Les Palestiniens autorisés à prier dans Al-Aqsa

Des musulmans palestiniens assistent à la prière du vendredi dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem le 23 octobre 2020 après sa réouverture complète à la suite du dernier confinement en Israël depuis son premier cas de la Covid-19 en février. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Samedi 24 octobre 2020

Les Palestiniens autorisés à prier dans Al-Aqsa

  • Cheikh Ekrima Sabri, qui avait été écarté pendant quatre mois en juin, a pu assister à la prière du vendredi
  • Les Palestiniens de l'intérieur d'Israël faisaient partie de ceux qui ont rejoint Jérusalem pour les prières hebdomadaires du vendredi

AMMAN: Environ 15000 fidèles palestiniens ont afflué à la mosquée Al-Aqsa pour la prière du vendredi hier, un mois après que les autorités israéliennes ont interdit l'entrée en raison du confinement du coronavirus.

L’Imam d’Al-Aqsa et chef du Haut Comité islamique, Sheikh Ekrima Sabri, qui avait été exclu pendant quatre mois en juin, a pu assister aux prières du vendredi. Il a déclaré à Arab News que la situation était revenue à la normale. « Toutes les portes étaient ouvertes aujourd'hui. Les Israéliens ont autorisé les fidèles à accéder à la mosquée », a-t-il dit. Cheikh Sabri avait lancé des appels aux musulmans palestiniens pour assister aux prières du vendredi.

Hijazi Risheq, le chef du comité des commerçants de Jérusalem, a déclaré à Arab News que pour la première fois depuis des semaines, les soldats israéliens ont autorisé l'entrée dans la troisième mosquée la plus sacrée de l'Islam.

Il a déclaré: « Aucun soldat israélien n’a été vu à l’entrée de la vieille ville de Jérusalem, permettant ainsi un accès libre à la ville fortifiée, mais certains jeunes Palestiniens avec une carte d’identité de la Cisjordanie ont été empêchés d’entrer dans la mosquée ».

Les Palestiniens de l'intérieur d'Israël faisaient partie de ceux qui ont rejoint Jérusalem pour les prières hebdomadaires du vendredi.

Risheq a déclaré à Arab News que la semaine dernière était vraiment difficile pour le monde des affaires de la ville. « Au cours de la semaine dernière, nous avons assisté à une campagne sans précédent et cruelle des forces de l’occupation israéliennes contre les commerçants et les habitants de la ville de Jérusalem. Les commerçants ont reçu une amende exorbitante de 5 000 shekels (1 500 dollars) et même les clients des magasins ont également reçu une amende de 500 shekels.

Rizeq a révélé qu'il semblait y avoir une mauvaise communication et des contradictions dans les ordres et les directives des forces israéliennes, « tout cela aux dépens des commerçants et des habitants de la ville ».

L’interdiction de l'entrée dans la vieille ville était associée aux fêtes juives et au confinement en raison du coronavirus, ont déclaré des Palestiniens à Arab News.

Le Conseil du Waqf de Jérusalem avait publié un guide en six points à l'intention des fidèles fournissant des conseils médicaux sur la distanciation sociale. Il les a également conseillés d'apporter leurs propres tapis de prière tout en recommandant aux plus âgés de rester à l'écart d'Al-Aqsa pour leur propre protection.

Miki Rosenfeld, un porte-parole de la police israélienne, a confirmé la tenue des prières pour les musulmans. « Le Temple Mount (Al-Aqsa) était ouvert vendredi et les prières se sont déroulées de manière habituelle et silencieuse », a-t-il déclaré à Arab News.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


L'Arabie saoudite au sixième rang pour les voyages les plus sûrs

Les cliniques créées par le gouvernement entre centres de tests et centres de soins ont effectivement aidé des centaines de milliers de personnes depuis l'épidémie. (Photo, SPA)
Short Url
  • Environs 5000 cas actifs sont déclarés en Arabie saoudite et le nombre de guérisons a atteint 346023, dont 401 enregistrées samedi
  • Le taux de mortalité attribuable à la Covid-19 en Arabie saoudite continue de baisser, avec 13 décès enregistrés ce samedi

DJEDDA: Le royaume s'est classé sixième parmi les destinations de voyage les plus sûres pendant la pandémie de Covid-19.

Selon un article publié par Wego Travel Blog, intitulé « Des endroits sûrs pour voyager pendant la pandémie de la Covid-19 », l’Arabie Saoudite était le seul pays du Moyen-Orient de ce groupe. Les pays ont été choisis selon une méthodologie de l'UE pour son évaluation des risques liés aux voyages.

La méthodologie de classification comprend des critères épidémiologiques, la capacité des pays à réduire et stabiliser de façon significative la propagation du virus pendant une période prolongée, la capacité du système de santé et des centres dotés d'une capacité de dépistage à grande échelle dans le but de détecter et surveiller les infections.

Le taux de mortalité attribuable à la Covid-19 en Arabie saoudite continue de baisser, avec 13 décès enregistrés ce samedi.

Le nombre quotidien de décès a diminué récemment, avec moins de 20 décès par jour depuis le 12 novembre. Le nombre total de décès répertoriés dans le Royaume depuis le début de la pandémie a atteint 5 870.

Il y a eu 220 nouveaux cas, ce qui a augmenté le nombre total de cas confirmés à 356 911.

Il y a environ 5 000 cas actifs et le nombre de guérisons a atteint 346 023, avec 401 rétablissements enregistrées ce samedi. Le taux de guérison du Royaume est de 96,9%.

Riyad a enregistré le plus grand nombre de nouveaux cas avec 55 cas, Djeddah a terminé deuxième avec 28 cas, Al-Madina avec 15 cas et La Mecque avec  12 cas. Il y a 675 patients dans les unités de soins intensifs, une diminution par rapport aux 698 malades de vendredi.

