Philippe Marini, maire LR de Compiègne, mis en examen dans un dossier de corruption

M. Marini avait été placé en garde à vue le 31 mai dans cette affaire portant sur l'attribution d'un marché public dans le secteur du traitement des déchets. (AFP).
M. Marini avait été placé en garde à vue le 31 mai dans cette affaire portant sur l'attribution d'un marché public dans le secteur du traitement des déchets. (AFP).
Short Url
Publié le Mercredi 20 juillet 2022

Philippe Marini, maire LR de Compiègne, mis en examen dans un dossier de corruption

  • «À la suite de mon audition des 31 mai et 1er juin derniers, j'ai été mis en examen (...) dans le dossier Paprec», a indiqué l'élu dans un post mardi soir sur sa page Facebook
  • M. Marini avait été placé en garde à vue le 31 mai dans cette affaire portant sur l'attribution d'un marché public dans le secteur du traitement des déchets

LILLE : L'ex-sénateur et maire LR de Compiègne, Philippe Marini, a indiqué avoir été mis en examen dans une enquête sur des soupçons de corruption et favoritisme en faveur du groupe de traitement des déchets Paprec, dont le dirigeant a déjà été mis en examen.

"À la suite de mon audition des 31 mai et 1er juin derniers, j'ai été mis en examen (...) dans le dossier Paprec", a indiqué l'élu dans un post mardi soir sur sa page Facebook, contestant "formellement avoir commis quelque infraction que ce soit".

La mairie de Compiègne a indiqué mercredi à l'AFP qu'il ne ferait aucun autre commentaire.

M. Marini avait été placé en garde à vue le 31 mai dans cette affaire portant sur l'attribution d'un marché public dans le secteur du traitement des déchets.

Le PDG de Paprec Jean-Luc Petithuguenin a lui été mis en examen fin mai dans le cadre de cette enquête. Dans un entretien au Parisien mi-juin, il a indiqué que le juge d'instruction s'intéresse "principalement" à deux marchés publics remportés par son groupe, dont l'un pour la construction d'un centre de traitement de déchets dans l'Oise.

"Le magistrat pense que, pour gagner ce marché, j'ai sponsorisé le concours hippique de la femme du maire de Compiègne, Philippe Marini, à hauteur de 10 000 puis 15 000 euros", a-t-il affirmé au Parisien, se défendant de toute pratique illégale.

M. Marini, ancien président de la commission des finances du Sénat, dirige actuellement le syndicat mixte du département de l'Oise (SMDO), en charge du traitement des déchets d'une partie du département.

Il a souligné sur Facebook "qu'aucun soupçon d'enrichissement personnel n'a été exprimé" par la justice.

Paprec, actuel numéro trois français des déchets et de la valorisation énergétique (derrière Veolia et Suez), mais leader dans le recyclage, a réalisé en 2021 plus de 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.


Affaire Quatennens: le député a été auditionné par la police lilloise

M. Quatennens s'est mis en retrait de sa fonction de coordinateur de La France Insoumise, reconnaissant des violences envers son épouse dans un communiqué publié sur Twitter. (Photo, AFP)
M. Quatennens s'est mis en retrait de sa fonction de coordinateur de La France Insoumise, reconnaissant des violences envers son épouse dans un communiqué publié sur Twitter. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le député nordiste a été entendu dans le cadre d'une audition libre, a précisé cette source, confirmant une information du JDD
  • Le parquet de Lille avait indiqué le 19 septembre avoir ouvert une enquête après la main courante déposée contre le député par son épouse

LILLE : Le député LFI Adrien Quatennens a été entendu lundi au commissariat de Lille, dans le cadre de l'enquête pour violences conjugales le visant après une main-courante déposée par son épouse, a indiqué samedi une source proche du dossier.

Le député nordiste a été entendu dans le cadre d'une audition libre, a précisé cette source, confirmant une information du JDD.

Le parquet de Lille avait indiqué le 19 septembre avoir ouvert une enquête après la main courante déposée contre le député par son épouse, dans le cadre de sa "politique pénale volontariste pour le traitement des violences conjugales".

