Jazzman contre popstars pour la 64e édition des Grammy Awards à Las Vegas

La 64e grand-messe des Grammy Awards se réunit dimanche à Las Vegas pour distribuer ses prix (Photo, AFP).
La 64e grand-messe des Grammy Awards se réunit dimanche à Las Vegas pour distribuer ses prix (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Vendredi 01 avril 2022

Jazzman contre popstars pour la 64e édition des Grammy Awards à Las Vegas

  • Pour la première fois de l'histoire de cette compétition toute en lumières et paillettes, le gala se tiendra à Las Vegas
  • La mégastar canadienne Justin Bieber, coqueluche des réseaux sociaux, sera en lice dans huit catégories

LAS VEGAS: La 64e grand-messe des Grammy Awards se réunit dimanche à Las Vegas pour distribuer ses prix, équivalents des Oscars pour l'industrie musicale américaine, avec l'éclectique jazzman Jon Batiste en pole position au milieu d'une meute de pop stars, et la révélation Olivia Rodrigo en embuscade.

Pour la première fois de l'histoire de cette compétition toute en lumières et paillettes, le gala se tiendra à Las Vegas, les organisateurs ayant dû reporter à cause de la pandémie la cérémonie initialement prévue à Los Angeles le 31 janvier dernier.

Autre changement notable cette année: l'Académie des arts et sciences de l'enregistrement, régulièrement accusée de privilégier les artistes blancs et masculins, a augmenté le nombre de nominations (de huit à dix) dans les quatre catégories phares des Grammy Awards pour doper la diversité.

La mégastar canadienne Justin Bieber, coqueluche des réseaux sociaux, sera en lice dans huit catégories, tout comme H.E.R., chouchoute des Grammy Awards, et l'étoile montante Doja Cat, lors de cette soirée de gala qui sera présentée par l'humoriste Trevor Noah. 

Autre enfant chérie de l'Académie, Billie Eilish, fraîchement oscarisée avec la chanson du dernier James Bond ("No time to die"), briguera sept trophées au total mais risque cette fois de trouver sur son chemin l'encore plus jeune Olivia Rodrigo.

A seulement 19 ans, la grande sensation pop lancée par la série Disney "High School Musical" est en mesure de répéter le grand chelem réalisé par Billie Eilish voici deux ans, en raflant les quatre trophées les plus prestigieux. 

Elle est en tout cas donnée comme ultra-favorite dans la catégorie "révélation de l'année".

Le cas Kanye

Il n'a pas affolé Instagram ou explosé les records d'écoute comme Olivia Rodrigo, mais le grand favori de cette 64e édition reste le talentueux jazzman multi-instrumentiste Jon Batiste, avec onze nominations au total.

Pianiste virtuose, chef d'orchestre, militant anti-raciste et compositeur oscarisé pour la musique du film d'animation "Soul", Jon Batiste est en outre très connu du grand public américain: depuis 2015, il est directeur musical de la très populaire émission de télévision "The Late Show with Stephen Colbert".

Descendant d'une famille de musiciens de la Nouvelle-Orléans, l'artiste de 35 ans défendra aux Grammy Awards son album "We Are" et le titre "Freedom" dans les catégories majeures mais il concourt dans presque tous les styles, le R&B, le jazz, les "racines américaines" (blues, folk, etc.) et même le classique, avec en prime une nomination pour un clip vidéo.

L'improbable duo formé par la diva pop Lady Gaga et le crooner nonagénaire Tony Bennett - six nominations au total - pourrait aussi créer la surprise avec l'album de reprises "Love For Sale".

Le fantasque Kanye West sera aussi en lice avec son album "Donda" qui affrontera le "Evermore" de Taylor Swift, à laquelle il avait arraché le micro en 2009 alors qu'elle était montée sur scène pour recevoir un prix aux MTV Music Awards. La très prolifique Taylor Swift n'a pas souhaité concourir cette année aux Grammy Awards avec "Fearless (Taylor's Version)", réenregistrement de son album de 2008 qui avait déjà obtenu quatre trophées.

Les principales nominations pour les Grammy Awards 2022

Voici les nominations dans les principales catégories pour les 64e Grammy Awards, les récompenses de l'industrie musicale américaine qui seront décernées dimanche 3 avril à Las Vegas.

Le jazzman afro-américain Jon Batiste, la mégastar canadienne Justin Bieber, les chanteuses Billie Eilish et Olivia Rodrigo dominent les nominations. Pour des raisons non précisées, la superstar du rap Drake a demandé aux organisateurs de retirer ses deux nominations aux Grammy Awards (album de rap et performance de rap), ce que ces derniers ont accepté.

