Tigray

Washington salue avec prudence l'annonce par Addis-Abeba d'un « cessez-le-feu unilatéral » au Tigré
  • L'efficacité du cessez-le-feu est remise en cause par la poursuite de l'avancée des rebelles, dans un conflit vieux de près de huit mois
  • Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, Prix Nobel de la paix 2019, a lancé en novembre une offensive pour renverser les autorités de la région, issues du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF)
Par AFP ·
Plus d'une centaine de civils tués en novembre au Tigré, selon la Commission éthiopienne des droits de l'homme
  • Cet organisme indépendant, rattaché au gouvernement éthiopien, rejoint les conclusions d'Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) qui ont affirmé dans de précédents rapports que des centaines de civils ont été massacrés
  • L'ONU et la communauté internationale s'alarment des récits venant du Tigré, et ont demandé le départ des troupes érythréennes de la région
Par AFP ·