Dans un communiqué le 13 septembre, après la révélation de cette main courante par Le Canard Enchaîné, Céline et Adrien Quatennens avaient dit avoir appris "par voie d'avocats" que le parquet s'était saisi des faits.

M. Quatennens s'est dans la foulée mis en retrait de sa fonction de coordinateur de La France Insoumise, reconnaissant des violences envers son épouse dans un communiqué publié sur Twitter.

Il a notamment admis lui avoir "donné une gifle", il y a "un an", "dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle", affirmant avoir "profondément regretté ce geste".

Sollicités, ni le parquet de Lille ni l'avocate du député n'ont réagi dans l'immédiat.

L'affaire a alimenté une forte polémique, jusqu'au sein même de LFI. Jean-Luc Mélenchon et le député Manuel Bompard se sont attiré la colère notamment des milieux féministes pour des prises de position accusées de relativiser les violences conjugales, ce dont ils se sont tous les deux défendu.


Affaire Bayou: EELV réunit sa direction samedi

Julien Bayou (Photo, AFP).
Julien Bayou (Photo, AFP).
Short Url
  • EELV a réuni samedi son bureau exécutif et la cellule interne chargée d'enquêter sur les violences faites aux femmes
  • «Les informations parues dans Libé confirment la nécessité de réfléchir à la meilleure façon de traiter ce cas particulier»

PARIS: EELV a réuni samedi son bureau exécutif et la cellule interne chargée d'enquêter sur les violences faites aux femmes, après un article de Libération révélant que Julien Bayou, qui a démissionné après des accusations de violences psychologiques sur une ex-compagne, était sous la surveillance de militantes féministes du parti.

"Les informations parues dans Libé confirment la nécessité de réfléchir à la meilleure façon de traiter ce cas particulier", a expliqué une source proche de la direction à l'AFP. "C'est normal que les informations dans cet articles soient prises en compte et traitées politiquement", a ajouté un autre responsable EELV.


Parlement: chômage, budget... un menu copieux et brûlant pour la rentrée

Le Parlement reprend à partir de lundi ses travaux dans les hémicycles, un démarrage tout sauf en douceur, entre la réforme de l'assurance chômage, et la poudrière du budget. (AFP)
Le Parlement reprend à partir de lundi ses travaux dans les hémicycles, un démarrage tout sauf en douceur, entre la réforme de l'assurance chômage, et la poudrière du budget. (AFP)
Short Url
  • A l'Assemblée, les députés enchaîneront le 10 octobre avec un projet de loi de programmation des finances publiques, mais surtout avec un plat de résistance brûlant: le budget de l'Etat
  • Les débats promettent d’être houleux, car il contient aussi le prélude à une réforme déjà rejetée par les syndicats, la Nupes et le RN, mais auquel la droite ne devrait pas s'opposer

PARIS: Le Parlement reprend à partir de lundi ses travaux dans les hémicycles, un démarrage tout sauf en douceur, entre la réforme de l'assurance chômage, et la poudrière du budget.

Chômage et sécurité

Dès lundi, après un débat sur l'Ukraine, les députés commenceront par un projet de loi sensible sur l'assurance chômage. Ce texte vise dans un premier temps à prolonger les règles issues d’une réforme controversée du précédent quinquennat, qui arrivent à échéance le 31 octobre.

Les débats promettent d’être houleux, car il contient aussi le prélude à une réforme déjà rejetée par les syndicats, la Nupes et le RN, mais auquel la droite ne devrait pas s'opposer. L'idée est de faire évoluer le nombre de mois requis pour accéder à l'indemnisation, ou la durée de celle-ci, en fonction d'indicateurs comme le taux de chômage par exemple.

De son côté, le Sénat, dominé par la droite, démarre par une semaine de débats, dont un d'actualité mercredi sur l'Iran. Le premier projet de loi - d'orientation et de programmation du ministère de l'Intérieur - sera examiné à partir du 11 octobre. Il prévoit 15 milliards d'euros supplémentaires de budget en cinq ans, et une augmentation de 8.500 postes de policiers et gendarmes.