Album de l'année

We Are — Jon Batiste 

Love For Sale — Tony Bennett & Lady Gaga 

Justice (Triple Chucks Deluxe) — Justin Bieber 

Planet Her (Deluxe) — Doja Cat 

Happier Than Ever — Billie Eilish 

Back Of My Mind — H.E.R. 

Montero — Lil Nas X 

Sour — Olivia Rodrigo 

Evermore — Taylor Swift 

Donda — Kanye West

Enregistrement de l'année, attribué pour la performance globale d'un titre

"I Still Have Faith In You" — ABBA 

"Freedom" — Jon Batiste 

"I Get A Kick Out Of You" — Tony Bennett & Lady Gaga

"Peaches" — Justin Bieber avec Daniel Caesar & Giveon

"Right On Time" — Brandi Carlile 

"Kiss Me More" — Doja Cat avec SZA 

"Happier Than Ever" — Billie Eilish 

"Montero (Call Me By Your Name)" — Lil Nas X 

"drivers license" — Olivia Rodrigo 

"Leave The Door Open" — Silk Sonic

Chanson de l'année, attribuée aux auteurs et compositeurs 

"Bad Habits" — Fred Gibson, Johnny McDaid & Ed Sheeran, auteur (Ed Sheeran) 

"A Beautiful Noise" — Ruby Amanfu, Brandi Carlile, Brandy Clark, Alicia Keys, Hillary Lindsey, Lori McKenna, Linda Perry & Hailey Whitters, auteures (Alicia Keys et Brandi Carlile) 

"drivers license" — Daniel Nigro & Olivia Rodrigo, auteure (Olivia Rodrigo) 

"Fight For You" — Dernst Emile II, H.E.R. & Tiara Thomas, auteure (H.E.R.) 

"Happier Than Ever" — Billie Eilish O'Connell & Finneas O'Connell, auteure (Billie Eilish)

"Kiss Me More" —  Roget Chahayed, Amala Zandile Dlamini, Lukasz Gottwald, Carter Lang, Gerard A. Powell II, Solana Rowe & David Sprecher, auteures (Doja Cat avec SZA) 

"Leave The Door Open" — Brandon Anderson, Christopher Brody Brown, Dernst Emile II & Bruno Mars, auteurs (Silk Sonic) 

"Montero (Call Me By Your Name)" — Denzel Baptiste, David Biral, Omer Fedi, Montero Hill & Roy Lenzo, auteur (Lil Nas X) 

"Peaches" — Louis Bell, Justin Bieber, Giveon Dezmann Evans, Bernard Harvey, Felisha "Fury" King, Matthew Sean Leon, Luis Manuel Martinez Jr., Aaron Simmonds, Ashton Simmonds, Andrew Wotman & Keavan Yazdani, auteurs (Justin Bieber avec Daniel Caesar & Giveon) 

"Right On Time" — Brandi Carlile, Dave Cobb, Phil Hanseroth & Tim Hanseroth, auteure (Brandi Carlile)

