sera préparée pour structurer ce nouvel agenda bilatéral, en identifiant des coopérations stratégiques entre nos deux pays avec pour objectif de renforcer notre résilience et de contribuer à la paix et la sécurité régionales », ajoute le communiqué. 

Le travailliste Anthony Albanese, 59 ans, a été investi lundi Premier ministre d'Australie, à l'issue de la victoire de son parti samedi aux législatives. 

La défaite de Scott Morrison aux législatives « me convient très bien », avait aussitôt déclaré le ministre français sortant des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. 

Canberra avait provoqué une brouille magistrale en septembre dernier avec Paris en dénonçant un contrat de vente de sous-marins français à la marine australienne pour plus de 50 milliards d'euros, leur préférant des sous-marins anglo-américains à propulsion nucléaire, dont les bâtiments français n'étaient pas pourvus. 

Pour marquer sa colère, la France avait rappelé son ambassadeur aux Etats-Unis, un acte sans précédent vis-à-vis de cet allié historique, de même que celui en Australie, pays à l'origine de la crise. 

Début avril, les autorités australiennes ont admis que Canberra devrait payer jusqu'à 5,5 milliards de dollars australiens (3,7 milliards d'euros) pour mettre fin à l'accord avec la France.