Arabie saoudite: Une destination touristique ouverte toute l'année

L'oasis d'AlUla offre aux visiteurs un répit bien mérité face à la chaleur étouffante (Photo, RCU).
L'oasis d'AlUla offre aux visiteurs un répit bien mérité face à la chaleur étouffante (Photo, RCU).
Short Url
Publié le Samedi 12 août 2023

Arabie saoudite: Une destination touristique ouverte toute l'année

  • L'industrie touristique de l’Arabie saoudite est florissante, le nombre de visiteurs dépassant les niveaux d'avant la pandémie
  • Les agences de voyage internationales proposent des forfaits sur mesure pour découvrir les richesses naturelles et culturelles du pays

DUBAÏ: L'Arabie saoudite exploite son potentiel pour devenir un centre touristique international majeur, attirant un nombre croissant de visiteurs étrangers à la recherche d'une expérience de voyage unique à tout moment de l'année.

L'industrie touristique de l’Arabie saoudite a connu un rebond rapide depuis que la pandémie de la Covid-19 a interrompu les voyages dans le monde entier. En fait, non seulement le secteur du tourisme saoudien s'est redressé, mais il s'est développé.

Les agences de voyage internationales organisent des voyages vers les nombreuses attractions du pays, notamment Umluj, connue comme les «Maldives de l'Arabie saoudite», l'ancienne ville-oasis d'AlUla et la région montagneuse et fraîche de Soudah dans la région méridionale d'Asir.

En mai, Riyad a lancé la campagne «Rethink Summer» afin de promouvoir l’Arabie saoudite comme destination touristique tout au long de l'année.

ds
En quelques années seulement, l'Arabie saoudite a démontré qu'elle avait beaucoup à offrir aux touristes qui n'auraient peut-être pas considéré le pays comme un lieu de vacances attrayant (Photo, Shutterstock).

«L'Arabie saoudite est magnifique en été et tout au long de l'année», a déclaré à Arab News, Abdellah al-Dakhil, porte-parole de l'Autorité saoudienne du tourisme.

«Notre campagne ‘Rethink Summer — Visit Saudi’ encourage les gens à visiter l’Arabie saoudite pour découvrir les sites dynamiques et diversifiés, notamment la région fraîche et verdoyante d'Asir, où un festival culturel de huit semaines se déroule jusqu'au 1er septembre», a-t-il ajouté.

«L'Arabie saoudite est le premier investisseur mondial dans le secteur du tourisme, s'engageant à investir 550 milliards de dollars américains (1 dollar américain = 0,91 euro) dans de nouvelles destinations d'ici 2030.»

«L'investissement porte ses fruits puisque le pays a reçu plus de 94 millions de visiteurs en 2022 et que les dépenses touristiques totales s'élèvent à 185 milliards de riyal (1 riyal = 0,24 euro), soit une augmentation de 93% par rapport à 2021, tandis que l’année 2023 a également connu une croissance record du nombre de visiteurs.

«Ces chiffres sont une excellente nouvelle pour le tourisme saoudien et montrent clairement que d'immenses opportunités se profilent à l'horizon, l'Arabie saoudite se positionnant fortement comme une destination incontournable pour les touristes internationaux», a ajouté Al-Dakhil.

En juillet, Ahmed al-Khateeb, ministre saoudien du Tourisme, a indiqué que le marché des voyages et du tourisme du Royaume avait augmenté de 12% par rapport aux niveaux antérieurs à la pandémie.

ds
Le tourisme représente actuellement 2 à 3% du produit intérieur brut de l'Arabie saoudite (Photo, RCA).

Le tourisme représente actuellement 2 à 3% du produit intérieur brut de l'Arabie saoudite. En juin, lors du Forum d'investissement franco-saoudien à Paris, Al-Khateeb a révélé que l'Arabie saoudite avait pour objectif de porter la contribution du tourisme à 10% de son PIB.

L'une des destinations les plus prisées est AlUla. L'Arabie saoudite a créé la Commission royale pour AlUla en 2017 afin de transformer la région en un musée vivant et ouvert, avec des hôtels de luxe.

Selon son site web officiel, la Commission royale pour AlUla vise à «protéger et régénérer la beauté naturelle du paysage géologique unique d'AlUla et à réaffirmer sa position en tant que l'une des zones archéologiques et culturelles les plus importantes d'Arabie saoudite».

Des progrès rapides ont été réalisés au cours des six années suivantes. Selon la Commission royale pour AlUla, le nombre total de vols vers l'attraction historique a augmenté de 64% entre avril et juin, tandis que le nombre total de passagers a augmenté de 74%.