Révélation de l'année

Arooj Aftab 

Jimmie Allen 

Baby Keem 

Finneas 

Glass Animals 

Japanese Breakfast 

The Kid Laroi 

Arlo Parks 

Olivia Rodrigo 

Saweetie

Meilleur clip vidéo

"Shot In The Dark" — AC/DC 

"Freedom" — Jon Batiste 

"I Get A Kick Out Of You" — Tony Bennett & Lady Gaga 

"Peaches" — Justin Bieber avec Daniel Caesar & Giveon 

"Happier Than Ever" — Billie Eilish 

"Montero (Call Me By Your Name)" — Lil Nas X 

"Good 4 U" — Olivia Rodrigo

Meilleur album de rap

The Off-Season — J. Cole 

King's Disease II — Nas 

Call Me If You Get Lost — Tyler, The Creator 

Donda — Kanye West

Meilleure performance de rap 

"Family Ties" — Baby Keem Featuring Kendrick Lamar 

"Up" — Cardi B 

"m y . l i f e" — J. Cole Featuring 21 Savage & Morray 

"Thot S***" — Megan Thee Stallion

Meilleur album de rock 

Power Up - AC/DC  

Capitol Cuts Live From Studio A - Black Pumas 

No One Sings Like You Anymore Vol. 1 - Chris Cornell 

Medicine At Midnight - Foo Fighters  

McCartney III - Paul McCartney

Meilleur album de pop vocale

Justice (Triple Chucks Deluxe) — Justin Bieber 

Planet Her (Deluxe) — Doja Cat 

Happier Than Ever — Billie Eilish 

Positions — Ariana Grande 

Sour — Olivia Rodrigo

Meilleur album de musique du monde

Mohabbat - Arooj Aftab  

Do Yourself - Angelique Kidjo & Burna Boy  

Pa Pa Pa - Femi Kuti  

Blewu - Yo-Yo Ma & Angelique Kidjo  

Essence - WizKid Featuring Tems

Drake absent

Chez les rappeurs, la compétition opposera Kanye West au vétéran Nas, à J. Cole et à Tyler, the Creator mais Drake, qui était nominé, a demandé à l'Académie de retirer sa candidature, sans fournir de raison.

Son album à succès "Certified Lover Boy" avait été royalement ignoré dans les catégories généralistes lors des nominations et l'artiste, très influent et parmi les plus écoutés, s'est à de multiples reprises pris le bec avec les Grammy Awards. Il les accuse notamment de le cantonner à la catégorie des rappeurs parce qu'il est noir.

Les explosives Cardi B and Megan Thee Stallion, qui avaient enflammé la scène des Grammy l'an dernier en se frottant l'une contre l'autre, jambes écartées sur un lit géant pour un duo sur le tube "WAP", s'affronteront cette fois dans la catégorie "meilleure performance de rap".

BTS, monstres sacrés de la K-pop, défendront leur succès planétaire "Butter" mais c'est leur seule nomination aux Grammy Awards, où les Sud-Coréens peinent à s'imposer.

Ils se produiront sur la scène du MGM Grand Garden Arena, comme Olivia Rodrigo, Billie Eilish, Jon Batiste, H.E.R, Lil Nas X et Jack Harlow.

Kanye West sera-t-il de la partie ? En tant que nommé, il est invité dans la salle mais des médias spécialisés ont indiqué qu'il n'était plus le bienvenu sur scène. En cause, des attaques virulentes sur les réseaux sociaux contre l'humoriste Pete Davidson, en couple avec son ex-femme Kim Kardashian, et Trevor Noah, qui ont valu à "Ye" une brève suspension d'Instagram. 

Une semaine après la retentissante gifle de Will Smith lors de la soirée des Oscars, les organisateurs des Grammy Awards pourraient avoir le souci d'éviter qu'un incident similaire ne vienne gâcher la fête.


Malgré l'orage, les «Eurocks» confiants en l'avenir

Les festivités ont repris samedi (Photo, Instagram @eurocksensolo).
Les festivités ont repris samedi (Photo, Instagram @eurocksensolo).
Short Url
  • «C'était une édition très particulière»
  • Les soirées des samedi et dimanche ont affiché complet avec 60.000 festivaliers au total

BELFORT: Après une édition meurtrie par un très violent orage jeudi qui a fait sept blessés et entraîné l'annulation de deux des quatre soirées de concerts, les organisateurs des Eurockéennes ont affirmé dimanche regarder vers l'avenir avec "de nombreuses raisons d'espérer".

"C'était une édition très particulière", a déclaré dimanche soir le président du festival, Matthieu Pigasse, lors d'une conférence de presse sur le site des Eurockéennes.

Après deux éditions annulées pour cause de Covid, cette 32e édition devait signer le grand retour des "Eurocks", sacrées en mars 2020 "meilleur festival" au monde aux Arthur Awards.

Mais jeudi, avant même le premier concert, un violent orage s'est abattu sur la presqu'île du Malsaucy, au pied des Vosges, où se tient le festival belfortain.

Des tentes du camping se sont envolées, des arbres ont été arrachés et une tour métallique portant du matériel électrique est tombée sur des festivaliers, faisant sept blessés, dont un grave.

"Cet épisode météorologique d'une violence rare, imprévu et imprévisible, nous a conduits à annuler les soirées de jeudi et vendredi, c'est-à-dire à peu près deux tiers des 54 concerts prévus sur l'ensemble festival", a rappelé M. Pigasse. Stromae, le duo Bob Sinclar et Pedro Winter, Nick Cave ou encore Clara Luciani n'ont ainsi pas pu se produire.

"La reprise du festival était difficile parce qu'un coup de vent de cette ampleur nécessite de vérifier la sécurité des structures", a relevé le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini, saluant le "remarquable esprit de responsabilité" de l'équipe d'organisation.

