second tour

Législatives: Macronie et Nupes à couteaux tirés dans la dernière ligne droite
  • La majorité présidentielle est sortie du premier tour dimanche avec seulement un peu plus de 21 000 voix d'avance sur la gauche unie Nupes
  • Le leader de LFI Jean-Luc Mélenchon s'en est pris mardi à la Première ministre Elisabeth Borne, «aux abonnés absents», puisqu'elle a selon lui «refusé le débat public» qui lui était proposé jeudi sur France 2
Par AFP ·
Présidentielle: Macron-Le Pen, le match retour
  • C'est le pouvoir d'achat, thème phare de la campagne de la candidate d'extrême droite, qui ouvrira le bal de 2H30
  • Température ambiante: 19 degrés. Temps de parole: 2h30 à partir de 21h00. L'un, Emmanuel Macron, sera à gauche de l'écran, l'autre, Marine Le Pen, à droite soit le positionnement inverse d'il y a cinq ans
Par AFP ·
Présidentielle: Macron joue la carte écolo pour rassembler
  • Emmanuel Macron a promis de planter 140 millions d'arbres et nommer un Premier ministre directement chargé de la planification écologique
  • Pas question pour Marine Le Pen de laisser le terrain à l'adversaire la candidate RN a ajouté in extremis un déplacement en Eure-et-Loir
Par AFP ·
Présidentielle: Macron parle écologie, grand meeting pour Le Pen
  • Si les sondages donnent pour l'instant Emmanuel Macron vainqueur (53 à 55%), le match retour s'annonce beaucoup plus serré qu'en 2017
  • Pouvoir d'achat, réforme des retraites, diplomatie et construction européenne: le président sortant et la candidate d'extrême droite multiplient les fronts depuis lundi
Par AFP ·
Sarkozy annonce son soutien à Macron et plaide pour le rassemblement
  • L'ancien chef de l'Etat, n'avait pas soutenu au premier tour la candidate LR Valérie Pécresse au grand dam du parti qu'il avait créé
  • Nicolas Sarkozy invoque «la fidélité aux valeurs de la droite républicaine» et «la valorisation du travail» par le président sortant
Par AFP ·
Présidentielle: Mélenchon prédit «un événement énorme» s'il est au 2e tour
  • «Si vous ne m'y mettez pas, la retraite à 60 ans, le blocage des prix et le SMIC à 1 400 euros» ne seront pas dans le débat, a insisté le député des Bouches-du-Rhône
  • Un duel entre l'Insoumis et M. Macron, qui caracole en tête des sondages, serait «plus honorable, plus classique avec la gauche contre la droite», a ajouté M. Mélenchon
Par AFP ·