AlUla est un lieu de retraite recherché par les citadins, car il offre un endroit tranquille où ils peuvent se détendre et profiter d'un répit bien mérité dans la chaleur étouffante.

La Commission royale pour AlUla a créé un programme de trois jours pour cet été. Il est conçu pour permettre aux visiteurs de découvrir les zones les plus attirantes de la région, notamment les sites de Hegra, Dadan, Jabal Ikhmah et Harrat viewpoint.

Les visiteurs peuvent également faire un tour en hélicoptère des sites pittoresques de la région, se promener dans le quartier artistique animé d'Al-Jadida et même observer les étoiles dans le vaste désert.

EN BREF

- Entre avril et juin, les vols à destination d'AlUla ont augmenté de 64%.

- Le marché du tourisme saoudien est en hausse de 12% par rapport aux chiffres d'avant la pandémie.

- Le tourisme contribue à hauteur de 2 à 3% au PIB de l'Arabie saoudite.

- L'objectif est de porter la contribution du tourisme au PIB à 10%.

 

Melanie de Souza, directrice exécutive du marketing de destination à la Commission royale pour AlUla, a déclaré que le nombre croissant de forfaits et de programmes pour les voyageurs souhaitant visiter l'ancienne ville oasis pendant l'été et en septembre reflète la croissance globale du secteur du tourisme au cours des dernières années.

AlUla «devient rapidement une destination pour toute l'année», a signalé de Souza à Arab News.

Cela est en partie lié à son climat plus tempéré que celui des autres villes du Golfe. L'humidité est faible dans la région et les températures estivales sont plus fraîches que dans la capitale Riyad et les grandes villes voisines des Émirats arabes unis.

«Notre ambition est de faire d'AlUla une destination ouverte toute l'année», a affirmé de Souza.

«Nous avons des températures assez chaudes en milieu de journée, mais il y a des endroits où il fait au moins 5°C de moins que dans d'autres régions du CCG, avec plus ou moins d'humidité. Et nous avons des matins et des fins de soirées parmi les plus agréables», a-t-elle ajouté.

Même pendant les périodes de la journée où la chaleur est insupportable, les visiteurs peuvent profiter d'autres activités à l’intérieur. De Souza a indiqué qu'il existait des «forfaits bien-être» dans des «cadres étonnants» tels que «Habitas AlUla et Banyan Tree dans la vallée d'Ashar».

De Souza a également mentionné que les visiteurs peuvent profiter d'activités et de voyages adaptés à leurs préférences et à leurs intérêts. «Pour nous, il s'agit de reconnaître la planification des itinéraires», a-t-elle précisé.

ds
L'industrie touristique de l’Arabie saoudite a rebondi après la pandémie, offrant des attractions, notamment des gastronomies régionales (Photo, RCA).

Par exemple, de nombreux visiteurs peuvent passer les premières heures de la matinée et les dernières heures de la soirée à profiter des activités de plein air, puis se retirer aux heures les plus chaudes de la journée dans des endroits tels que l'oasis, les spas de luxe ou profiter de l'un des nombreux événements proposés à l'intérieur.

Grâce à la topographie variée de l'Arabie saoudite, il existe de nombreuses plages, montagnes et même forêts aux températures plus fraîches dont les visiteurs peuvent profiter pendant les mois d'été les plus chauds.

Les brises de mer côtières rendent le climat plus supportable pendant les mois d'été les plus chauds, tout comme les nombreuses activités nautiques, telles que la plongée avec masque et tuba et la plongée sous-marine.

Les personnes qui ne connaissent pas les paysages variés de l'Arabie saoudite n'ont probablement pas entendu parler d'Abha, la capitale provinciale de la région d'Asir.

Située à 2 200 mètres d'altitude entre les monts Sarawat, Abha est un joyau, non seulement pour son climat plus tempéré, mais aussi pour sa myriade de merveilles naturelles et son patrimoine, notamment l'ancien village de Rijal Almaa, qui abrite des châteaux de pierre uniques en leur genre.

«Avec ses brises légères, son brouillard rafraîchissant et ses montagnes luxuriantes, Asir est un havre de paix estival pour les voyageurs, alors que les températures augmentent dans le monde entier, et nous nous attendons à ce que sa popularité en tant que destination touristique continue de croître», a expliqué Al-Dakhil de l'Autorité saoudienne du tourisme.