Il y a eu 36 709 tests  PCR effectués au cours des dernières 24 heures.

Les cliniques de santé créées par le ministère en tant que centres de test ou centres de soins ont effectivement aidé des centaines de milliers de personnes à travers le Royaume depuis l'épidémie.

Parmi ces centres de test, on trouve les centres Takkad (assurez-vous) et les cliniques Tetamman (rassurez-vous).

Les centres Takkad proposent des tests de  Covid-19 pour ceux qui ne présentent aucun symptôme, des symptômes légers ou qui croient être entrés en contact avec une personne infectée, tandis que les cliniques Tetamman offrent un traitement et des conseils à ceux qui présentent des symptômes liés au virus, tels que la fièvre, la perte du goût et de l'odorat ainsi que des difficultés respiratoires.

Les rendez-vous pour l'un ou l'autre service peuvent être pris via l'application Sehaty du ministère de la santé.

En chiffres: 

356911 cas de Covid-19

346023 rétablissements

5000 cas actifs

5870 total des décès

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le coronavirus menace la saison des fêtes au Liban

Un homme et une femme assis dos à dos sur un banc pour profiter d'une journée ensoleillée près de la promenade du bord de mer de Beyrouth le 24 novembre 2020 (Photo, AFP)
Short Url
  • Rester à la maison assure certainement la sécurité de tous, mais dans un pays comme le Liban, qui souffre économiquement, cela s'avère impossible
  • Samedi, les propriétaires de boutiques, de magasins, de restaurants et de cafés ont protesté contre les mesures qui maintiendraient leurs entreprises fermées

BEYROUTH: Le confinement de deux semaines au Liban en vue de limiter la propagation du coronavirus se termine lundi, mais le nombre toujours élevé d'infections et de décès pourrait inévitablement restreindre les options du comité gouvernemental chargé de rétablir une vie normale dans le pays.

Samedi, les propriétaires de boutiques, de magasins, de restaurants et de cafés ont protesté contre les mesures qui maintiendraient leurs entreprises fermées, surtout à l'approche de la saison des fêtes,  principalement lucrative.

« Si l'État décide encore de continuer à fermer nos établissements pendant la période des fêtes, ces établissements touristiques déclareront à coup sûr leur faillite », a déclaré à Arab News Jean Beyrouti, secrétaire général de la Fédération des syndicats du tourisme.

La paralysie règne sur les marchés de Beyrouth,  généralement très animés à cette période de l'année. « Le vendredi noir n’a déclenché aucun mouvement commercial », a affirmé à Arab News Yehya Kasaa, président de l’Association libanaise de la franchise.

« Nous ne savons pas combien de temps il sera possible de tenir si un gouvernement compètent n’est pas formé. La politique au Liban combat de coutume l'économie », a-t-il souligné.

Rester à la maison assure certainement la sécurité de tous, mais dans un pays comme le Liban, qui souffre économiquement, cela s'avère impossible. Les gens ont besoin de travailler et de gagner leur vie au quotidien », a-t-il ajouté.

« Le secteur de la franchise fournissait du travail à 100 000 travailleurs. Aujourd'hui, la moitié d'entre eux ont perdu leur emploi à cause de cette crise économique. De plus, l'explosion du port de Beyrouth a détruit 70% du secteur, en particulier dans le centre de Beyrouth, où les magasins n'ont pas encore rouvert ».

Samedi matin, il y avait plus de 35 000 violations des règles liées au confinement enregistrées par les forces de sécurité.

« Les gens soufrent le martyre à cause de la situation économique tragique dans laquelle nous nous trouvons », a révélé le colonel Joseph Mousallem, chef de Service de l’information au sein des Forces de la sécurité intérieure.

« La baisse du nombre d’infections à laquelle aspirait le ministère de la Santé ne s’est pas produite pendant la période du confinement ».

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


A l’occasion de la fête nationale, Abou Dhabi accorde à ses citoyens 2 milliards de dollars en prêts logements

Le gouvernement d'Abou Dhabi accordera des milliards de dirhams de prêts logements à plus de 6 000 citoyens émiratis. (Photo, Shutterstock /Archives)
Short Url
  • L'ensemble de cette aide comprend 3099 parcelles de terrain, 2000 prêts au logement et 601 logements
  • Le gouvernement annulera également les remboursements d'hypothèques pour certains retraités et familles de citoyens décédés

LONDRES: Le gouvernement d'Abou Dhabi accordera des milliards de dirhams en prêts logements à plus de 6 000 citoyens des Émirats arabes unis (EAU), a rapporté samedi le bureau des médias de l'émirat.

Des prêts pour acquisition de logements et de terrains, ainsi que des prêts hypothécaires totalisant 7,2 milliards de dirhams (2 milliards de dollars) seront accordés à 6100 citoyens avant la fête nationale des EAU le 2 décembre, a annoncé le bureau des médias d'Abu Dhabi.

Il s’agit de la troisième tranche d’avances sur logement distribué cette année, reflet de l'engagement continu des leaders des EAU à assurer la stabilité sociale de la population des Émirats.

L'ensemble de cette aide comprend 3099 parcelles de terrain, 2000 prêts au logement et 601 logements, qui ont été accordés à des citoyens d'Abou Dhabi, d’Al Ain et d’Al Dhafra, ainsi que des exemptions de remboursement de prêt immobilier pour 381 citoyens, d'une valeur de 340 millions d'AED.

Le gouvernement annulera également les remboursements d'hypothèques pour certains retraités et familles de citoyens décédés, a annoncé le bureau des médias.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com