Les écoles saoudiennes ouvrent la voie à un remaniement majeur des cours

Amro, qui fréquente l'École Française Internationale de Riyad, étudie à domicile, le 23 mars 2020. (Fayez Nureldine/ AFP)
Amro, qui fréquente l'École Française Internationale de Riyad, étudie à domicile, le 23 mars 2020. (Fayez Nureldine/ AFP)
Short Url
Publié le Samedi 22 août 2020

Les écoles saoudiennes ouvrent la voie à un remaniement majeur des cours

  • Les élèves au Royaume bénéficieront d’un « avantage concurrentiel » grâce au programme de filières 2021, selon un responsable au ministère de l’Éducation
  • Ce programme consiste à améliorer les capacités, les valeurs et le comportement de l’élève

RIYAD : Le système éducatif saoudien se prépare à des changements radicaux avec l’introduction d’un nouveau programme scolaire pour le cycle secondaire en 2021, selon un responsable au ministère de l’Éducation.

Le système éducatif de filières destiné aux élèves du secondaire est à son stade final de préparation et sera premièrement appliqué dans 100 écoles publiques aux quatre coins du Royaume, a précisé le professeur Ibrahim Al-Humaidan, superviseur général du programme exécutif de développement du système de filières pour le cycle secondaire, des programmes d’étude et des académies au ministère de l’Éducation, à Arab News.

Arab News a obtenu une version provisoire du système, qui est composé de six filières académiques et professionnels: sciences informatiques et de l’ingénierie ; sciences de la vie et de la terre ; humanités ; gestion d’entreprises ; et Charia. Chaque filière offre une expérience d’apprentissage unique.

« L’idée du système a été initialement conçue après avoir comparé différents systèmes éducatifs du monde entier », a dit Humaidan.

« Ce programme consiste à améliorer les capacités, les valeurs et le comportement de l’élève et le rendent ainsi capable de bénéficier à la société et au pays. Le système sera introduit dans certaines écoles et fera l'objet d'une évaluation et d'une gouvernance stricte ».

Le système de filières améliorera les résultats et préparera les élèves à l’université, tout en leur offrant notamment la possibilité de s’inscrire à un court programme professionnel menant à l’obtention d’un diplôme qui leur permet ainsi de rejoindre le marché du travail s’ils n’ont pas l’intention de s’inscrire à l’université — une approche adoptée par plusieurs pays à travers le monde.

Les élèves devraient être accessible à des alternatives et pourront choisir le programme qu'ils préfèrent.

Al-Humaidan a affirmé que cette diversité constitue une valeur ajoutée pour les filières, qui offrent de nouvelles opportunités aux élèves.

« Les dernières théories prouvent que l’apprentissage s’effectue dans l’environnement de l’apprenant lorsque celui-ci interagit et se familiarise avec ses camarades et essaye de résoudre des problèmes. C’est là que l’apprenant acquière des aptitudes professionnelles et apprend de nouvelles choses », a-t-il expliqué.

D’après Al-Humaidan, les cours donneront aux élèves un avantage concurrentiel.

Ils se sont aussi assurés régulièrement que le contenu des cours convient à l’âge de l’élève, a-t-il ajouté.

Les filières se concentrent le plus sur la langue anglaise, les mathématiques, les sciences et la gestion des affaires puisque ce sont des compétences qui augmentent les chances de réussite de l’élève.

Les élèves bénéficieront de plus de flexibilité s’ils désirent changer de filière après la fin de leur deuxième année.

Al-Humaidan a indiqué que les élèves suivre des cours de rattrapage durant les vacances d'été et de s’inscrire dans le programme de transition.

« L’enseignant est la principale source d’influence de l’élève et celui qui peut faire une différence dans la classe », a-t-il souligné. « Les cours qui remettent en question la mentalité d’un élève amélioreront certainement ses compétences ».