La région montagneuse de Soudah, couverte de genévriers, est le point culminant du Royaume, à plus de 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ses pics enneigés en font un lieu de prédilection pour le parapente et le parachutisme, tandis que ses sentiers attirent les cyclistes et les randonneurs.

ds
Qu'il s'agisse d'expériences culturelles, de voyages culinaires ou d'aventures dans la nature, l'Arabie saoudite propose des activités et des attractions pour tous les goûts, à tout moment de l'année (Photo, Shutterstock).

Il y a aussi Wadi Disah — la vallée des palmiers — une merveille naturelle enchanteresse et isolée dans la région montagneuse de la province septentrionale de Tabuk, qui abrite également des sites archéologiques rares, surtout des sculptures et des tombes dans le grès.

Taïf est une autre région qui convient à ceux qui recherchent un temps plus frais en été. Sa température moyenne en été varie entre 26 et 36°C. La ville est située sur le versant Est des monts Sarawat, où les visiteurs peuvent faire des randonnées et profiter de l'environnement naturel.

La ville d'Al-Baha, au sud-ouest du pays, est une autre escapade estivale. Également située dans les montagnes de Sarawat, les visiteurs peuvent explorer le village de Thee Ain, vieux de 400 ans, et s'immerger dans le patrimoine et la culture saoudiens, ainsi que dans un paysage naturel envoûtant.

En quelques années seulement, l'Arabie saoudite a démontré qu'elle avait beaucoup à offrir aux touristes qui n'auraient peut-être pas considéré le pays comme un lieu de vacances attrayant.

Le fait que l’Arabie saoudite parvienne à attirer une plus grande variété de touristes sera bénéfique au secteur et aidera le Royaume à atteindre son objectif déclaré de diversifier son économie, conformément à son programme de réforme, la Vision 2030.


 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


La branche armée du Hamas dit avoir visé Tel-Aviv avec un «important barrage de roquettes»

Un Palestinien passe devant un bâtiment détruit à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 26 mai 2024, alors que le conflit en cours entre Israël et le groupe militant du Hamas se poursuit (Photo, AFP).
Un Palestinien passe devant un bâtiment détruit à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 26 mai 2024, alors que le conflit en cours entre Israël et le groupe militant du Hamas se poursuit (Photo, AFP).
Short Url
  • "Nous avons bombardé Tel-Aviv avec un important barrage de roquettes en réponse aux massacres sionistes contre les civils", ont écrit les brigades Ezzedine al-Qassam
  • L'armée israélienne a affirmé que "certaines des roquettes ont été interceptées"

TEL AVIV:  L'armée israélienne a indiqué dimanche qu'au moins huit roquettes avaient été tirées vers le centre du pays depuis Rafah, à l'extrême sud de la bande de Gaza, où ses troupes sont engagées dans des combats acharnés avec les groupes armés palestiniens.

L'armée a affirmé que "certaines des roquettes ont été interceptées" et une correspondante de l'AFP dans la bande de Gaza a rapporté avoir vu des roquettes tirées à partir de Rafah.

La branche armée du Hamas palestinien a dit dimanche avoir visé Tel-Aviv avec un "important barrage de roquettes" dans un message publié sur le réseau social Telegram.

"Nous avons bombardé Tel-Aviv avec un important barrage de roquettes en réponse aux massacres sionistes contre les civils", ont écrit les brigades Ezzedine al-Qassam dans leur message mis en ligne quelques minutes après que des sirènes d'alerte aient retenti dans le centre d'Israël.

 


Plusieurs navires américains échoués près du port artificiel pour l'aide à Gaza

Un enfant joue sur une plage alors qu'un navire transportant de l'aide humanitaire internationale est amarré à la jetée américaine Trident Pier près de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 21 mai 2024, dans le cadre du conflit actuel entre Israël et le groupe militant palestinien Hamas. (Photo par AFP)
Un enfant joue sur une plage alors qu'un navire transportant de l'aide humanitaire internationale est amarré à la jetée américaine Trident Pier près de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 21 mai 2024, dans le cadre du conflit actuel entre Israël et le groupe militant palestinien Hamas. (Photo par AFP)
Short Url
  • «Les navires se sont détachés de leur mouillage et deux navires sont désormais amarrés à la plage près du ponton. Les troisième et quatrième navires sont échoués sur la côte israélienne près d'Ashkelon», relève un communiqué
  • Le Centcom précise qu'aucun militaire n'a été blessé et que «le ponton reste pleinement fonctionnel»

WASHINGTON : Quatre embarcations de l'armée américaine utilisées pour la jetée provisoire pour l'aide à Gaza se sont échouées samedi matin à cause d'une «mer agitée», a fait savoir le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

«Les navires se sont détachés de leur mouillage et deux navires sont désormais amarrés à la plage près du ponton. Les troisième et quatrième navires sont échoués sur la côte israélienne près d'Ashkelon», relève un communiqué.