Les festivités ont repris samedi avec une "incroyable énergie, aussi bien au niveau du public que des artistes", a constaté le programmateur Kem Lalot. "Izïa a tout donné, les Last Train ont fait un concert fantastique, Meute à remplacé au pied levé Foals sur la grande scène, et ce soir on finit en apothéose avec Muse".

Le groupe Britannique, qui sortira son nouvel album "Will of the people" en août, avait fait sa première grande scène européenne aux "Eurocks" en 2001.

Les soirées des samedi et dimanche ont affiché complet avec 60.000 festivaliers au total.

"On a de nombreuses raisons d'espérer et d'être confiants en l'avenir: la première ce sont les festivaliers, venus en nombre après l'annulation, et la deuxième c'est la force du collectif des Eurocks, le sens des responsabilités et le sang froid dont a fait preuve l'équipe", selon Matthieu Pigasse.

Après trois années difficiles, le directeur du festival, Jean-Paul Roland, entend regarder vers l'avenir. Pour l'année prochaine, les Eurockéennes tenteront de mettre en place des "mécanismes de mutualisation" entre plusieurs festivals, "pour mutualiser les équipes techniques", alors que la main d'oeuvre se raréfie.

Par ailleurs, les organisateurs on l'intention de renouveler dès septembre les "Résidences secondaires", mini-festival qui a accueilli 5.000 spectateurs, testé en 2021.


Première victoire de Sainz en F1, au terme d'un GP de Grande-Bretagne fou

Carlos Sainz Jr. de Ferrari célèbre sa victoire sur le podium avec Sergio Perez de Red Bull, deuxième, et Lewis Hamilton, troisième de Mercedes (Photo, Reuters).
Carlos Sainz Jr. de Ferrari célèbre sa victoire sur le podium avec Sergio Perez de Red Bull, deuxième, et Lewis Hamilton, troisième de Mercedes (Photo, Reuters).
Short Url
  • Sainz offre à la Scuderia sa première victoire depuis le GP d'Australie début avril
  • «C'est incroyable, première victoire en course 150 courses plus tard, avec Ferrari et à Silverston»

SILVERSTONE, Royaume-Uni: La Grande-Bretagne aura servi son lot de "premières" à Carlos Sainz: auteur la veille de la première pole position de sa carrière en Formule 1, l'Espagnol a remporté dimanche son premier Grand Prix, au terme d'une course mouvementée marquée dès le départ par un spectaculaire accident sans gravité.

"C'est incroyable, première victoire en course 150 courses plus tard, avec Ferrari et à Silverstone", a réagi le pilote Ferrari de 27 ans, qui s'impose devant le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull), tombé à la 16e place en début de course après un accrochage, et le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes).

Sainz offre à la Scuderia sa première victoire depuis le GP d'Australie début avril.

L'autre Ferrari, celle du Monégasque Charles Leclerc, un temps aux commandes de la course, termine au pied du podium, victime de la stratégie de son équipe.

Contrairement à Sainz ou à Hamilton, Leclerc n'a pas été appelé à changer de pneus lors d'un drapeau jaune à quelque dix tours de la fin. Ses pneus durs usés lui ont fait perdre l'avantage sur la concurrence.

Loin derrière, le Néerlandais Max Verstappen, toujours leader au championnat à l'issue de la course mais en difficulté au volant de sa Red Bull, termine à une modeste 7e place après avoir lutté contre l'Allemand Mick Schumacher (Haas), qui, huitième, marque ses premiers points en F1.

Luttes en série

Sur le mythique tracé de Silverstone, où plus de 400.000 spectateurs étaient attendus ce week-end, le spectacle a tenu ses promesses. Et même plus.

Les derniers tours de piste ont notamment vu Sergio Pérez, Lewis Hamilton et Leclerc s'offrir une belle lutte pour la deuxième place. Pérez remportant la bataille, c'est ensuite une haletante lutte pour la troisième place que se sont livrés Hamilton et Leclerc.

S'il assure "avoir tout donné", Hamilton, septuple champion du monde de la discipline, signe un triste record personnel: celui du plus grand nombre de courses disputées – 11 en l'occurrence - sans la moindre victoire. En revanche, son podium, le 13e à Silverstone - lui offre le record absolu sur un seul tracé.

A l'issue de cette manche britannique, la 10e de la saison, statu quo au championnat des pilotes pour les trois premiers: Verstappen compte 181 points au championnat et devance son coéquipier Pérez (147 points) et Leclerc (138 points).