L’éducation est parmi les priorités du programme de réformes de la Vision 2030 du Royaume et fait également partie intégrante du Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l’UNESCO.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Incendie à Djebel Ali à Dubaï, rapidement maîtrisé

Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali. (Twitter: @DXBMediaOffice)
Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali. (Twitter: @DXBMediaOffice)
Short Url
  • Aucune victime n’a été signalée
  • Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination des déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali

DUBAÏ: Les équipes de la défense civile de Dubaï ont maîtrisé un incendie qui s’est déclaré dans un site d’élimination de déchets pétroliers dans la zone industrielle de Djebel Ali, située loin des usines de la zone, a indiqué le bureau des médias de Dubaï.

Sur le site, une forte fumée due à la combustion de déchets pétroliers a été observée dans une partie déserte de la zone industrielle.

Aucune victime n’a été signalée.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le pavillon saoudien à l’Expo 2020 de Dubaï accueille 23 000 visiteurs en une journée

Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. (AN, Farah Heiba)
Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. (AN, Farah Heiba)
Short Url
  • Le nombre total de visites du pavillon saoudien est à plus de 200 000
  • Le Dr Khaled ben Hussein al-Biyari, ministre adjoint de la Défense pour les affaires exécutives, a visité les pavillons saoudien et émirati

DUBAÏ: Le pavillon saoudien à l’Expo 2020 de Dubaï a accueilli 23 000 visiteurs en une journée, ce qui porte le nombre total de visites à plus de 200 000, a rapporté l’agence de presse saoudienne officielle SPA.

Le commissaire général du pavillon saoudien, l’ingénieur Hussein Hanbaza, a remarqué que le pavillon a attiré l’attention des visiteurs grâce à ses sections et activités qui reflètent la richesse humanitaire ainsi que les composantes civiles et de développement du Royaume. 

Le pavillon propose aux visiteurs un contenu diversifié reposant sur quatre piliers principaux: la nature, le patrimoine, la biocommunauté et les opportunités économiques que le pays offre au monde. Des spectacles de folklore populaire ont également eu lieu dans le deuxième plus grand pavillon du site de l’exposition.

Par ailleurs, le Dr Khaled ben Hussein al-Biyari, ministre adjoint de la Défense pour les affaires exécutives, a visité les pavillons saoudien et émirati. Il a été reçu par l’ambassadeur saoudien aux Émirats arabes unis, Turki ben Abdallah al-Dakhil, et le chef du pavillon saoudien, M. Hanbaza.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com   


La Force aérienne saoudienne participe à un exercice militaire aux EAU

Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis. (SPA)
Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires. (SPA)
Short Url
  • Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis
  • La participation des forces aériennes de plusieurs pays à l’exercice a permis de préparer des scénarios simulant ce qui pourrait se passer sur le terrain

ABU DHABI: La Force aérienne royale saoudienne a participé dimanche à l’exercice Missile Air War Center 2021 dans la base aérienne d’Al-Dhafra aux Émirats arabes unis (EAU). Cet exercice comprenait également des forces aériennes d’autres pays amis.

Le commandant de l’exercice, le colonel pilote Ayedh ben Saïd al-Qahtani, a déclaré que les exercices ont démarré avec les plus hauts niveaux de professionnalisme et de mesures de sécurité.

Les forces armées saoudiennes ont bénéficié de leurs expériences antérieures dans des exercices similaires, a-t-il indiqué, ajoutant que l’exercice se déroulait en plusieurs étapes et avait était précédé par la formation de groupes de travail et de réunions préparatoires.

Le colonel Al-Qahtani a expliqué que cet exercice avait pour but d’augmenter le niveau de préparation au combat de la Force aérienne royale saoudienne, et de renforcer les liens opérationnels entre elle et ses homologues participants.

Il a précisé que l’exercice consistait en des activités allant du ciblage des défenses aériennes ennemies aux opérations aériennes tactiques, en passant par la frappe de cibles hostiles, la détection et la destruction de stations radar ennemies, l’interception d’avions ennemis et l’exécution d’opérations d’attaque stratégique et d’opérations d’appui aérien pour les forces terrestres.

Il a noté que la participation des forces aériennes de plusieurs pays à l’exercice a permis de préparer des scénarios simulant ce qui pourrait se passer sur le terrain, car cela donne aux participants la possibilité de communiquer et d’améliorer leurs expériences pratiques.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com