Le Centcom précise qu'aucun militaire n'a été blessé et que «le ponton reste pleinement fonctionnel».

Il ajoute que l'armée israélienne aide les Américains à remettre à flots les navires et insiste: «Aucun (militaire) américain n'entrera dans Gaza».

Les Etats-Unis ont achevé la semaine dernière cette jetée dont la construction avait été annoncée en mars par le président Joe Biden. Il s'agit de pallier les restrictions imposées par Israël à l'acheminement terrestre de l'aide vers la bande de Gaza, ravagée par sept mois d'une guerre déclenchée par l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

Vendredi, l'ONU a fait savoir que l'installation a permis le débarquement en une semaine de 97 camions d'aide humanitaire.

Le Centcom a précisé que 1.005 tonnes d'aide avait été débarquées en date de vendredi, dont 903 acheminées vers l’entrepôt de l'ONU.

Le port artificiel, d'un coût d'au moins 320 millions de dollars, à l'instar d'autres initiatives alternatives, ne peuvent se substituer à un afflux d'aide par voie terrestre, préviennent l'ONU et les organisations humanitaires.

Selon les Nations unies, la quasi-totalité des 2,4 millions d'habitants de la bande de Gaza ont été déplacés par les combats et les bombardements, et se trouvent en situation d'insécurité alimentaire, avec un risque de famine à grande échelle.

 


Le premier groupe de pèlerins marocains arrive en Arabie saoudite grâce à l'initiative de la route de La Mecque

Le premier groupe de pèlerins du Hadj en provenance du Maroc est arrivé samedi à l'aéroport international Prince Mohammed bin Abdulaziz de Médine, après avoir quitté l'aéroport international Mohammed V de Casablanca. (SPA)
Le premier groupe de pèlerins du Hadj en provenance du Maroc est arrivé samedi à l'aéroport international Prince Mohammed bin Abdulaziz de Médine, après avoir quitté l'aéroport international Mohammed V de Casablanca. (SPA)
Le premier groupe de pèlerins du Hadj en provenance du Maroc est arrivé samedi à l'aéroport international Prince Mohammed bin Abdulaziz de Médine, après avoir quitté l'aéroport international Mohammed V de Casablanca. (SPA)
Le premier groupe de pèlerins du Hadj en provenance du Maroc est arrivé samedi à l'aéroport international Prince Mohammed bin Abdulaziz de Médine, après avoir quitté l'aéroport international Mohammed V de Casablanca. (SPA)
Short Url
  • Les dirigeants saoudiens ont donné la priorité à la prise en charge des pèlerins et à la nécessité de créer une atmosphère de foi pendant leur voyage du Hajj
  • Les pèlerins se sont rendus dans le Royaume par le biais de l'initiative de la route de La Mecque

RIYAD : Le premier groupe de pèlerins du Hadj en provenance du Maroc est arrivé samedi à l'aéroport international Prince Mohammed ben Abdulaziz de Médine, après avoir quitté l'aéroport international Mohammed V de Casablanca.

Les pèlerins se sont rendus dans le Royaume par le biais de l'initiative de la route de La Mecque.

Cette initiative vise à faciliter autant que possible le voyage des pèlerins pour accomplir le Hajj, grâce à l'enregistrement électronique dans leur pays d'origine, y compris en ce qui concerne l'immigration, la santé, les bagages, le voyage et le logement à La Mecque et à Médine.

Ils sont transportés par bus sur des itinéraires désignés, et des agences de service livrent leurs bagages sur leurs lieux de séjour, a rapporté l'agence de presse saoudienne.

L'IAM fait partie du programme d'expérience des pèlerins (PEP) du ministère de l'Intérieur, un pilier de la Vision 2030 du Royaume.

Cette initiative, qui en est à sa sixième année, est menée en coopération avec un grand nombre d'autorités publiques et semi-gouvernementales, notamment les ministères des Affaires étrangères, de la Santé, du Hajj et de la Omra, des Médias, de l'Aviation civile, de la Zakat, de l'Impôt et des Douanes, de la SDAIA et du Programme d'expérience du pèlerin.

Les dirigeants saoudiens ont donné la priorité à la prise en charge des pèlerins et à la création d'une atmosphère de foi pendant leur voyage du Hajj.

Les pèlerins qui sont arrivés ces derniers jours ont exprimé leur « gratitude au gouvernement du Royaume pour les services et les facilités qui ont été fournis, et rendu leur pèlerinage sûr et tranquillisant », a déclaré l'agence de presse saoudienne.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com