Accident et intrusions 

Plus tôt dans l'après-midi, le Grand Prix a été interrompu seulement quelques instants après le départ en raison d'un accident impliquant plusieurs pilotes.

Sur les images diffusées par les producteurs de la F1, les monoplaces de Pierre Gasly, de George Russell (Mercedes) et de Zhou Guanyu (Alfa-Romeo) sont entrées en contact à l'approche du premier virage. La monoplace de Zhou Guanyu, percutée par celle de Russell, s'est retournée pour terminer sa course de l'autre côté des barrières de sécurité, contre les grillages séparant la piste des spectateurs.

Dans le même temps, Alexander Albon (Williams), Esteban Ocon - mais également l'Allemand Sebastian Vettel (Aston Martin) et le Japonais Yuki Tsunoda (AlphaTauri) - ont aussi été impliqués indirectement dans l'accident - la Williams ayant été envoyée contre les barrières alors que le pilote tentait de ralentir.

Si Zhou est sorti du centre médical "en bonne santé", Albon a été transporté à l'hôpital "pour des examens de précaution". George Russell (Mercedes) a également dû abandonner.

A la suite de cet accident, les autres pilotes sont rentrés dans les stands pour près d'une heure. Et si au premier départ Verstappen avait pris l'avantage sur Sainz, la reprise de la course s'est fait selon l'ordre établi lors des qualifications... au détriment donc du Batave.

Par ailleurs, alors que la course était encore neutralisée, plusieurs personnes ont "tenté" selon la Fédération internationale de l'automobile, de s'introduire sur la piste. "Ces personnes ont été immédiatement éloignées et l'affaire est maintenant traitée par les autorités locales", a indiqué la FIA.

L'opération a été revendiquée par les militants pour le climat de Just Stop Oil, un groupe qui réclame l'arrêt de l'exploration des énergies fossiles au Royaume-Uni.


Le fondateur des bijoux Dinh Van décédé à 94 ans

Le bijoutier Jean Dinh Van, fondateur de la marque de bijoux Dinh Van et qui avait cédé son entreprise il y a une vingtaine d'années, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites d'un AVC (Photo, Twitter).
Le bijoutier Jean Dinh Van, fondateur de la marque de bijoux Dinh Van et qui avait cédé son entreprise il y a une vingtaine d'années, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites d'un AVC (Photo, Twitter).
Short Url
  • Jean Dinh Van «était un travailleur et un grand joueur de polo, il était très brillant et très modeste à la fois»
  • La démarche de Jean Dinh Van consistait à «proposer un luxe moderne, une joaillerie à porter au quotidien»

PARIS: Le bijoutier Jean Dinh Van, fondateur de la marque de bijoux Dinh Van et qui avait cédé son entreprise il y a une vingtaine d'années, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites d'un AVC, a annoncé à l'AFP son épouse.

Jean Dinh Van "est décédé dans la nuit à Neuilly-sur-Seine", a déclaré Marie-Françoise Dinh Van. "Il allait bien récemment, mais il y a une quinzaine de jours, il a fait une chute en arrière sur la tête qui a déclenché un hématome cérébral. Hier soir, il a fait un très, très gros AVC qui lui a été fatal", a-t-elle expliqué.

Une cérémonie sera organisée à Boulogne-Billancourt, là où il est né en 1927, vendredi 8 ou lundi 11 juillet, a indiqué Mme Dinh Van.

Le joaillier, breton d'origine vietnamienne par son père, s'était formé chez Cartier avant d'ouvrir sa première boutique à Paris en 1965, selon le site internet de la marque qui a connu la gloire dans les années 90 avant d'être cédée à un groupe d'investisseurs emmené par Eric Laporte.

Jean Dinh Van "était un travailleur et un grand joueur de polo. Il était très brillant et très modeste à la fois", selon son épouse.

"Il avait revendu il y a plus d'une vingtaine d'années son affaire, qu'il avait entièrement créée lui-même", a poursuivi Marie-Françoise Dinh Van. "Avec lui, c'était une société très confidentielle qui fabriquait à la main de façon artisanale. Maintenant, elle fabrique à l'étranger de façon tout à fait autre et industrialisée".

La démarche de Jean Dinh Van consistait à "proposer un luxe moderne, une joaillerie à porter au quotidien", précise la marque pour expliquer la renommée de son fondateur.

Celui-ci s'est inspiré de nombreux objets du quotidien (lames de rasoir, boutons de manchettes, menottes) qu'il détournait pour en faire des bijoux.