Retour en Andalousie: ces valeurs de l’âge d’or de l’islam qu’il est urgent de redécouvrir

Une toile du peintre espagnol Francisco Pradilla Ortiz ( XIXe siècle) dépeint un moment mythique: Mohammed XII vaincu regardant l'Alhambra pour la dernière fois. (Alamy)
Short Url
Publié le Vendredi 06 novembre 2020

Retour en Andalousie: ces valeurs de l’âge d’or de l’islam qu’il est urgent de redécouvrir

  • À la lumière des récents attentats, on peut se demander si les adeptes de l'islam, du christianisme et du judaïsme ont toujours été en conflit, à couteaux tirés… La réponse est claire et nette: non
  • Il est temps que les hommes de bien de ce monde fassent revivre l'esprit d'Al-Andalus, celui de la tolérance, de la conciliation, du respect de toutes les religions et de leurs adeptes

Une fois de plus, le monde a été horrifié par les attentats terroristes dévastateurs qui ont secoué Vienne, peu après les attentats sanglants à Nice et Paris. Ces événements sont venus nous rappeler une fois de plus les dangers de l'extrémisme.

De tels attentats peuvent embrouiller les esprits. Dans des moments comme ceux que nous vivons, les peuples du monde – quelles que soient leur couleur, leur foi ou leur croyance – se doivent d’y voir plus clair et faire face à la menace qui nous divise et sème parmi nous les graines d’une haine intolérante. Cela fait plus d'un an que nous dénonçons, à travers la rubrique Les prêcheurs de la hainePreachers of Hate») d'Arab News, les religieux radicaux pour ce qu'ils sont : des terroristes qui ont dévoyé et mutilé les enseignements de l'islam pour promouvoir leurs croyances, pratiques et actes obscurs et inhumains.

Cependant, il nous semble être de notre devoir de redonner de l'espoir et de mettre en lumière des exemples positifs, d’autant plus que les récentes tragédies et la succession sans fin de crimes de haine et d'attaques terroristes en Europe nous amènent à nous demander si elles ont toujours existé à travers l’Histoire. Les adeptes de l'islam, du christianisme et du judaïsme ont-ils toujours été en confit, à couteaux tirés? La réponse est claire et nette: non.

L'Espagne a connu une époque où elle était dirigée par des musulmans sous le règne du califat omeyyade, à partir de 711. Au cours de cette période, les peuples des trois grandes religions abrahamiques vivaient dans une paix et une harmonie absolues. C'était une ère exceptionnelle de tolérance et de respect mutuel, où l'art et la culture étaient en plein essor. Des scientifiques et des mathématiciens de toute l'Europe du Nord se rendaient en Espagne pour étudier, collaborer ensemble et faire de spectaculaires découvertes.

L'écrivain américain Washington Irving a raconté à merveille cette époque avec poésie dans ses Contes de l'Alhambra. Il décrit des villes de l’Espagne arabe «devenues le sanctuaire des artisans chrétiens, cherchant à s’instruire sur les arts pratiques. Les universités de Tolède, de Séville et de Grenade étaient prisées des étudiants venus d’autres pays pour se familiariser avec les sciences des Arabes et les savoirs antiques les plus précieux.»

Al-Andalus, un «paradis terrestre»

Dans ce que l’on appelait à l’époque «Al-Andalus», «un système de lois sages et équitables promouvait diligemment les arts et les sciences, et encourageait l'agriculture, l'industrie et le commerce. Ces lois ont progressivement permis l’émergence d'un empire à la prospérité inégalée parmi les empires de la chrétienté, ainsi que le développement d’une élégance et un raffinement qui ont marqué l’Empire arabe à l’Est à l’apogée de sa civilisation. Elles ont également diffusé la lumière du savoir oriental dans le Moyen-Âge européen».

Les musulmans, les chrétiens et les juifs de la péninsule Ibérique vivaient en paix côte à côte dans la contrée qu'ils appelaient «Al-Andalus». Vint ensuite une époque d'intolérance sombre où la haine a englouti l’humanité. Ce qu'Irving décrivait comme un «paradis terrestre» s’est alors transformé en enfer pour les musulmans comme pour les juifs.

La politique est par essence une sale besogne, et lorsqu'une religion est politisée – par les musulmans, les juifs ou les chrétiens –, il n’est guère étonnant que l’enfer se déchaîne. 

Il est temps désormais que les hommes de bien de ce monde fassent revivre l'esprit d'Al-Andalus, celui de la tolérance, de la conciliation, du respect de toutes les religions et de leurs adeptes. C'est dans cet esprit que nous nous replongeons dans l'âge d'or de l'Islam dans le cadre de notre série spéciale «Deep Dive». Ce documentaire interactif nous fait non seulement voyager à travers le temps et les frontières, mais il nous fait redécouvrir également les valeurs et les modes de vie très différents des musulmans qui ont autrefois habité l’Europe. En définitive, retour en Andalousie.

Faisal J. Abbas est le rédacteur en chef d'Arab News.

Twitter : @FaisalJAbbas

L’Andalousie revisitée
Huit siècles de domination musulmane en Espagne, au cours desquels la culture et la science arabes ont prospéré, se reflètent non seulement dans l'art et les bâtiments magnifiques de l’Andalousie, mais aussi dans l’âme et l'ADN de ses descendants.
En savoir plus
keywords